Auteur : 'Jean Dufourcq'

 

Contre-amiral (2S), docteur en science politique.

 

116 résultats (90 articles - 26 tribunes - 0 recension)

N° 815 Décembre 2018 - Armement et économie de défense

L’homme, la politique et la guerre - Jean Dufourcq

De multiples pistes se croisent dans ce livre à la fois original, érudit et fécond qui sait se dégager des conventions et révérences habituelles pour considérer les modes d’exercice de la stratégie au début du XXIe siècle. Et tout d’abord, les pistes des deux auteurs : d’un côté, un agrégé d’histoire, féru de technologie militaire et de dialectique nucléaire, rompu aux rapports de force stratégiques actuels et de l’autre, un officier de marine suédois, ancien commandant d’unités de surface, breveté à Paris et Stockholm, conseiller militaire chez les diplomates de son pays et chef du bureau stratégie de l’état-major militaire européen. Il y a la piste bien balisée de l’histoire moderne avec le rappel de la grammaire stratégique ancienne qui établit « le politique, l’État et la guerre » (chapitre 1), suivie d’une réflexion complète et documentée sur la stratégie et les différents modes, calculs et combinaisons qui articulent « Politique, guerre et stratégie » (chapitre 2). « La puissance militaire hier et demain » examine alors les rapports complexes entre l’institution militaire et ses mandants ou interlocuteurs, le pouvoir politique, la société civile, le peuple d’où découlent les modes d’exercice du commandement de la guerre et les critères de l’efficacité stratégique (chapitre 3). Lire la suite

Tribune - 22-03-2017 - 22-03-2017

  Un second porte-avions dans les temps (T 874) - Jean Dufourcq

  Un second porte-avions dans les temps (T 874)

La question du deuxième porte-avions est désormais clairement posée. Il serait judicieux de passer à sa réalisation dans la décennie à venir en profitant de l’expérience acquise et de travaux de conception déjà étudiés mais non concrétisés. En se dotant d’un deuxième PA, la France garantirait son autonomie stratégique. Mais ce choix est d’abord politique.

N° 793 Octobre 2016 - De nouveaux enjeux transatlantiques ?

Stratégies maritimes au XXIe siècle - Jean Dufourcq

La collection « La Pensée stratégique » des éditions Nuvis que dirige Michel Mollard nous a présenté de passionnants essais et d’excellents auteurs. Avec cet ouvrage savant et didactique, il récidive.Lars Wedin, capitaine de vaisseau suédois, ancien de l’ESGN, s’y révèle un brillant adepte de la pensée de l’amiral Castex (1878-1968). Il nous avait offert en 2011 un passionnant Marianne et Athéna où il évoquait « la pensée militaire française du XVIIIe siècle à nos jours » (Économica) et qui reçut alors le prix Edmond Fréville de l’Académie des Sciences morales et politiques. Lire la suite

N° 782 Été 2015

Dissuasion : nouvelles pistes pour un concept - Jean Dufourcq

La doctrine actuelle de dissuasion doit pouvoir évoluer pour prendre en compte de nouvelles menaces en proposant une approche globale mieux compréhensible et donc plus dissuasive face à des adversaires potentiels.

N° 775 Décembre 2014

Avant-propos - Débats et société militaire - Jean Dufourcq

Penser la stratégie de demain et concevoir la défense française face à un monde plus complexe imposent de revoir le modèle de réflexion actuel qui a trop écarté les officiers de ce débat. Il devient urgent d'arrêter de «démilitariser» la réflexion stratégique et d'y associer ceux qui mettent en œuvre les armes du pays.

N° 775 Décembre 2014

La lutte pour l’empire de la mer (1906) - Jean Dufourcq

En rééditant l’essai célèbre de son arrière-grand-père, l’Amiral Chomel de Jarnieu fait non seulement œuvre familiale et historique mais il honore la réflexion stratégique dans ce qu’elle a de plus pertinent et de plus nécessaire. Écrivant près de dix ans avant la Première Guerre mondiale, le jeune capitaine de frégate d’alors confrontait un événement naval d’ampleur, la guerre russo-japonaise et la bataille de Tsushima de 1905, aux travaux qu’il conduisait sur la doctrine navale de la Marine nationale. Lire la suite

N° 773 Octobre 2014

La Méditerranée, un espace stratégique pour la France - Jean Dufourcq

L’espace méditerranéen reste essentiel pour la France et conditionne une part de sa sécurité et de son développement. Dans un contexte stratégique complexe, l’intérêt français est de renforcer un espace méditerranéen trop désuni. Et de ne plus considérer le Mare Nostrum comme une frontière séparant peuples et civilisations.

Tribune - 05-06-2014 - 05-06-2014

Réactiver le débat nucléaire ? (T 534) - Jean Dufourcq

Il est fait compte-rendu de la dynamique et de l’actualité du débat nucléaire stratégique, civil et militaire qui a fait l’objet d’échanges nourris à l’occasion de l’assemblée générale annuelle du Comité d’études de la Défense nationale.

N° 771 Juin 2014

Éditorial - Jean Dufourcq

L'embardée ukrainienne amorce-t-elle un changement de cap pour les relations internationales ? Annonce-t-elle le retour de tensions militaires proches ? Certains le redoutent, enfermés dans la perspective coopérative d'une mondialisation heureuse ; d'autres l'espèrent secrètement, nostalgiques de l'ordre simplifié de la guerre froide et de ses avantages idéologiques et militaro-industriels. Tous s'inquiètent de l'inconsistance stratégique et de la modicité militaire de l'Europe. Tous aussi semblent négliger des continuités essentielles car porteuses de régulations et de canaux d'intérêts communs. Lire la suite

N° 770 Mai 2014

Éditorial - Jean Dufourcq

La conflictualité du monde résulte de l'interaction entre des intérêts, des valeurs et des responsabilités, on l'a dit. La mondialisation résulte de la mise en partage, censée répondre à des besoins communs, des ressources et des capacités de la planète. La première conduit à des crises et des conflits de tous contre tous ; la seconde invite à une coopération de tous au bénéfice de tous. Entre ces deux réalités, des biais et des manœuvres, nœuds de la précarité stratégique actuelle. Et l'apparition d'une guerre larvée de quelques-uns pour le contrôle de tous, avec pour cibles les opinions publiques qui font les légitimités politiques et mettent en mouvement les États. Les conflits internes en Tunisie, Libye, Mali, Syrie, Ukraine l'ont amplement illustré. Lire la suite

N° 769 Avril 2014

Éditorial - Jean Dufourcq

Les générations militaires se suivent avec leurs histoires, leurs engagements, leurs combats, leurs sagas. Celles de la Grande Guerre sont justement célébrées aujourd'hui, en mémoire d'un pays opiniâtre, volontaire, éprouvé mais vainqueur. Celles qui ont eu la charge de mettre fin aux temps coloniaux sont restées amères d'avoir dû en supporter le prix. Celles qui ont conduit la guerre froide ont connu la mécanisation et la mutation induites par l'équilibre de la terreur nucléaire, même si Troupes de Marine et Légion ont su entretenir leur expérience militaire africaine. Puis les transformations militaires se sont développées, l'interarmisation, la professionnalisation et la multinationalisation. Lire la suite

N° 768 Mars 2014

Dialectique navale - Jean Dufourcq

Examinant le cœur du métier naval, l’auteur expose la dualité de la Marine nationale, armée de mer et instrument clé de l’action de l’État en mer. Il analyse le cadre stratégique de l’action navale et défend l’idée que la polyvalence requise de ses moyens doit continuer à provenir d’un noyau de capacité océanique.

N° 768 Mars 2014

Éditorial - Jean Dufourcq

Dans La guerre navale (1), Hubert Moineville  détaille les raisons de transporter  en mer l’activité militaire que les hommes conduisent pour protéger des territoires, s’approprier des richesses ou vider leurs querelles nationales,  religieuses ou idéologiques. Lire la suite

Tribune - 20-02-2014 - 20-02-2014

La sécurité des États à façade sahélienne (T 482) - Jean Dufourcq

De retour du XIVe Forum de Bamako, un an après le déclenchement de l’opération Serval, l’auteur s’interroge sur l’approche collective de sécurité que pourraient avoir les riverains du Sahara. Après avoir dégagé quelques principes et placé les frontières au cœur de la réflexion, il explore les instruments à mettre en place.

Tribune - 04-02-2014 - 04-02-2014

Les cinq « i » (T 472) - Jean Dufourcq

Dans toute réflexion sur la marche du monde et la longue transition en cours, le sentiment d’impasse peut aujourd’hui dominer. La déconstruction de l’architecture stratégique mise en place pour la guerre froide ne s’accompagne pas encore de l’apparition d’un point d’équilibre nouveau susceptible de rassurer les pays avancés et d’associer les structures émergentes à la gouvernance mondiale. Telle est la vision défendue.

N° 767 Février 2014

Éditorial - Jean Dufourcq

Si la communauté militaire s'est rétrécie depuis vingt ans, elle ne s'en est pas pour autant affadie. Le retour à des engagements militaires durs a forgé un nouvel état d'esprit et construit une nouvelle combativité de forces désormais articulées sur des échelons d'emploi plus réduits et mieux spécialisés. Lire la suite

Tribune - 03-01-2014 - 03-01-2014

Aide mémoire 2013 - Jean Dufourcq

Cette première tribune qui ouvre 2014, présente des extraits des éditoriaux publiés en 2013, récapitulant le profil particulier de l’année écoulée.

N° 766 Janvier 2014

Éditorial - Jean Dufourcq

Aborder une nouvelle année stratégique, c’est faire un point à la fois sur ce qui vient de se passer et sur ce qui est attendu, mais aussi essayer de scruter l’avenir pour se préparer à ce qui pourrait advenir. Au long de l’année achevée, la vie militaire n’aura pas été un long fleuve tranquille, qu’on en juge par les opérations d’urgence en Afrique pour commencer (Serval) et pour finir (Sangaris), par des réformes structurelles fondées des contractions et un repli sur un cœur de métier réduit à l’emploi opérationnel. Les questions de défense auront été traitées activement, avec un Livre blanc et une Loi de programmation militaire et, pour finir, un Conseil européen traitant de défense européenne. Sur ce qui s’annonce, chacun voit le retrait programmé de nos dernières forces d’Afghanistan et le début d’une migration des centres nerveux de la Défense vers le site de Balard, notre « Hexagone ».
Avec tous ces repères, la voie de 2014 devait être tracée, la feuille de route de la défense établie et la suite n’était qu’un simple « art d’exécution ». Ce n’est pourtant pas le sentiment qui prévaut dans la communauté stratégique comme dans la société militaire. On a l’impression d’une incertitude persistante voire d’une inquiétude croissante. Voici trois pistes de préoccupation pour commencer l’année 2014.
Tout d’abord, la condition militaire est devenue difficile dans la société française alors que la communauté de défense ne représente plus que 0,26 % de la population fran- çaise et que ses engagements et ses contraintes semblent de plus en plus éloignés de ceux d’autres agents de service public et plus généralement du reste de la population. À l’échelle européenne ensuite, l’abstention militaire de nos voisins dans les opérations que la France entreprend accroît l’incertitude en matière de solidarité politique ; elle est de fait inquiétante. Enfin à l’échelle stratégique, le brouillard se répand, de plus en plus épais. Des crises à répé- tition, tragiques (Syrie), des perspectives brouillées (Ukraine), des accords complexes (Iran), des tensions illisibles (mer de Chine). Des opérations hier nécessaires (Harmattan, Serval) aux conséquences fragiles ont ouvert des perspectives instables (Libye, Mali). Plus largement, les tensions monétaires et les désordres sociaux dans les pays développés, les questions insolubles imposées par la saison arabe à la Méditerranée, la surexposition à la prédation cybernétique et à la manipulation des marchés, des médias, des sociétés criminelles créent un climat fait de fragilité et de vulnérabilité, un sentiment général de précarité stratégique.
Comment ne pas s’abandonner à la morosité ? Certainement en réfléchissant à la façon de mieux arrimer les questions de sécurité aux questions de société (la Garde natio- nale revient comme une requête). Certainement en entretenant les atouts inaliénables, militaires et stratégiques, de notre pays (on parlait récemment des enjeux ultramarins). Certainement en explorant de nouveaux espaces d’efficacité opérationnelle tirés de récentes expériences de terrain, en favorisant de nouveaux partenariats industriels utiles et de nou- velles coopérations de défense et de sécurité, principalement avec nos voisins.

N° 766 Janvier 2014

Précarité stratégique - Jean Dufourcq

Où l’on explique pourquoi l’incertitude ambiante crée un climat de précarité stratégique préjudiciable et comment y remédier.

Tribune - 05-12-2013 - 05-12-2013

Iran, la coopération froide (T 445) - Jean Dufourcq

C’est à chaud qu’est analysé l’accord politique trouvé à Genève fin novembre entre les négociateurs du groupe 5+1 qui incarne la communauté internationale et ceux de la République islamique d’Iran. Il consacre un début de coopération froide, intérimaire mais pouvant conduire à un accord permanent selon les circonstances. Il permet d’analyser le régime des sanctions et son rôle dans la posture des acteurs et de revenir sur l’altérité stratégique, source de d’appréciations divergentes et de tensions mais aussi promesse d’échanges favorables.

N° 765 Décembre 2013

Éditorial  - Jean Dufourcq

On l’a souvent exposé ici, la carte de visite stratégique de la France est brillante : patrie des droits de l’homme, poumon d’une francophonie d’exception, moteur de la construction européenne, acteur permanent du Conseil de sécurité, adepte d’une communauté internationale articulée sur le droit et la justice, grande puissance moyenne à la capacité militaire éprouvée. On a aussi évoqué son équation stratégique à trois axes, le continental qui requiert l’Union européenne, le méridional avec ses engage­ments méditerranéen et africain, l’atlantique qui organise la solidarité américaine et, der­rière elle, la vision planétaire. On a volontiers décliné ses atouts géopolitiques de cap occi­dental de l’Eurasie, géoéconomiques de laboratoire des intégrations industrielles complexes et de l’économie sociale de marché, et sociétaux de relais démographique de l’Europe vieillissante. Chacune de ces dimensions stratégiques a sa trace plus ou moins explicite dans les Livres blancs. La posture de défense de la France les a prises en compte. Lire la suite

N° 764 Novembre 2013

Éditorial - Jean Dufourcq

Formuler une politique de défense, c'est combiner trois exigences souvent contradic­toires, celle du projet politique, celle de l'analyse stratégique et celle de la nécessité militaire. Définir une planification de défense, c'est accorder trois temps, le temps quinquennal de la légitimité politique, celui plus long des cycles industriels et celui imprévu des engagements opérationnels. Chacune de ces exigences et chacun de ces temps a sa propre logique et c'est au débat stratégique, à la stratégie industrielle et en final au travail parlementaire de pourvoir à leur nécessaire coordination. Aussi le résultat produit ne peut-il être qu'un compromis, le plus raisonnable possible, pour garantir la sécurité du territoire et la vie de la population, selon la formule rituelle; on y ajoutera, pour préserver l'avenir du pays dans ces temps d'incertitude structurelle. Chacun voit que l'exercice s'avère de plus en plus difficile pour de multiples raisons assez bien identifiées, au point que beaucoup pense que la démarche classique qui conduit à la Loi de programmation militaire est à bout de souffle et que c'est la dernière fois qu'on peut la pratiquer ainsi. Lire la suite

Tribune - 22-10-2013 - 22-10-2013

BILLET - Cinq idées sur la France et l’Europe pour une rénovation en profondeur (T 434) - Jean Dufourcq

La crise d’identité européenne favorise un état de précarité stratégique qui semble invalider la construction européenne. Cinq facteurs expliquent cette réalité qui s’est installée progressivement depuis la fin de la guerre froide. Mais on ne discerne pas aisément de solutions par simple amélioration du cadre existant.

116 résultats

Décembre 2018
n° 815

Armement et économie de défense

Actualités

28-11-2018

Vers une commande de 100 F-35 pour le Japon - Japan will introduce Aircraft Carrier

27-11-2018

Les labels « Centre d’excellence » - French War Studies

21-11-2018

Les Alsaciens pendant la Grande Guerre

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...