Auteur : Philippe Rondot

(1936-2017) Général français, fils du général Pierre Rondot. Vétéran des services de renseignement. Il a longtemps été chargé d'un groupe d'études sur les pays arabes au Centre d'études de Politique étrangère puis conseiller pour les Affaires arabes et islamiques à l'Institut français des relations internationales (IFRI). Il a effectué de nombreux voyages au Proche et Moyen-Orient.

21 résultats (21 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 822 Été 2019 - La Méditerranée stratégique – Laboratoire de la mondialisation

La mer Rouge peut-elle devenir un « lac de paix » arabe ? (octobre 1977) - Philippe Rondot

Pour ceux qui ont suivi avec passion, dans les années 1930, les aventures d’Albert Londres (Pêcheurs de perles) et d’Henry de Monfreid (Les Secrets de la mer Rouge, Le Drame éthiopien, L’Île aux perles, Trafic en mer Rouge, et bien d’autres), la mer Rouge a toujours exercé cette sorte de fascination que suscitent à la fois les mystères de la mer et la découverte de contrées hostiles. La contrebande des armes, l’acheminement de convois d’esclaves de l’Afrique vers l’Arabie, la pêche et le commerce des perles entretenaient alors dans cette région tout un trafic occulte qui attirait par là même bon nombre d’aventuriers, arabes et parfois européens, que l’administration locale pourchassait avec bien des difficultés. À cela s’ajoutaient les rivalités politiques des deux grandes puissances du moment : la France et la Grande-Bretagne. Lire la suite

N° 514 Novembre 1990

La logique de Saddam Hussein - Philippe Rondot

Bon connaisseur de l’Irak, l'auteur avait pu, notamment, suivre sur le terrain les péripéties du long conflit qui avait opposé ce pays à l’Iran. Aujourd’hui, alors qu’une crise majeure place son président, Saddam Hussein, sur le devant de la scène, il tente d’expliquer les mobiles de son action.

N° 504 Décembre 1989

À propos des chiites du Liban - Philippe Rondot

Dans la tradition de son père, l'auteur s'intéresse particulièrement au monde arabe et musulman. Sans chercher à être exhaustif, car tel n'est pas son but ici, il met en relief certains des aspects de la déjà longue et tumultueuse histoire des chiites du Liban, sans la connaissance desquels, leur situation, aujourd'hui, ne peut être objectivement jugée.

N° 428 Janvier 1983

Palestiniens : l'après Beyrouth - Philippe Rondot

Le principal objectif de l'opération israélienne Paix en Galilée visait la destruction de l'appareil militaire et politique de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). De fait, son armée étant parvenue aux portes de Beyrouth, Menahem Begin, le Premier ministre israélien, a obtenu le retrait des fedayin de la capitale libanaise. Mais d'autres sont encore au Liban, dans le Nord et la Bekaa, alors même que les armées israélienne et syrienne occupent toujours ce pays. Très sérieusement ébranlée, la résistance palestinienne ne s'avoue pas vaincue. Sa direction est à la recherche d'une nouvelle stratégie. Lire la suite

N° 417 Janvier 1982

La Turquie en question - Philippe Rondot

Depuis plus d'un an, la Turquie vit sous le régime des militaires, après que le général Kenan Evren ait été porté à la responsabilité des affaires par le coup d'État du 12 septembre 1980. Un premier bilan de cette expérience, qui n'est pas unique pour le pays, peut déjà être dressé au moment où devrait s'amorcer un lent retour à la démocratie. L'auteur résume ici les observations qu'il a faites au cours d'une récente mission d'évaluation effectuée en Turquie. Sa réflexion a d'autre part été enrichie par les études d'un groupe de travail constitué à l’IFRI auquel ont contribué notamment Pierre Rondot et Udo Steinbach, directeur du Deutsches Orient-Institut de Hambourg (RFA). L'analyse présentée ici ne saurait cependant être considérée comme le reflet de conclusions exprimées par ces deux rapporteurs.

N° 411 Juin 1981

La guerre du Golfe - Philippe Rondot

Depuis plusieurs mois déjà, l'Irak et l'Iran sont aux prises en un combat singulier qui, après une courte phase d'intenses activités militaires, s'est enlisé dans une guerre de positions où aucun des deux adversaires n'est en mesure de/aire asseoir l'autre à une table de négociation. Pour la première fois, deux armées du Tiers Monde abondamment pourvues de matériels modernes — dont certains sophistiqués — par les grandes puissances, s'affrontent sans que celles-ci, qui ne furent pas les inspiratrices du conflit, aient pu en contrôler ensuite le cours ou imposer un cessez-le-feu. L'auteur, qui a effectué deux missions d'évaluation de situation en Irak, en décembre 1980 et en avril 1981, nous livre ici le fruit d'observations faites sur le champ de bataille, dont il a pu visiter longuement, du Sud au Nord, les différents fronts. Il s'est volontairement limité à des remarques d'ordre général afin de rester dans les limites de la discrétion imposée par la poursuite des opérations militaires. Pour le détail des forces en présence, on pourra se reporter à son article « Le théâtre d'opérations du Golfe » paru dans notre numéro d'août-septembre 1980.

N° 406 Janvier 1981

Maroc : le double pari du roi Hassan II - Philippe Rondot

Depuis la Marche Verte de novembre 1975, qui lança vers le Sahara occidental 350 000 Marocains désarmés, le royaume alaouite a mobilisé toutes ses forces dans la récupération des provinces sahariennes. Pour réaliser ce dessein, dans lequel certains veulent percevoir la volonté de construire un « Grand Maroc », le roi Hassan II peut compter sur le nationalisme intransigeant de tous ses sujets. Mais, en même temps, il doit faire face à une agitation sociale dont une opposition, qui n'a pas faibli, tire argument pour faire entendre ses revendications. À l'extérieur, une position diplomatique encore délicate et le souci d'éviter une guerre avec l'Algérie compliquent une situation dont dépend, en définitive, la paix du Maghreb. L'auteur livre ici quelques-unes des réflexions que lui ont inspiré deux récentes missions d'évaluation de situation effectuées au Maroc (juin 1980) et dans ses territoires sahariens (octobre 1980).

N° 402 Août/Sept 1980

Le théâtre d'opérations du Golfe - Philippe Rondot

La détention des otages américains en Iran (prise de l'ambassade le 4 novembre 1979) et l'échec de la tentative faite pour les libérer, l'occupation de la Grande Mosquée de La Mecque (20 novembre-4 décembre 1979) en Arabie Saoudite, l'aggravation de la tension aux frontières entre l'Irak et l'Iran et le renforcement des flottes américaine et soviétique dans l'océan Indien, aux portes du détroit d'Ormuz, alors même que l'Armée soviétique tente de « normaliser » l'Afghanistan, n'ont fait qu'accroître les risques de conflit dans cette zone névralgique pour le monde industrialisé. Lire la suite

N° 398 Avril 1980

L'Irak, nouvel État fort du Golfe ? - Philippe Rondot

À l'occasion de la récente visite du secrétaire d'État aux Affaires étrangères Olivier Stirn à Bagdad, fin janvier 1980, il a été avancé que le président Valéry Giscard d'Estaing se rendrait d'ici la fin de l'année en Irak. Ce séjour, qui sera le premier d'un chef d'État français sur les rives du Tigre, témoignera de la nature assez privilégiée des relations qui se sont établies, depuis plusieurs années déjà, entre la France et l'Irak. Attaché à la stricte application des principes socialistes contenus dans la doctrine du Baas, le président Saddam Hussein, depuis peu à la tête de l'État après avoir été le principal artisan de son édification, a conforté, à l'intérieur, son emprise sur un pays non exempt de contradictions. Lire la suite

N° 397 Mars 1980

L'Afghanistan : terre d'intrigues et forteresse convoitée - Philippe Rondot

Il est encore trop tôt pour se risquer à une analyse approfondie de la situation nouvelle créée en Asie centrale par l'intervention militaire soviétique en Afghanistan. La diversité des commentaires faits, ici ou là, pour interpréter cette décision du Kremlin, témoigne de la difficulté d'apprécier exactement les motifs et la portée de cet engagement massif de l'Armée rouge au-delà des frontières de l'Union soviétique. Mais pour mieux comprendre les implications locales et régionales d'un tel coup de force, il n'est pas inutile d'être éclairé sur l'Afghanistan d'aujourd'hui, qui sert de toile de fond à ce que d'aucuns considèrent comme le signal d'une reprise de l'affrontement entre l'Est et l'Ouest.

N° 391 Août/Sept 1979

De l'Iran à l'Oman, effervescence et inquiétudes - Philippe Rondot

Le vide provoqué, en 1971, par le retrait britannique à l'est de Suez avait été comblé dans le Golfe par l'Iran, justifiant en quelque sorte le qualificatif de persique que lui refusaient les autres riverains arabes. L'édification par le Shah d'un formidable appareil militaire destiné à faire barrage, dans la région, aux forces progressistes fut sans effet sur le mouvement populaire profond qui mit fin ci son règne. Aujourd'hui l'on suppute les risques d'une contagion révolutionnaire qui, remettant en question les régimes en place, gagnerait l'ensemble de cette région dont l'importance stratégique est considérable. Cette interrogation de l'Occident, alimentée par les inquiétudes de certains, Arabes et autres, est légitime. Mais les craintes de nouveaux bouleversements dans le Golfe sont-elles fondées ? Au retour d'un récent voyage dans le Shatt al-Arab (estuaire commun au Tigre et à l'Euphrate dont la partie en aval sert de frontière pour l'Iran et l'Irak) où l'auteur a pu percevoir quelques-uns des effets locaux de la crise iranienne, il tente ici de donner des éléments de réponse aux nombreuses questions qui se posent quant à l'avenir des pays du Golfe.

N° 383 Décembre 1978

L'imbroglio yéménite - Philippe Rondot

Le Yémen du Nord et celui du Sud ont été le théâtre, en juin 1978, d'événements tragiques qui, en provoquant la mort brutale des deux chefs d'État, ont montré à quel point les passions étaient exacerbées dans cette partie de la Péninsule arabique. Déjà divisé par l'histoire en deux républiques aux idéologies différentes, le Yémen reste soumis, tant au nord qu’au sud, aux rivalités internes et aux influences extérieures. Sa situation géostratégique privilégiée qui fait de lui, au sud de la mer Rouge et aux confins de l'océan Indien, le lien entre l'Asie et l'Afrique, ajoute à l'intérêt qui doit être porté à cette partie du monde arabe. L'auteur nous donne ici l'analyse de ce qu'il convient bien d'appeler « l'imbroglio yéménite ».

N° 380 Août/Sept 1978

Anouar El-Sadate : À la recherche d’une identité. Histoire de ma vie ; Éditions Fayard, 1978 ; 490 pages - Philippe Rondot

Nombreux sont ceux qui auront découvert pour la première fois la véritable dimension d’Anouar el-Sadate en suivant sur leur écran de télévision, le 20 octobre 1977, l’image pathétique d’un homme venu proposer la paix à ses ennemis. Président de 40 millions d’Égyptiens, il nous donne lui-même aujourd’hui le récit de sa vie. Le lecteur, peu au fait des hommes et des choses de l’Orient, court le risque, au terme de l’ouvrage, d’être quelque peu déconcerté. Est-ce un conte, de ceux que les Arabes ont appris à si bien écrire ou dire ? Est-ce la chronique fidèle d’événements qui ont fait l’histoire de l’Égypte depuis une quarantaine d’années, rapportée par un homme que le destin – ou sa volonté – plaça au premier plan ? Ou encore est-ce l’essai de réflexion politique d’un chef d’État ? Sans doute un peu tout cela à la fois. Il reste pourtant cette impression que, pour n’avoir pas craint, comme le dit lui-même l’auteur dans la première partie, d’user de la ruse et de la duplicité pour tromper ses ennemis afin d’arriver à ses fins, Anouar el-Sadate n’est pas exactement le mémorialiste aussi scrupuleux que l’on souhaiterait trouver ici. Mais ces quelques pages sur une vie déjà bien remplie nous apprennent beaucoup sur la personnalité d’un homme qui ne peut laisser indifférent, et elles éclairent du dedans certains événements les plus importants de l’histoire contemporaine du Proche-Orient. Lire la suite

N° 370 Octobre 1977

La mer Rouge peut-elle devenir un « lac de paix » arabe ? - Philippe Rondot

La fermeture du Canal de Suez consécutive au conflit israélo-arabe avait notablement réduit l'intérêt porté jusqu'alors à la mer Rouge. Depuis, cette voie d'eau qui relie la Méditerranée à l'océan Indien a repris ses fonctions. En même temps s'opèrent, sur la rive africaine de cette mer, des mutations politiques et se développent des conflits régionaux dont l'importance n'échappe à personne. La mer Rouge est ainsi devenue une zone d'affrontements complexes, et l'Arabie saoudite, à la tête des pays arabes modérés, déploie ses efforts pour qu'elle appartienne au monde arabe. Mais la paix – une paix arabe – a-t-elle des chances de s'y installer ? L'auteur, qui dans une précédente étude parue ici même en juillet 1977, avait analysé les facteurs entrant en feu dans la compétition pour la maîtrise du Golfe, dresse un tableau de la situation actuelle dans la Mer Rouge et tente de répondre à cette question.

N° 368 Juillet 1977

La compétition pour la maîtrise du Golfe - Philippe Rondot

Dans cette compétition sont engagées deux puissances (Iran et Arabie saoudite) du Moyen-Orient, toutes deux terres d'Islam, utilisant des moyens différents : pour l'une le développement de ses forces armées et pour l'autre l'accroissement de ses ressources financières. Souvent concurrentes dans leurs entreprises en vue d'étendre au maximum leur influence sur la région, ces deux puissances savent, à l'occasion, conjuguer leurs efforts et réunir leurs moyens pour faire barrage à l'adversaire commun : les forces progressistes au premier rang desquelles elles placent le communisme. Au cours de deux récents voyages en Irak et dans le Sultanat d'Oman, l'auteur a recueilli de nouveaux éléments pour l'analyse de cette compétition irano-séoudite.

N° 356 Juin 1976

Au Liban, les chances d'une partition ? - Philippe Rondot

Alors que le Liban se déchire et que les violences religieuses se multiplient, l’auteur pose la question de la viabilité de deux états libanais de confession différente.

21 résultats

Été 2019
n° 822

La Méditerranée stratégique – Laboratoire de la mondialisation

Actualités

08-08-2019

Le problème concernant le passage de commande est désormais résolu : si vous n'avez pas reçu votre commande, pensez à vérifier vos courriels indésirables.

30-07-2019

Lancement de la cellule en charge de l’intelligence artificielle de défense – A new structure for French AI in Defence

25-07-2019

Un avion de la Patrouille de France s’écrase, le pilote blessé – 
Pilot slightly injured after his Alphajet accident

22-07-2019

Londres met la pression sur l’Iran en envoyant un SNA - UK sending an SNN to pressure Iran

22-07-2019

Le sous-marin Minerve retrouvé plus de 50 ans après sa disparition - Submarine Minerve has been found

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...