Auteur : Jean-Bernard Pinatel

Président de Datops Consulting, docteur en sciences politiques, breveté technique NBC, ancien directeur du Sirpa (1985-1989), membre de la Commission IE de l'association des anciens de l'IHEDN ; auteur de La guerre civile mondiale, Calmann-Levy, 1976, prix Vauban.

5 résultats (5 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 670 Décembre 2004

Quels points communs ? Quelles spécificités ? Quels outils ? - Jean-Bernard Pinatel

Le concept d’intelligence économique est un concept ambigu qui n’a pas d’équivalent hors de nos frontières. Aussi, ses promoteurs ont-ils jusqu’à présent mal maîtrisé son contenu et sa mise en oeuvre. L’auteur, s’appuyant sur les conclusions de la « Commission nationale d’enquête sur les attaques terroristes contre les États-Unis », démontre l’urgence d’un recentrage des efforts français sur le développement de technologies de recueil et d’analyse de l’information publiée sur Internet et de méthodologies d’analyse stratégique visant à évaluer la portée stratégique des informations recueillies.

N° 647 Novembre 2002

La menace bioterroriste - Jean-Bernard Pinatel

Après avoir rappelé l'historique de la menace biologique, des recherches pour la contrer et pour la mettre en oeuvre, l'auteur montre la prise de conscience par les Américains de sa récente recrudescence et décrit les programmes qu'ils ont développés. Recommandant que la France s'en inspire, l'auteur insiste sur les particularités de cette menace qui implique une action des forces armées elles-mêmes, accompagnée d'un gros effort de communication, soigneusement préparées.

N° 398 Avril 1980

Le Fou et le Prolétaire - Jean-Bernard Pinatel

Emmanuel Todd est un spécialiste des idées-choc. Dans La chute finale, publiée en 1976, s’appuyant sur les développements inégaux entre les pays de l’Est et l’URSS, il soutenait la thèse d’une décomposition progressive de la sphère soviétique. Lire la suite

N° 380 Août/Sept 1978

Sécurité et développement économique : deux impératifs conciliables - Jean-Bernard Pinatel

En temps de guerre, l'impératif militaire l'emporte largement sur l'impératif économique, mais en temps de paix l'un et l'autre s'affrontent souvent en un combat incertain. Les militaires n'ont pas tort de dire que la défense étant une assurance, elle n'est trop chère qu'avant l'accident et que d'ailleurs elle a des effets inducteurs bénéfiques pour nombre d'entreprises civiles ; les financiers rétorquent qu'au-delà d'un certain seuil, la défense alourdit exagérément l'économie. Comment apprécier ce seuil ? Comment faire coexister les deux impératifs de la défense et de l'économie ? L'étude ci-dessous dégage quelques faits et quelques principes de nature à faciliter la réflexion sur ce sujet. L’auteur a donné récemment une conférence sur le même thème à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).

5 résultats

Novembre 2019
n° 824

Formation et opérations militaires

Actualités

20-11-2019

Découvrez l'éditorial et le sommaire du numéro de décembre 2019
Disponible à partir du 3 décembre

PRÉCOMMANDE

04-11-2019

Un militaire français tué au Mali

 

16-10-2019

Premiers essais pour le Serval

01-10-2019

Découvrez les grandes lignes du budget 2020 du ministère des Armées

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...