Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Juillet 1985 - n° 456

Allocution du ministre de la Défense devant les auditeurs de l'Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) le 21 mai 1985. Lire la suite

p. 5-14

Conférence du Chef d'état-major des armées à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) le 11 mai 1985, en réponse aux questions écrites posées par les auditeurs. Les lecteurs noteront que ce texte est articulé autour de 3 sujets essentiels : la programmation miltaire, la crédibiilité de notre système de forces et l'indispensable coopération entre nations européennes. Lire la suite

p. 15-33

Endettement international et économie mondiale

Le 21 mars dernier, le Comité d’études de défense nationale (CEDN) dont l’organe d’expression est la revue Défense Nationale a tenu une réunion-débat sur le sujet : « Endettement international et économie mondiale ». Lire la suite

p. 35-37
p. 39-46
p. 47-51

• Est-ce que les experts américains ne sont pas inquiets que nous ayons de graves problèmes alors qu’eux réussissent à se sortir de leurs difficultés, n’imaginent-ils pas qu’ainsi ils pourraient se trouver dans leur zone d’intérêt face à des situations délicates qui pourraient leur coûter extrêmement cher ? Lire la suite

p. 53-58

Repères - Opinions - Débats

L'auteur, dans le numéro de mars dernier, nous avait fort bien informés sur les capacités militaires d'action extérieure des grandes puissances, en particulier sur celle de la France, au service de la paix. Dans cet article, il nous montre la genèse et les résultats des forces de maintien de la paix mises sur pied par l'ONU, et souligne combien aujourd'hui la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) se caractérise par un niveau d'engagement politique impensable il y a quelques années.

p. 59-74

Cet article est une version révisée et approfondie d'une communication faite au cours du IIe colloque international d'études stratégiques du Centre Manlio Brosio de Turin et parue dans la revue italienne Strategia Globale. Il nous fait percevoir le rôle et l'enjeu de la propagande qui s'intègre dans la stratégie globale de l'URSS. Dans un second article, l'auteur s'efforcera de nous apporter quelques réponses à un défi dont nous. Occidentaux et démocrates, ne concevons pas toujours l'importance si tant est que nous en ayons une réelle conscience. Nous remercions la revue Strategia Globale de nous avoir permis d'utiliser la riche matière d'une des communications du colloque.

p. 75-91

L'auteur a pensé que les rencontres, discussions, accords et désaccords passés et récents entre dirigeants des États du Grand Maghreb devaient faire l'objet d'un article de synthèse dans notre revue. Éternel sujet, pourrait-on dire, car on ne peut guère espérer la réalisation du Grand Maghreb arabe dans un proche avenir ; raison donc pour que le point en soit fait.

p. 93-109

Le Népal, Katmandou, le toit du monde… autant de noms qui ne correspondent pas toujours, dans la réalité, à l'idée que nous, Occidentaux, nous en faisons. En effet, si le roi garde la confiance du peuple, il n'en reste pas moins vrai que sa tâche, face aux difficultés économiques et aux risques de révolte, est bien difficile.

p. 111-125

À propos de l'ouvrage de Arkadi Chevtchenko : Rupture avec Moscou publié chez Payot (1985 ; 163 pages).

p. 127-130
p. 131-136

Cet article, au titre séduisant, est le fruit de la collaboration de trois ingénieurs. Il nous présente l'apport considérable de l'Espace dans les domaines de l'observation et des télécommunications ; puis il nous fait connaître ce que sont les dispositifs à transfert de charge, permettant de stocker et véhiculer l'information analogique, et par là-même particulièrement adaptés à une utilisation spatiale civile et militaire.

p. 137-144
p. 145-150

Chroniques

Il y a 10 ans qu’à l’initiative de la France s’est tenue la première conférence des grands pays industrialisés. Ce fut le Sommet du G6 de Rambouillet, en 1975. Les désordres monétaires qui commençaient à assaillir l’Occident y occupèrent une place de choix. Il fut décidé de mettre fin à la fixité des parités, étant entendu que chaque pays s’appliquerait à contrecarrer les fluctuations erratiques de sa devise. Lire les premières lignes

p. 151-154

• Dans le n° 3 de 1985 de la revue bulgare Les relations internationales, organe de l’Institut des relations internationales et de l’intégration socialiste, Antoni Todorov, politologue, analyse le « facteur atlantique » dans la politique française, sous le titre « La France et l’Otan : les facteurs internationaux et l’atlantisme français ». Notons tout de suite que cet Institut dépend de l’Académie des sciences bulgare, étroitement liée au Comité central du Parti communiste, et que la revue reflète donc l’opinion des dirigeants de celui-ci. Lire les premières lignes

p. 155-159

Aux alentours du 8 mai 1985, les journaux ont abondamment commenté la visite du président Reagan au cimetière de Bitburg (RFA), où reposent certains soldats SS. Convenait-il vraiment, comme on a pu le faire, de donner une signification politique ou morale à ce qui ne fut sans doute que maladresse des services du protocole ? Le lecteur attentif aura aussi été étonné qu’on lui présente le 8 mai 1945 comme la fin de la Seconde Guerre mondiale : le Japon ne capitula cependant que le 2 septembre 1945 ! Plusieurs de nos confrères semblent l’avoir oublié. Lire les premières lignes

p. 160-163

La mobilisation dans l’Armée de terre Lire les premières lignes

p. 164-167

Les moyens de la riposte (1re partie) Lire les premières lignes

p. 168-171

L’entraînement au tir air-air reste l’une des préoccupations majeures du commandement, car c’est du réalisme et de la qualité de cet entraînement que dépend en grande partie l’efficacité opérationnelle des unités de défense aérienne. L’Armée de l’air consacre à cette discipline des moyens financiers importants. Cependant, devant le coût croissant des missiles air-air modernes, le nombre de tirs de munitions de guerre doit être limité. Lire les premières lignes

p. 172-174

Israël en Afrique noire Lire les premières lignes

p. 145-182

* À la suite du Conseil des ministres du 22 mai 1985, le général Jeannou Lacaze, Chef d’état-major des Armées, quitte son poste où il est remplacé par le général Jean Saulnier. C’est le général Gilbert Forray qui devient Chef d’état-major particulier du président de la République. Le général Lacaze, qui avait atteint la limite d’âge, assistera le ministre de la Défense en tout ce qui concerne les pays africains ayant des accords militaires avec la France. Lire la suite

p. 183-184

Bibliographie

Michel Tatu : Eux et nous : les relations Est-Ouest entre deux détentes  ; Éditions Fayard, 1985 ; 240 pages - Claude Le Borgne

« Un pays qui est allé jusqu’à fabriquer, à la fin des années 1970, 3 000 tanks, 5 000 véhicules blindés, 1 300 avions de combat et 12 sous-marins nucléaires par an, un tel pays doit bien avoir des idées derrière la tête ». C’est à dévoiler ces idées que s’applique Michel Tatu et à cerner la réalité de ce que l’on appelle fort injustement l’affrontement Est-Ouest. Connaissant l’auteur et la rigueur ascétique de ses analyses, on peut s’attendre à d’excitantes découvertes. Lire la suite

p. 185-186

Alain Guillerm : La pierre et le vent  ; Éditions Arthaud, 1985 ; 275 pages - Jacques Hugon

Cet excellent ouvrage, préfacé par Fernand Braudel, de l’Académie française, est une analyse très approfondie des systèmes de défense et de domination qui, depuis les temps les plus reculés, ont marqué la planète. Ce livre méritant une étude très complète fera l’objet ultérieurement d’une rubrique « à travers les livres » rédigée par l’amiral Sevaistre.

p. 186-186

Jacques Bourrinet (dir.) : Les investissements français dans le Tiers-Monde  ; Économica, 1985 ; 180 pages - Eugène Berg

La question des investissements étrangers dans le Tiers-Monde reste d’une grande actualité. La vague des nationalisations des années 1960-1970, et l’attitude de nombreux États envers les sociétés multinationales, ont assez considérablement réduit le flux des investissements vers les pays en développement. Cette évolution peut être regrettée, car elle a poussé les États à s’endetter plutôt que de recevoir chez eux des investissements étrangers avec les conséquences que nous connaissons aujourd’hui. Cette prise de conscience de l’apport de l’investissement international dans le processus de développement est désormais beaucoup plus ample, et de nombreux pays hôtes ont révisé leur législation en ce sens. Aussi, un examen des investissements français dans le Tiers-Monde est-il le bienvenu. Lire la suite

p. 186-187

Jean-Pierre Bernier : Mai 1945 – Les pages de gloire  ; Éditions Lavauzelle, 1985 ; 164 pages - Jean Callet

Après la Libération de Paris, après la Libération de Strasbourg et de l’Alsace, ce nouveau livre de Jean-Pierre Bernier constitue le 3e volet d’un triptyque qui permet aux lecteurs – et parfois aux acteurs – de mieux cerner les opérations de guerre durant les années 1944-1945. Lire la suite

p. 187-187

Pierre Daninos : La France dans tous ses états  ; Éditions Hachette, 1985 ; 221 pages - Claude Lachaux

Le dernier Daninos est un excellent cru. L’un des meilleurs depuis les inoubliables Carnets du major Thomson. Tous les sujets de prédilection du major sont à nouveau traités, mais, cette fois-ci, avec le recul du temps. La France et les Français sont vus par un historien de l’an 2100. Le XXIe siècle étant devenu plus sage que le 20e finissant (la rotation y est désormais érigée en système de gouvernement), les « mécontemporains » chers à Elgozy paraissent bien étranges et paradoxaux au descendant du major. Lire la suite

p. 188-188

Michaël Barry : Le royaume de l’insolence  ; Éditions Flammarion, 1984 ; 305 pages - Hervé Coutau-Bégarie

Ce livre commence par un reportage qui confirme, s’il en était besoin, les atrocités soviétiques en Afghanistan. Mais ensuite, il se transforme en enquête historique et ethnologique dans laquelle l’auteur révèle une parfaite connaissance du pays. Jusqu’aux années 1960, l’Afghanistan a été à peu près coupé du monde. Il a dû le maintien de son indépendance au caractère indomptable de ses guerriers, mais aussi à la neutralisation réciproque de la Russie et de l’Angleterre. Lire la suite

p. 188-188

Revue Défense Nationale - Juillet 1985 - n° 456

Revue Défense Nationale - Juillet 1985 - n° 456

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Décembre 2019
n° 825

Le droit et l'usage de la force armée

Actualités

04-12-2019

Discours du président de la République lors de l'hommage national au treize militaires morts pour la France en opération au Mali

27-11-2019

Hommage aux 13 militaires français : Florence Parly se rend au Mali

26-11-2019

Treize militaires de l’opération Barkhane meurent dans un accident d’hélicoptères

25-11-2019

Renseignement : lancement du programme Archange

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...