Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Avril 1986 - n° 464

p. 7-24

L'auteur nous avait fait part de ses réflexions sur l'environnement international à la fin de l'année 1984. Il fait ici une « mise à jour », fort utile après les changements intervenus depuis lors : il y a bien sûr la « nouvelle » Amérique et les polémiques sur l'IDS (Initiative de défense stratégique), mais aussi l'URSS et son nouvel homme fort (Mikhaïl Gorbatchev). Et puis, il y a l'Europe, dont on peut se demander quel est vraiment son avenir !

p. 25-34

L'auteur analyse les implications des changements stratégiques auxquels notre pays se trouvera confronté dans les prochaines années. L'auteur, qui vient d'écrire avec M. Pascal Boniface La puce, les hommes et la bombe : l'Europe face aux nouveaux défis technologiques et militaires (Hachette, 1986, 321 pages), nous livre ici ses réflexions personnelles sur les options de la France face aux systèmes antimissiles, la défense aérienne élargie et les armes antisatellites.

p. 35-47

L'article de M. Tiberghien paru dans notre revue en novembre 1985 a, comme tout texte traitant de budget militaire, provoqué quelques réactions. Dans cet ordre d'idées, nous publions ci-dessous l'étude de M. Mesmin, député de Paris, membre de la Commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée nationale, sur le passé récent, la situation actuelle de la défense française, et les choix à faire pour assurer à celle-ci suffisance et cohérence.

p. 49-65

La défense de l'Europe est à l'ordre du jour, et nous nous efforçons de présenter à nos lecteurs toutes les propositions émanant de personnalités les plus diverses qui s'expriment soit par écrit, soit dans les nombreux colloques traitant de ce sujet. L'auteur nous donne ici son opinion – qu'il partage d'ailleurs avec bien d'autres – en invitant les Européens à mettre au point une doctrine commune de défense impliquant l'extension à tous leurs territoires d'une protection nucléaire ; et c'est là, ainsi que l'auteur le précise bien, qu'achoppent les tentatives d'un effort commun de défense.

p. 67-84

Récemment, nous avons publié un article très documenté sur Chypre et l'importance que la Turquie accordait à cette question. Mais cela n'était qu'un volet de la politique étrangère de ce pays qui veut jouer le rôle d'un pont entre l'Occident et l'Orient. L'autre nous montre parfaitement les difficultés d'une telle position, sa réussite partielle, ses limites.

p. 85-99

Cette étude est extraite d'un projet présenté par deux élèves-officiers de l’École navale, et préparé sous la direction du professeur André Vigarié. L'espace caraïbe comprend dans cette analyse non seulement la mer des Caraïbes et ses îles, mais aussi l'Amérique centrale et la côte nord de l'Amérique du Sud. Les États-Unis y tiennent en outre – et on verra aisément pour quelles raisons – une place de choix. Enfin, on pourra se reporter aux excellents articles du général Yves Salkin, parus dans notre revue en janvier et octobre 1985 et traitant de l'Amérique centrale et de Panama. La richesse de cette étude nous a conduits à la publier en deux parties.

p. 101-113

L'auteur nous montre dans quelles conditions la plupart des partis communistes asiatiques ont vu leur influence décroître au cours des dernières années. Mais il note bien que l'idéologie ayant ainsi échoué, les Soviétiques l'ont remplacée par une augmentation considérable du volume de leurs forces en Extrême-Orient, particulièrement maritimes : en quelque sorte un retour à la politique de la canonnière !

p. 115-127
p. 129-133

L'auteur évoque d'abord l'importance croissante des systèmes permettant d'obtenir des signaux de fréquence définie et stable ; il montre ensuite comment les microtechniques apportent des solutions satisfaisantes à la réalisation de tels systèmes.

p. 135-141
p. 143-149

Chroniques

La Communauté européenne a tout lieu d’être satisfaite : le référendum organisé au Danemark sur le thème de la réforme du Traité de Rome n’a pas donné la victoire aux partisans du refus. L’Acte unique n’aura donc pas provoqué de crise au sein de l’Europe des « Douze » qui se trouve ainsi d’accord pour créer un vaste marché communautaire. Le Sommet de Luxembourg atteint son épisode final, ce qui ne signifie pas que les divergences entre maximalistes et minimalistes vont disparaître. Lire les premières lignes

p. 151-153

• Dans la livraison de février de la Revue des Deux Mondes, François Fillon, chargé des questions de défense au RPR (Rassemblement pour la République), propose de réviser les missions, le niveau et l’organisation de l’Armée de terre. S’agissant des premières, il reconnaît que « la sécurité de la France n’est pas séparable de celle de l’Europe et plus particulièrement de l’Allemagne » ; il souhaite que l’on concrétise cette solidarité en accordant des garanties sur l’engagement de nos forces classiques en Europe, et que l’on entreprenne une concertation étroite avec le gouvernement allemand sur les conditions d’emploi de nos forces nucléaires tactiques. Il semble que sur ces deux points le président Mitterrand a apporté une réponse positive le 16 janvier 1986 à Baden, lors de sa rencontre avec le chancelier Kohl. On peut donc se réjouir de la convergence des trois grands partis politiques en ce domaine. Lire les premières lignes

p. 154-160

Après les attentats de Rome et de Vienne, c’est à Paris que le terrorisme a frappé, notamment au Forum des Halles. Si la légitimité des mouvements qui s’adonnent à de tels actes n’apparaît pas clairement, il est tout aussi difficile de mesurer l’efficacité de leur entreprise. De surcroît il est évident que la lutte contre le terrorisme reste problématique, d’autant que les États qui en sont la cible ont des vues divergentes en la matière. Il y a un siècle, Ravachol agissait en simple anarchiste : de nos jours, les poseurs de bombes ont d’autres références et la plupart mettent en avant ce qu’ils appellent « le terrorisme d’État », une idée qui a fait son chemin plus qu’il n’y paraît. Lire les premières lignes

p. 161-164

Les Forces françaises en Allemagne (FFA) Lire les premières lignes

p. 165-170

« Cuirassé trois cases Nord. » « Cinq coups en B4. » « Contre-torpilleur coulé ». Ceux qui s’adonnent aux joies de la bataille navale sur une feuille de papier quadrillé, armés d’une gomme et d’un crayon, désignent presque toujours leurs bâtiments en utilisant des appellations d’une autre époque : le torpilleur et le contre-torpilleur sont toujours les vedettes de ce jeu. Le cuirassé et le croiseur connaissent également un grand succès, bien que leur nombre ait beaucoup diminué depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ; au jeu de la bataille navale ils sont toujours considérés comme les bâtiments les plus précieux car les plus puissants. Lire les premières lignes

p. 171-174

À la fin du printemps de cette année, soit plus de 20 ans après la première prise d’alerte nucléaire d’un Mirage IV A, le premier escadron de bombardement des Forces aériennes stratégiques (FAS) aura achevé sa transformation sur son nouveau système d’armes Mirage IV P - ASMP (missile Air-sol moyenne portée) et reprendra l’alerte opérationnelle pour une durée d’au moins dix ans. Ainsi se concrétisera la dernière phase de la modernisation des deux composantes de la force nucléaire stratégique mises en œuvre par l’Armée de l’air. Lire les premières lignes

p. 175-177

Le Bab el-Mandeb, les Yémen et les États africains de la Corne orientale Lire les premières lignes

p. 178-184

* Le dimanche 23 février 1986, le président [Reagan] a fait parvenir une lettre à M. Gorbatchev, lui proposant d’éliminer d’ici la fin de cette décennie les missiles nucléaires de portée intermédiaire, américains et soviétiques, stationnés en Europe comme en Asie. Cependant l’élimination totale des armes nucléaires nécessitera la correction du déséquilibre des forces conventionnelles, le respect des traités existants et à venir, et la résolution des conflits régionaux. Lire la suite

Bibliographie

Institut international stratégique : Faits stratégiques 1984-1985  ; Éditions Bosquet, novembre 1985 ; 296 pages - Maurice Faivre

Pour la première fois, nous avons affaire à une version française de Strategic Survey. En réalité, il y a plus que des faits dans cette analyse des stratèges de Londres, qui portent un jugement mesuré sur les rapports Est-Ouest, sur les progrès de la défense européenne, et sur toutes les situations de crise dans le monde. Ils relèvent en particulier l’incapacité des grandes puissances à contrôler les conflits locaux, et la volonté des puissances régionales de jouer un rôle plus actif dans la recherche de la paix. Ce livre ne présente pas seulement un intérêt historique, même si les faits ont parfois eu tendance à devancer les estimations de l’été 1985. Lire la suite

p. 186-186

Jean Labayle-Couhat : Les flottes de combat 1986  ; Éditions Maritimes et d’Outre-mer, 1985 ; 890 pages - Jacques Hugon

Traditionnellement, tous les deux ans, nous avons le plaisir de prendre connaissance d’une nouvelle édition de cette véritable encyclopédie des marines militaires ; celle de 1986 ne manque pas à sa mission d’enrichissement de notre information en la matière. En outre, son auteur, M. Labayle-Couhat nous y annonce qu’il se prépare à donner la responsabilité de ce travail de bénédictin à M. Bernard Prézelin, chez qui il a trouvé toutes les qualités requises. L’inventaire de cet ouvrage est impressionnant : 138 marines répertoriées, près de 7 400 bâtiments cités, plus de 1 800 photographies dont 700 nouvelles, une centaine de schémas dont les silhouettes des sous-marins soviétiques. Lire la suite

p. 186-187

Jean-Pierre Guichard : De Gaulle et les mass media. L’image du général  ; Éditions France-Empire, 1985 ; 388 pages - Jacques Hugon

De la radio du 18 juin 1940 à la télévision de la VRépublique, Jean-Pierre Guichard retrace, dans cet ouvrage solidement documenté, l’épopée audiovisuelle du général de Gaulle. Il montre comment celui-ci, grâce à sa maîtrise exceptionnelle des moyens de communication de son temps, est parvenu, à plusieurs reprises, à infléchir le cours de l’histoire. L’auteur s’attache également à étudier l’image publique du général, considérant tour à tour, sa construction (par de Gaulle lui-même et les médias), sa diffusion (par ces mêmes médias), sa perception (par les citoyens) et son impact sur la vie politique française de 1940 à 1969. Les rapports du général de Gaulle avec les mass media sont abordés ici, pour la première fois, dans une perspective psychologique, sociologique et historique : un ouvrage riche et instructif.

p. 187-187

David Buchan : Incidences stratégiques du commerces Est-Ouest  ; Éditions Bosquet, 1985 ; 169 pages - Bertrand Warusfel

L’International Institute for Strategic Studies (IISS) de Londres s’est imposé mondialement comme une institution de référence en matière de questions stratégiques. Et sa publication annuelle Mililary Balance est sans doute devenue l’ouvrage le plus célèbre de la littérature militaire contemporaine. Mais on connaît moins en France sa compétence en matière d’étude des relations Est-Ouest, et notamment des problèmes de contrôle des exportations. C’est pourtant l’un des pôles majeurs d’intérêt des chercheurs londoniens, et leur revue Adelphi Papers publie régulièrement les réflexions des meilleurs spécialistes internationaux sur ce sujet. Lire la suite

p. 187-188

Revue Défense Nationale - Avril 1986 - n° 464

Revue Défense Nationale - Avril 1986 - n° 464

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Été 2019
n° 822

La Méditerranée stratégique – Laboratoire de la mondialisation

Actualités

16-09-2019

Un dernier hommage aux marins de la Minerve – Minerve : Families bid last farewell to sailors

12-09-2019

Pour ses dix ans, l’IRSEM célèbre ses acquis et évoque les défis à venir – Ten years later, IRSEM celebrates steps forward and faces challenges

06-09-2019

Premier commandant du Redoutable, l’amiral Bernard Louzeau est mort – French admiral Bernard Louzeau is dead

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...