Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Juin 1988 - n° 488

L'auteur nous fait part de ses réflexions sur les problèmes présents et à venir posés à la France et à l'Europe dans le domaine de la défense. Il fait un certain nombre de recommandations que les gouvernements – et les opinions publiques – se devraient d'étudier avec soin et de suivre.

Les réflexions de l'auteur sur des sujets délicats sont toujours d'une grande richesse et nous permettent de voir plus clair dans le jeu inextricable des relations internationales. Ici, il aborde le thème particulièrement difficile mais très actuel et permanent qu'est la crise, et nous amène à en découvrir toutes les facettes.

La défense est globale, elle est l'affaire de tous les citoyens ; l'esprit de défense est inséparable de l'éducation. C'est à partir de ce principe qu'un protocole d'accord a été signé en 1982 entre les ministres de la Défense et de l’Éducation nationale. Mais il s'agissait de passer aux actes ; la modification des programmes scolaires en était un, la formation des enseignants en matière de défense en était un autre. L'auteur, après avoir organisé un séminaire sur cette dernière question en février 1988, nous présente la synthèse des mesures prises.

Historien et spécialiste des relations internationales, l'auteur nous fait part de ses réflexions sur les conséquences de l'accord Reagan-Gorbatchev sur la défense de l'Europe, et évoque tout spécialement l'attitude de la République fédérale d'Allemagne (RFA). Il fait de plus quelques suggestions judicieuses sur ce que devrait être la politique française face à ce nouveau contexte.

L'auteur aborde un sujet extrêmement préoccupant : notre déclin démographique. C'est en effet pour deux raisons majeures que nous devons être inquiets : d'abord parce que la situation sera dramatique au début du XXIe siècle, ensuite parce qu'on a l'impression que les Français n'en sont absolument pas conscients malgré l'information qui leur est donnée.

Appartenant tous deux à la commission « défense économique » du CERD, il est particulièrement remarquable que les auteurs se soient passionnés pour un sujet dont la méconnaissance est générale et pourtant d'une importance capitale pour la vie et la survie de la Nation… et d'ailleurs de l'Europe ! Ils lancent un cri d'alarme auquel nous ferions bien de porter attention. Dans un article à paraître, ils nous entretiendront de la place de l'entreprise dans la défense économique.

Cette étude historique, remarquablement écrite, est fort intéressante par la claire narration des faits et par les enseignements et réflexions auxquels elle conduit, en particulier sur les conflits de faible intensité, de plus en plus nombreux en cette fin du XXe siècle. Les lecteurs pourront rapprocher ce texte de l'article du général Forget paru en juin 1986 et traitant de la stratégie d'action extérieure.

L'auteur avait déjà publié un article sur les « perceptions allemandes du plan Rogers », à une époque où la nouvelle doctrine de l'Otan faisait grand bruit sur le Vieux Continent. Ayant suivi les questions européennes et les perspectives du marché unique de 1993 comme assistant parlementaire à l'Assemblée nationale, il nous livre une étude approfondie sur les rapports économiques possibles entre la Communauté économique européenne (CEE) et le Conseil d'aide économique mutuelle (CAEM) ou COMECON piloté par l'URSS.

Où en est, à l’heure actuelle, face aux percées de l’intégrisme islamique, la Turquie dont le modèle moderne, occidentalisé, avait été rêvé par Mustafa Kemal Ataturk ?

Il y a presque 3 ans, l'auteur avait montré un certain optimisme dans la réalisation, mais à long terme, du Grand Maghreb arabe. De nombreux événements, de nombreuses rencontres et discussions ont eu lieu depuis cette époque entre les États intéressés. L'auteur nous présente l'état actuel de ce grand projet et son sentiment sur l'avenir.

Spécialiste de l'Extrême-Orient, l'auteur aborde ici un domaine économique : la Chine et ses efforts dans la recherche pétrolière. Mais en tout état de cause, un tel sujet a toujours partie liée avec la défense, par ses répercussions sur le potentiel militaire et les relations internationales : pensons aux différends, en mer de Chine du Sud, de la RPC avec le Vietnam, l'Indonésie, la Malaisie, Brunei ou les Philippines.

La réduction du nombre des armements nucléaires d'une part, l'hostilité d'États envers nos essais dans le Pacifique d'autre part, ont conduit l'auteur à poser un certain nombre de questions sur les essais nucléaires. Il avait déjà répondu à quelques-unes dans un précédent article en juin 1987 ; il poursuit son plaidoyer dans cette livraison, et il nous semble que l'époque en est judicieusement choisie.

Chroniques

Bibliographie

Jean-Louis Dufour : Jean-Louis Dufour : La révolte de l’Aïr, 1916-1917 ; Centre d’études sur l’histoire du Sahara, 1987 ; 255 pages  ; Centre d’études sur l’histoire du Sahara, 1987 ; 255 pages - Claude Le Borgne

Revue Défense Nationale - Juin 1988 - n° 488

Revue Défense Nationale - Juin 1988 - n° 488

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Octobre 2019
n° 823

L'importance stratégique des Outre-mer

Actualités

01-10-2019

Découvrez les grandes lignes du budget 2020 du ministère des Armées

27-09-2019

La Chine lance son premier porte-hélicoptères – China launches first
amphibious assault ship

26-09-2019

Jacques Chirac dans la RDN : les discours de l’ancien président

25-09-2019

A400M et KC-130J : enfin des solutions pour le ravitaillement des hélicoptères français –
French Army solves the refuelling

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...