Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Comme tous les ans, c’est par un tour d’horizon problématique que débute cette livraison de décembre qui interroge les sciences exactes et les sciences humaines pour déterminer les contours de ce qui est vraiment stratégique aujourd’hui. C’est aux plumes du CSFRS que l’on doit ces travaux. Dans l’incertitude ambiante que l’on confond trop facilement avec l’insécurité, on a tendance à extrapoler les menaces d’hier, celles que l’on surveille de tout temps avec inquiétude, et à occulter celles de demain, celles qui pourront occasionner les surprises et provoquer les déroutes. Or, on sait bien que tout ce qui n’est pas administré correctement constitue le terrain libre dans lequel les activités illicites, criminelles ou antagonistes prolifèrent. Comment réduire nos vulnérabilités dans les différents domaines fragiles, le social, le financier et les espaces ouverts, le numérique, l’océanique, le spatial ? Lire la suite

Un tour d’horizon des postures stratégiques et de sécurité des grands intervenants de l’équation asiatique montre que malgré contentieux et ambitions, le pragmatisme domine le jeu des acteurs pour garantir le développement d’une région qui concentre désormais plus de la moitié de la population mondiale.

Outils stratégiques

Pour renforcer la prévention et la prévision des crises et permettre de les dépasser, le président du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégiques (CSFRS) plaide pour une combinaison des méthodes des sciences exactes et de celles des sciences humaines.

Par une lecture critique des textes qui régissent la conduite des crises, on peut mettre en évidence les lacunes d’une approche fonctionnelle aveugle de la conflictualité émergente. Par une analyse des travaux menés en France et aux États-Unis, on montre qu’on est encore loin de savoir se confronter à l’inattendu.

En passant en revue l’histoire récente de la malveillance à l’insécurité, on montre l’importance d’une culture globale de la sécurité qui associe sans solution de continuité les différents acteurs de la sécurité qui sont engagés dans la sécurisation du quotidien des Français.

C’est en exposant les caractéristiques des finances publiques et du marché français que l’on peut évaluer leur aptitude à résister aux aléas de la crise systémique actuelle. Ce sont la solidité et la lucidité de nos institutions financières et nos capacités de manoeuvre rapide qui fondent la résilience financière du pays.

L’auteur pose avec acuité la redoutable question de la relation entre la détection et le diagnostic pour tenter d’esquisser la définition de ce qui est aujourd’hui stratégique. En mobilisant et croisant approches et disciplines, il plaide pour une large concertation transversale pour faire face à la surprise stratégique.

L’inflation monétaire fait horreur aux économistes modernes, dont le premier souci est de la juguler. Il en est une autre, galopante celle-là et partout célébrée : l’inflation du respect. Au temps jadis, le respect était sélectif, et par définition. « Mes respects, mon général ! », l’expression routinière en est le bel exemple, encore que certains d’entre nous, rebelles à cette routine, tenaient à honneur de simplement présenter « leurs devoirs ». Bref, une hiérarchie existait, permettant de reconnaître qui était très respectable, qui l’était un peu et qui pas du tout. Voici désormais le respect exigé par chacun, quelque petit qu’il soit. Lire la suite

L'Asie en questions

La Chine dont les contradictions butent sur l’intégration du modèle occidental repense sa périphérie à l’Ouest en Asie centrale, au contact de l’Inde et dans la gestion des Méditerranées qu’elle partage avec ses voisins : Japon, Corée, États-Unis. De l’Europe, elle considère surtout l’appendice russe.

Puissance légitime mais fragile, aux forces et aux faiblesses répertoriées par l’auteur, la Chine joue sur les deux tableaux pour inaugurer la voie imprévisible d’une superpuissance atypique, mondiale par sa masse et son empreinte occidentale, mais fondamentalement et avant tout chinoise par sa culture et son histoire.

Où il est question de la nature et de la portée du partenariat énergétique entre Russie et Chine dans lequel l’auteur nous montre que ni l’un ni l’autre ne veulent se laisser enfermer même si la proximité stratégique de ces deux puissances crée des solidarités de fait.

Repères - Opinions - Débats

Le Sommet d’Astana organisé par le Kazakhstan porte en germe le nouveau rôle d’une OSCE qui se régénère en relançant des dossiers de fond sur l’articulation entre confiance, sécurité et transparence et veut prendre toute sa place dans l’architecture de sécurité eurasiatique.

Théâtre immense et varié, le Pacifique ne connaît que des tensions diffuses dans certaines zones asiatiques compartimentées. Elle n’a pas d’organisation de sécurité dédiée, mais un vaste réseau de structures multilatérales sécuritaires dans laquelle la France est insérée.

La question d’un Myanmar nucléaire mérite d’être débattue dans la communauté scientifique et les cercles stratégiques internationaux. Les perspectives qu’elle ouvre pour le Sud-Est asiatique et plus généralement l’Asie causeraient des bouleversements sécuritaires importants dont l’impact serait fort sur la sécurité internationale.

Au-delà des querelles personnelles et des tensions idéologiques qui continuent de la fragiliser, l’auteur s’interroge sur l’évolution à venir de l’Afrique du Sud. Entre perspectives autocratiques et guerre civile larvée, il esquisse un scénario de réconciliation-association capable de mobiliser toutes les forces du pays.

Les drones se multiplient au-dessus des théâtres d’opérations et posent des problèmes moraux et légaux lorsqu’ils sont employés armés pour des opérations d’éliminations ciblées.

Revues - Rapports

Recensions

Jean Fleury : Les guerres du Golfe. Espoir ou chaos  ; Éditions Jean Picollec, 2009 ; 252 pages - Claude Le Borgne

Ignorer un livre traitant des guerres du Golfe, écrit par le général qui, lors de la première, commandait notre Armée de l’air, voilà qui est impardonnable. L’intérêt de l’ouvrage tient à la personnalité de son auteur, il tient aussi à ce qu’il réunit les enseignements de deux guerres que tout oppose, celle de 1991 et celle de 2003. Si Jean Fleury se limite, fort honnêtement, à ce qui fut de son ressort (1), il n’en porte pas moins, sur la campagne menée en 2003 par les Américains, un jugement sévère qui fane quelque peu les lauriers qu’on leur a, alors, généreusement tressés. Lire la suite

p. 132-133

Pierre Znamensky et Guy Gallice (photo) : Sous les plis du drapeau rouge  ; Éditions du Rouergue, 2010 ; 356 pages - Hanh-Kieu Florence Nguyen

Immanquablement présent à toutes les manifestations ouvrières du monde socialiste du XXe siècle, le drapeau rouge a donné lieu à de magistrales représentations artistiques. Depuis la Commune de Paris, en passant par les mouvements syndicaux, jusqu’aux défilés altermondialistes des années 2000, l’étendard rouge porte en lui la marque de la lutte populaire, de l’idéologie, voire de l’idolâtrie. Instrument de propagande par excellence, on constate avec surprise qu’aucun ouvrage à ce jour ne lui soit consacré. Cependant, grâce au travail de Pierre Znamensky, politiste, et Guy Gallice, photographe, c’est désormais chose faite. Lire la suite

p. 133-134

Isabelle Facon : Russie - Les chemins de la puissance  ; Artège, 2010 ; 192 pages - Émilie Chavaroche

Isabelle Facon, déjà à l’origine de nombreux travaux sur la Russie, revient ici sur la Russie d’après 1991, qui durant une décennie a connu une crise importante et profonde. Spécialiste des questions liées aux politiques de sécurité et de défense russes, elle dresse le portrait d’une Russie fière de son Histoire et dont les ambitions actuelles reposent encore et toujours sur cette croyance d’un destin à part. Pour saisir toute la complexité de la pensée politique de la Russie, il faut comprendre la vision qu’elle a d’elle-même, cela permet d’expliquer ses choix stratégiques et les relations qu’elle entretient avec le reste du monde. Lire la suite

p. 134-136

Pierre Valaud et Xavier Baron : Atlas géostratégique du Proche et du Moyen-Orient  ; Perrin, 2010 ; 175 pages - Olivier Kempf

Les atlas géopolitiques fleurissent de nos jours : la chose est doublement logique, car on voit mal comment tenir un discours géopolitique pratique sans cartes, tandis que les cartes, représentations pas aussi neutres qu’on le croit trop souvent, ont besoin d’être mises en perspective pour justement décrypter leur langage. Ces atlas doivent donc répondre à un triple impératif : celui d’une cartographie de qualité, celui des textes explicatifs ajoutant une réelle plus value, celui enfin d’une vue d’ensemble assez synthétique pour donner à l’ouvrage une unité de vue et de ton. Lire la suite

p. 136-137

Jean de Maillard : L'Arnaque - La finance au-dessus des lois et des règles  ; Gallimard, 2010 ; 304 pages - Marine Berthon

Jean de Maillard, magistrat et auteur reconnu, brosse un tableau détaillé et consistant des bulles et des crises de l’économie et de la finance mondiale. D’après lui, la première crise de la mondialisation, due à une gouvernance par la délinquance, a mis en valeur le manque de dynamisme de la presse américaine qui n’est pas allée chercher d’explications aux pratiques douteuses des junk bonds des années 70 et 80. Lire la suite

p. 137-138

Revue Défense Nationale - Décembre 2010 - n° 735

The strategic and security postures of the major players who control the balance of power in Asia: this overview shows that despite disputes and differing national ambitions, pragmatism is the order of the day for guaranteeing the future development of a region now home to over half the world’s population.

For better prediction and prevention of crises, and to work around them successfully, Alain Bauer, the president of the CSFRS (the Higher Council for Training and Strategic Research) pleads the case for combining methods used in the pure sciences with those of social sciences.

A critical reading of the documents that describe the nature of crises highlights the deficiencies of a blindly functional approach to unfolding conflict. Analysis of work done in France and the United States shows that we are still far from knowing how to face up to the unexpected.

Through his review of malevolence and insecurity in recent history, the author shows the importance of an overall security culture that brings together the many players who are committed to ensuring day-to-day security for the French population.

The ability of public finances and of the French market to resist unknowns in the current financial crisis can be assessed through an analysis of their characteristics. The solidity and lucidity of French financial institutions, and their capacity for rapid change, are the cornerstones of the financial resilience of the country.

This incisive article looks at the formidable question of the relationship between detection and diagnosis in an attempt to define what is strategic, as understood today. He assembles a variety of approaches in arguing for broad cross-disciplinary dialogue in preparing for strategic surprise.

The contradictions of China frequently conflict with attempts to integrate the Western model. The country is rethinking its entire periphery from the west, in Central Asia, through its contact with India to managing contacts with its neighbours Japan, Korea and the United States. With regard to Europe, it is looking in particular at the Russian dimension.

The author describes the strengths and weaknesses of China, a real, yet still fragile, world power. The country is playing on these very strengths and weaknesses in establishing itself as an atypical superpower through sheer weight, using its Western influence on the one hand and its fundamentally Chinese culture and history on the other.

This article examines the nature and extent of the energy partnership between Russia and China, and shows that neither party wants to let itself be dependent on the other despite the de facto link arising from the strategic proximity of the two powers.

Opinions and Viewpoints

The OSCE’s Astana summit, organised by Kazakhstan, will develop the notion of a new role for that organisation, now seeking to revive itself through rekindling fundamental debate on the link between confidence, security and transparency, with the desire to play a full part in the Eurasian security structure.

Despite the vastness and variety of the Pacific region, it suffers only from somewhat diffuse tensions in certain limited Asiatic zones. It has no single dedicated security organisation, relying instead on an extensive network of multilateral security structures, many of which involve France.

The prospect of a nuclear-capable Burma merits debate within the scientific and international strategic communities. Irving Lewis looks at the effect it would have on South-East Asia, and Asia in general, the major security problems that would arise and the considerable impact it would have upon international security.

This analysis of the future development of South Africa looks beyond the personal quarrels and ideological tensions that continue to divide the country. Against a background of the autocratic ambitions of some, and latent civil war, he outlines a possible scenario for reconciliation that has the potential to mobilise all the strengths of the country.

The drones that are increasingly employed over operational theatres pose a number of moral and legal questions when armed and used in surgical strikes.

Book reviews

Jean Fleury : Les guerres du Golfe. Espoir ou chaos  ; Éditions Jean Picollec, 2009 ; 252 pages - Claude Le Borgne

Pierre Znamensky et Guy Gallice (photo) : Sous les plis du drapeau rouge  ; Éditions du Rouergue, 2010 ; 356 pages - Hanh-Kieu Florence Nguyen

Isabelle Facon : Russie - Les chemins de la puissance  ; Artège, 2010 ; 192 pages - Émilie Chavaroche

Pierre Valaud et Xavier Baron : Atlas géostratégique du Proche et du Moyen-Orient  ; Perrin, 2010 ; 175 pages - Olivier Kempf

Jean de Maillard : L'Arnaque - La finance au-dessus des lois et des règles  ; Gallimard, 2010 ; 304 pages - Marine Berthon

Revue Défense Nationale - Décembre 2010 - n° 735

Comme tous les ans, c’est par un tour d’horizon problématique que débute cette livraison de décembre qui interroge les sciences exactes et les sciences humaines pour déterminer les contours de ce qui est vraiment stratégique aujourd’hui. C’est aux plumes du CSFRS que l’on doit ces travaux. Dans l’incertitude ambiante que l’on confond trop facilement avec l’insécurité, on a tendance à extrapoler les menaces d’hier, celles que l’on surveille de tout temps avec inquiétude, et à occulter celles de demain, celles qui pourront occasionner les surprises et provoquer les déroutes. Or, on sait bien que tout ce qui n’est pas administré correctement constitue le terrain libre dans lequel les activités illicites, criminelles ou antagonistes prolifèrent. Comment réduire nos vulnérabilités dans les différents domaines fragiles, le social, le financier et les espaces ouverts, le numérique, l’océanique, le spatial ?

Puis c’est en Asie et au cœur de son équation stratégique que la RDN vous transporte en replaçant l’affirmation chinoise actuelle dans son contexte intérieur et extérieur et en tentant d’évaluer comment et à quel rythme les équilibres stratégiques évoluent dans cette région. Nous reviendrons plus longuement dans le numéro d’été 2011 sur la Chine dans son environnement stratégique en interrogeant la mémoire de la RDN, avec le concours d’autres experts.

Les réflexions sur l’Afrique qui sont provisoirement closes sont remplacées dans la « Tribune » hebdomadaire (www.defnat.com) par celles sur l’actualité stratégique et sur l’Asie. La nouvelle dynamique stratégique franco-britannique a ouvert des pistes intéressantes sur lesquelles la RDN va se pencher avec votre concours. Notez que pour célébrer le « Prix Amiral Marcel Duval » qui sera remis le 1er décembre, nous publions dans la « Tribune », une conférence inédite de stratégie maritime donnée par l’amiral Duval à l’ENA en 1986. Elle vous intéressera, j’en suis sûr.

Comme toujours dans la rubrique « Opinions », nous vous proposons des points de vue variés et des repères utiles, notamment sur les drones.

Enfin, pour clore ce numéro et l’année, vous trouverez un point sur les « tics rédactionnels ». Sans être puriste observons que la langue française est suffisamment riche pour ne pas en appauvrir l’usage par des facilités qui sont souvent des anglicismes excessifs. Aidez-nous dans cet effort de clarté concise dont le débat stratégique ne pourra que bénéficier.

Ce numéro de décembre est le dixième d’une nouvelle maquette lancée en 2010. Elle a rencontré un vrai succès qui doit encore être confirmé par vos abonnements plus nombreux, vos achats plus réguliers dans notre boutique et votre engagement plus actif dans notre « Tribune ». Nous restons à l’écoute de vos remarques et de vos conseils (contact@defnat.com).

Jean Dufourcq

Octobre 2019
n° 823

L'importance stratégique des Outre-mer

Actualités

01-10-2019

Découvrez les grandes lignes du budget 2020 du ministère des Armées

27-09-2019

La Chine lance son premier porte-hélicoptères – China launches first
amphibious assault ship

26-09-2019

Jacques Chirac dans la RDN : les discours de l’ancien président

25-09-2019

A400M et KC-130J : enfin des solutions pour le ravitaillement des hélicoptères français –
French Army solves the refuelling

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...