Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Dans La guerre navale (1), Hubert Moineville détaille les raisons de transporter en mer l’activité militaire que les hommes conduisent pour protéger des territoires, s’approprier des richesses ou vider leurs querelles nationales, religieuses ou idéologiques. Lire la suite

En soulignant la dépréciation de l’analyse stratégique et en analysant ses causes, l’auteur montre comment l’université entend pallier cette carence dommageable et rénover le débat stratégique français.

Présentation du thème 2014 « leadership et réforme » du Séminaire interarmées des grandes écoles militaires.

Polyvalence navale

Pour formuler la stratégie maritime d’un État, il faut une conscience de la « maritimisation » de la planète. Pour parler de stratégie navale, il faut une perception de la dualité des marines de guerre, outils d’affirmation en mer de l’État et de ses intérêts. Pour leur conserver une cohérence d’ensemble, il faut une méthode.

La mer est un domaine stratégique convoité qui requiert l’action aéromaritime de protection de nos intérêts, au premier rang desquels figurent la liberté des mers et la gestion raisonnée et sécurisée de ses ressources. La capacité d’action des forces navales est le fruit de leur mobilité et de leur capacité de coopération militaire.

Avec cette réflexion précise, on mesure l’importance de la préparation opérationnelle des forces navales. Elle entretient la polyvalence des unités et développe leurs capacités à faire face de façon décisive à l’imprévu militaire et sécuritaire des actions à conduire en mer, en tous temps et en toutes circonstances.

L’auteur évalue le périmètre des missions et postures que la Marine nationale doit endosser en soutien ou illustration de la politique extérieure de la France. Il détaille dans cette perspective les activités de diplomatie navale.

Examinant le cœur du métier naval, l’auteur expose la dualité de la Marine nationale, armée de mer et instrument clé de l’action de l’État en mer. Il analyse le cadre stratégique de l’action navale et défend l’idée que la polyvalence requise de ses moyens doit continuer à provenir d’un noyau de capacité océanique.

Dans cette présentation, l’auteur qui est aussi un praticien montre comment la Marine nationale, via ses préfets maritimes, s’insère dans la structure interministérielle en charge de l’action de l’État en mer. Il en analyse les complexités et fait des propositions pour réarticuler les structures de l’État dédiées à la mer pour permettre à la France de disposer d’un réel centre national d’autorité et d’expertise maritimes.

S’agissant des conséquences des accidents terrestres et maritimes, il n’y a pas de frontière entre la terre et la mer. Pour y faire face, en France, une organisation propre à chaque milieu impose une parfaite coordination en cas de naufrage de grande ampleur ou d’accident terrestre majeur. Or, sur ce point, une optimisation est possible.

L’évolution des filières des trafics de drogues en Afrique et la fragilisation des pays européens, notamment à l’Est du continent, provoquent l’émergence de nouvelles routes de la drogue en Méditerranée. Afin d’être plus efficaces dans la lutte contre ce fléau, les marines européennes pourraient désormais concentrer prioritairement leurs efforts collectifs dans cette région, notamment en Méditerranée orientale.

Un point est fait sur l’évolution de la piraterie dans le golfe d’Aden et celui de Guinée, qui montre que si les modus operandi convergent, les conditions de lutte diffèrent en raison de la nature des cibles visées par les pirates

Du temps où le Cadet travaillait pour ce qu’on nommait le grand capital, il dut expliquer à un président contrarié que la transposition du trust anglo-saxon dans la loi française se heurtait à la réserve héréditaire du Code Napoléon, et que l’intégrité du patrimoine avait déjà été prétextée par les Ultraroyalistes pour tenter de rétablir le droit d’aînesse. Il dut faire de même pour le squeeze out des actionnaires minoritaires, que la Chancellerie nommait à juste titre expropriation pour cause d’utilité privée, contraire à l’article 17 de la Déclaration des droits de 1789, et qui ne fut finalement adoptée qu’à la faveur d’un artifice législatif. Car c’était un temps où l’on avait encore des pudeurs. Lire les premières lignes

Contrepoint

L’incertitude comme stimulus pour agir et chance à saisir, comme invitation à la cohérence et à la ténacité, voici quelques-uns des messages d’un grand capitaine d’industrie.

Repères - Opinions

Les buts de guerre comme les formes de guerre révèlent dans leur variété que la prédation économique est à la racine de conflits interétatiques. Or les relations internationales sont désormais caractérisées par une interdépendance économique majeure. Les nouvelles frontières bâties par les multinationales, nourrissant et alimentant cette interdépendance, remettent en question les souverainetés étatiques. Dès lors, le risque de guerres d’indépendance économique est à considérer.

L’Amérique, qui a entamé un grand mouvement de retrait, n’en semble pas moins en passe de gagner son pari de surveiller la planète, grâce à sa maîtrise totale du cyberespace. Cette domination est-elle pour autant pérenne ? Non, si l’Europe se sort du piège tendu, avec ses armes et sur son terrain : l’état de droit. Lire la suite

L’achat de drones américains comble une lacune identifiée mais ne doit pas masquer une conjoncture européenne très favorable à la définition, au développement et à la mise en œuvre d’un drone polyvalent d’observation de moyenne altitude et longue endurance, largement à la portée industrielle et opérationnelle des Européens.

L’auteur fait le tour des enjeux des révoltes arabes, plus de trois ans après leurs déclenchements et examine les chances des camps initialement en présence pour observer la fluidité des frontières doctrinales et des postures politiques, et la volonté de beaucoup de trouver pour le moment une forme de statu quo.

Avec ce plaidoyer pour une approche décomplexée des questions de sécurité africaine, combinant le soutien militaire à la paix et à la sécurité, et la promotion d’un climat propice aux intérêts économiques, l’auteur met en perspective l’opération Sangaris en République Centrafricaine (RCA).

Comment une gestion centralisée et une organisation transversale interservices a assaini le trafic maritime au large de l’Albanie.

Dans cette présentation détaillée des enjeux et des contraintes de l’ouverture des voies de navigation de l’Arctique, on discerne l’importance qu’elle constitue au plan stratégique pour les acteurs riverains du pôle comme pour ceux de la mondialisation. On voit en quoi elle concerne les États et leurs outils navals qui ne peuvent les ignorer.

La sécurité intérieure est un sujet de préoccupation croissante des Français. L’évolution des armées, le renforcement de la gendarmerie, sa migration vers le ministère de l’Intérieur mais aussi l’insécurité ambiante, les moyens limités de l’État et un effacement progressif des armées dans leur mission de protection de la population conduisent à cette question : la sécurité intérieure est-elle un domaine réservé à la police et à la gendarmerie ?

Une esquisse de la perception qu’ont les jeunes officiers de leur positionnement dans la société est proposée qui, partant d’une situation professionnelle en constante évolution, révèle un sentiment général de déclassement et de singularité mais aussi une grande hétérogénéité des postures individuelles, indice d’une certaine banalisation.

Une analyse fine est présentée de la construction du récit militaire de l’opération Serval à partir d’images tournées sur le terrain par des cinéastes militaires. L’émission qui les a diffusées est passée au crible et révèle une certaine intimité des images qui permet une initiation par une présentation au naturel des combats.

L’Armée française serait donc la meilleure d’Europe. Nul ne doute de sa valeur opérationnelle, démontrée récemment dans de nombreux théâtres. Côte d’Ivoire, Afghanistan, Libye, Mali sonnent comme autant de succès, de maîtrise tactique et de combativité de haut niveau, alliant technologie et dureté au feu. De bons soldats, certainement, de vrais militaires, et d’une valeur opérationnelle inégalée depuis des années, je vous l’accorde bien volontiers. Et j’entends les satisfecit bruyants des responsables clamer avec orgueil que jamais nos militaires n’avaient été si performants. Lire la suite

Recensions

Constance Arminjon Hachem : Chiisme et État – Les clercs à l’épreuve de la modernité  ; CNRS Éditions, 2013 ; 538 pages - Serge Boidevaix

La révolution que l’Ayatollah Khomeiny a provoquée en Iran, en 1979, a fait l’objet de nombreuses analyses souvent bien informées et de qualité. La plupart défendent une opinion, une thèse ; tel l’ouvrage de référence de Farhad Khoroskhavar et Olivier Roy, Iran : comment sortir d’une révolution religieuse ?, bien connu en France. Le livre de Constance Arminjon Hachem se veut avant tout un ouvrage d’histoire des idées qui ont gouverné l’Iran chiite depuis trente ans ; c’est l’histoire des changements d’ordre théologique, juridique, politique qui ont bouleversé ce pays et transformé la situation de l’Islam et du Moyen-Orient. Lire la suite

p. 125-127

Guy Sallat : Décider en stratège (la voie de la performance)  ; Éditions L’Harmattan, 2013 ; 268 pages - Olivier Kempf

Nombreuses sont les tentatives qui ont voulu proposer un enseignement commun de la stratégie militaire et de la stratégie d’entreprise. Or, elles ont bien souvent échoué parce qu’elles partaient d’un mot : « stratégie », qui induisait une méthode. La stratégie précédait le stratège qui n’avait qu’à suivre les cheminements conseillés pour tirer profit des qualités de la procédure. Tel n’est pas le point de départ de ce livre dont le titre dit le projet : Décider en stratègeLire la suite

p. 127-128

L’éditeur Pierre de Taillac poursuit sa publication d’albums historiques consacrés aux grandes unités de l’Armée de terre avec un bel ouvrage sur le 13e BCA et les chasseurs alpins. Fruit d’un travail collectif de grande qualité et servi par une iconographie riche et de belle facture, ce livre permet de retracer à travers la vie du bataillon plusieurs pages de l’histoire militaire française, avec ses ombres et ses lumières. Lire la suite

p. 128-129

Alain Bauer : Dernières nouvelles du crime  ; CNRS Éditions, 2013 ; 59 pages - Pierre Morisot

L’auteur s’est spécialisé dans l’étude du crime et des criminels et a beaucoup publié sur ce thème depuis le début de ce siècle. Par ce petit livre dense, il entend tenir ses lecteurs au courant de l’évolution d’un sujet qui concerne désormais non seulement les acteurs, les victimes et les dirigeants responsables, mais aussi les citoyens de base forcément entraînés malgré eux dans les péripéties et surtout dans les conséquences des affaires. Lire la suite

p. 129-130

Bosko Bojovic : Kosovo et les Balkans occidentaux  ; Centre européen pour la paix et le développement, 2013 ; 57 pages - Pierre Morisot

Ce petit ouvrage lance un cri d’alarme relayant des plaintes déjà entendues : les Puissances qui se sont penchées sur le problème ont finalement constitué dans les Balkans un « deuxième État albanais » dont la tolérance ne semble pas la vertu dominante. Le constat dûment chiffré est terrifiant. Lire la suite

p. 130-130

Revue Défense Nationale - Mars 2014 - n° 768

In emphasizing the depreciation of strategic analysis and in analyzing its causes, the author shows how the university intends to remedy this harmful deficiency and renovate the French strategic debate.

Presentation of the 2014 theme, “Leadership and Reform” as a join seminar of the big military schools.

Naval Versatility

To formulate the maritime strategy of a state requires a consciousness of the “maritimisation” of the planet. To speak of naval strategy, one needs a perception of naval duality, affirmation tools for the sea state and its interests. To maintain overall coherence, a method is necessary.

The sea is a coveted strategic area that requires air and sea action to protect our interests, foremost among which are freedom of the seas and safe management of its resources. The capacity of naval forces is the fruit of their mobility and their ability for military cooperation.

With this precise reflection, one measures the importance of the operational readiness of naval forces. It maintains the versatility of units and develops their abilities to cope decisively to unforeseen military and security actions to drive at sea at all times and in all circumstances.

The author assesses the scope of missions and situations that the Navy must assume in support or illustration of French foreign policy. He details activities of naval diplomacy within this perspective.

Examining the heart of naval craft, the author exposes the duality of the Navy, the army at sea and key instrument for state action at sea. He analyzes the strategic framework of naval action and argues for the versatility required of its means in order to continue to come from a core of oceanic capacity.

In this presentation, the author (who is also a practitioner) demonstrates how the Navy, via its maritime prefects, fits itself into the interdepartmental structure in charge of state action at sea. He analyzes the complexities of it and makes proposals to re-articulate state structures dedicated to the sea in order to allow France to have a real national authority center and maritime expertise.

Regarding the consequences of land and maritime accidents, there is no border between land and sea. To cope with this, in France, an organization specific to each environment requires perfect coordination in case of a high-scale shipwreck or a major terrestrial accident. Now, on this point, optimization is possible.

The evolution of drug trafficking channels in Africa and the weakening of European countries, particularly in the east of the continent, are causing the emergence of new drug routs in the Mediterranean. In order to be more effective in the fight against this scourge, the European navy could now focus their collective efforts primarily in this region, particularly in the eastern Mediterranean.

A point is made on the evolution of piracy in the Gulf of Aden and the Gulf of Guinea, which demonstrates that if the modus operandi converge, fighting conditions differ due to the nature of the hackers’ targets.

Counterpoint

Uncertainty as a stimulus for action and opportunity, as an invitation to coherence and tenacity—these are some of the messages from a great captain of the industry.

Opinions and Viewpoints

War objectives as forms of warfare reveal in their variety that an economic predation is at the root of interstate conflict. Yet international relations are now characterized by a major economic interdependence. New frontiers built by multinationals, feeding and nourishing this interdependence, challenge state sovereignty. With that in mind, the risk of wars of economic independence must be considered.

America, which began a great movement of retreat, does not seem any less poised to win its wager on monitoring and surveillance of the planet, thanks to its total control of cyberspace. Is this domination sustainable? No, not if Europe can come out of this trap, arms in hand and on its land: the rule of law. Read more

The purchase of U.S. drones fills an identified gap but should not obscure a European conjuncture that is very favorable to the definition, development and implementation of a versatile observation drone of medium altitude and long endurance—largely the industrial and operational scope of Europeans.

The author tours the issues of Arab revolts, more than three years after their beginnings, and examines the opportunities for initially opposing camps to observe the flow of doctrinal boundaries and political positions, and the will of many at the moment to find some form of status quo.

With this plea for an uninhibited approach to the issues of African security, combining military support for peace and security and the promotion of a climate conducive to economic interests, the author puts into perspective Operation: Sangaris in the Central African Republic.

How centralized management and an interdisciplinary organization cross-remediated maritime traffic off the coast of Albania.

In this detailed presentation of the issues and constraints of open waterways of the Artic, one discerns the importance it (the passage) constitutes to the strategic plan for the coastal cluster members, such as those for globalization. One sees how it relates to the states and their naval tools that cannot be ignored.

Homeland security is a growing concern for the French. The evolution of armies, strengthening of the police, migration to the Interior Ministry, but also the prevailing insecurity, limited state resources and a gradual disappearance of the armed forces in their mission to protect the population, all lead to this question: is Homeland Security an area reserved for the police and gendarmerie?

A sketch of young officers’ perceptions of their position in society is proposed that, starting from a professional situation that is constantly evolving, reveals a general feeling of decommissioning and uniqueness, but also a wide diversity of individual positions, hinting at a certain trivialization.

A detailed analysis is presented for the construction of a military narrative of Operation: Serval from field visits by military filmmakers’ images. The program that has aired is screened and reveals a certain intimacy in the images that allow an introduction to the presentation of natural fighting.

Book reviews

Constance Arminjon Hachem : Chiisme et État – Les clercs à l’épreuve de la modernité  ; CNRS Éditions, 2013 ; 538 pages - Serge Boidevaix

Guy Sallat : Décider en stratège (la voie de la performance)  ; Éditions L’Harmattan, 2013 ; 268 pages - Olivier Kempf

Alain Bauer : Dernières nouvelles du crime  ; CNRS Éditions, 2013 ; 59 pages - Pierre Morisot

Bosko Bojovic : Kosovo et les Balkans occidentaux  ; Centre européen pour la paix et le développement, 2013 ; 57 pages - Pierre Morisot

Revue Défense Nationale - Mars 2014 - n° 768

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Décembre 2019
n° 825

Le droit et l'usage de la force armée

Actualités

04-12-2019

Discours du président de la République lors de l'hommage national au treize militaires morts pour la France en opération au Mali

27-11-2019

Hommage aux 13 militaires français : Florence Parly se rend au Mali

26-11-2019

Treize militaires de l’opération Barkhane meurent dans un accident d’hélicoptères

25-11-2019

Renseignement : lancement du programme Archange

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...