Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

L’engagement sans précédent des armées françaises sur le territoire national aux lendemains des attentats de janvier et le maintien dans la durée de cet effort militaire ainsi consenti, ont montré, outre le professionnalisme et la disponibilité des hommes et des femmes de la Défense, l’ubiquité de la menace. Lire la suite

 

Les différentes formes de criminalité, comme la piraterie ou le terrorisme, constituent une menace permanente pour nos sociétés, montrant qu’il existe un lien étroit entre défense extérieure – l’apanage des forces armées – et défense intérieure, où les armées voient leur rôle s’accroître comme le démontre l’opération Vigipirate.

 

Criminalité et terrorisme : une menace militaire ?

La criminalité organisée constitue une menace majeure pour notre société. Lutter contre ce nouvel ordre impose une capacité d’acquisition et d’analyse du renseignement en adaptation permanente pour mieux anticiper les actions de groupes criminels.

 

Les flux financiers qui échappent au contrôle des États sont devenus supérieurs aux budgets, voire aux PIB de certains pays, leur conférant désormais un poids macroéconomique et une dimension géopolitique. Ainsi, il ne paraît plus excessif d’affirmer que cette évolution constitue une véritable menace pour nos démocraties.

 

Le Big data, par sa capacité à compiler un nombre considérable de données et à les analyser, offre des perspectives inédites dans la prévention des crimes et délits. Suivant les États-Unis, ce type de logiciel, en cours d’expérimentation à Paris, pose néanmoins des questions fondamentales, notamment de contrôle démocratique de l’action des forces de police.

 

La protection des navires de commerce battant pavillon français a connu une évolution législative récente permettant l’emploi de personnel de sécurité venant de sociétés privées dûment habilitées et selon des règles juridiques très strictes conformes aux principes du droit français.

 

L’Inde a pris récemment conscience que la menace du terrorisme islamiste était aussi une réalité nationale, d’autant plus que la communauté musulmane en Inde est relativement importante, obligeant à réfléchir à l’impact de la propagande islamiste notamment via les réseaux sociaux.

 

La prise d’otages est une constante dans l’histoire avec des objectifs qui ont évolué, en partant d’un gage donné par un vaincu au vainqueur à un mode opératoire à visée financière et politique. L’emploi de la violence contre les otages a, lui aussi, évolué pour atteindre un degré sans précédent aujourd’hui avec une volonté manifeste de terroriser les victimes.

 

Pour les forces garantes de la défense nationale et de la sécurité internationale, l’enjeu des réseaux criminels naît bien en amont du champ de bataille et de la zone de conflit. Crimes et délits, propres aux systèmes criminels multiformes de longue date infiltrés dans nos sociétés, en déterminent chaque jour davantage le cours.

 

Malgré l’opération Harpie lancée en 2008, l’orpaillage illégal en Guyane est synonyme d’insécurité, de problème de santé publique, de destruction de l’environnement et de préjudice financier. Pour faire face à ce fléau, la réponse doit être militaire, judiciaire, économique et diplomatique ; mais ces conditions ne sont pas réunies.

 

Les autorités mauritaniennes ont adopté une stratégie globale pour lutter contre le terrorisme par tous les moyens. Ainsi, des mesures de Soft Fighting ont été prises envers les détenus salafistes pour leur montrer le vrai visage de l’Islam et combattre l’extrémisme par le débat.

 

La pratique du droit de poursuite en Afrique est devenue une réalité avec l’accroissement de la menace terroriste interétatique. À l’heure de l’opération Barkhane, une réflexion doit s’imposer pour donner de nouvelles bases à un interventionnisme militaire dont l’utilité tactique est vérifiée au quotidien.

 

Les survols illégaux conduits récemment par des mini-drones posent de nombreuses questions notamment d’ordre juridique et imposeront d’adopter des mesures de protection utilisant un spectre large de modes d’action, tout en s’inscrivant dans une démarche d’harmonisation des règles d’emploi à l’échelle de l’UE.

 

Un jeune lecteur se demandera ce que vient faire cette histoire de dot dans une revue sérieuse, peu réputée à s’intéresser aux mariages mondains. Il apprendra pourtant qu’autrefois, au temps de la guerre froide, on avait organisé une défense opérationnelle du territoire, une DOT. Alors que le corps de bataille s’employait à guerroyer à l’Est, l’armée devait assurer la défense en arrière du front grâce aux quelques unités restantes et autres réservistes mobilisés en masse : tous devaient défaire les commandos spetsnaz qu’on savait devoir effectuer les plus vilaines actions chez nous. Lire la suite

 

Contrepoint

Le Printemps arabe a ouvert une période d’instabilité majeure où la guerre est devenue le mode de régulation. La décomposition de certains États entraîne la région dans une conflictualité inscrite désormais dans la durée.

 

Le monde arabe est confronté à des problèmes structurants majeurs accroissant les menaces actuelles comme le terrorisme ou le chômage des jeunes. Des choix s’imposent rapidement pour que ces États puissent regarder l’avenir avec plus de sérénité.

 

– Allons, Soult, qu’avons-nous pour cette guerre que ces messieurs du Congrès de Vienne me font ? Commençons par les cuirassiers de Milans et Kellermann. Lire les premières lignes

 

Repères - Opinions

La question des frontières reste posée, y compris en Europe, avec de probables remises en cause des États en fonction de revendications nationalistes alimentées par des ressentiments et des frustrations. L’Union européenne pourrait connaître ainsi de nouvelles évolutions difficiles à imaginer aujourd’hui.

 

La défense belge est à la croisée des chemins avec la rédaction d’un plan stratégique à dix ans. La question désormais posée est l’objectif recherché avec le risque d’une armée trop réduite, juste capable de conserver quelques « niches » de compétences à partager dans un cadre multinational.

 

L’approche du concept de nation-cadre par l’Allemagne constituera un enjeu majeur illustrant la réalité de la volonté de Berlin à s’engager dans une opération, avec l’appui de ses partenaires de l’Otan ou de l’Union européenne.

 

L’Ukraine est dans un engrenage inquiétant avec une guerre intraétatique à ses frontières contre une rébellion soutenue militairement par la Russie. Un réarmement des armées ukrainiennes dépasse les enjeux locaux et introduirait un déséquilibre stratégique que Moscou refuse.

 

La question du positionnement de la Russie entre Europe et Asie, avec la crise en Ukraine, a remis au goût du jour la notion d’Eurasie, qui donnerait une cohérence et une continuité géographique et de civilisation à un espace où les enjeux stratégiques sont imbriqués et complexes.

 

Partir se battre pour le djihad s’inscrit dans une tradition ancienne d’aller faire la guerre au nom d’une cause supérieure qui dépasse le cadre normal de la citoyenneté. À l’heure des réseaux sociaux, cette volonté d’agir s’appuie sur une vision rétrograde mais dangereuse du monde.

 

La réserve militaire revêt une importance nouvelle pour les armées tant en raison de la diminution importante des effectifs que de l’augmentation des missions et des engagements opérationnels. La mise en valeur des réserves pourrait être un levier efficace pour les forces.

 

Chronique

 

Recensions

Lionel Chauprade : Les Drones aériens  ; Cépaduès Éditions, 2014 ; 152 pages - Audrey Hérisson

Les Drones aériens est un ouvrage-outil qui fait un point de situation approfondi sur la question des Unmanned Aircraft (UA), c’est-à-dire des « aéronefs inhabités télépilotés capables d’emporter différentes charges utiles pour effectuer des tâches spécifiques ». Le monde des drones est vaste et complexe ; même restreint aux drones aériens, l’ouvrage doit concentrer et restituer une masse d’information très importante. Sa présentation en chapitres thématiques, ses nombreuses illustrations, ses encarts récapitulatifs, sa classification des drones et son glossaire en facilitent fort heureusement et bien habilement l’accès. Lire la suite

 

Frédéric Encel : Géopolitique du Printemps arabe  ; Puf, 2014 ; 288 pages - Jérôme Pellistrandi

Frédéric Encel est bien connu des observateurs du monde arabe. Auteur de plusieurs ouvrages sur la question et intervenant régulièrement dans les médias, il n’hésite pas à affirmer des convictions solides – au risque de la polémique. Il n’en demeure pas moins que cet ouvrage est tout à fait passionnant et apporte un éclairage très pertinent sur le Printemps arabe. Certes, la RDN a abondamment publié sur ce thème. Il y a eu ainsi très récemment le numéro de l’été 2014 sur le Levant dirigé par Pierre Razoux et celui de février 2015 intitulé « Les printemps arabes », sans parler des articles publiés sur le site de la revue. Lire la suite

 

Michel Goya : Sous le feu  ; Tallandier, 2014 ; 270 pages - Claude Le Borgne

Le colonel Goya est un homme d’expérience. Il a été lui-même sous le feu dont il parle, en Afrique et en Afghanistan. S’il s’exprime en sociologue, c’est qu’il dirige maintenant la recherche au Centre de doctrine de l’Armée de terre et dispose de nombreux témoignages, qu’il nous fait partager. Sa synthèse est brillante et émaillée de formules heureuses dont les sous-titres donnent un avant-goût : « La mort comme hypothèse de travail » et « Comment des hommes ordinaires peuvent faire des choses extraordinaires ». Lire la suite

 

Revue Défense Nationale - Avril 2015 - n° 779

Different forms of criminality, such as piracy and terrorism, constitute a permanent menace for our societies, showing that there exists a strong tie between the exterior defense—the prerogative of the Armed Forces—and the interior defense, in which the Armed Forces see their role expanding, such as during the demonstration of the Vigipirate operation.

Crime and Terrorism: A Military Menace?

Organized crime constitutes a major menace for our society. Fighting against this new order demands the abilities of acquisition and intelligence analysis in permanent adaptation to better anticipate action of criminal groups.

Financial flow that escapes the control of States has overcome budgets, as illustrated by the PIB of certain countries, which now imparts a macroeconomic weight and a geopolitical dimension. Thus, it no longer seems excessive to affirm that this evolution constitutes a real menace for our democracies.

“Big Data”, through its capacity to compile a considerable amount of data and analyze it, offers unprecedented perspectives concerning crime and misdemeanor prevention. Following trends in the United States, this type of software, in the process of being tested in Paris, nevertheless poses fundamental questions, notably concerning democratic control of police force actions.

The protection of commerce vessels flying the French flag has recently known a legislative evolution permitting the employment of security personnel from private societies. These personnel are duly authorized according to very strict regulations in conformity with the principles of French rights.

India has recently become aware that the menace of Islamic terrorism is also a national reality—more so because the Muslim community in India is relatively important—necessitating reflection on the impact of Islamic propaganda, notably via the social network.

The taking of hostages has been a constant throughout history with evolving objectives, as a mode of insurance given by the defeated to the victor in an operative mode aimed both financially and politically. The employment of violence against hostages has also evolved, achieving today an unprecedented degree with a manifested will to terrorize victims.

For the forces responsible for national defense and international security, the issue of criminal networks emerges well in the foreground of battlefields and conflict zones. Crimes and misdemeanors, specific to multiform criminal systems that have long infiltrated our societies, are more and more severely influencing the course of events every day.

Despite operation Harpie launched in 2008, illegal gold panning in French Guyana is synonymous with insecurity, public health problems, the destruction of the environment, and financial damage. To confront this scourge, a military, judicial, economic, and diplomatic response is required; but these conditions have not been amassed.

Mauritanian authorities have adopted a global strategy to combat terrorism by any means. Thus, “Soft Fighting” measures have been taken toward Salafi prisoners to show them the true face of Islam and combat extremism through debate.

Practices concerning the right to prosecute in Africa have become a reality with the increasing menace of international terrorism. At the time of the Barkhane operation, reflection must be necessitated to provide news based on a military intervention whose tactical utility is verified daily.

Illegal flights conducted recently by mini-drones pose numerous questions, notably of judiciary concern, which will necessitate the adoption of protective measures employing a large spectrum of modes of action, all contributing to a process of rule standardization to employ at the level of the EU.

Counterpoint

The Arab Spring opened a period of major instability in which war became the mode of control. The breakdown of certain states brought the region into a state of conflict that will henceforth continue for a time to come.

The Arab world is confronted with major structural problems intensifying current menaces such as terrorism and the unemployment of young people. Choices are rapidly becoming necessary so that these states can look upon the future with greater equanimity.

Opinions and Viewpoints

The issue of borders remains unresolved, in Europe as well, with probable recommencement of discussion involving states concerning nationalist demands fed by resentment and frustration. The European Union may be capable, in this way, of recognizing new evolutions difficult to imagine today.

The Belgian Defense is at a crossroads with the development of a strategic plan of ten years. The question posed from this point forward is the sought-after objective concerning the risk of an army that is too reduced, just capable of retaining several “niches” of expertise to share in a multinational frame.

Approaching the concept of Framework-Nation by Germany constitutes a major issue illustrating the reality of Berlin’s desire to engage in an operation, with the support of its partners, the OTAN and the European Union.

Ukraine is involved in troubling chain of events, with an intra-national war at its borders against a rebellion sustained militarily by Russia. A rearmament of Ukrainian armed forces transcends local matters and will introduce a strategic disequilibrium that Moscow will not permit.

The controversy over the positioning of Russia between Europe and Asia, with the crisis in Ukraine, has reopened the notion of Eurasia, which would give coherence and a geographic and cultural continuity to a space where strategic issues are interlinked and complex.

Leaving to fight for jihad involves an ancient tradition of going to make war in the name of a superior cause that exceeds the normal framework of citizenship. In times of social networks, this will to act depends on a retrograde yet dangerous vision of the world.

The Military Reserves takes on a new importance for the Armed Forces due equally to the important decrease in the workforce as to the increase in mission and operational engagements. The improvement of the reserves could be effective leverage for the Armed Forces.

Chronicle

Book reviews

Lionel Chauprade : Les Drones aériens  ; Cépaduès Éditions, 2014 ; 152 pages - Audrey Hérisson

Frédéric Encel : Géopolitique du Printemps arabe  ; Puf, 2014 ; 288 pages - Jérôme Pellistrandi

Michel Goya : Sous le feu  ; Tallandier, 2014 ; 270 pages - Claude Le Borgne

Revue Défense Nationale - Avril 2015 - n° 779

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Mai 2019
n° 820

L'intelligence artificielle et ses enjeux pour la Défense

Actualités

10-05-2019

« Les MT Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, du commando Hubert, sont morts cette nuit au combat dans une opération de libération d’otages [au Bénin]. J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches. » Amiral Christophe Prazuck, Chef d'état-major de la Marine, 10 mai 2019.

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...