Résultats de votre recherche sur 'Lars Wedin'

5 résultats

N° 850 Mai 2022 - La guerre en Ukraine et le monde d'après… - La guerre en Ukraine et le monde d’après… - p. 27-32

La Suède, prochain membre de l’Otan ? - Lars Wedin

La Suède applique une politique de neutralité depuis 1810 qui s’appuyait sur une défense forte. Pendant la guerre froide, les Suédois ont maintenu un appareil militaire solide qui fut cependant réduit à partir des années 1990. Avec la guerre contre l’Ukraine, la question d’une adhésion à l’Otan devient centrale. Lire les premières lignes

Tribune - 23-02-2022

La défense suédoise : un lent réarmement (T 1365) - Lars Wedin - 6 pages

La défense suédoise : un lent réarmement (T 1365)

En prolongement de son récent article sur la crise Ukraine-Russie et l'île de Gotland, l'auteur présente un état des lieux de la défense suédoise. Après des années d'affaiblissement et face au renforcement russe, la Suède a pris la voie d'un lent réarmement qui pourrait s'accélérer compte tenu du contexte actuel.

Lire la suite

Tribune - 17-02-2022

L’île de Gotland et la crise ukrainienne (T 1362) - Lars Wedin - 5 pages

L’île de Gotland et la crise ukrainienne (T 1362)

Si le monde a les yeux rivés sur l'Ukraine, c'est bien l'ensemble de ses approches que la Russie souhaite figer. De fait, la problématique se pose aussi pour la Suède, notamment vu l'importance capitale de l'île de Gotland pour des opérations en mer Baltique pour qui que ce soit.

Lire la suite

Tribune - 08-07-2014

Billet – Petit plaidoyer pour le futur du porte-avions (T 552) - Lars Wedin - 2 pages

L’auteur explore, de l’extérieur, les conséquences qu’aurait sur la posture militaire française et européenne le choix de renoncer au PA (porte-avions), véritable « capital ship » stratégique des armées françaises.

Tribune - 26-11-2013

Russie et Union européenne : un chaînon manquant ? (T 442) - Lars Wedin - 5 pages

L’auteur conteste la logique d’une thèse défendue dans le numéro d’été 2013 sur la part que la Russie pourrait prendre dans les questions de sécurité et de défense européenne. Argumentant que les projets de sécurité sont loin de converger, il dispose que l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) est déjà un cadre pertinent qu’un traité de sécurité pourrait consolider.

5 résultats