Auteur : Emmanuel Nal

Chercheur à l’École militaire de Paris sur les questions d’armement et de dissémination nucléaire, docteur en philosophie. Chargé de cours aux universités de Poitiers et de Tours. Spécialiste de « Défense antimissile, prolifération balistique et leurs enjeux géopolitiques » auprès d’organismes du ministère de la Défense

5 résultats (4 articles - 1 Tribune - 0 e-Recension)

N° 776 Janvier 2015 - Prolifération : mythes et réalité - Prolifération : mythes et réalité - p. 50-55

Doctrines nucléaires : spécificités du Pakistan et de la Corée du Nord - Emmanuel Nal

La possession de l'arme nucléaire doit s'accompagner d'une doctrine crédible. Certains États proliférants comme le Pakistan ou la Corée du Nord ont d'abord développé la bombe par riposte, quitte à prendre un vrai risque par manque de réflexion stratégique. Lire les premières lignes

Tribune - 23-05-2014

La dissuasion nucléaire, morale d’une Histoire en cours (T 527) - Emmanuel Nal - 6 pages

Cette réflexion porte sur les déterminants historiques, éthiques et moraux de l’armement nucléaire et de sa menace d’emploi comme instrument d’interdiction de la guerre et d’entretien d’une coresponsabilité assumée d’un état d’équilibre qui ne peut être confondu avec la paix mais la conditionne.

N° 761 Juin 2013 - Asie de l’Est - p. 79-83

Corée du Nord, une rationalité de l’irrationalité ? - Emmanuel Nal

Il faut plonger dans les racines mythologiques et symboliques du régime nord-coréen pour détecter tout ce que la dialectique intracoréenne porte comme affirmation de soi et dépendance à l’autre par une capacité de nuisance qui est aussi un aveu de dépendance. Ainsi l’auteur décode-t-il l’actuelle agressivité de Pyongyang. Lire les premières lignes

N° 752 Été 2012 - p. 100-109

L’Otan et le nucléaire - Emmanuel Nal

C’est à une analyse fine de la posture nucléaire de l’Alliance en Europe que se livre l’auteur qui en évalue la complexité technique par la question de la modernisation des armes et de leurs porteurs, la relation politique à la question du désarmement nucléaire et le couplage avec le projet de bouclier antimissile. Ce faisant, il montre qu’il faudrait se garder de négliger cette dimension traditionnelle du rapport à la Russie. Lire les premières lignes

N° 724 Novembre 2009 - Repères - Opinions - Débats - p. 150-160

Nouveaux défis à la pensée stratégique - Sophie Dagand, Emmanuel Nal, Emmanuel-Marie Peton, Camille Sicourmat, Frédéric Ramel

Lors de la « Semaine de la pensée stratégique », l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem) a organisé sa première journée d’études le 6 octobre 2009 au cours de laquelle sont intervenus le ministre de la Défense, M. Hervé Morin, et le chef d’état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin. Officiellement créé au 1er janvier 2010, l’Irsem a ainsi engagé son activité académique dès l’automne 2009 en focalisant le débat sur les nouveaux défis de la pensée stratégique.

5 résultats