Auteur : Jean-Paul Cointet

Maître de conférences à l'Institut d’études politiques (IEP) de Paris et professeur à Paris IV.

4 résultats (4 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 467 Juillet 1986 - p. 117-133

La Chine de la modernisation : réformes et accession à la puissance - Jean-Paul Cointet

L'auteur fait, dans cet article, un bilan de la modernisation de la Chine ainsi qu'un essai d'évaluation de ce que les réformes en cours peuvent apporter à ce pays hors du commun. Ce texte complète, en s'en différenciant toutefois, les articles d'Elisabeth Fouquoire et de Jean-Pierre Cabestan, parus dans notre revue en octobre 1985 et mai 1986.

N° 442 Avril 1984 - p. 63-80

La Méditerranée et les puissances - Jean-Paul Cointet

La Méditerranée est un sujet qui est familier à la plupart de nos lecteurs. La France a cet extraordinaire privilège, avec les contraintes correspondantes, d'avoir trois façades, l'une continentale, les deux autres maritimes, le Ponant et le Levant, comme l'on disait autrefois. Mais de nouveaux problèmes se posent dans cette mer chargée d'histoire, du fait des nombreuses interactions des puissances, qu'elles soient riveraines ou non.

N° 429 Février 1983 - p. 33-48

Défense, développement et sécurité : les enjeux français - Jean-Paul Cointet

Nous donnons ici une version réduire à l'usage de nos lecteurs, de la communication faite en septembre 1982, à un colloque organisé par le Secrétariat général de la défense nationale (SGDN). Dans cette communication, l'auteur expose les difficultés dans lesquelles se trouve maintenant la France dans un monde dangereux où elle doit, comme les autres pays, assurer simultanément sa sécurité et son développement.

N° 365 Avril 1977 - p. 83-100

Gouvernement et haut-commandement en France entre les deux guerres - Jean-Paul Cointet

L'un des facteurs, parmi tant d'autres, de la défaite de 1940 est la contradiction entre la politique extérieure de la France, impliquant une stratégie offensive pour faire face aux obligations contractées à l'égard de la Petite Entente, et la doctrine militaire basée sur une conception essentiellement défensive. Mais cette discordance est elle-même incompréhensible hors l'hypothèse d'une impossibilité pour les politiques et les militaires d'entamer un dialogue et de se comprendre, impossibilité inscrite dans l'organisation des rapports entre le Gouvernement et le Haut-Commandement.

4 résultats