Auteur : Eugène Berg

Ancien ambassadeur, enseignant au Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS). Dernier ouvrage : À la recherche de l’ordre mondial. D’où venons-nous ? (Éditions Apopsix, 2018, 468 pages).

456 résultats (230 articles - 93 Tribunes - 133 e-Recensions)

Recension - 16-05-2022

Pierre-Jean Luizard, Les Racines du chaos : Irak, Syrie, Liban, Yémen, Libye, cinq États arabes en faillite - Tallandier, 2022 ; 240 pages. - Eugène Berg

Pierre-Jean Luizard, Les Racines du chaos : Irak, Syrie, Liban, Yémen, Libye, cinq États arabes en faillite
- Tallandier, 2022 ; 240 pages.

Irak, Syrie, Liban, Yémen, Libye : la liste des États arabes en faillite est imposante et menace directement l’Europe. Échec du confessionnalisme politique au Levant et en Irak, dans le contexte d’une guerre confessionnelle entre sunnites et chiites, également étendue au Yémen, absence d’identité commune en Libye. C’est tout un modèle étatique de l’État-nation, importé par les puissances européennes au moment de la colonisation de ces pays par la France, la Grande-Bretagne et l’Italie, qui sombre dans un chaos généralisé. À l’exception du Yémen, ces États sont des créations coloniales qui se sont souvent imposées contre des majorités qui ont été vaincues militairement. Ce fut particulièrement vrai pour l’État irakien, l’État syrien et en Libye. Lire la suite

Recension - 12-05-2022

Hervé Baudu, Les Routes maritimes arctiques - L’Harmattan, 2022 ; 156 pages. - Eugène Berg

Hervé Baudu, Les Routes maritimes arctiques
- L’Harmattan, 2022 ; 156 pages.

Le réchauffement climatique en Arctique est trois fois supérieur à celui du reste de la planète. Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), démontre de façon irréfutable que ce dernier est responsable de la réduction de l’extension de la banquise à la fois en superficie, mais également en épaisseur. La mer libre laissée par la fonte de la banquise permet d’envisager un trafic maritime de plus en plus important à travers l’Arctique sur une période estivale plus large, passée de quatre à six mois. Si d’aucuns y voient une opportunité de nouvelles routes maritimes plus courtes qui pourraient se substituer aux routes historiques via le canal de Panama ou le canal de Suez, Hervé Baudu démontre qu’il faut raison garder quant à l’optimisme affiché sur les réelles économies réalisées. Lire la suite

Recension - 11-05-2022

Charles-Éric Canonne, La Stratégie de Pékin en mer de Chine - L’Harmattan, 2022 ; 248 pages. - Eugène Berg

Charles-Éric Canonne, La Stratégie de Pékin en mer de Chine
- L’Harmattan, 2022 ; 248 pages.

La mer de Chine méridionale, espace maritime situé au sud de la Chine, à l’ouest des Philippines et à l’est du Vietnam, est déjà le théâtre où s’opposent les deux grandes puissances d’aujourd’hui, la République populaire de Chine et les États-Unis d’Amérique. Ce n’est d’ailleurs nul hasard si, malgré l’aide massive octroyée à l’Ukraine, en Javelin ou en Stinger, Washington entend garder des réserves substantielles en cas de conflit à propos de Taïwan. Ces sujets sont de plus en plus abordés par la presse occidentale comme asiatique, les événements qui s’y déroulent alimentent les réflexions, les études ou les hypothèses des experts et commentateurs sur les évolutions de l’ordre mondial. Les risques d’escalade sont donc multiples, même si la situation n’a rien à voir avec celle des années 1950 ou 1960 : l’interdépendance économique entre les deux pays et la mondialisation des échanges commerciaux restent un garde-fou. Lire la suite

Recension - 10-05-2022

Centre Français de Recherche sur le Renseignement, Alexandre Del Valle et Éric Denécé (dir.), La Géopolitique au défi de l’islamisme - Ellipses, 2022 ; 272 pages. - Eugène Berg

Centre Français de Recherche sur le Renseignement, Alexandre Del Valle et Éric Denécé (dir.), La Géopolitique au défi de l’islamisme
- Ellipses, 2022 ; 272 pages.

L’actuelle guerre en Ukraine, dont l’ampleur et la férocité ont été surprenantes, ne doit pas occulter les autres théâtres géopolitiques et guerriers. Dans cette optique, le vaste Maghreb/Moyen-Orient fait bien figure de zone de fractures et de ruptures. Le conflit du Yémen, qui passe au second plan, perdure, et de temps en temps des drones lancés par les Houthistes frappent des installations pétrolières saoudiennes. Récemment une série d’attentats, perpétrés par l’État islamique ou une de ses créatures a causé une dizaine de victimes en Israël. Si l’Europe doit se passer de pétrole et de gaz russe, c’est en priorité vers l’Arabie saoudite, les EAU et le Qatar qu’elle se tournera avant que l’Iran ne revienne sur le marché pétrolier. Lire la suite

N° 850 Mai 2022 - La guerre en Ukraine et le monde d'après… - Recensions - p. 128-131

Gorbatchev - Eugène Berg

Il n’est pas sans intérêt, en cette période, de se pencher sur la personnalité d’un homme qui avait en horreur d’employer la force, ce qui lui est reproché aujourd’hui en Russie dans les couloirs du pouvoir. L’objectif du petit, mais dense livre de Taline Ter Minassian, professeure d’histoire de la Russie et du Caucase est de nous présenter Mikhaïl Gorbatchev : un homme encore jeune, dynamique, volontaire, mais pressé, arrivant au pouvoir, succédant à une troïka de vieillards cacochymes (1), comme la presse dénommait alors Léonid Brejnev, Iouri Andropov et Konstantin Tchernenko. Lire la suite

Tribune - 05-04-2022

Parmi les revues - Covid, Brexit et Otan (T 1375) - Eugène Berg - 7 pages

Parmi les revues - Covid, Brexit et Otan (T 1375)

L'ancien ambassadeur Eugène Berg analyse pour la RDN les dernières sorties d'Hérodote et de Questions internationales, sur les sujets aussi variés que complémentaires du Brexit, de l'impact de la Covid-19 sur les affaires internationales et des questionnements sur l'Otan.

Lire la suite

Recension - 25-03-2022

Sébastien Boussois, Émirats arabes unis – À la conquête du monde - Max Milo, 2021 ; 188 pages. - Eugène Berg

Sébastien Boussois, Émirats arabes unis – À la conquête du monde
- Max Milo, 2021 ; 188 pages.

Grâce à la gestion habile de ses ressources financières, issues de sa manne pétrolière, sa position stratégique à la pointe de la péninsule Arabique, et l’intelligence et la stratégie de son dirigeant, le prince héritier Mohamed ben Zayed Al Nahyane (MBZ), les Émirats arabes unis sont en mesure de poursuivre leur ambition de grande puissance régionale : en Somalie, à Djibouti et en Érythrée, où ils ont établi une base à Assab, ils ont massivement étendu leur emprise sur le terrain. Ils exercent également une influence certaine au Soudan, faisant appel notamment aux mercenaires de ce pays. En Somalie, la société DP World, le troisième gestionnaire de ports du monde, a obtenu la gestion du port de Berbera. L’expérience de MBZ en Égypte et en Libye confirme que la force armée peut être employée avec succès pour sécuriser les intérêts géopolitiques des EAU. Lire la suite

Recension - 25-02-2022

David Teurtrie, Russie – Le retour de la puissance - Armand Colin, 2021 ; 222 pages. - Eugène Berg

David Teurtrie, Russie – Le retour de la puissance
- Armand Colin, 2021 ; 222 pages.

La question russe, car c’est d’elle dont il s’agit, ne cesse de nous interpeller, alimentée constamment par le durcissement des relations entre l’Occident et la Russie, à laquelle celle-ci répond par le perfectionnement constant de son outil militaire et son rapprochement de plus en plus prononcé avec la Chine. Les Européens, l’Otan et les États-Unis ont les yeux rivés sur la frontière russo-ukrainienne, où leurs grands yeux ont perçu les préparatifs d’une guerre dont le déclenchement, qui ayant suscité scepticisme, de part et d’autre, a bien eu lieu et ce d’une manière aussi massive qu’inattendue ! La France, appuyée en cela par l’UE, a cherché à prévenir la Société militaire privée (SMP) Wagner d’intervenir à Bamako, à l’encontre de laquelle Bruxelles vient d’édicter un train de sanctions, mais sans résultat, ce qui a été l’une des raisons du départ de Barkhane du Mali. Ajoutons les agissements du « satellite » biélorusse, dépendant de plus en plus de Moscou, la présence russe en Syrie, ses ambitions africaines, la liste des contentieux s’allonge et les imprévus s’approfondissent. Lire la suite

Recension - 24-02-2022

Michel Goya, Le Temps des guépards – La guerre mondiale de la France de 1961 à nos jours - Tallandier, 2022 ; 368 pages. - Eugène Berg

Michel Goya, Le Temps des guépards – La guerre mondiale de la France de 1961 à nos jours
- Tallandier, 2022 ; 368 pages.

Le 23 novembre 1961, le général de Gaulle réunit à Strasbourg près de 5 000 officiers pour célébrer le dix-septième anniversaire de la libération de la ville. Le climat est lourd après une tentative avortée de putsch militaire à Alger. Tout en évoquant la fin des conflits de décolonisation, le général de Gaulle dessine le nouveau rôle des forces armées françaises « dans les conditions qui sont celles de notre temps » et dans le cadre de la « grande politique » qu’il compte mettre en œuvre pour que la France retrouve son rang. Dans ce contexte postcolonial, il s’agit pour la France d’assurer son rang international en même temps que sa sécurité et son indépendance. Cette autonomisation militaire s’accompagne d’une autonomisation diplomatique à l’égard des États-Unis et vers une Europe des Six qui se doterait d’une personnalité en matière de défense sous leadership français. Ce grand dessein gaullien a suscité finalement moins de transformations qu’espéré, les autres États, ouest européens, préférant dépendre du protecteur américain. A-t-on beaucoup progressé depuis soixante ans ? Telle est l’une des graves questions auxquelles Michel Goya répond avec force. Lire la suite

Tribune - 24-02-2022

Parmi les livres – Interrogations sur la Russie (T 1366) - Eugène Berg - 7 pages

Parmi les livres – Interrogations sur la Russie (T 1366)

L'ancien ambassadeur Eugène Berg analyse pour la RDN la dernière parution de l'observatoire franco-russe, Russie 2021Regards de l'observatoire franco-russe, paru en novembre 2021. Après une année blanche en 2020, l'ouvrage analyse, à l'aune de l'histoire des relations entre la France et la Russie, et des relations entre la Russie (depuis le XVIIIe siècle) et le reste du monde, les politiques actuelles du Kremlin. Loin des affres de l'actualité et de la guerre, cette analyse de lecture, écrite à la fin du mois de janvier 2022, replace la géopolitique dans l'histoire et le temps long.

Lire la suite

Recension - 22-02-2022

Amber Lincoln, Jago Cooper & Jan Peter Laurens Loovers, Arctique culture et climat - Paulsen, 2021 ; 320 pages. - Eugène Berg

Amber Lincoln, Jago Cooper & Jan Peter Laurens Loovers, Arctique culture et climat
- Paulsen, 2021 ; 320 pages.

Les peuples arctiques, dont on connaît surtout les Inuits au Canada ou les Samis en Scandinavie fascinent les hommes des régions tempérées. L’étude de ces communautés a produit de très belles pages dans la littérature de Jean Malaurie à Paul-Émile Victor. Du fait du réchauffement climatique, le passage maritime de la Route du Nord par l’est, le long des côtes sibériennes, ouvre des perspectives nouvelles. De même ces horizons nouveaux recèlent bien des ressources énergétiques, minérales ou halieutiques. L’augmentation des températures en Arctique aura pour conséquence que la banquise d’été, présente depuis plus de 100 000 ans, aura disparu au cours des cinquante prochaines années. Entre 1979 et 2019, la banquise arctique a perdu 75 % de son volume et le pôle Nord, au cœur de l’océan Arctique, sera libre de glace en été d’ici les vingt prochaines années. Il n’y a pas que la banquise qui disparaît, la terre aussi. Le sol perpétuellement gelé, connu sous le nom de pergélisol, disparaît à un rythme sans précédent, laissant derrière lui des côtes érodées, des marais humides et de grands cratères tandis que les sols s’affaissent. Lire la suite

Recension - 17-02-2022

Alexandra Goujon, L’Ukraine de l’indépendance à la guerre - Le Cavalier Bleu Éditions, 2021 ; 176 pages. - Eugène Berg

Alexandra Goujon, L’Ukraine de l’indépendance à la guerre
- Le Cavalier Bleu Éditions, 2021 ; 176 pages.

La sonnette d’alarme retentit encore aux frontières orientales de l’Ukraine. De fortes concentrations de forces évaluées entre 110 000 et 130 000 hommes y ont été acheminées, avec leur équipement lourd, afin d’y conduire pour Moscou des manœuvres, afin de préparer une invasion estime Kiev, se basant sur les observations américaines. Le président Volodymyr Zelensky avait choisi, pour sa part, la date symbolique du 1er décembre – 30e anniversaire du référendum sur l’indépendance – pour proposer un dialogue direct avec Moscou afin d’apporter une solution à la crise ukrainienne, alors que les responsables russes ne se considèrent pas parties au conflit enjoignant au contraire au gouvernement ukrainien d’entrer en contact direct avec les « insurgés » de Lougansk et du Donbass. Lire la suite

N° 847 Février 2022 - Souveraineté et nouveaux acteurs internationaux - Recensions - p. 121-123

Retour de la guerre - Eugène Berg

En mars 1995 paraissait sous la plume de Philippe Delmas, Le Bel avenir de la guerre où il écrivait : « La guerre est de retour, parmi nous. Nous l’avions presque oubliée. Pendant cinquante ans, l’assurance de la mort nucléaire pour tous a tenu la guerre en lisière. La peur n’est peut-être plus l’unique antidote contre la guerre. À l’exemple de la construction européenne, les pays cherchent la paix en se liant étroitement les uns aux autres par des règles et des intérêts communs. Comme si la guerre pouvait être prise dans les filets de l’intégration par le droit et l’économie. Cet espoir est vain. Car désormais les guerres ne naissent pas de la puissance des États, mais de leur faiblesse. L’enjeu de la paix, c’est la légitimité des États : dans nombre de pays, ils n’incarnent rien ni personne. Faute d’États qui symbolisent l’évidence d’être ensemble, les nations se replient sur une identité exacerbée, se fragmentent en États nouveaux ; en trente ans, leur nombre a doublé. Et les règles du droit international comme les bénéfices de l’économie mondiale ne les concernent guère. Notre conception de la guerre, forgée au fil de siècles de conflits de souveraineté, se révèle déjà inadaptée à ces guerres de légitimité. La multiplication de celles-ci nous impose une priorité : consolider des États légitimes, seuls capables de tracer un destin pour ceux qu’ils représentent. À défaut, la panne des États assurera le bel avenir de la guerre. » Lire la suite

N° 846 Janvier 2022 - Quelles perspectives pour les relations transatlantiques ? - Recensions - p. 128-131

Le Roman des damnés – Ces nazis au service des vainqueurs après 1945 - Eugène Berg

Tous les responsables nazis n’ont pas été condamnés, tant s’en faut, après la défaite de l’Allemagne. Le tribunal de Nuremberg n’en a jugé que 21 et condamné 12 à la pendaison : Hans Frank, Wilhelm Frick, Hermann Göring (qui se suicide juste avant l’exécution de la sentence), Alfred Jodl, Ernst Kaltenbrunner, Wilhelm Keitel, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fritz Sauckel, Arthur Seyss-Inquart, Julius Streicher et Martin Bormann (par contumace). Des peines de prison allant jusqu’à la perpétuité sont prononcées contre Karl Dönitz, Walther Funk, Rudolf Hess, Konstantin von Neurath, Erich Raeder, Baldur von Schirach et Albert Speer. Enfin, Hans Fritzsche, Franz von Papen et Hjalmar Schacht sont acquittés. Aussi bon nombre d’autres dignitaires qui ne furent pas que des exécutants, n’ont guère été inquiétés et ont poursuivi leur carrière. C’est que sitôt arrivée la guerre froide, il fallait tourner la page, réintégrer l’Allemagne dans la famille occidentale et utiliser bien des talents pour mener la nouvelle guerre de l’ombre contre l’URSS. Lire la suite

Recension - 15-12-2021

Béchir Ben Yahmed, J’assume – Les Mémoires du fondateur de Jeune Afrique - Éditions du Rocher, 2021 ; 526 pages. - Eugène Berg

Béchir Ben Yahmed, J’assume – Les Mémoires du fondateur de Jeune Afrique
- Éditions du Rocher, 2021 ; 526 pages.

Plus jeune ministre de Habib Bourguiba, qu’il avait rejoint dès la fin des années 1940 dans son combat pour l’indépendance de la Tunisie, fondateur de l’influente revue Jeune Afrique, longtemps porte-parole avisée du tiers-mondisme et de l’africanisme, Béchir Ben Yahmed, en plus de soixante ans d’activités, a rencontré, croisé ou entretenu des relations avec bien des grands de ce monde. Avant de disparaître, en mai 2021, à l’âge de quatre-vingt-treize ans, il a rédigé ses Mémoires, série de clichés brefs et combien instructifs sur la pensée, la personnalité ou le travers des multiples responsables qu’il a rencontrés. Riche galerie de portraits que la sienne qui, du « combattant suprême » Habib Bourguiba à l’actuel président tunisien Kaïs Saïed, embrasse la quasi-totalité des dirigeants du Maghreb, Mohammed V, Hassan II, Ben Bella, Boumédiène, Bouteflika… Lire la suite

Recension - 08-12-2021

Gérard Araud, Henry Kissinger – Le diplomate du siècle - Tallandier, 2021 ; 336 pages. - Eugène Berg

Gérard Araud, Henry Kissinger – Le diplomate du siècle
- Tallandier, 2021 ; 336 pages.

Lorsque Gérard Araud a été nommé, en 2009, Représentant permanent de la France auprès des Nations unies à New York, une de ses premières démarches fut de solliciter un rendez-vous auprès de Henry Kissinger. Il l’invita à un petit-déjeuner chez lui pour une entrevue qui devait ensuite se renouveler régulièrement dans son appartement, au restaurant ou dans son club. L’ancien secrétaire d’État lui dit l’estime qu’il portait à la diplomatie française. Il fit état de ses contacts avec la France, de Gaulle, avec lequel il s’était entretenu longuement en janvier 1969 lors du premier voyage de Richard Nixon à l’étranger, qu’il effectua en France, Giscard, Jobert, Mitterrand et son ami personnel, l’ambassadeur François de Rosen, spécialiste des questions nucléaires. Son ouvrage n’est pas une nouvelle biographie de Kissinger, mais une tentative de poursuivre ce dialogue au bénéfice des Français qui, pour la plupart, estime-t-il, ignorent tout ou presque du personnage. C’est en fait affaire de génération, Henry Kissinger est fort bien connu, comme l’auteur de ces lignes qui ont eu affaire avec les affaires diplomatiques lors de l’année de l’Europe, lancée en avril 1973. Lire la suite

Tribune - 18-11-2021

Parmi les atlas et annuaires stratégiques 2022 - Au-delà de la Covid (1/3) (T 1336) - Eugène Berg - 10 pages

Parmi les atlas et annuaires stratégiques 2022 - Au-delà de la Covid (1/3) (T 1336)

Analyser le monde pour essayer de mieux le comprendre, telle est l’ambition des différents annuaires et atlas stratégiques publiés régulièrement à l’automne, offrant un panorama très complet des déchirures actuelles.

Lire la suite

Tribune - 18-11-2021

Parmi les atlas et annuaires stratégiques 2022 - Au-delà de la Covid (2/3) (T 1337) - Eugène Berg - 9 pages

Parmi les atlas et annuaires stratégiques 2022 - Au-delà de la Covid (2/3) (T 1337)

Analyser le monde pour essayer de mieux le comprendre, telle est l’ambition des différents annuaires et atlas stratégiques publiés régulièrement à l’automne, offrant un panorama très complet des déchirures actuelles.

Lire la suite

Tribune - 18-11-2021

Parmi les atlas et annuaires stratégiques 2022 - Au-delà de la Covid (3/3) (T 1338) - Eugène Berg - 8 pages

Parmi les atlas et annuaires stratégiques 2022 - Au-delà de la Covid (3/3) (T 1338)

Analyser le monde pour essayer de mieux le comprendre, telle est l’ambition des différents annuaires et atlas stratégiques publiés régulièrement à l’automne, offrant un panorama très complet des déchirures actuelles.

Lire la suite

Recension - 19-10-2021

Sandrine Kott, Organiser le monde, une autre histoire de la guerre froide - Seuil, 2021 ; 326 pages. - Eugène Berg

Sandrine Kott, Organiser le monde, une autre histoire de la guerre froide
- Seuil, 2021 ; 326 pages.

« Les guerres froides ne peuvent être conduites par des têtes chaudes. Et les conflits idéologiques ne peuvent être emportés comme des croisades, ou se terminer par une reddition sans conditions. » (Walter Lippman : The Russian-American War, 1949). Pourquoi ne sommes-nous toujours pas sortis de la guerre froide ? Et la mer que nous avions cru devenir calme s’est à nouveau déchaînée ! Un tiers de siècle après l’effondrement de l’URSS, qui en avait proclamé la fin officielle, tout en inaugurant l’entrée dans le monde global, cette question n’a cessé de nous hanter. On la croyait disparue à jamais et la voilà qui ressurgie après les événements ukrainiens de 2014 et, plus encore, du fait de la montée de l’antagonisme sino-américain qui s’est accéléré à la faveur de la pandémie planétaire de la Covid-19, en réalité le SARS-CoV-2 pour en signaler les origines asiatiques. Lire la suite

Recension - 14-10-2021

Georges Ayache, Moshe Dayan - Héros de guerre et politicien maudit - Perrin, 2021 ; 428 pages. - Eugène Berg

Georges Ayache, Moshe Dayan - Héros de guerre et politicien maudit
- Perrin, 2021 ; 428 pages.

Rares sont dans l’Histoire les hommes dont l’existence s’identifie à celle de leur peuple, ceux qui, sans même en avoir conscience, conjuguent leur vie personnelle avec le destin d’une nation, quitte à en épouser les travers et les contradictions. Sans conteste, Moshe Dayan, fait partie de ces êtres hors normes, dont la carrière et l’identité renvoient aux symboles collectifs d’un pays. Son histoire d’homme se confond avec celle d’Israël, du moins avec les trois premières décennies, héroïques, et flamboyantes de cet État. De fait de la guerre de 1948 qui a éclaté aussitôt la proclamation du nouvel État (le 15 mai) jusqu’aux accords de Camp David de septembre 1978 qui ont ouvert la voie du traité de paix israélo-égyptien de mars 1979, Moshe Dayan qui était taillé dans un matériau biblique, selon le mot de David Ben Gourion, dont il était le favori et le successeur présumé, a été presque constamment sur le devant de la scène militaire et accessoirement politique de l’État hébreu. Lire la suite

Recension - 06-08-2021

Lukas Aubin, La Sportokratura sous Vladimir Poutine – Une géopolitique du sport russe - Éditions Bréal, 2021 ; 354 pages. - Eugène Berg

Lukas Aubin, La Sportokratura sous Vladimir Poutine – Une géopolitique du sport russe
- Éditions Bréal, 2021 ; 354 pages.

Docteur en études slaves contemporaines au Centre de recherches pluridisciplinaires et multilingues de l’université Paris-Nanterre, l’auteur a sillonné la Russie pendant dix ans pour se livrer à une sérieuse enquête sur le terrain qui lui a permis de décrire une « machinerie unique au monde » mêlant pouvoir, oligarques et athlètes de haut niveau qu’il nomme Sportokratura, néologisme formé des mots sport, kratos – « force, pouvoir » et nomenklatura, qui désigne depuis l’URSS la machine de l’élite politico-économique du pays. On sait bien depuis Clausewitz que la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens. Mais depuis des siècles le sport a été également conçu comme moyen de régler maints différends et d’agir parfois comme un substitut à l’affrontement armé. Lire la suite

Recension - 04-08-2021

Otto von Bismarck, Mémoires - Perrin, 2021 ; 656 pages. - Eugène Berg

Otto von Bismarck, Mémoires
- Perrin, 2021 ; 656 pages.

Otto von Bismarck est un géant de l’histoire. Comme Napoléon avant lui, il domine de sa stature le XIXe siècle tant allemand qu’européen et sa marque a perduré bien après lui. Ce n’est pas pour rien que Henry Kissinger, le place au sein de son Panthéon des grands hommes d’État, aux côtés de Richelieu et de Gaulle. Entre ces trois géants que de similitudes. Avant tout ce furent des réalistes, jugeant à la perfection les rapports de force, la psychologie des acteurs, faisant foin des idéologies. Après avoir rassemblé les États germaniques du Nord au sein de la Confédération de l’Allemagne du Nord en 1867, Otto von Bismarck, ambassadeur à Saint-Pétersbourg de 1859 à 1862 venait d’être nommé à Paris, lorsque Guillaume Ier l’appela à Berlin où le 23 septembre 1862 il devint chancelier. En attendant sa nomination, il eut la possibilité de rencontrer Napoléon III à Biarritz. Lire la suite

Recension - 29-07-2021

Vassili Grossman, Années de guerre - Autrement, 2021 ; 336 pages. - Eugène Berg

Vassili Grossman, Années de guerre
- Autrement, 2021 ; 336 pages.

Avant d’être l’auteur de Vie et destin, considéré comme le Guerre et paix du XXe siècle, publié en 1960 en URSS, et en 1980 en Occident, Vassili Grossman est celui de Carnets de guerre publiés chez Calmann-Lévy en 2007. S’y ajoutent ces Années de guerre, qui datent de 1946, déjà publiés aux Éditions Autrement en 1993. Voilà qu’ils sont republiés délestés de leur postface, mais agrémentés d’une préface de l’écrivain Mathias Enard. Nous n’entrerons pas dans la polémique portant sur les passages de l’édition princeps parue en 1946 qui ont été coupées par l’éditeur, car consacrées à l’éloge du régime stalinien que l’auteur avait été contraint d’écrire pour passer la censure. Avec le recul du temps, cela ne semble pas essentiel. Reste donc la qualité et la densité du témoignage qui, parmi tant de récits de guerre, rend la lecture des Années de guerre « inoubliable ». Lire la suite

Recension - 28-07-2021

Simon Roger et Gaëlle Dupont, Planète : état des lieux, état d’urgence - Gallimard - Le Monde, 2021, 288 pages. - Eugène Berg

Simon Roger et Gaëlle Dupont, Planète : état des lieux, état d’urgence
- Gallimard - Le Monde, 2021, 288 pages.

Notre planète subit des bouleversements de toutes sortes. Effets de plus en plus visibles du changement climatique, pertes de biodiversité, pandémie actuelle et prévisible, transition énergétique ; toutes ces conséquences s’amplifient, se conjuguent et s’enchaînent. En Amazonie, vaste de près d’un million d’hectares de forêts primaires, la réserve de Chico Mendes – du nom du militant écologiste assassiné en 1988 pour s’être dressé contre les fermiers latifundiaires – était, il y a quelques années la mieux protégée du Brésil. Elle est aujourd’hui l’une des plus saccagées du Brésil. À l’heure actuelle 15,3 % des terres et 7,5 % des océans font partie des zones protégées, alors que certains experts estiment qu’il en faudrait 50 % afin de préserver la biodiversité et la soutenabilité de notre planète. On se demande si l’objectif de 30 % que s’est fixé l’Union européenne est atteignable. Lire la suite

456 résultats