Auteur : Léon Koungou

Titulaire de la chaire Tocqueville en politiques de sécurité au sein des Facultés universitaires Notre-Dame de la paix (FUNDP), Namur.

13 résultats (4 articles - 9 Tribunes - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

Tribune - 02-07-2020

La puissance du Tchad dans la lutte contre les terrorismes au Sahel : mythe ou réalité ? (T 1184) - Léon Koungou

Idriss Deby a fait de son pays une immense caserne, et des militaires le principal pilier sur lequel repose son pouvoir. Mais les Forces armées nationales tchadiennes (FANT) ne constituent qu’une force d’appoint dans la mobilisation contre les terrorismes au Sahel.

Tribune - 13-12-2019

Gouvernance du secteur de la sécurité au Cameroun : vicissitudes contemporaines d’un legs français (T 1129) - Léon Koungou

Gouvernance du secteur de la sécurité au Cameroun : vicissitudes contemporaines d’un legs français (T 1129)

Le Cameroun est confronté à des défis sécuritaires dont Boko Haram qui cherche à s’implanter et sévir au nord du pays. Or l’actuelle gouvernance reste fragile et mal adaptée aux nouvelles menaces, obligeant à une réflexion sur les évolutions nécessaires. La constitution du 18 janvier 1996 évoque le concept de la Nation en armes. Toutefois le dispositif de sécurité présente une prépondérance de l’État, et ses élites. Bien plus quand le débat sur la sécurité a lieu, ce dernier est confidentiel.

Tribune - 13-06-2019

Lutte contre Boko Haram : comprendre le regain des violences autour du lac Tchad (T 1097) - Léon Koungou

Lutte contre Boko Haram : comprendre le regain des violences autour du lac Tchad (T 1097)

Le groupe terroriste Boko Haram ne cesse de poursuivre son oeuvre de déstabilisation et de violence dans la région sahélienne en essayant d’élargir notamment sa zone d’action vers le lac Tchad, au risque de fragiliser les États riverains eux-mêmes déjà confrontés à de grandes difficultés intérieures.

N° 809 Avril 2018 - Préparer demain : innover et anticiper - Approches régionales - p. 101-106

L’Ambazonie : l’« État » catalyseur du mal-être de l’anglophone au Cameroun - Léon Koungou

Le Cameroun, majoritairement francophone, possède une minorité anglophone qui connaît aujourd’hui un mal-être, se considérant mal reconnue. Les solutions sont d’ordre politique et passent par un dialogue entre les parties prenantes en considérant que le multilinguisme est non pas un problème mais une opportunité.

Tribune - 14-04-2017

De Yaoundé à Lomé : méandres de la mobilisation africaine contre l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée (T 881) - Léon Koungou

De Yaoundé à Lomé : méandres de la mobilisation africaine contre l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée (T 881)

Le golfe de Guinée connaît une hausse inquiétante de l’insécurité maritime avec des attaques de nature différente tant contre des navires importants que contre des embarcations de pêche. La réponse à ces agressions n’est pas aisée et passe par une coordination difficile entre l’ensemble des acteurs de la région, les États, les entreprises et les partenaires locaux.

Tribune - 13-12-2016

Coopération antiterroriste autour du lac Tchad (T 851) - Léon Koungou

Coopération antiterroriste autour du lac Tchad (T 851)

Autour du lac Tchad la coopération en matière de lutte contre les terrorismes est éclatée. Elle s’appuie sur des instruments de veille stratégique institués, des partenariats bilatéraux et internationaux. À l’instar de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), substrat de cette étude, plusieurs mécanismes ploient sous des vulnérabilités que sous-tendent des pesanteurs culturelles, historiques, et politiques. Des mesures de confiance entre États apparaissent nécessaires pour une coopération sincère, et dont efficace.

Tribune - 13-10-2016

Panorama analytique des défis de sécurité dans le golfe de Guinée (T 832) - Léon Koungou

L’insécurité dans le golfe de Guinée est le fruit de facteurs multiples et d’interactions croissantes entre des acteurs aux intérêts assez divergents ; ce qui rend difficile l’élaboration d’une stratégie commune de lutte. D’où des hésitations voire la léthargie des mécanismes institués pour contenir différentes menaces à la paix.

N° 775 Décembre 2014 - Repères - Opinions - p. 102-108

Boko Haram : imbroglio dans le Nord du Cameroun - Léon Koungou

La violence devient une banalité de tous les jours dans le septentrion du Cameroun. Boko Haram, en l'occurrence, se vend bien. Cette déférence s'étale au grand jour dans des conceptions univoques, substantialistes du mouvement djihadiste encaqué dans le vocable de « terrorisme », Le succès populaire de l'expression incite donc à s'y arrêter. En fait, réelles ou instrumentalisées, les violences labellisées « Boko Haram » entraînent une action de l'État.

Tribune - 19-06-2014

  Union européenne : la Pesc en recherche de consistance en Centrafrique (T 542) - Léon Koungou

Que ce soit dans le cadre de la PESD ou aujourd’hui de la PSDC, la mise en œuvre de l’instrument opérationnel de la Pesc est laborieuse. L’attelage franco-britannique ploie sous l’influence de l’Otan et les hésitations de l’Allemagne consacrent le blocage d’une action militaire de l’UE. Pourtant, depuis 2003, la politique européenne s’affirme en Afrique subsaharienne. Sous le label Eufor (European Union Force), la France conduit des actions opérationnelles, donnant progressivement consistance et visibilité à la Pesc.

Tribune - 18-02-2014

De la sécurisation à la « sécuritisation » du golfe de Guinée (T 480) - Léon Koungou

Malgré différentes initiatives diplomatiques et politico-militaires sur la sécurité, la paix demeure fragile autour du golfe de Guinée. Les violences, protéiformes, relèvent assez souvent d’une instrumentalisation des menaces. Ainsi, la sécurisation cède-t-elle la place à la « sécuritisation ».

N° 757 Février 2013 - Repères - Opinions - p. 103-108

Les nouveaux accords de défense à l’épreuve des crises africaines - Léon Koungou

La France s’abstiendrait désormais de conduire des interventions militaires directes en Afrique. Telle est, en par­tie, la teneur des accords de défense de « nouvelle génération ». Mais cette démarche se heurte à des pesanteurs historico-­politiques et à des contraintes morales. Dès lors, les conflits en Centrafrique, au Tchad ou au Mali, contraignent Paris à un rôle de gendarme ou de pilote des stratégies de soutien aux États faibles ou menacés. 

Tribune - 07-09-2011

Culture stratégique et concept de défense au Cameroun : constellation postcoloniale - Léon Koungou

La culture stratégique est le terreau de tout concept de défense. L’ouverture de celle-ci sur l’extérieur a un impact significatif sur l’institution militaire. Ce raisonnement permet de saisir le partenariat militaire franco-camerounais.

N° HSTNP Déc 2008

De l’Île Longue à Cherbourg : dissuasion et TNP - Léon Koungou

Au regard de la récurrence des discours élyséens sur le nucléaire, tout laisse penser que la France dans un monde où les menaces changent et les stratégies militaires évoluent, aopté pour l’abaissement du seuil nucléaire et la diversification de l’usage de ses armes y compris contre des acteurs non étatiques. Cette adaptation implique la réévaluation de l’arsenal nucléaire pour faire face aux nouvelles menaces diffuses ; l’objectif étant de rendre l’outil de défense plus opérationnel et le plus efficace possible. Reste que cette démarche rendrait difficile tout renoncement volontaire au nucléaire de certains États du seuil. Et même, fragiliserait l’effort global dans la lutte contre la prolifération.

13 résultats