Auteur : Claude Franc

Saint-cyrien de la promotion Maréchal de Turenne et breveté de la 102e promotion de l’École supérieure de Guerre, colonel en retraite, auteur de plusieurs ouvrages sur la Grande Guerre et d'articles dans la presse militaire et civile spécialisée.

81 résultats (71 articles - 8 Tribunes - 2 e-Recensions - 0 article cahier)

Tribune - 21-07-2021

Il y a 60 ans - La crise de Bizerte (19-22 juillet 1961) (T 1302) - Claude Franc - 4 pages

Il y a 60 ans - La crise de Bizerte (19-22 juillet 1961) (T 1302)

Il y a soixante ans, dans la torpeur de l’été, la Tunisie, alors dirigée par Habib Bourguiba, tenta un coup de force sur la base navale de Bizerte encore sous contrôle de la France. Les combats furent meurtriers, particulièrement du côté tunisien, aboutissant à un échec de l’opération voulue par Tunis. La crise de la construction du mur de Berlin à l’été et la volonté farouche du général de Gaulle de tourner la page du conflit algérien avec ce corollaire tunisien firent que l’affaire de Bizerte fut vite oubliée, la France quittant la base navale dès 1963.

Lire la suite

Tribune - 22-06-2021

22 juin 1941 : opération Barbarossa (T 1292) - Claude Franc - 5 pages

22 juin 1941 : opération Barbarossa (T 1292)

Il y a 80 ans, la Wehrmacht, alors au faîte de sa puissance, lançait l’opération Barbarossa visant à attaquer l’URSS, malgré le Pacte germano-soviétique signé à Moscou le 23 août 1939. Hitler, persuadé après la victoire contre la France au printemps 1940 et malgré l’échec face au Royaume-Uni durant la Bataille d’Angleterre, de la supériorité allemande, engageât les troupes du IIIe Reich dans un piège qui se révéla mortel. Certes, une partie du commandement de l’Armée rouge avait été décapitée par les purges staliniennes, mais la profondeur stratégique et l’abondance de la ressource humaine – sacrifiée sans état d’âme – allaient permettre à l’URSS de renverser la situation. La Wehrmacht sut obtenir de brillants succès tactiques notamment à l’été 1941 mais il manquait un plan stratégique. Hitler avec cette opération se lançait dans une lutte idéologique contre le communisme et les populations slaves sans avoir effectué une véritable analyse géopolitique des rapports de force.

Lire la suite

N° 841 Juin 2021 - La France, acteur stratégique ? - Chronique - p. 137-140

Histoire militaire – La guerre d’Indochine, le « tombeau » de l’Armée de l’air (1945-1954) - Claude Franc

La guerre d’Indochine a été très pénalisante pour l’Armée de l’air qui devait à la fois entamer une modernisation indispensable pour assurer sa mission au sein de l’Otan afin de défendre le continent européen et soutenir les troupes engagées dans la péninsule indochinoise avec du matériel dépassé et un personnel limité. Lire les premières lignes

N° 841 Juin 2021 - La France, acteur stratégique ? - Recensions - p. 151-153

Monsieur le Maréchal – Le parcours militaire de Philippe Pétain (1878-1939) - Claude Franc

Cet ouvrage, qui relève plus de l’essai historique brillant, que de la biographie au sens strict du terme, trouve son origine dans les travaux de mémoire auxquels sont astreints les stagiaires de l’École de Guerre. Compte tenu de sa qualité, grâce à l’intervention de l’amiral Finaz, commandant l’École de Guerre, il a été demandé à l’auteur d’approfondir ses travaux initiaux pour déboucher sur cet essai. Lire la suite

Tribune - 14-05-2021

Subordination du Céma au pouvoir politique : pour rétablir certaines vérités (T 1280) - Claude Franc - 4 pages

Subordination du Céma au pouvoir politique : pour rétablir certaines vérités (T 1280)

Les récentes publications de tribunes attribuées à des militaires ou anciens militaires ont suscité de vives polémiques. Au-delà du questionnement soulevé par ces textes, il est important de réfléchir sur le droit d’expression, le devoir de réserve et la responsabilité intrinsèque du militaire dans la Nation. D’où la publication simultanée de trois réflexions proposant une approche croisée autour de ce thème, rédigées par trois officiers recouvrant le stratégiste, le chef opérationnel et l’historien militaire. Réflexions essentielles à l’heure où le débat politique s’intensifie alors que la France rentre dans une année de campagne électorale.

Lire la suite

Recension - 06-05-2021

Marie-Danielle Demélas, Parachutistes en Indochine - Éditions Vendémiaire, 2016 ; 383 pages. - Claude Franc

Marie-Danielle Demélas, Parachutistes en Indochine
- Éditions Vendémiaire, 2016 ; 383 pages.

Absolument rien ne prédisposait, il y a quelques années, Mme Demélas, universitaire spécialiste de l’Amérique latine, à se plonger dans la guerre d’Indochine et à écrire cet ouvrage, Parachutistes en Indochine. Simplement, du fait des circonstances, une simple demande amicale, ce coup d’essai de l’auteur aboutit à un coup de maître en appliquant tout simplement la méthode historique, fondée sur la confrontation des sources primaires, après les avoir recensées. Lire la suite

N° 840 Mai 2021 - Revenir du combat, revenir du terrain sensible - Approches historiques - p. 112-120

Le Mal jaune : la guerre d’Indochine 1946-1954 - Claude Franc

La guerre d’Indochine a profondément marqué notre histoire militaire contemporaine sans pour autant avoir suscité un intérêt majeur de la part de l’opinion publique française, indifférente à ce conflit lointain et ne concernant que des militaires d’active. De fait, le coût humain, matériel et financier était trop élevé pour la France. Lire les premières lignes

N° 840 Mai 2021 - Revenir du combat, revenir du terrain sensible - Chronique - p. 121-125

Histoire militaire - Les conséquences du putsch des généraux - Claude Franc

Le putsch des généraux a eu des conséquences pour les armées avec une ambiance délétère amenant de nombreux départs de cadres. Les restructurations, s’appuyant sur le retour des unités d’Algérie, ont modifié le fonctionnement et entamé la rénovation d’une armée éprouvée par tant d’épreuves depuis 1939. Lire les premières lignes

N° 840 Mai 2021 - Revenir du combat, revenir du terrain sensible - Recensions - p. 126-129

Du Sahara à l’Élysée – Mémoires d’un parachutiste - Claude Franc

Après l’amiral Coldefy, un autre ancien directeur de la Revue Défense Nationale publie ses Mémoires, ce qui ne pourra que susciter l’intérêt des lecteurs de la RDN. Il s’agit du général Quesnot. Lire la suite

N° 839 Avril 2021 - Les hommes et les femmes de la défense - Chronique - p. 121-124

Histoire militaire – La rupture du lien armée-nation, à l’origine du putsch des généraux (1946-1961) - Claude Franc

Il y a soixante ans, le putsch des généraux faisait trembler la Ve République instaurée par le général de Gaulle, suite à l’incapacité de la IVe à trouver une solution politique au conflit algérien. La rupture consommée du lien entre la nation et son armée a été inéluctable ; sa reconstruction demandera des décennies d’effort. Lire les premières lignes

N° 839 Avril 2021 - Les hommes et les femmes de la défense - Recensions - p. 125-127

Les Ors de la République – Souvenirs de 7 ans à l’Élysée - Claude Franc

OuvrageAprès avoir exercé les responsabilités d’adjoint de l’attaché de défense à Washington, durant la première guerre du Golfe, fonctions qui lui avaient déjà permis d’approcher les relations politico-militaires, le général Bentégeat a ensuite été, sept ans durant, immergé, au plus haut niveau dans ces relations, en occupant d’abord le poste d’adjoint Terre du chef de l’état-major particulier (le général Quesnot (1), puis l’amiral Delaunay), en tant que colonel et général de brigade, sous les présidences de François Mitterrand et Jacques Chirac, puis les fonctions de chef d’état-major particulier, sous la présidence de Jacques Chirac, en période de cohabitation avec Lionel Jospin, de 1999 à 2002, avant d’être nommé chef d’état-major des armées. Lire la suite

N° 838 Mars 2021 - Sommes-nous entrés dans l'ère post-occidentale ? - Chronique - p. 119-125

Histoire militaire – La Marine et la IVe République - Claude Franc

La IVe République hérite d’une marine en piteux état après une guerre dévastatrice. La reconstruction de l’outil naval a été complexe et a bénéficié, à partir de 1962, de l’aide américaine. L’amiral Nomy, chef d’état-major de la Marine de 1951 à 1960, y a joué un rôle essentiel, préparant la Marine de la Ve République. Lire les premières lignes

N° 837 Février 2021 - Réflexions sur le commandement - Chronique - p. 123-126

Histoire militaire - Les armées françaises après 1945 (2/2) - Claude Franc

La reconstruction des armées françaises après 1945 n’a pas été aisée tant celles-ci étaient divisées depuis juin 1940. Les choix faits par les uns et les autres ont pesé tant sur les carrières que sur les grandes options post-guerre, dont les conflits de décolonisation et le choix de la dissuasion nucléaire. Lire les premières lignes

N° 836 Janvier 2021 - Armement et économie de défense - Approches historiques - p. 112-117

André Malraux et l’esprit guerrier - Claude Franc

Malraux, au destin si entier, a été un personnage charismatique. Engagé du côté républicain durant la guerre d’Espagne, puis dans la Résistance en 1944, c’est davantage son charisme que l’organisation de son commandement qui a contribué à forger sa légende. Peu militaire dans le comportement, mais guerrier dans l’esprit, il sut transformer son narratif en aventure artistique et politique. Lire les premières lignes

N° 836 Janvier 2021 - Armement et économie de défense - Chronique - p. 118-126

Histoire militaire - Les armées françaises après 1945 - Claude Franc

Les armées françaises après 1945, bien que victorieuses avec l’aide des Alliés, vont connaître de grandes difficultés liées au contexte budgétaire d’une France ruinée par la guerre et le début des opérations en Indochine. La réduction des effectifs, la réforme des structures et le renouvellement des équipements ont constitué des problèmes quasi insolubles. Lire les premières lignes

N° 835 Décembre 2020 - Les opérations dans l’espace : un enjeu pour la défense - Chronique - p. 117-120

Histoire militaire - La planification allemande d’invasion de la Grande-Bretagne - Claude Franc

À l’issue de la campagne de France achevée par l’armistice du 22 juin 1940, Hitler a envisagé un débarquement en Grande-Bretagne. Or, le Reich ne disposait pas des moyens nautiques pour une telle entreprise et Berlin n’avait pas de planification stratégique d’ensemble, le Führer agissant seulement par instinct. De fait, la bataille d’Angleterre illustre la défaillance allemande à concevoir une stratégie globale. Lire les premières lignes

Recension - 09-11-2020

Christophe Dutrône, Ils se sont battus - Mai-juin 1940 - Éditions du Toucan, 2020 ; 230 pages. - Claude Franc

Christophe Dutrône, Ils se sont battus - Mai-juin 1940
- Éditions du Toucan, 2020 ; 230 pages.

« Neuf mois de belote, six semaines de course à pied » ? L’aphorisme de Céline, cynique autant que caricatural, sur la campagne de 1939-1940 est bien connu. Cet ouvrage vise à contredire cette « vérité », dans le sillage de l’historiographie du quatre-vingtième anniversaire de cette campagne malheureuse pour les armées françaises, qui tend à réhabiliter le combattant de 1940, dont on sait combien il avait été méprisé par ses anciens de la Grande Guerre au sein du monde combattant. Lire la suite

N° 833 Octobre 2020 - Covid-19 : résilience et rebond - Chronique - p. 121-132

Histoire militaire - Les conceptions stratégiques franco-britanniques à l’automne 1939 - Claude Franc

À l’automne 1939, le Royaume-Uni et la France s’efforcent de trouver des conceptions stratégiques visant à disperser les troupes allemandes, avec l’idée de nouveaux théâtres d’opérations périphériques. Les Balkans furent l’objet d’études d’état-major, mais sans lendemain. Lire les premières lignes

Tribune - 03-07-2020

Il y a 80 ans, le drame de Mers el-Kébir (T 1185) - Claude Franc - 2 pages

Il y a 80 ans, le drame de Mers el-Kébir (T 1185)

Le 3 juillet 1940, la flotte britannique, après un ultimatum dans le cadre de l’opération Catapult visant à éviter que la flotte de Vichy soit capturée par le IIIe Reich, attaquait l’escadre française au mouillage à Mers el-Kébir. 1 295 marins français périrent lors de cette frappe, provoquant un violent sentiment anti-anglais en France. L’objectif de Catapult, voulu par Churchill, obéissait à une approche stratégique visant à éviter un rapport de force défavorable en Méditerranée, d’autant plus que l’Italie était alliée à Berlin et disposait d’une flotte moderne.

Lire la suite

N° 831 Juin 2020 - La puissance américaine : assise et évolutions stratégiques - Chronique - p. 151-153

Histoire militaire - Dunkerque, causes et conséquences d’un rembarquement réussi - Claude Franc

L’opération Dynamo a été un succès organisationnel et tactique, s’appuyant sur la pause imposée par le Führer le 24 mai 1940 à la progression inexorable de la Wehrmacht vers la Manche. Dunkerque a permis de préserver la supériorité aérienne et navale britannique qui allait se révéler dans les semaines suivantes lors de la bataille d’Angleterre. Lire les premières lignes

N° 830 Mai 2020 - L'Europe de la défense : quelle réalité ? - Chronique - p. 123-125

Histoire militaire - Mai 1940, le triomphe d’une stratégie – La bataille de Stonne - Claude Franc

Mai 1940 a vu la plus grande défaite militaire de la France. Les causes sont multiples dont la défaillance du haut commandement et l’incapacité à recueillir le renseignement. Malgré tout, les unités françaises se sont battues courageusement comme durant la bataille de Stonne où des bataillons ont essayé de contre-attaquer. Lire les premières lignes

N° 829 Avril 2020 - Avenir de la guerre et ses mutations (2e partie) - Chronique - p. 123-125

Histoire militaire - La soviétisation des États baltes et la Pologne orientale (1939) - Claude Franc

L’URSS a su manœuvrer en 1939-1940, d’une part face à l’Allemagne avec le pacte de non-agression, d’autre part avec Londres et Paris en s’octroyant après la défaite de la Pologne une part du butin et en annexant les pays baltes. Staline a pu élargir son empire avec brutalité. D’où des cicatrices pas encore résorbées 80 ans après. Lire les premières lignes

N° 828 Mars 2020 - Avenir de la guerre et ses mutations - Chronique - p. 123-124

Histoire militaire – Septembre 1939 : la disparition de la Pologne - Claude Franc

En septembre 1939, la Pologne est balayée en quelques semaines, à la fois par l’efficacité de la machine de guerre nazie et par l’inadaptation dramatique du commandement polonais. Malheureusement, la France ne sut pas tirer les leçons de cette campagne. Lire les premières lignes

N° 827 Février 2020 - Pierre Hassner - Chronique - p. 149-150

Histoire militaire – Octobre-novembre 1939 : la stratégie navale des Alliés - Claude Franc

Les Alliés considéraient avoir la supériorité navale face à l’Allemagne, mais dans les faits les flottes françaises et britanniques avaient de nombreuses lacunes que la Kriegsmarine avait identifiées. De plus, la Royal Navy subissait un vieillissement de ses navires qui ne serait surmonté qu’à partir de 1941. Lire les premières lignes

N° 826 Janvier 2020 - La Fabrique Défense - Chronique - p. 121-123

Histoire militaire – Septembre 1939, la France oublie août 1914 - Claude Franc

La mobilisation de septembre 1939 fut organisée à l’identique de celle d’août 1914, en négligeant justement les leçons tirées dès l’automne 1914, en particulier avec la désorganisation des industries de défense, les ouvriers ayant rejoint leurs unités. Les conséquences en furent plus dramatiques, malgré les efforts faits notamment pour redresser les erreurs réalisées au début de la Drôle de Guerre. Lire les premières lignes

81 résultats

Été 2021
n° 842

Renseigner au XXIe siècle : hier ne meurt jamais ?

 

Actualités

20-09-2021
16-09-2021
14-09-2021
29-09-2021

Soldat augmenté : optimisation de la gestion du sommeil pour les forces armées et les forces de sécurité intérieure 

mercredi 29 septembre 2021 de 8H15 à 17h45 à l’École du Val-de-Grâce, amphithéâtre Rouvillois

Colloque organisé par l’Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, son centre de recherche (Crec), et par l’Institut de recherche biomédical des armées (Irba)

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...