Auteur : Michael Éric Lambert

Docteur en Histoire des relations internationales et de l’Europe, Sorbonne Université, 2016. Membre de l’association pour les études sur la guerre et la stratégie (AEGES).

13 résultats (2 articles - 11 Tribunes - 0 e-Recension - 0 article cahier)

Tribune - 23-07-2021

Relations Abkhazie-Syrie : effet domino avec la Biélorussie et la Corée du Nord ? (T 1303) - Michael Éric Lambert - 6 pages

Relations Abkhazie-Syrie : effet domino avec la Biélorussie et la Corée du Nord ? (T 1303)

Le puzzle post-soviétique de la région du Caucase n’est pas près de se finaliser avec l’instrumentalisation par la Russie de micro-États comme l’Abkhazie, territoire revendiquant son indépendance face à la Géorgie voisine. Avec des reconnaissances diplomatiques venant d’États vassaux de Moscou comme le Venezuela ou la Syrie, un réseau d’affidés se crée, élargissant la sphère d’influence russe. Toutefois, les enjeux stratégiques restent limités dans la mesure où ces entités sont enclavées et ne disposent pas de ressources exceptionnelles. Cela permet cependant à la Russie d’élargir sa mainmise sur ses marges et en particulier dans une zone sensible où les antagonismes entre les populations et les cultures restent profondément ancrés dans les mentalités.

Lire la suite

Tribune - 11-02-2021

Le corridor du Wakhan et le renforcement de la présence militaire chinoise en Asie centrale (T 1248) - Michael Éric Lambert - 4 pages

Le corridor du Wakhan et le renforcement de la présence militaire chinoise en Asie centrale (T 1248)

La présence non reconnue d’une base chinoise dans la région du Wakham, à la lisière de l’Afghanistan et de la Chine où l’altitude moyenne dépasse les 3 000 m semble montrer la volonté de Pékin d’accroître son contrôle dans ces territoires éloignés mais permettant des échanges entre la communauté musulmane des Ouïgours et leurs coreligionnaires dans les États voisins. À l’heure où les États-Unis se désengagent de cette zone, la Chine, appuyée par Moscou chercherait à y accroître son influence et à contrôler des axes qui pourraient devenir importants pour les échanges économiques dans le futur.

Lire la suite

Tribune - 04-12-2020

La concurrence des grandes puissances en Moldavie (T 1232) - Michael Éric Lambert - 7 pages

La concurrence des grandes puissances en Moldavie (T 1232)

Si la proeuropéenne Maia Sandu vient de remporter les élections présidentielles du 15 novembre 2020, succédant ainsi au pro-russe Igor Dodon, cela ne devrait toutefois pas entraîner un rapprochement entre l’Occident et la Moldavie. Toutefois, pendant que la Russie et l'Union européenne se regardent en chiens de faïence à son sujet et maintiennent le statu quo, la Chine semble décider à avancer ses pions dans le cadre de sa stratégie de nouvelles Routes de la Soie.

Lire la suite

Tribune - 10-11-2020

La Russie étend son influence au Nagorno-Karabakh (T 1215) - Michael Éric Lambert - 3 pages

La Russie étend son influence au Nagorno-Karabakh (T 1215)

La défaite militaire arménienne au Nagorno-Karabakh et le cessez-le-feu négocié par Moscou entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan soulignent le rôle retrouvé de la Russie dans le Caucase. Celle-ci rétablit une autorité certaine dans des pays satellites autrefois inclus dans l’URSS. Certes, des inconnus subsistent comme l’attitude d’Ankara ou de Téhéran, mais de façon claire, les pays occidentaux parties prenantes à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont été marginalisés dans cette crise. Moscou a su tirer avantage du calendrier avec des États-Unis aux abonnés absents. Cependant, il va falloir suivre l’évolution dans le Caucase des opinions publiques chauffées à blanc et pour lesquelles on ne voit pas de processus de réconciliation à court terme. L’arrivée de l’hiver va de toute façon paralyser toute velléité de reprendre les armes de la part des miliciens pro-arméniens de la province du Haut-Karabakh. Il n’en demeure pas moins que les haines risquent de durer longtemps.

Lire la suite

Tribune - 08-10-2020

Les protagonistes dans le conflit du Haut-Karabagh (T 1203) - Michael Éric Lambert - 7 pages

Les protagonistes dans le conflit du Haut-Karabagh (T 1203)

Le conflit autour du Haut-Karabagh a rallumé les tensions entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour d’un territoire peuplé à 95 % d’une population arménienne mais situé territorialement en Azerbaïdjan. Cette confrontation est le résultat d’une histoire chaotique et d’un processus non résolu lors de l’éclatement de l’ex-URSS. De fait, il n’y a pas de vraie solution viable si les deux camps concernés ne font pas un minimum de concessions réciproques. De plus, cette crise s’inscrit dans une zone crisogène, le Caucase, avec des acteurs voisins aux ambitions clairement affichées comme la Turquie. Les deux articles (voir Tribune n° 1202) présentent plusieurs aspects de cette guerre éloignée mais aux conséquences dramatiques notamment pour les populations civiles.

Lire la suite

Tribune - 22-07-2020

L’approche de la Central Intelligence Agency (CIA) dans l’oblast autonome du Haut-Karabagh (T 1191) - Michael Éric Lambert - 7 pages

L’approche de la Central Intelligence Agency (CIA) dans l’oblast autonome du Haut-Karabagh (T 1191)

En 1988, la CIA publie un rapport portant sur les tensions entre Arméniens et Azéris dans l’Oblast du Haut-Karabagh, qui s’est avéré pertinent pour guider la diplomatie américaine dans la région. L’élection présidentielle du Haut-Karabagh en avril 2020 s’est soldée par une victoire de Arayik Haroutiounian, laissant présager une reprise des tensions avec l’Azerbaïdjan. Il semble alors intéressant de se repencher sur les origines et les trajectoires du conflit à travers le rapport de la CIA, étonnamment d’actualité, pour décrypter les enjeux diplomatiques et militaires de la région et particulièrement au regard de la Russie dont l’implication reste ambigüe.  

Lire la suite

Tribune - 09-04-2020

Les relations militaires et diplomatiques entre l’Abkhazie et la Syrie (T 1163) - Michael Éric Lambert - 5 pages

Les relations militaires et diplomatiques entre l’Abkhazie et la Syrie (T 1163)

L’Abkhazie a fait sécession de la Géorgie en 1992. Reconnu par très peu d’États hormis la Russie, le Venezuela et le Nicaragua, ce territoire d’environ 240 000 habitants a des relations diplomatiques et militaires avec la Syrie, autre inféodée de Moscou. La situation géographique du pays est intéressante et sert de plateforme militaire entre la Russie et la Syrie. La Géorgie abrite toujours un gouvernement abkhaze en exil, montrant ainsi qu’il s’agit d’un conflit gelé, sans réelle perspective de solution diplomatique à court terme.

Lire la suite

Tribune - 12-06-2019

Les séparatismes de l’Empire à la Fédération de Russie (T 1096) - Michael Éric Lambert - 5 pages

Les séparatismes de l’Empire à la Fédération de Russie (T 1096)

La Russie doit gérer un espace géographique colossal avec une population en déclin et constituant une mosaïque en particulier sur ses périphéries. L’éclatement de l’URSS avait déjà entraîné des pertes de territoires ayant retrouvé leur indépendance ou leur autonomie. Mais ce phénomène pourrait à nouveau se reproduire avec de nouvelles tentations séparatistes.

Tribune - 02-05-2019

La Chine en mer Noire, une nouvelle réalité géopolitique ? (T 1088) - Michael Éric Lambert - 7 pages

La Chine en mer Noire, une nouvelle réalité géopolitique ? (T 1088)

La Chine regarde avec intérêt la région de la mer Noire avec plusieurs projets économiques lui permettant de mettre un pied dans cette zone qui reste sous le regard vigilant de Moscou. Il faut ainsi souligner l’entrisme de Pékin dans les territoires qui ont fait sécession mais qui ne sont pas reconnus par la communauté internationale comme l’Abkhazie. Pour le moment, il s’agit d’une approche purement civile mais qui pourrait traduire de plus grandes ambitions.

Tribune - 26-03-2019

La Moldavie, épicentre des tensions entre Occident et Russie (T 1079) - Michael Éric Lambert - 7 pages

La Moldavie, épicentre des tensions entre Occident et Russie (T 1079)

Il aura fallu que l’Équipe de France de football aille jouer son premier match de qualification pour l’Euro 2020 à Chisinau pour que l’opinion publique française s’intéresse à ce petit pays de l’Europe de l’Est coincé entre les influences européennes et russes et totalement enclavé entre la Roumanie et l’Ukraine. Ses atouts géographiques et économiques restent limités et le pays cherche un équilibre fragile dans un jeu géopolitique complexe alternant les pressions et des promesses bien peu réalistes.

N° 818 Mars 2019 - MCO aéronautique : de nouveaux défis - Approches régionales - p. 107-112

Comprendre la présence militaire russe en Transnistrie - Michael Éric Lambert

La Transnistrie est un État de facto, bénéficiant du soutien de la Russie, dans une indifférence générale. Le système économique marqué par une corruption endémique permet cependant à la population – désabusée – de survivre et de bénéficier de subsides européens et russes. Lire les premières lignes

Tribune - 15-02-2019

Stratégies du Smart Power russe dans les États non-reconnus par la communauté internationale (T 1073) - Michael Éric Lambert - 5 pages

Stratégies du Smart Power russe dans les États non-reconnus par la communauté internationale (T 1073)

Après la Seconde Guerre mondiale et durant la guerre froide, les dirigeants de l'URSS ont créé des situations géopolitiques pour affaiblir les revendications nationales des pays sous leur tutelle. Aujourd'hui, pour maintenir l'équilibre face à l'Occident (Europe et États-Unis), la Russie de Vladimir Poutine use subtilement divers moyens  d'influence afin d'entretenir des minorités qui pourraient durablement déstabiliser leur pays (Géorgie, Ukraine, Moldavie, Azerbaïdjan…) : une solution efficace et à moindre coût.

N° 810 Mai 2018 - Préparer demain : concevoir et imaginer - Repères - Opinions - p. 116-120

La Russie en guerre : les coopérations russo-syriennes contre l’État islamique - Sophie Clamadieu, Michael Éric Lambert

L’implication de la Russie en Syrie obéit à de nombreuses motivations dont le soutien politique et militaire au régime de Bachar el-Assad. C’est aussi une façon d’aguerrir ses forces et d’appliquer sur le terrain la doctrine d’emploi. C’est aussi l’occasion d’évaluer les Occidentaux et leurs modes d’action avec un minimum de risque. Lire les premières lignes

13 résultats