Auteur : Michael Éric Lambert

Docteur en Histoire des relations internationales et de l’Europe, Sorbonne Université, 2016. Membre de l’association pour les études sur la guerre et la stratégie (AEGES).

8 résultats (2 articles - 6 Tribunes - 0 e-Recension - 0 articles cahiers)

Tribune - 22-07-2020

L’approche de la Central Intelligence Agency (CIA) dans l’Oblast autonome du Haut-Karabagh (T 1191) - Michael Éric Lambert

En 1988, la CIA publie un rapport portant sur les tensions entre Arméniens et Azéris dans l’Oblast du Haut-Karabagh, qui s’est avéré pertinent pour guider la diplomatie américaine dans la région. L’élection présidentielle du Haut-Karabagh en avril 2020 s’est soldée par une victoire de Arayik Haroutiounian, laissant présager une reprise des tensions avec l’Azerbaïdjan. Il semble alors intéressant de se repencher sur les origines et les trajectoires du conflit à travers le rapport de la CIA, étonnamment d’actualité, pour décrypter les enjeux diplomatiques et militaires de la région et particulièrement au regard de la Russie dont l’implication reste ambigüe.  

Tribune - 09-04-2020

Les relations militaires et diplomatiques entre l’Abkhazie et la Syrie (T 1163) - Michael Éric Lambert

Les relations militaires et diplomatiques entre l’Abkhazie et la Syrie (T 1163)

L’Abkhazie a fait sécession de la Géorgie en 1992. Reconnu par très peu d’États hormis la Russie, le Venezuela et le Nicaragua, ce territoire d’environ 240 000 habitants a des relations diplomatiques et militaires avec la Syrie, autre inféodée de Moscou. La situation géographique du pays est intéressante et sert de plateforme militaire entre la Russie et la Syrie. La Géorgie abrite toujours un gouvernement abkhaze en exil, montrant ainsi qu’il s’agit d’un conflit gelé, sans réelle perspective de solution diplomatique à court terme.

Tribune - 12-06-2019

Les séparatismes de l’Empire à la Fédération de Russie (T 1096) - Michael Éric Lambert

Les séparatismes de l’Empire à la Fédération de Russie (T 1096)

La Russie doit gérer un espace géographique colossal avec une population en déclin et constituant une mosaïque en particulier sur ses périphéries. L’éclatement de l’URSS avait déjà entraîné des pertes de territoires ayant retrouvé leur indépendance ou leur autonomie. Mais ce phénomène pourrait à nouveau se reproduire avec de nouvelles tentations séparatistes.

Tribune - 02-05-2019

La Chine en mer Noire, une nouvelle réalité géopolitique ? (T 1088) - Michael Éric Lambert

La Chine en mer Noire, une nouvelle réalité géopolitique ? (T 1088)

La Chine regarde avec intérêt la région de la mer Noire avec plusieurs projets économiques lui permettant de mettre un pied dans cette zone qui reste sous le regard vigilant de Moscou. Il faut ainsi souligner l’entrisme de Pékin dans les territoires qui ont fait sécession mais qui ne sont pas reconnus par la communauté internationale comme l’Abkhazie. Pour le moment, il s’agit d’une approche purement civile mais qui pourrait traduire de plus grandes ambitions.

Tribune - 26-03-2019

La Moldavie, épicentre des tensions entre Occident et Russie (T 1079) - Michael Éric Lambert

La Moldavie, épicentre des tensions entre Occident et Russie (T 1079)

Il aura fallu que l’Équipe de France de football aille jouer son premier match de qualification pour l’Euro 2020 à Chisinau pour que l’opinion publique française s’intéresse à ce petit pays de l’Europe de l’Est coincé entre les influences européennes et russes et totalement enclavé entre la Roumanie et l’Ukraine. Ses atouts géographiques et économiques restent limités et le pays cherche un équilibre fragile dans un jeu géopolitique complexe alternant les pressions et des promesses bien peu réalistes.

N° 818 Mars 2019 - MCO aéronautique : de nouveaux défis - Approches régionales - p. 107-112

Comprendre la présence militaire russe en Transnistrie - Michael Éric Lambert

La Transnistrie est un État de facto, bénéficiant du soutien de la Russie, dans une indifférence générale. Le système économique marqué par une corruption endémique permet cependant à la population – désabusée – de survivre et de bénéficier de subsides européens et russes.

Tribune - 15-02-2019

Stratégies du Smart Power russe dans les États non-reconnus par la communauté internationale (T 1073) - Michael Éric Lambert

Stratégies du Smart Power russe dans les États non-reconnus par la communauté internationale (T 1073)

Après la Seconde Guerre mondiale et durant la guerre froide, les dirigeants de l'URSS ont créé des situations géopolitiques pour affaiblir les revendications nationales des pays sous leur tutelle. Aujourd'hui, pour maintenir l'équilibre face à l'Occident (Europe et États-Unis), la Russie de Vladimir Poutine use subtilement divers moyens  d'influence afin d'entretenir des minorités qui pourraient durablement déstabiliser leur pays (Géorgie, Ukraine, Moldavie, Azerbaïdjan…) : une solution efficace et à moindre coût.

N° 810 Mai 2018 - Préparer demain : concevoir et imaginer - Repères - Opinions - p. 116-120

La Russie en guerre : les coopérations russo-syriennes contre l’État islamique - Sophie Clamadieu, Michael Éric Lambert

L’implication de la Russie en Syrie obéit à de nombreuses motivations dont le soutien politique et militaire au régime de Bachar el-Assad. C’est aussi une façon d’aguerrir ses forces et d’appliquer sur le terrain la doctrine d’emploi. C’est aussi l’occasion d’évaluer les Occidentaux et leurs modes d’action avec un minimum de risque.

8 résultats