Auteur : Elena Diez-Mautuit

(rapporteur) - Master I Relations Internationales, Sorbonne Université–Université d’Assas (Paris II).

1 résultat (0 article - 0 Tribune - 0 e-Recension - 1 article cahier)

Cahier - 22-05-2019 - Défense de l’Europe, défense européenne, Europe de la défense - p. 15-26

De la pertinence du maintien de l’Otan dans un monde post-guerre froide - Marie Blain, Elena Diez-Mautuit, Délia Hammar, Kilian Huguet, Marie-Alix Lanternier, Ewa Maréchal, Clément Plouviez, Kevin Rousseau, Max Seeler

Créée par le Traité de Washington le 4 avril 1949 établissant une alliance politico-militaire à vocation défensive, l’Alliance atlantique, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord est la première organisation internationale militaire au monde. Alors qu’elle regroupait à l’origine 12 membres, elle en compte désormais 29, le dernier en date étant le Monténégro (1), Harry S. Truman, président des États-Unis lors de la signature du Traité de l’Atlantique Nord, prononça à cette occasion une allocution dans laquelle il considérait que « [ledit] traité exercera une influence positive, et non pas négative, sur la paix, et son influence ne se fera pas seulement sentir dans la partie du monde sur laquelle il porte expressément, mais dans le monde entier » (2). Si la menace soviétique avait été la principale justification de l’institutionnalisation de l’Otan, l’Alliance a survécu à la chute du Bloc de l’Est et reste, malgré les critiques et certaines pistes de réformes possibles, l’organisation la plus pertinente pour assurer la défense de l’Europe. Lire la suite

1 résultat