Auteur : Jean-Michel Meunier

Le chef de bataillon Jean-Michel Meunier est actuellement stagiaire au Collège interarmées de défense (CID).

2 résultats (2 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 719 Mai 2009

Il faut redonner son nom à l'« École de guerre » - Jean-Michel Meunier

Le nom « École de guerre » a été remplacé en 1993 par l’appellation « Collège interarmées de défense ». Après quinze ans pourtant il reste pratiquement impossible de présenter le CID sans faire référence à « l’ancienne École de guerre ». Il apparaît nécessaire de redonner son nom historique d’« École de guerre » à l’institution qui forme les futurs chefs militaires dans la mesure où la réalité du monde contemporain nous y engage et parce qu’il s’agit de rappeler de façon claire et lisible la place particulière des armées dans notre société. À l’aube d’une nouvelle réforme de l’enseignement militaire supérieur et en contrepoint de toute crispation passéiste, il faut y voir une occasion de manifester que les militaires doivent contribuer d’une façon tout à fait originale aux débats du pays sur la sécurité nationale.

N° 701 Octobre 2007

La place du risque dans l'action militaire contemporaine - Jean-Michel Meunier

Les sociétés modernes entretiennent un rapport au risque complexe et ambigu. Cette relation paradoxale qui influence la pensée et l’action des armées pourrait remettre en cause une spécificité militaire. L’usage de la force militaire se définit intrinsèquement par l’omniprésence du risque. Les armées doivent assumer les risques élevés qu’implique aujourd’hui la défense de nos intérêts et de nos valeurs pour prétendre à la place qui leur revient dans la société française. Dans un monde plus dangereux, accepter de prendre des risques n’est pas seulement un gage d’efficacité opérationnelle au niveau tactique, mais se révèle être un levier déterminant du positionnement de notre pays au niveau stratégique.

2 résultats

Avril 2019
n° 819

Relancer la défense de l’Europe

Actualités

16-04-2019

Le triste incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris ce 15 avril nous rappelle la vulnérabilité de ces édifices, et c'est pourquoi en janvier 1940, la RDN s'intéressait à « La protection des monuments historiques en temps de guerre ».

10-04-2019

Expositions Yom de Saint Phalle, artiste et ancien légionnaire, à Aubagne

03-04-2019

In memoriam : décès du médecin Marc Laycuras

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...