Décembre 2018 - n° 815

Armement et économie de défense

« Si vous armez, j’armerai aussi. Vous pouvez peut-être tuer la France, mais l’intimider jamais ! »

Napoléon Bonaparte

Éditorial - Jérôme Pellistrandi

Cet automne, la Belgique a annoncé un double choix qui a suscité de très nombreux commentaires, en particulier en France et pour de bonnes raisons. Bruxelles a sélectionné l’avion de combat américain F-35 pour remplacer ses F-16, une solution « Made in USA » et a rallié le programme des blindés français autour de Scorpion pour doter sa composante terre d’une nouvelle génération de matériels, soit une solution « Made in Europe ». Lire la suite

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Décembre 2018 - n° 815

Armement et économie de défense

Cet automne, la Belgique a annoncé un double choix qui a suscité de très nombreux commentaires, en particulier en France et pour de bonnes raisons. Bruxelles a sélectionné l’avion de combat américain F-35 pour remplacer ses F-16, une solution « Made in USA » et a rallié le programme des blindés français autour de Scorpion pour doter sa composante terre d’une nouvelle génération de matériels, soit une solution « Made in Europe ».

Ménager la chèvre et le chou tout en essayant de ne pas fâcher le grand allié à Washington. Telle est bien la problématique qui se pose aujourd’hui à l’Europe pour assurer sa défense. Et les propos tenus le 11 novembre ont encore rappelé la difficulté de l’exercice pour construire une autonomie stratégique européenne, appelée par certains « armée européenne ». Au-delà des effets de style, de nombreux aspects doivent être pris en compte, à commencer par la définition d’objectifs communs, ce qui n’est pas une mince affaire entre ceux qui voient la menace à l’Est, ceux qui la voient au Sud, sans oublier les impacts du Brexit en termes sécuritaires.

Il n’en demeure pas moins qu’il faut avancer et la dimension économique entre ici en ligne. En effet, l’autonomie souhaitée passe aussi par la capacité industrielle à réaliser celle-ci. La France, qui se veut leader en la matière, dispose d’un écosystème quasi complet, résultant des choix voulus par le général de Gaulle, il y a désormais soixante ans. Or, aujourd’hui, la dimension nationale ne suffit plus et il faut désormais raisonner à l’échelle européenne. C’est la thématique de ce mois autour des travaux de la 54e session « Armement et économie de défense » de l’IHEDN. Ce dossier illustre ainsi les enjeux qui se posent à la France et à nos partenaires européens, en ayant le souci à la fois de valoriser l’innovation mais aussi de consolider l’existant.

À cet égard, le naufrage récent d’une frégate norvégienne lors de manoeuvres de l’Otan souligne à la fois que malgré toutes les technologies, les désastres existent toujours et que très souvent c’est la défaillance humaine qui entraîne ce genre de catastrophe. Cela signifie qu’il faut toujours préparer nos soldats, aviateurs et matelots, à affronter le pire et à ne pas se reposer sur des solutions techniques toutes faites. La résilience et la rusticité doivent rester des fondamentaux de l’exercice du métier militaire. C’est une des leçons que l’on peut également tirer des autres articles proposés ce moisci sur l’importance de la valorisation des savoir-faire des hommes et des femmes de la Défense ; ce qui impose une vraie reconnaissance des compétences et la gestion dans la durée des expériences acquises individuellement et collectivement. Ce temps long semble en contradiction avec les effets de mode actuels où l’obsolescence est rapidement de mise. Or, dans le domaine de la défense, il importe de se situer dans ce temps long qui seul permet une mise en perspective et d’éviter ainsi les erreurs ou l’incompréhension face à la complexité de l’environnement géopolitique. C’est bien pour cela que le devoir de Mémoire, mis en lumière par le Centenaire de la Grande Guerre, reste indispensable pour mieux appréhender notre avenir et ainsi garantir à notre pays sa sécurité.

Jérôme Pellistrandi

Tribune

14 Décembre 2018

Ukraine, Russie et mer d’Azov : mutation du conflit ?

Christine Dugoin-Clement

Profitant du flottement en Europe induit par le difficile Brexit, la Russie a changé la donne dans son bras de fer contre l’Ukraine de Porochenko, qu’elle juge manipulé par les États-Unis. C’est pour Poutine l’occasion de faire coup double : sur la scène internationale, en effaçant les affronts de l’affaire Skripal ou de l’indépendance de l’église ukrainienne, et sur la scène nationale, en rassurant une opinion publique opposée à la réforme des retraites.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 14 Janvier 2019

Florilège historique

Semaine 50

« Influence climatique des activités humaines » (avril 1975) par Bernard Campistron

En avril 1975, la RDN publiait un article traitant de l’impact des activités humaines sur le climat en constatant que le réchauffement était déjà une réalité perceptible avec l’effet de serre lié au dégagement de gaz carbonique. L’auteur soulignait également le rôle destructeur de la pollution avec des conséquences non négligeables pour les océans et les grandes aires urbaines devant des îlots de chaleur dévastateurs pour la qualité de vie de leurs habitants. Lire la suite

e-Recensions

Marc Roche : Le Brexit va réussir  ; Albin Michel, 2018 ; 233 pages

Deux ans après le vote historique du 24 juin 2016 qui vit le Royaume-Uni larguer les amarres de l’Union européenne, le journaliste Marc Roche nous livre une solide analyse prospective sur l’avenir d’Albion à l’ère du Brexit. Longtemps journaliste financier au Monde et fin connaisseur de la City, cet ancien « remainer de cœur » devenu « brexiter de raison » s’attache à mettre en lumière les atouts d’un Royaume-Uni qui a renoué avec son ADN historique en faisant le choix du grand large. Sans nier les difficultés transitoires auxquelles Londres sera certainement confronté à l’occasion de son divorce avec l’Union européenne (en raison notamment de la rigidification brutale de ses échanges avec le continent), Marc Roche montre que, sur le long terme, la Grande-Bretagne va en réalité transformer avec succès l’essai du BrexitLire la suite

Thibault Lavernhe

Les cahiers de la RDN

Euronaval 2018 - Octobre 2018

Société civile et communauté militaire : défendre ensemble les valeurs de la France - Actes de colloque - Juillet 2018

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Actualités

28-11-2018

Vers une commande de 100 F-35 pour le Japon - Japan will introduce Aircraft Carrier

27-11-2018

Les labels « Centre d’excellence » - French War Studies

21-11-2018

Les Alsaciens pendant la Grande Guerre

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...