Auteur : CHEM

3 résultats (3 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 710 Juillet 2008 - Livre blanc et prospective - p. 170-182

Quelles réponses aux nouvelles conflictualités ? - CHEM

Après avoir décrit les nouvelles formes de conflictualité, les acteurs et leurs buts, l’étude du CHEM envisage les réponses possibles. Reposant sur six principes (cohérence, anticipation, adaptabilité, permanence, légitimation, résilience), les recommandations du groupe portent sur la révision du concept d’emploi des forces et sur de nouvelles aptitudes à acquérir (maîtrise de l’information, dispositif interministériel, etc.).

N° 706 Mars 2008 - Repères - Opinions - Débats - p. 41-50

La surprise stratégique - CHEM

Entendue comme un événement de caractère intentionnel, peu ou mal anticipé, impliquant la défense et la sécurité d’un État, la surprise stratégique n’est jamais si proche que lorsque certaines conditions sont réunies : capacité insuffisante à détecter les signaux faibles ; capacité d’analyse bridée par un mode de pensée pré-orienté peu perméable à d’autres rationalités ; impréparation morale des décideurs et des citoyens ; rigidité de l’organisation et des capacités nationales. Confrontée à une surprise, la France ne pourra anticiper, encaisser, et reprendre l’initiative que si elle retrouve ou renforce une certaine profondeur stratégique. Trois axes de progrès sont à privilégier dès maintenant : éclairer les autorités et forger la cohésion nationale, favoriser une réelle dynamique d’analyse stratégique prospective, renforcer les capacités de décision et d’action.

N° 697 Mai 2007 - Repères - Opinions - Débats - p. 93-101

Civils et militaires : décider et agir ensemble en situation de crise ? - CHEM

La mise en œuvre cohérente des activités entre civils et militaires dans un théâtre d’opérations a montré ses limites. Améliorer cette situation passe par une analyse des solutions déjà effectives en France ou envisagées ailleurs, pour garantir la nécessaire coordination interministérielle et internationale. La mise en place d’une structure légère pérenne susceptible de proposer aux autorités une vision interministérielle commune, vivante et cohérente, voire de conduire l’action devrait s’imposer à partir d’une volonté politique forte ; cette structure utiliserait une méthode interministérielle d’appréciation de situation pour planifier, exécuter et évaluer les opérations, et s’appuierait sur des critères de performance reconnus par tous.

3 résultats