Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Été 2021 - n° 842

Renseigner au XXIe siècle : hier ne meurt jamais ?

« Un espion bien placé vaut vingt mille combattants. »

Napoléon Bonaparte
160 pages.

Introduction - Renseigner au XXIe siècle : permanences et « surgissement du nouveau » - Paul Charon

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Été 2021 - n° 842

Renseigner au XXIe siècle : hier ne meurt jamais ?

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Été 2021 - n° 842

Renseigner au XXIe siècle : hier ne meurt jamais ?

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Philippe Rols, ONE HEALTH, Histoire, et nouveaux besoins - 15 juillet 2021

Bonjour, Lire la suite

Benjamin Queyriaux, Medical intelligence et veille sanitaire de défense : les "five eyes" et nous - 08 juillet 2021

Le renseignement et la santé (Revue Défense Nationale n° 842 - Été 2021, pages 83-89) : ce titre peut être compris soit comme la santé, objet d’intérêt du renseignement, ou comme le renseignement, branche de la protection de la santé des populations et des forces. Cette dichotomie illustre parfaitement le passé et le présent du renseignement sanitaire, toujours à la frontière du renseignement et de la médecine. Lire la suite

Florilège historique

« Le salon de l'aéronautique et les grands problèmes de l’aviation » (juin 1955) par Jean Bloch

Le 25 juillet 1909, Louis Blériot (1872-1936), sur un avion conçu par lui-même et Raymond Saulnier, réalisait l’exploit de traverser la Manche en 37 minutes, ralliant Douvres depuis Calais. Ce vol historique faisait de la France la pionnière avec les États-Unis du développement de l’aviation. En 1955, le Salon du Bourget était l’occasion de faire le point sur l’industrie aéronautique française, salon qui se tenait depuis 1953 sur l’aérodrome, permettant ainsi des démonstrations en vol que ne permettait pas le Grand Palais qui avait hébergé cette manifestation avant-guerre. Et si la France avait défriché le champ aéronautique avant la première guerre mondiale, elle avait perdu le leadership dès 1927 au profit des Britanniques, des Allemands et des Américains. La Seconde Guerre mondiale ne fit qu’accentuer le déclin avant d’entreprendre la reconstruction complète du secteur au début des années 1950 et rattraper le retard technologique tant dans les cellules que dans la propulsion. 1955 voit le début de sortie de crise avec la maturation de nombreux projets dont les Mirage, la Caravelle ou encore les hélicoptères de la famille Alouette. L’autre intérêt de ce texte réside dans ses illustrations avec des dessins de prototypes en cours de développement et qui paradoxalement seront abandonnés quelques années plus tard au profit des Mirage construit par Dassault. Le bombardier Vautour n’aura pas de descendance après son retrait du service en 1978, tandis que le chasseur Trident ne dépassa le stade des essais en vol où malgré sa vitesse, son comportement était difficile à maîtriser. 1955 a cependant été l’édition qui a vu la renaissance des ailes françaises. Lire la suite

e-Recensions

Olivier Hanne :  L’Europe face à l’Islam – Histoire croisée de deux civilisations VIIe-XXe siècle  ; Tallandier, 2021 ; 426 pages.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001 et surtout ceux advenus en France en 2015, la question de l’Islam est, écrit Olivier Hanne, devenue obsédante dans les débats, lesquels concluent inévitablement à une incompatibilité de nature entre la religion musulmane et le monde européen. En fait, ne l’oublions pas, c’est dès la guerre d’Octobre et l’utilisation de l’arme du pétrole par les pays arabes membres de l’OPAEP, l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole, que la question des rapports entre Islam et Occident a intéressé un plus large public. Ce qui était un objet de recherche et d’étude d’un petit cercle de spécialistes, Henri Corbin, Jacques Berque, Maxime Rodinson, pour ne citer que ceux-ci, a littéralement envahi la place publique depuis l’affaire du foulard islamique de novembre 1989 à Creil. Lire la suite

Eugène Berg

Les cahiers de la RDN

Cahier numérique - Juillet 2021 - 37 pages

Cahier numérique - Juillet 2021 - 112 pages

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères