Résultats de votre recherche sur 'Marcel Merle'

2 résultats

N° 792 Été 2016 - Des Afriques - Gestion de crises et résolution des conflits en Afrique subsaharienne - Mémoire stratégique - p. 165-175

La guerre civile (juillet 1977) - Marcel Merle

Il existe plusieurs façons de conjurer la peur. La première, instinctive et primaire, consiste à se boucher carrément les yeux pour ne pas voir la réalité qui vous effraye. La méthode est aussi efficace sur le champ qu’inopérante à terme, car on peut difficilement prendre le risque d’affronter un danger avec les yeux bandés. L’autre méthode, plus subtile et plus répandue, consiste à exorciser le péril en déguisant les faits qui nous inquiètent sous le voile protecteur des mots et des concepts. Lire la suite

N° 368 Juillet 1977 - p. 45-58

La guerre civile - Marcel Merle

Avec la prolifération des guerres civiles on assiste à un retournement en quelque sorte de la vision classique de Hobbes suivant laquelle « l’état de société » régit les rapports intraétatiques tandis que « l’état de nature » prévaut dans la jungle des rapports inter-étatiques. S’il en est ainsi n’est-ce pas, comme la note l'auteur, que la guerre civile, loin d’être un accident, est la matrice de la guerre tout court ? Tant que la guerre civile est loin de nous, nous nous donnons bonne conscience mais on imagine aisément les risques que ferait courir à la paix le développement de désordres en Europe de l’Ouest comme en Europe de l’Est, par exemple autour de la frontière qui traduit l’équilibre hérité de Yalta. La violence à l’état endémique, caractéristique de notre monde moderne, est le germe de ces guerres civiles qui nous menacent de chaos généralisé. Elle met en question le rôle même de l’État et sa raison d’être première : la sécurité des citoyens. L'auteur ne se contente pas de réfléchir ici à l’essence de la guerre civile, il en dresse une typologie tirée de son existence dans le monde actuel. Lire la suite

2 résultats