Auteur : André Giraud

(1925-1997) Ingénieur et homme politique français. Polytechnicien. Sorti dans le corps des mines. Jusqu’en 1978, il alterne une carrière de haut fonctionnaire au ministère de l’Industrie et au sein de grandes entreprises nationales : il est notamment administrateur général délégué du gouvernement auprès du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) de 1970 à 1978. Barre le nomme alors ministre de l’Industrie (1978-1981) et il adhère au Parti républicain. En 1981, il entame une carrière d’universitaire à Paris Dauphine. En 1986, il devient ministre de la Défense de Chirac du 20 mars 1986 au 10 mai 1988. Il lance une nouvelle génération de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE Le Triomphant), et met sur cales le porte-avions Charles-de-Gaulle. En 1987, il fait voter une loi de programmation très ambitieuse en termes d’équipements. Il se retire de la vie politique après la seconde élection de François Mitterrand.

 

5 résultats (5 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 487 Mai 1988 - p. 11-19

La défense de la France et la sécurité européenne - André Giraud

Discours du ministre de la Défense à Chatam House le 22 mars 1988. Lire les premières lignes

N° 472 Janvier 1987 - p. 11-25

Donner à la France une défense forte - André Giraud

Discours du ministre de la Défense à l'Assemblée nationale le 12 novembre 1986 à l'occasion de la présentation du budget de la Défense pour 1987. Lire les premières lignes

N° 364 Mars 1977 - p. 27-44

Les besoins énergétiques et l'évolution nucléaire du monde d'ici l'an 2025 - André Giraud

Le développement de l'énergie nucléaire, et plus particulièrement des surrégénérateurs, est absolument nécessaire pour faire face aux besoins du monde, y compris ceux des pays les plus pauvres dont le dénuement énergétique actuel ne saurait être toléré de façon durable. C'est là une des conclusions majeures de la conférence donnée à Washington le 15 novembre dernier par l'auteur devant l’American Nuclear Society International Conference et l’Atomic Industrial Forum et reproduite intégralement ci-dessous. Lire les premières lignes

N° 353 Mars 1976 - p. 25-42

L'évolution nucléaire de la France - André Giraud

Seul l'avènement industriel des réacteurs surrégénérateurs peut fournir une solution aux problèmes que posera d'ici l'an 2030 une croissance, même modérée, des besoins en énergie. La France a pris un bon départ dans cette compétition technique de pointe. Elle est également bien placée à tous les niveaux du « cycle du combustible », depuis l'approvisionnement en minerai d'uranium jusqu'au retraitement des combustibles nucléaires irradiés en passant par son enrichissement et sa métallurgie. Elle ne doit pas relâcher son effort dans ce domaine de même qu'elle ne peut se dispenser de perfectionner ses forces nucléaires stratégiques et tactiques. Par ailleurs, la pleine exploitation de notre capacité nucléaire postule un réseau de relations internationales mais conforte en retour notre position diplomatique et, en définitive, concourt à l'équilibre mondial. Lire la suite

N° 313 Juillet 1972 - p. 1043-1058

La politique nucléaire de la France - André Giraud

S’il est un domaine dont les aspects politiques, économiques, scientifiques et militaires sont étroitement mêlés c'est bien celui de l'énergie nucléaire. Le rappel historique des conditions et notamment du contexte international dans lequel a dû se développer l'effort français le montre, tout en permettant de mieux comprendre l'évolution de la politique nucléaire de la France et les perspectives qui s'ouvrent à elle au moment où se profile déjà, à l'horizon 1980, l'ère industrielle et compétitive de l'électricité nucléaire. L'auteur, administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), reprend ici l'essentiel d'un exposé qu'il a fait le 14 mars 1972 à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Lire les premières lignes

5 résultats