Auteur : Max Olivier-Lacamp

(1914-1983) Journaliste et écrivain français, Prix Albert Londres en 1958.

2 résultats (2 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 812 Été 2018 - L’Asie stratégique, de l’Inde au Pacifique - Mémoire stratégique - p. 158-166

Deux Asies : l’Inde et la Chine (août-septembre 1968) - Max Olivier-Lacamp

L’enchevêtrement des causes et des effets, des données et des réactions qui font que les pays sont plus ou moins développés, plus ou moins aptes au développement, est inextricable. Cependant, dans la plupart des États d’antique indépendance ou de récente décolonisation dont le niveau économique s’éloigne tous les jours un peu plus de celui des vieilles nations industrielles réputées nanties, un ou plusieurs facteurs apparaissent, dominant tous les autres. Ainsi, on dit que l’Afrique noire n’est pas assez peuplée pour mettre en valeur son immensité, tandis que l’Inde et la Chine sont submergées par des masses humaines de plus en plus engloutissantes, ce qui contraint ces deux grands pays de haute civilisation à la course souvent perdante entre production et démographie. Lire la suite

N° 270 Août/Sept 1968 - p. 1282-1291

Deux Asies : l’Inde et la Chine - Max Olivier-Lacamp

L’enchevêtrement des causes et des effets, des données et des réactions qui font que les pays sont plus ou moins développés, plus ou moins aptes au développement, est inextricable. Cependant dans la plupart des États d’antique indépendance ou de récente décolonisation dont le niveau économique s’éloigne tous les jours un peu plus de celui des vieilles nations industrielles réputées nanties, un ou plusieurs facteurs apparaissent, dominant tous les autres. Ainsi, on dit que l’Afrique noire n’est pas assez peuplée pour mettre en valeur son immensité, tandis que l’Inde et la Chine sont submergées par des masses humaines de plus en plus engloutissantes, ce qui contraint ces deux grands pays de haute civilisation à la course souvent perdante entre production et démographie. Lire la suite

2 résultats