Auteur : Margaux Sciandra

Étudiante à Paris IV Sorbonne en histoire militaire spécialisée sur les enjeux maritimes après un Master I « Mondes contemporains », à Sorbonne Université. A travaillé pour l’industrie de l’armement française. Rédactrice au sein de Nemrod-ECDS (Enjeux contemporains de défense et de sécurité).

2 résultats (0 article - 0 Tribune - 0 e-Recension - 2 articles cahiers)

Cahier - 07-07-2021 - Les enjeux de sécurité en Méditerranée orientale - p. 62-69

L’autonomie stratégique européenne, nouvel instrument de puissance à l’épreuve des crises en Méditerranée orientale - Margaux Sciandra

« Quel européen censé ne souhaite pas mettre fin à la guerre, la misère et à l'impuissance,
moyennant la création d'une Europe parlant d'une seule voix, souveraine, apte à choisir elle-même ses amis et ennemis,
et à traiter de pair et compagnon avec les États-Unis et la Chine ?
À agir réellement et en son nom propre sur le cours du monde et non pas des objurgations sans effet ? (1) ».
 Lire la suite

Cahier - 22-05-2019 - Défense de l’Europe, défense européenne, Europe de la défense - p. 66-78

De la nécessité de choix politiques pour le futur de l’Europe de la défense - Alexandre Coucaud, Thomas Dailliez, Enguerrand Ducourtil, Antoine Duteil, Gabin Miguel, Benoît Pouzoulet, Maximilien Roquette, Margaux Sciandra, Leopold Signorino

L’adoption d’un projet politique communément appelé « Europe de la défense » visant à mettre en place une véritable organisation de défense commune et propre à l’UE, trace son chemin depuis 2016, tout ceci dans le cadre d’une politique étrangère décidée conjointement et dont le volet défense en serait une composante au même titre que la diplomatie (1). L’Europe de la défense qui se traduit par la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) est relancé sur une volonté de la renforcer et de poursuivre les efforts adoptés lors du Traité de Lisbonne en 2008, jusqu’ici ralentis en raison de la crise économique. C’est par l’initiative du président Emmanuel Macron, que la France propose, non pas de créer véritablement une armée européenne mais d’accroître l’autonomie stratégique de l’UE en matière de défense (2)Lire la suite

2 résultats