Auteur : Jean Pichot-Duclos

(1935-2011) Saint-Cyrien, général (CR), après avoir servi en Algérie puis dans les troupes alpines, il consacre l'essentiel de sa carrière aux langues étrangères (Inalco, tchèque) et au renseignement (attaché de défense à Prague et à Varsovie, commandant de l'école interarmées du renseignement et des études linguistiques – ou Eirel – de 1988 à 1992). Il est le créateur de l'École de guerre économique en 1997 avec Christian Harbulot.

7 résultats (7 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 676 Juin 2005 - Repères - Opinions - Débats - p. 147-160

Intelligence cognitive : la France en retard d'un paradigme ! - Jean Pichot-Duclos, Jean-Pierre Hamon

Aujourd’hui, la maîtrise de l’économie de la connaissance est la condition de la compétitivité ; l’outil collectif des systèmes privés et publics des États-nations se nomme «intelligence cognitive» dont la mise en oeuvre est permise par une «informatique de puissance». L’intelligence cognitive consiste à se doter des moyens opérationnels nécessaires pour comprendre et dominer par le savoir le fonctionnement de la mondialisation ; c’est aussi le moyen de hiérarchiser de façon asymétrique toutes les activités humaines au profit de la nation dominante. Seuls les États-Unis et le Japon, bientôt la Chine et l’Inde, semblent en mesure de jouer ce rôle. Hors paradigme, la France est menacée par un décrochage irréversible.

N° 638 Janvier 2002 - p. 52-62

La défense intérieure : une urgence absolue - Jean Pichot-Duclos

L'Ordonnance de 1959, devenue obsolète, n'a pas retenu le concept de défense intérieure dont la nécessité apparaît chaque jour davantage. Avec la suspension du service national, les armées professionnalisées ont été orientées en priorité vers la projection extérieure, au détriment de la protection du territoire et des citoyens. Celle-ci est mise en cause chaque jour non seulement par une délinquance de plus en plus nombreuse et violente, mais aussi par un nombre croissant de groupes ethniques ou religieux « résolus à rester étrangers à notre type d'humanité individuelle et sociale... » qui défient ouvertement le pouvoir démocratique. La cohésion nationale, la sécurité du territoire, des biens et des personnes sont aujourd'hui mises en péril par ce qui est devenu une menace. Les moyens de la défense civile sont largement insuffisants ; ceux de la défense militaire également, le nouveau système des réserves n'étant opérationnel qu'en 2008 et la chaîne de mobilisation ayant été en grande partie dissoute. Il faut donc mettre en place une nouvelle organisation de défense intérieure prévoyant, en particulier, une « garde nationale » faisant appel à une nouvelle forme de conscription et subordonnée au Premier ministre. Il y a extrême urgence.

N° 575 Mai 1996 - La simulation - Repères - Opinions - Débats - p. 63-81

La République et le Renseignement - Jean Pichot-Duclos, Christian Harbulot, Rémi Kauffer

N° 564 Mai 1995 - Repères - Opinions - Débats - p. 111-124

Le faux débat sur la guerre économique - Jean Pichot-Duclos, Christian Harbulot

Le général Pichot-Duclos, directeur d'Intelco, département d'intelligence économique du groupe « Défense Conseil International » (DCI), avait publié — en décembre 1993 et janvier 1994 — un long article sur l'intelligence économique. Cette fois-ci, en collaboration avec le professeur Harbulot, directeur opérationnel d'Intelco, il appelle notre attention sur le thème de la guerre économique et sur la nécessité d'inculquer à nos élites une nouvelle culture stratégique pour aborder avec succès les enjeux du commerce mondial.

N° 549 Janvier 1994 - p. 73-88

L'« intelligence économique » : pour un modèle français - Jean Pichot-Duclos

L'auteur, ancien commandant de l'École interarmées du renseignement et des études linguistiques (Eirel), est actuellement directeur de l'Institut d'étude et de stratégie de l'intelligence économique, département de la Société française de stratégie et de conseil. Ainsi avoir traité du concept d'intelligence économique et de son application au Japon, en Allemagne et aux États-Unis dans notre livraison de décembre 1993, il présente dans cette seconde partie, un modèle souhaitable pour notre pays dans le domaine de l’intelligence économique. Lire les premières lignes

N° 548 Décembre 1993 - Repères - Opinions - Débats - p. 83-104

L'« intelligence économique », arme de l'après-guerre froide - Jean Pichot-Duclos

L'auteur, ancien commandant de l'École interarmées du renseignement et des études linguistiques (Eirel), est actuellement directeur de l'Institut d'étude et de stratégie de l'intelligence économique, département de la Société française de stratégie et de conseil. La richesse de cet article nous a contraints à le publier en deux livraisons. Ici, nous verrons le concept d'intelligence économique et son application au Japon, en Allemagne et aux États-Unis, tandis que dans notre numéro de janvier 1994, sera présenté un modèle souhaitable pour notre pays. Lire les premières lignes

N° 531 Mai 1992 - p. 9-20

Pour une culture du renseignement - Jean Pichot-Duclos

En 1991, tirant les leçons de la guerre du Golfe, le ministre de la Défense, M. Pierre Joxe, avait centré sur le renseignement son allocution devant les auditeurs de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) ; nous en avions d’ailleurs publié le texte dans notre numéro de juillet. L'auteur, au moment où il quitte le commandement de l’École interarmées du renseignement et des études linguistiques (Eirel), nous faire part de ses réflexions sur cette activité, souvent dépréciée à nos yeux, essentielle pourtant, ce qu’ont compris depuis longtemps certains pays étrangers. Lire les premières lignes

7 résultats