Auteur : Étienne Durand (de)

 

Chercheur à l’Institut français des relations internationales (Ifri).

 

 

3 résultats (3 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 765 Décembre 2013 - Repères ­- Opinions - p. 81-85

La puissance aérienne occidentale en 2025 : éléments de pérennisation - Étienne Durand (de), Corentin Brustlein, Élie Tenenbaum

Préserver l’avantage militaire aérien, c’est tout à la fois sélectionner soigneusement les secteurs clés à proté­ger, réduire l’exposition de nouvelles vulnérabilités aux actions adverses, consolider les secteurs d’excellence, dont la suppression des défenses aériennes et le combat air-­air, et repenser la manœuvre aérienne. Lire les premières lignes

N° 764 Novembre 2013 - Repères - Opinions - p. 86-90

La puissance aérienne occidentale en 2025 (1/2) : tendances de reflux - Étienne Durand (de), Corentin Brustlein, Élie Tenenbaum

La supériorité aérienne, l'un des piliers de la puissance militaire occidentale, est ici réévaluée à moyen terme. Elle pourrait s'éroder lentement voire être contestée sous l'effet de la diffusion des technologies critiques, du différentiel budgétaire d'investissements et de nouvelles fragilités, notamment en matière de contre-mesures. Lire les premières lignes

N° 698 Juin 2007 - Aéronautique et Espace - p. 21-29

Les faces cachées de la puissance aérienne - Étienne Durand (de)

En dépit de ses performances et de son rôle essentiel pour les armées occidentales, l’Air Power fait face à un paradoxe : historiquement formaté pour les opérations classiques, mais aujourd’hui victime de son propre succès, il doit désormais s’adapter vers la stabilisation et la « petite ». Au-delà de la RMA et de la « transformation », l’arme aérienne doit donc réorienter sa doctrine comme ses pratiques, afin de mettre en valeur sa flexibilité irremplaçable dans la gestion de crises et les utilités multiples de la troisième dimension lors d’opérations interarmées de stabilisation.

3 résultats