Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Décembre 2018 - n° 815

Armement et économie de défense

« Si vous armez, j’armerai aussi. Vous pouvez peut-être tuer la France, mais l’intimider jamais ! »

Napoléon Bonaparte

Éditorial - Jérôme Pellistrandi

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Décembre 2018 - n° 815

Armement et économie de défense

Cet automne, la Belgique a annoncé un double choix qui a suscité de très nombreux commentaires, en particulier en France et pour de bonnes raisons. Bruxelles a sélectionné l’avion de combat américain F-35 pour remplacer ses F-16, une solution « Made in USA » et a rallié le programme des blindés français autour de Scorpion pour doter sa composante terre d’une nouvelle génération de matériels, soit une solution « Made in Europe ».

Ménager la chèvre et le chou tout en essayant de ne pas fâcher le grand allié à Washington. Telle est bien la problématique qui se pose aujourd’hui à l’Europe pour assurer sa défense. Et les propos tenus le 11 novembre ont encore rappelé la difficulté de l’exercice pour construire une autonomie stratégique européenne, appelée par certains « armée européenne ». Au-delà des effets de style, de nombreux aspects doivent être pris en compte, à commencer par la définition d’objectifs communs, ce qui n’est pas une mince affaire entre ceux qui voient la menace à l’Est, ceux qui la voient au Sud, sans oublier les impacts du Brexit en termes sécuritaires.

Il n’en demeure pas moins qu’il faut avancer et la dimension économique entre ici en ligne. En effet, l’autonomie souhaitée passe aussi par la capacité industrielle à réaliser celle-ci. La France, qui se veut leader en la matière, dispose d’un écosystème quasi complet, résultant des choix voulus par le général de Gaulle, il y a désormais soixante ans. Or, aujourd’hui, la dimension nationale ne suffit plus et il faut désormais raisonner à l’échelle européenne. C’est la thématique de ce mois autour des travaux de la 54e session « Armement et économie de défense » de l’IHEDN. Ce dossier illustre ainsi les enjeux qui se posent à la France et à nos partenaires européens, en ayant le souci à la fois de valoriser l’innovation mais aussi de consolider l’existant.

À cet égard, le naufrage récent d’une frégate norvégienne lors de manoeuvres de l’Otan souligne à la fois que malgré toutes les technologies, les désastres existent toujours et que très souvent c’est la défaillance humaine qui entraîne ce genre de catastrophe. Cela signifie qu’il faut toujours préparer nos soldats, aviateurs et matelots, à affronter le pire et à ne pas se reposer sur des solutions techniques toutes faites. La résilience et la rusticité doivent rester des fondamentaux de l’exercice du métier militaire. C’est une des leçons que l’on peut également tirer des autres articles proposés ce moisci sur l’importance de la valorisation des savoir-faire des hommes et des femmes de la Défense ; ce qui impose une vraie reconnaissance des compétences et la gestion dans la durée des expériences acquises individuellement et collectivement. Ce temps long semble en contradiction avec les effets de mode actuels où l’obsolescence est rapidement de mise. Or, dans le domaine de la défense, il importe de se situer dans ce temps long qui seul permet une mise en perspective et d’éviter ainsi les erreurs ou l’incompréhension face à la complexité de l’environnement géopolitique. C’est bien pour cela que le devoir de Mémoire, mis en lumière par le Centenaire de la Grande Guerre, reste indispensable pour mieux appréhender notre avenir et ainsi garantir à notre pays sa sécurité.

Jérôme Pellistrandi

Tribune

23 mai 2019

Réflexions sur la situation au Sahel (T 1091)

François Besson

Grâce à l’opération Barkhane, lancée en août 2014 au Sahel et au Sahara par l’armée française, l’ennemi est incessamment traqué et repéré grâce aux moyens techniques et humains. Cependant, les principaux chefs sont toujours en place et le nombre de rebelles ne fléchit pas. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour expliquer cette situation.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 23 juin 2019

Florilège historique

Semaine 21

« Regard sur l’Argentine » (juin 1986) par Yves Salkin

En mars 1986, la RDN regardait du côté de l’Argentine. Ce pays éloigné reste une terre de contraste avec une sympathie traditionnelle de la France vers ces lointains cousins latins mais aussi une inquiétude sur sa stabilité politique. Entre le péronisme et la démocratie, les choix ont souvent été malheureux comme le coup d’État de mars 1976 où les militaires finiront par échouer tant par la violence du régime que par l’aventure militaire des Malouines en 1982 qui permit le retour à la démocratie. Cependant, il reste une constante hélas inquiétante : la fragilité économique du pays. Lire la suite

e-Recensions

Jean-Louis Gergorin et Léo Isaac-Dognin : Cyber, la guerre permanente  ; Les Éditions du Cerf, 2018 ; 320 pages.

L’espace numérique, apparu en mars 1989, est devenu très rapidement une plateforme ouverte, un lieu de partage universel de l’information et de la connaissance sous toutes formes ; plus de 4 milliards de personnes y sont reliées. Il s’est affranchi des frontières traditionnelles et très vite des identités, des ancrages, devenant anonyme, informel. D’où le fait qu’il soit devenu, en dehors d’un moyen unique et indispensable d’échange, un véritable espace numérique, de l’influence, de la compétition et de la confrontation entre États, de la criminalité aussi. Lire la suite

Eugène Berg

Les cahiers de la RDN

Conférence, Défense & Europe, Mai 2019

Sigem 2019 - mars 2019

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Mai 2019
n° 820

L'intelligence artificielle et ses enjeux pour la Défense

Actualités

10-05-2019

« Les MT Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, du commando Hubert, sont morts cette nuit au combat dans une opération de libération d’otages [au Bénin]. J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches. » Amiral Christophe Prazuck, Chef d'état-major de la Marine, 10 mai 2019.

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...