Auteur : Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

(1934-1999) Colonel.

19 résultats (19 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 576 Juin 1996 - Eutosatory 96 - Bibliographie - p. 190-191

L’Europe et l’Afrique, de 1914 à 1970 - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

À partir de la pénétration européenne en Afrique, orchestrée au Congrès de Berlin, l’attention des trois auteurs professeurs s’est portée, dans leurs études respectives, sur l’évolution de la colonisation et surtout de la décolonisation dans les diverses possessions africaines de l’Allemagne, de la Belgique, du Portugal et de la Grande-Bretagne. Les Français, en considération des problèmes que leur ont posés leurs propres possessions, doivent pouvoir y trouver un intérêt particulier. Lire la suite

N° 562 Mars 1995 - Bibliographie - p. 199-200

L’homme qui devinait Napoléon, Jomini - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Qui est donc cet Antoine Jomini, baron d’Empire, général des années de Napoléon, général en chef des armées du tsar, comme le proclame son épitaphe à l’ombre des arbres du cimetière de Montmartre ? Jean-François Baque, passionné par le personnage, nous conte quelques aspects bien peu connus des pages célèbres de l’histoire des conquêtes napoléoniennes ; avec la précision de l’historien et la verve du journaliste, il nous emmène avec son héros vivre au rythme de l’Empereur à travers toute l’Europe. Lire la suite

N° 561 Février 1995 - Bibliographie - p. 198-199

Le Cambodge de Sihanouk – Espoir, désillusions et amertumes - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

La parfaite connaissance du Sud-Est asiatique et la remarquable pénétration d’esprit de l’auteur le conduisent à s’interroger une fois de plus : le Cambodge sera-t-il la dernière victime de son roi, ce « prince à épisodes et éternels rebondissements » ? Plus de dix ans d’hésitations, d’alliances sans cesse nouées et rompues de conflits et de promesses, loin de ramener la paix ont institutionnalisé un désordre politique, économique et social, source de toutes les convoitises, que l’habileté déclinante de Sihanouk n’est plus en mesure de maîtriser. Lire la suite

N° 557 Octobre 1994 - Bibliographie - p. 195-196

L’été 1944 - Le sacrifice des Normands - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Fallait-il, aux 200 000 soldats alliés hors de combat du 6 juin au 30 août 1944 à l’occasion du débarquement en Normandie, ajouter près de 20 000 civils normands victimes des bombardements et de la lutte contre les occupants allemands dont l’effondrement escompté s’est fait attendre plus de trois mois ? Il semble que le libérateur connaissait mal la guerre et le théâtre d’opérations où il devait la mener, alors que l’occupant était aguerri et accrocheur, mais l’occupé, entre le marteau-pilon anglo-américain et les représailles allemandes, sut toutefois faire de suite le choix. Lire la suite

N° 552 Avril 1994 - Bibliographie - p. 195-195

Rendez-vous à Veracruz - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Erwan Bergot était un merveilleux conteur, on le savait historien mais c’est aussi un romancier qui s’empare de son lecteur dès les premières pages. Le prologue décrivant l’engagement au fort Saint-Nicolas est une merveille du genre. Dès lors on ne peut plus quitter les quatre héros qui, au sein d’une compagnie de Légion étrangère, vont plonger dans l’aventure de la guerre du Mexique sous Napoléon III. Lire la suite

N° 551 Mars 1994 - Bibliographie - p. 186-186

La planète balkanisée - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Notre plaisir de lire la nouvelle édition 1993 de l’ouvrage de M. Yves-Marie Laulan est hélas tempéré par la justesse du pessimisme que l’auteur laissait percer dans les conclusions de son édition de 1991. Que d’événements, que de bouleversements, mais aussi que d’incertitudes dans ces deux dernières années qui requièrent un nouveau tour du monde. L’effritement du deuxième gendarme mondial, le soviétique, est l’exemple même, aux sens propre et figuré, du processus de balkanisation. Autour de ces Balkans en feu, l’Europe de l’Est balance entre le chaos et la renaissance, et l’autre Europe hésite, à l’image des soubresauts de la Berd (Banque européenne pour la reconstruction et le développement), entre plusieurs thérapies. Une reprise économique y serait un ballon d’oxygène bien délicat à manier entre les néo-communistes et la poudrière yougoslave. « La république dévore ses enfants » et la Russie émerge difficilement des ruines militaires, économiques, politiques et diplomatiques laissées par l’empire rouge. Lire la suite

N° 549 Janvier 1994 - Bibliographie - p. 193-194

Histoire de la construction européenne - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

La construction européenne est un bien bel édifice dont le professeur Zorgbibe nous montre la touchante histoire depuis les premières pierres posées à la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’au récent traité de Maastricht. La compétence juridique de l’auteur et sa lucidité politique ne pouvaient manquer de déceler les lézardes qui apparurent peu à peu et dont l’importance est allée croissant. La méthode de construction était pourtant originale. Les pierres de base de l’édifice étaient sectorielles : Communauté du charbon et de l’acier (CECA), industrie nucléaire (Euratom). L’échec de la Communauté européenne de défense (CED) ne remettait pas en cause la dynamique et le pas décisif était franchi en 1957 au traité de Rome. Lire la suite

N° 545 Août/Sept 1993 - Bibliographie - p. 209-210

Indochine 1940-1955 – La fin d’un rêve - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Le rêve en 1945 avait commencé des deux côtés : pour le général de Gaulle, la capitulation du Japon allait permettre à la France de « libérer » l’Indochine des vichystes ; pour Ho Chi Minh, le communisme allait « libérer » les anciens pays d’Indochine, à commencer par le Vietnam, du joug colonialiste et de l’impérialisme des Occidentaux. Lire la suite

N° 543 Juin 1993 - Bibliographie - p. 195-196

L’Afghanistan en guerre-La fin du grand jeu soviétique - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Pourquoi donc, dans son jeu politico-stratégique, d’avoir un jour poussé le pion « Afghanistan », l’empire soviétique ne s’en est jamais remis ? Pourquoi ce pion isolé, en ébullition permanente, marginal, ayant choisi le camp russe d’abord puis socialiste par haine de l’Angleterre, dirigé à l’instigation de l’URSS par la fraction modérée du Parti communiste local, pourquoi est-il envahi un jour de Noël 1979 par l’armée soviétique ? Était-ce pour s’ouvrir une voie vers les mers chaudes et le pétrole du Proche-Orient ou pour profiter du reflux américain en Asie, Vietnam et Iran ? N’était-ce pas plutôt pour endiguer la poussée islamiste que l’URSS prenait très au sérieux ? Les craintes soviétiques n’étaient peut-être pas vaines, car l’islam a bien constitué le lien entre les diverses factions de la résistance afghane. Lire la suite

N° 541 Avril 1993 - Bibliographie - p. 203-204

Communismes d’Asie Le crépuscule de l’espoir - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

L’Asie, la plus belle conquête du marxisme, a assisté étonnée et inquiète au raz-de-marée réformateur du grand frère soviétique. Celui-ci n’est plus, mais le communisme se débat et survit. L’Asie est-elle son refuge ? Lire la suite

N° 535 Octobre 1992 - Bibliographie - p. 197-198

Encore une guerre de retard ? - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

La passion du lieutenant-colonel de Richoufftz pour le métier des armes le pousse non seulement à se poser des questions sur l’institution militaire, mais à les présenter aux responsables politiques et militaires et leur proposer des ébauches de solutions au cas où ces derniers répugneraient à y répondre. Quittant le scénario fiction de son livre précédent. Décembre 1997, les Russes arrivent…, cet officier, sous le titre plus provoquant Encore une guerre de retard ? mène une réflexion géopolitique sur le rôle et l’avenir de nos armes, bâtie sur la trame opérationnelle d’un haut état-major pendant la courte guerre du Golfe. Lire la suite

N° 534 Août/Sept 1992 - Bibliographie - p. 198-199

L’imposture algérienne – Lettres d’un sous-lieutenant de 1960 à 1962 - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Qu’espérait donc le sous-lieutenant Doly lorsqu’il débarquait 31 ans plus tôt sur le sol algérien ? Pensait-il qu’il pourrait réaliser le métier qu’il venait de choisir ? Pensait-il qu’il pourrait appliquer ce qu’on venait de lui apprendre à Saint-Cyr ? Pire ! il croyait ce que les gouvernants, les chefs militaires avaient annoncé, promis et lui avaient pour cela donné délégation sur le terrain. Alors ces lettres écrites à sa mère pendant ses deux années de campagne en Algérie sont le chant de sa foi, mais aussi les grondements de son impuissance, de son indignation et de sa révolte. Lire la suite

N° 530 Avril 1992 - Bibliographie - p. 204-205

La France sans défense - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

« L’air de la guerre » continue à se faire entendre de par le monde malgré ou à cause des bouleversements politiques qui secouent l’Europe. Les menaces n’ont pas disparu : l’arbre soviétique est tombé et la forêt apparaît. Lire la suite

N° 529 Mars 1992 - Bibliographie - p. 194-195

L’Allemagne de la division à l’unité - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Avec une rapidité surprenante, l’Allemagne a retrouvé son unité en 1990. Ce qui paraît plus surprenant encore, c’est que cet événement survenu près d’un demi-siècle après la capitulation du IIIe Reich s’est effectué pacifiquement, sans les bouleversements prédits par les politiques convaincus notamment que cette réunification serait pour l’URSS un casus belli. Pour tenter d’y donner une explication, le professeur Henri Ménudier de l’Institut d’allemand d’Asnières a entrepris de rassembler diverses conférences prononcées sur la réunification et ses différents aspects. Lire la suite

N° 524 Octobre 1991 - Bibliographie - p. 208-209

La planète balkanisée - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Beaucoup plus que l’observation fine et percutante d’un haut fonctionnaire international sur les derniers événements politiques et économiques, c’est une réflexion très profonde sur l’évolution géopolitique de la planète que nous propose M. Yves-Marie Laulan. Lire la suite

N° 523 Août/Sept 1991 - Bibliographie - p. 210-211

L’art du commandement - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Si nos généraux se prennent à lire L’art du commandement de John Keegan, qu’ils n’espèrent pas y trouver des recettes infaillibles. D’une part, leurs étoiles devraient être déjà la preuve de leur parfaite maîtrise d’un tel art, d’autre part cet ouvrage leur apportera essentiellement le supplément de culture que l’on peut attendre d’un travail d’érudition à caractère typiquement universitaire. Lire la suite

N° 522 Juillet 1991 - Bibliographie - p. 195-195

La lettre à Kirilenko - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

Il y a toujours un certain suspense dans les œuvres d’Henri Coulonges. La lettre à Kirilenko n’y faillit point et ce n’est pas la moindre qualité de son dernier roman qui s’attache à décrire le monde quasi irréel de la vieille capitale du tsar qui, rebaptisée Petrograd, s’installe dans le système bolchevique sous la férule impitoyable de Zinoviev. La guerre mondiale est déjà loin, mais la révolution reste très présente, et du monde entier et surtout de France on vient voir comment les Soviets s’en tirent. Lire la suite

N° 521 Juin 1991 - Bibliographie - p. 208-209

Des marins dans la tourmente - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

On assure dans les popotes que les marins sont de fortes personnalités, de fins observateurs, souvent des écrivains de talent et parfois d’honorables cavaliers. À toutes ces qualités, le capitaine de corvette (er) du Moulin de Labarthète ajoute un humour souvent féroce pour témoigner de la participation de la Marine française à la Seconde Guerre mondiale, mais aussi une grande générosité puisqu’il a attribué ses droits d’auteur aux œuvres de la marine. Lire la suite

N° 519 Avril 1991 - Repères - Opinions - Débats - p. 83-98

Une armée, pour quoi faire ? - Charles-Henry Clermont-Tonnerre (de)

À l'issue d'une carrière riche et variée, l'auteur nous fait part de ses réflexions sur l'armée telle qu'il en voit l'organisation et les moyens pour faire face aux nouvelles situations se présentant en cette fin du XXe siècle. Il nous semble, qu'en l'occurrence, il serait particulièrement judicieux d'approfondir ce volet de la « dissuasion populaire », celle-ci risquant toujours de susciter les plus grandes réserves. En outre, le service militaire doit effectivement faire l'objet de nouvelles études car on peut se demander s'il n'a pas été définitivement mis à mal par les mesures prises à l'occasion de la guerre du Golfe.

19 résultats