Novembre 2017 - n° 804

Armement et économie de défense

« Le plus grand arbre est né d’une graine menue »

Lao-Tseu

Éditorial - Jérôme Pellistrandi

Le calendrier très serré est tenu. La Revue stratégique de défense et de sécurité nationale a été présentée au président de la République le 11 octobre. Ce document de 110 pages se veut être une « analyse lucide et volontariste » permettant dès lors de préparer la prochaine loi de programmation militaire 2019-2024. L’un des mérites de la Revue stratégique est d’être très explicite sur les menaces et les risques avec un ennemi clairement désigné, le terrorisme djihadiste et le retour du rapport de force comme instrument de régulation internationale. Dans un environnement stratégique instable, incertain et ambigu, les adversaires potentiels ne cessent de se réarmer pour conduire des conflits plus durs. Lire la suite

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Novembre 2017 - n° 804

Armement et économie de défense

Le calendrier très serré est tenu. La Revue stratégique de défense et de sécurité nationale a été présentée au président de la République le 11 octobre. Ce document de 110 pages se veut être une « analyse lucide et volontariste » permettant dès lors de préparer la prochaine loi de programmation militaire 2019-2024. L’un des mérites de la Revue stratégique est d’être très explicite sur les menaces et les risques avec un ennemi clairement désigné, le terrorisme djihadiste et le retour du rapport de force comme instrument de régulation internationale. Dans un environnement stratégique instable, incertain et ambigu, les adversaires potentiels ne cessent de se réarmer pour conduire des conflits plus durs.

Dès lors, la France doit impérativement conserver un modèle d’armée complet et équilibré, avec une dissuasion nucléaire à deux composantes modernisées. Cela signifie – et les mots ont leur importance – une remontée en puissance de notre défense s’appuyant sur une ambition industrielle forte, capable de fédérer au plan européen et développant un niveau technologique élevé, dynamique et valorisant l’innovation. Notre pays dispose de ces atouts. Il appartient maintenant, après cette première étape, de concrétiser ce choix politique en termes d’ambitions opérationnelles, de capacités à mettre en œuvre et donc d’avoir les ressources humaines mais surtout financières conformes à nos intérêts et consolidées dans la durée.

L’une des pistes pour réussir ce projet passe notamment par l’innovation – clé de notre indépendance technologique et donc de notre souveraineté. L’enjeu est à la fois de préparer le temps long avec des programmes structurants dont la durée de vie est de l’ordre du demi-siècle et de mettre en valeur le temps court qu’apporte la révolution numérique. Cela exige une agilité opérationnelle, mais aussi culturelle, en valorisant l’esprit d’innovation qui nous permettra de conserver un avantage face à des puissances aux ambitions agressives et donc déstabilisantes dans certaines régions du monde, y compris aux portes de l’Europe. Le dossier de ce mois propose les travaux de la session « Armement et économie de défense » de la 53e session nationale de l’IHEDN, illustrant en particulier ce besoin de développer la culture de l’innovation qui est une condition indispensable afin de faire la différence notamment pour nos forces en opération. Cela est d’autant plus nécessaire que nous en avons les capacités et les compétences.

Se pose ici la question de l’ambition européenne largement réaffirmée dans la Revue stratégique. Or, l’alignement des planètes n’est plus optimum aujourd’hui avec le Brexit monopolisant durablement Londres et la Commission européenne, la constitution d’une coalition « Jamaïque » en Allemagne qui reste laborieuse et compliquée, la crise catalane pour Madrid paralysant de fait sa diplomatie de défense, et les derniers résultats électoraux en Autriche et en République tchèque favorisant les partis populistes méfiants à l’égard des institutions européennes, en attendant les élections italiennes d’ici le printemps.

Cela signifie donc un effort supplémentaire pour la France en vue de proposer une démarche réaliste, pragmatique et efficace. C’est le rôle du premier de cordée de tirer vers le haut.

Tribune

12 Octobre 2018

L’avatar maritime d’une faillite économique : la piraterie au Venezuela (T 1047)

Quentin Nougué

La dégradation de la situation économique est telle au Venezuela que la piraterie maritime s'y développe de plus en plus. Et si elle s'exportait vers les Caraïbes, elle serait un bon prétexte pour les États-Unis de Donald Trump d'intervenir.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 12 Novembre 2018

Florilège historique

Semaine 41

« Quoi de neuf ? La question balkanique ! » (AS 1989) par Benoît Bouffé-Hémond

En 1989, la question balkanique resurgit dans une Europe en plein bouleversement géopolitique. 9 ans après la mort de Tito, les antagonismes originels de la Yougoslavie refont surface avec la montée des revendications nationalistes et religieuses. La mosaïque commence à se fissurer d’autant plus qu’il n’y a plus de principe unificateur comme en 1944 lorsque le leader communiste prit le dessus. De plus, l’échec du modèle économique de l’autogestion ouvrière accentuait les inégalités régionales, annonçant de fait le futur conflit. Lire la suite

e-Recensions

Christophe Charle et Daniel Roche (dir.) : L’Europe : Encyclopédie historique  ; Actes Sud, 2018 ; 2398 pages

L’Europe, pourquoi comment, jusqu’où se demandent dans leur copieuse introduction, les maîtres d’œuvre de cette monumentale entreprise éditoriale qui a réuni plus de 430 spécialistes de tous les pays, de tous les horizons de toutes les disciplines. Au moment où l’Europe ne sort pas de l’histoire, mais s’interroge plus que jamais sur son destin, son avenir, sa cohésion et stabilité, sa sécurité et son « autonomie stratégique », il paraît nécessaire de mieux savoir d’où elle vient cette Europe, ce cap extrême de l’Asie, qui a conquis jadis les trois quarts de la planète. Car elle semble se retirer à petits pas de la scène mondiale, l’Europe, celle du moins où s’affrontent à nouveau les « gladiateurs » de Hobbes, les États continents ces « constructions impériales » que sont les États-Unis, la Russie, la Chine et demain l’Inde, le Brésil peut-être. Lire la suite

Eugène Berg

Les cahiers de la RDN

Société civile et communauté militaire : défendre ensemble les valeurs de la France - Actes de colloque - Juillet 2018

CHEM 2018 - Action 2030 (septembre 2018)

Eurosatory 2018 (juin 2018)

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Octobre 2018
n° 813

La communauté française du renseignement

Brèves

08-10-2018

De nouveaux avions pour l’Armée de l’air - New aircrafts for the French Air Force

26-09-2018

Projet de loi de finances 2019 - Loi de programmation militaire année 1

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...