Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Discours du Président de la République, le jeudi 29 août 2002, à l'occasion de la réception des Ambassadeurs. Lire la suite

Le projet de loi de programmation 2003-2008, approuvé en conseil des ministres a été présenté le 11 septembre 2002 par le ministre de la Défense. La rédaction a jugé utile de présenter de brefs extraits du dossier de presse adaptés au thème central de ce numéro. L'intégralité du projet de loi est disponible sur le site www.defense.gouv.fr/actualites/dossier/d140/index.htm

Euronaval 2002

À la suite des événements du 11 septembre 2001 aux États-Unis, la France s'est immédiatement engagée, en particulier sur le plan militaire, dans une lutte déterminée contre le terrorisme. La marine, pour sa part, participe à l'opération Héraclès. Cependant, le 11 septembre bouleverse aussi les schémas stratégiques. Sur le plan maritime, une nouvelle stratégie se dessine, qui, tout en confirmant la pertinence des options prises en 1995 et du modèle d'armée 2015, rend nécessaire de renforcer la surveillance et la sauvegarde dans les approches maritimes. Elle s'inscrit désormais dans une relation action opérationnelle-dissuasion-sauvegarde renouvelée. Cette évolution stratégique s'insère par ailleurs dans une perspective européenne, voie dans laquelle la marine est aujourd'hui pleinement engagée.

Euronaval se tiendra à Paris-Le Bourget du 21 au 25 octobre 2002. Organisée par le Groupement industriel des constructions et armements navals (Gican) qui rassemble les industriels français du secteur naval, la manifestation est devenue un événement majeur pour la profession. Euronaval est l'occasion pour le président du Gican, Jean-Loup Picard, de faire le point sur la situation de notre industrie navale française, d'insister sur les enjeux et dégager les perspectives qui s'y attachent.

Face à l'évolution forte des pratiques d'acquisition d'armement naval par les marines et aux restructurations en cours au sein de l'industrie navale européenne, DCN a préparé sa propre mutation pour lui permettre d'accroître sa compétitivité et de participer à la recomposition du secteur. Sa transformation en société, au début de l'année 2003, et les perspectives d'activité qui sont les siennes, tant au plan national qu'à l'exportation, lui permettront de renforcer sa performance au service de la Défense nationale, et d'être acteur majeur de la recomposition de l'industrie navale militaire en Europe.

Le 1er août 2002, Armaris, société commune DCN-Thales, a démarré son activité. L'accord auquel ont abouti DCN et Thales permet de créer un acteur majeur du secteur naval en confortant la présence des deux partenaires sur la scène internationale.

Depuis cinq ans, le secteur « marine » d'Alstom est lancé dans une stratégie de conquête sur les marchés de construction de navires perfectionnés, dont il est devenu un des leaders mondiaux. Portée par les plans Cap 21 puis Cap 21+, la politique d'amélioration continue de la performance menée par Alstom Marine a donné des résultats positifs dans tous les domaines de son activité. Les progrès enregistrés dans la réalisation de navires civils profitent déjà aux navires militaires, une tendance qui devrait se confirmer dans les années à venir.

L'évolution des menaces et du contexte géostratégique de ces quinze dernières années a démontré aux nations occidentales la nécessité de renforcer leurs capacités d'intervention, notamment dans le domaine naval. Ces capacités requièrent des moyens modernes, « interopérables », diversifiés et évolutifs, qu'un groupe comme EADS est à même de fournir, aux meilleures conditions techniques et économiques, du fait de sa structure transverse et consolidée. Néanmoins, la consolidation industrielle doit pouvoir s'appuyer sur une politique d'acquisition européenne harmonisée, accompagnée d'une gestion pragmatique, pour satisfaire les objectifs capacitaires de l'Europe de la Défense.

Depuis plus de vingt ans, Navfco, branche « marine » de Défense Conseil International, a acquis une expérience unique dans la formation et le conseil au profit des marines, de l'aviation navale et des services hydrographiques étrangers. Plus de 30 marines ont fait appel à Navfco depuis sa création et plus de 10 000 officiers, officiers mariniers, marins et spécialistes ont bénéficié de cette formation. La prise en main d'un navire de combat n'est pas une entreprise facile. Pour réussir la formation d'un nouvel équipage, Navfco doit surmonter les difficultés de langage et de culture, ainsi que celles résultant de la complexité croissante des bâtiments de combat. Dans ce challenge, l'outil pédagogique multimédias est le complément indispensable de l'instructeur provenant de la marine française qui est, surtout et avant tout, un spécialiste dans son domaine.

Le marché de la construction navale connaît depuis plusieurs années une mutation profonde, marquée par l'augmentation de la part des systèmes et des équipements dans la valeur ajoutée et par la rationalisation des flottes. La concurrence reste difficile, avec un marché de l'occasion toujours actif et une augmentation du nombre d'acteurs, conséquence de l'ambition d'un nombre croissant de pays, clients traditionnels, de se doter de capacités de fabrication, et à plus long terme, de conception. L'industrie française aborde cependant ces évolutions avec l'atout de disposer d'une gamme complète de plates-formes, adaptées aux marchés d'exportation et proposées avec une panoplie d'équipements et d'armements très performants.

Les chantiers navals européens, confrontés à la réduction des budgets de la défense et à des marchés à l'exportation plus étroits, doivent se restructurer pour rentabiliser leur potentiel de production et assurer leur survie. Cependant, cette situation difficile est aussi une occasion unique pour l'Europe de bâtir une industrie navale militaire digne d'une grande puissance. Face à l'intérêt croissant de l'industrie américaine pour ce secteur, à la réduction de ses marges de manœuvre et à l'absence de vision d'ensemble, l'Europe n'a toutefois que peu de temps pour se mobiliser et mener à bien un tel projet industriel.

Cette décennie verra débuter le renouvellement d'une grande partie de la flotte de surface, avec la mise en service des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC), de deux frégates Horizon et du premier de série de la nouvelle classe de frégates multimissions (FMM). Le projet de loi de programmation militaire prévoit également le lancement d'un deuxième porte-avions. C'est donc un investissement majeur pour la défense, dans lequel la Marine nationale s'est engagée activement. Les réflexions conduites sur les évolutions des technologies navales et des systèmes socio-techniques d'exploitation des navires, en rupture avec celles utilisées jusqu'à présent qui n'avaient pas fondamentalement changé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ouvrent des voies significatives de réduction de coûts de possession et d'augmentation des taux de disponibilité. L'objet de cet article est de présenter les besoins de la marine et les solutions qui semblent les plus prometteuses en matière de construction, d'exploitation et d'entretien pour ces nouvelles générations de bâtiments de surface.

Repères - Opinions - Débats

La matinée du 25 juin 2002 était consacrée au constat et à la gestion de la crise post-11 septembre 2001. Lire la suite

Actes barbares, les attentats du 11 septembre ont bouleversé les États-Unis et le monde civilisé. Au-delà de leur horreur, ils constituent cependant un socle conjoncturel sur lequel les acteurs essentiels de la vie politique américaine rebâtissent. La reconfiguration géopolitique qui en est leur conséquence permet à l'exécutif de retrouver, à l'intérieur comme à l'extérieur, une autorité quelque peu altérée par la disparition de la menace soviétique. Elle reconstruit la légitimité de l'appareil politico- militaire. Plus largement, c'est l'identité américaine qui retrouve sa netteté par recomposition d'un projet transcendant permettant aux individualismes de se ressouder dans une vision nationale retrouvée.

L'opinion publique américaine n'a jamais exigé des guerres « zéro mort », mais elle attend de ses dirigeants qu'ils ne gaspillent pas la vie des GIs. Ce désir de limiter les pertes humaines est un pilier fondamental de la culture stratégique américaine. Les technologies issues de la Revolution in Military Affairs (RMA) – précision, furtivité, rapidité – permettent de minimiser les pertes. Si les Européens n'y prennent garde, cette évolution pourrait engendrer de sérieux problèmes d'« interopérabilité » entre l'armée américaine et les armées européennes.

Le 11 septembre 2001, Oriana Fallaci est dans son appartement de Manhattan. Elle en devient « enragée » et écrit un livre qui a fait scandale, présentant de l'islam un tableau sans pitié. À ce pamphlet poivré, on oppose ici un doux catéchisme où Tahar Ben Jelloun explique aux petits musulmans ce qu'il tient pour le vrai islam.

La doctrine Bush, lutte totale et permanente contre le terrorisme, se donne comme instrument majeur « l'action militaire pre-emptive » : anéantir la menace dans l'œuf, frapper l'ennemi avant qu'il ne puisse agir. Cette question de la guerre préventive fait partie de ces débats stratégiques qui reviennent régulièrement. Les principes donnent finalement une réponse ambiguë : l'usage de la force ne saurait être admissible que pour réparer un tort ; en même temps, comment interdire totalement à un État, ou une communauté d'États, de prendre l'initiative, dès qu'il est sûr que l'adversaire développe des armes redoutables ? La prévention est-elle efficace ? La guerre est par nature imprévisible. Elle n'est jamais le produit d'une volonté parfaitement libre, mais le fruit d'une combinaison hasardeuse de circonstances et de calculs. La plupart des guerres pouvant être présentées comme préventives ont échappé à leur initiateur. Pourquoi une action militaire préventive en Irak échapperait-elle aux lois multiséculaires de la puissance et de ses aléas ? Cette action ne peut être limitée ni dans l'espace, ni dans le temps.

Chroniques

Bibliographie

Jean MAUCLERE : Jean Mauclere : Alerte ! Droit devant ; Nouvelles éditions latines, 2002 ; 211 pages ; Nouvelles éditions latines, 2002 ; 211 pages. - Pierre Morisot

Revue Défense Nationale - Octobre 2002 - n° 646

Revue Défense Nationale - Octobre 2002 - n° 646

Discours du Président de la République, le jeudi 29 août 2002, à l'occasion de la réception des Ambassadeurs.

Jacques Chirac

Été 2019
n° 822

La Méditerranée stratégique – Laboratoire de la mondialisation

Actualités

16-09-2019

Un dernier hommage aux marins de la Minerve – Minerve : Families bid last farewell to sailors

12-09-2019

Pour ses dix ans, l’IRSEM célèbre ses acquis et évoque les défis à venir – Ten years later, IRSEM celebrates steps forward and faces challenges

06-09-2019

Premier commandant du Redoutable, l’amiral Bernard Louzeau est mort – French admiral Bernard Louzeau is dead

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...