Auteur : Pierre Brière

Colonel (er).

17 résultats (13 articles - 0 Tribune - 4 e-Recensions - 0 articles cahiers)

N° 833 Octobre 2020 - Covid-19 : résilience et rebond - Recensions - p. 129-132

Le 1er Bataillon de Zouaves de Louisiane - Pierre Brière

On ignore, à l’exception de quelques rares spécialistes, que des Français combattirent aux côtés des Sudistes lors de la guerre de Sécession aux États-Unis (1861-1865). Le livre du lieutenant-colonel de Morzadec vient heureusement mettre fin à cette ignorance. En effet le 1er Bataillon de Zouaves de Louisiane, s’il n’appartient pas à l’Armée française, est essentiellement composé de Français dont plusieurs zouaves anciens des campagnes du Second Empire, Crimée en particulier. La cession de la Louisiane aux États-Unis par Napoléon ne remonte qu’à un demi-siècle et les Français composent encore la majorité de la population. Aussi, lorsque la Louisiane entre en dissidence, le 26 janvier 1861, un mois après la Caroline du Sud, il n’est pas étonnant que de nombreux Français se portent volontaires pour rejoindre le 1er Bataillon de Zouaves de la Louisiane que sont en train de mettre sur pied les quatre frères de Coppens, Français venus de la Martinique. Malgré l’opposition du gouverneur Moore, jaloux de leur succès, le président des États confédérés, Jefferson Davis, donne son agrément à l’intégration du Bataillon au sein de l’Armée confédérée. Lire la suite

N° 829 Avril 2020 - Avenir de la guerre et ses mutations (2e partie) - Recensions - p. 127-129

L’Honneur, pas les honneurs – Mémoires, tome II – Le Soviet des capitaines - Pierre Brière

Après avoir, avec lui, crapahuté au 2e REP en Algérie puis participé au putsch, nous avons assisté à la fin de la carrière militaire du capitaine Pierre Montagnon au cours de son procès et sa condamnation à un an de prison avec sursis. Il est désormais définitivement civil : « Mais pas question d’abandonner. Bien que civils, il y a encore à faire pour défendre l’Algérie française. » Lire la suite

N° 823 Octobre 2019 - L'importance stratégique des Outre-mer - Recensions - p. 129-131

L’Honneur, pas les honneurs – Mémoires, tome I - Avec le 2e REP en Algérie - Pierre Brière

« Tout est perdu fors l’Honneur », s’écrie le roi de France, François Ier, au soir de la bataille de Pavie. Cette phrase, le capitaine Pierre Montagnon peut la faire sienne en ce soir du 20 juillet 1961 où le Haut tribunal militaire vient de le condamner à un an de prison avec sursis pour sa participation au putsch d’Alger. Ce verdict met un terme à sa carrière militaire : sept années passées dans les rangs de la Légion étrangère, au sein du prestigieux 2e Régiment étranger de parachutistes (REP). Lire la suite

N° 818 Mars 2019 - MCO aéronautique : de nouveaux défis - Recensions - p. 128-130

Indicatif « Clochette » - Médecins des BEP et des REP - 70 ans au service des légionnaires parachutistes - Pierre Brière

Ce n’est pas la compagne de Peter Pan qui répond lorsque l’on appelle « Clochette » mais c’est une fée d’un autre métal et capable des plus beaux prodiges : le toubib des BEP puis des REP (Bataillon ou Régiment étranger de parachutistes). C’est un magnifique ouvrage, remarquablement et abondamment illustré que nous offrent le médecin en chef Aigle et son équipe. Il rend un hommage, ô combien mérité, à ces médecins paras-Légion, à leurs auxiliaires et, avec eux, à l’ensemble de ces praticiens qui ont suivi, et suivent encore, nos soldats sur tous les théâtres d’opérations. Lire la suite

N° 817 Février 2019 - Formation et commandement - Recensions - p. 125-127

Le Maître du secret, Alexandre de Marenches - Légende des services secrets français - Pierre Brière

8 juin 1995 : un cercueil recouvert du drapeau tricolore, d’un burnous et d’un képi de lieutenant du 2e Spahis, sort de la chapelle de l’École militaire, porté par de jeunes officiers du 11e Choc. Alexandre, comte de Marenches, rejoint sa dernière demeure, accompagné du sobre et impressionnant cérémonial militaire. Directeur des services secrets français pendant onze ans, de 1970 à 1981, longévité exceptionnelle pour un tel poste, il a fait du SDECE (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage, ancêtre de l’actuelle DGSE) un service efficace et performant, reconnu dans le monde entier. Lire la suite

N° 815 Décembre 2018 - Armement et économie de défense - Recensions - p. 132-132

Légionnaire - Pierre Brière

Des petits fragments de pierre colorés ou une multitude de petites pièces lorsqu’ils sont disposés de façon aveugle donnent une impression d’incohérence et de désordre. Viennent un artiste ou un joueur, et naîtront, de ces éléments disparates, une merveilleuse mosaïque ou un impressionnant puzzle. Lire la suite

Recension - 17-09-2018

Jeunesses aux cœurs ardents - Pierre Brière

Jeunesses aux cœurs ardents

C’est un très beau film que nous offre Cheyenne-Marie Carron. À travers une remarquable étude de mœurs sur la jeunesse actuelle et sa quête d’idéal, elle exalte les vertus d’honneur, de fidélité et de solidarité qui sont l’apanage de notre Armée. Lire la suite

N° 811 Juin 2018 - L’Empire du Milieu au cœur du monde - Recensions - p. 163-166

Roger Faulques - L’homme aux mille vies (1924-2011) - Pierre Brière

« Un homme d’explosions brusques et de feu [aux] yeux gris et perçants », ainsi le décrit le commandant Hélie Denoix de Saint Marc qui le considère comme un des « deux capitaines [qui] ont eu une importance capitale dans ma vie […] C’était un solitaire. Il affrontait le destin de manière rageuse et désenchantée, sans céder un pouce sur la fierté, son moteur le plus sûr. » Lire la suite

N° 804 Novembre 2017 - Armement et économie de défense - Recensions - p. 129-132

Lieutenant-colonel Georges Masselot - Pierre Brière

La célèbre phrase de François 1er : « Tout est perdu fors l’Honneur » pourrait avoir été prononcée par Georges Masselot tant sa vie aura illustrée la belle devise de la Légion étrangère : « Honneur et Fidélité ». Lire la suite

Recension - 13-03-2014

Une vie de guerres 1940-1961 (préface de Pierre Schœndœrffer) - Pierre Brière

Une vie de guerres 1940-1961 (préface de Pierre Schœndœrffer)

« Je ne suis pas sûr que Dieu ait fait l’homme à son image mais je sais qu’un grand chef forge la troupe à son image, par capillarité pourrait-on dire, par l’exemple, par le ton. Avec Cabiro, c’était le nec plus ultra ». Quel beau portrait trace ainsi Pierre Schœndœrffer du chef qu’il a accompagné en opération dans la région de Diên Biên Phu et dont il a admiré les « ordres clairs, laconiques, juste le nécessaire. Lire la suite

Recension - 27-11-2010

L'Aventure et l'Espérance - Pierre Brière

L'Aventure et l'Espérance

À l’adolescent fiévreux qui pense « Aventure », le vieillard au visage ridé sourit et répond « Espérance ». Tous deux ont le même regard bleu, un peu rêveur, rayonnant de fraîcheur et de pureté. Et les deux ne font qu’un, ils sont les deux extrémités d’une vie de soldat. Et quel soldat ! Lire la suite

Recension - 12-10-2010

Le duc de l’apocalypse (chronique de la forteresse du ciel, tome 2) - Pierre Brière

Le duc de l’apocalypse (chronique de la forteresse du ciel, tome 2)

« Il avait 29 ans. On lui avait appris à commander une compagnie de combat d’infanterie et il se retrouvait sans autre préparation seul responsable de la vie et peut-être de la survie d’une population de plusieurs dizaines de milliers d’habitants (…) quand tout le pays sombrait dans l’anarchie. Or, ce pays était le sien ». Lire la suite

N° 703 Décembre 2007 - Des hommes - p. 127-134

Parmi les livres - Le « Crabe-Tambour » : parcours d'un officier hors-norme - Pierre Brière

Le colonel Pierre Brière nous livre une analyse de l’ouvrage de Georges Fleury, On l’appelait le « Crabe-Tambour » - Le destin du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume, paru aux Éditions Perrin en 2006.

N° 698 Juin 2007 - Bibliographie - p. 199-201

Hélie de Saint Marc - « Servir ? » - Pierre Brière

Pourquoi un point d’interrogation au titre de ce film ? Le commandant Denoix de Saint Marc répond : « Servir, oui. Servir jusqu’au bout, jusqu’au sacrifice suprême, oui. Mais servir a une limite, là où commence le déshonneur. Limite subjective. Limite discutable. Mais limite. D’où le point d’interrogation. Il ne faut pas mettre un homme dans une situation telle que la seule issue possible soit la révolte ». Cette déclaration est le fil conducteur de ce DVD. Lire la suite

N° 690 Octobre 2006 - Bibliographie - p. 221-222

Des hommes irréguliers - Pierre Brière

Avant, Pendant et Après. Avant la Légion, Pendant la Légion et Après la Légion. Avant, c’est l’inconnu, c’est l’aura de mystère qui flotte sur le passé du légionnaire, si bien chanté par Édith Piaf : « J’sais pas son nom, j’sais pas qui c’est… » Pendant, c’est le parfum d’aventure que dégage le képi blanc : « Il sentait bon le sable chaud… » Lire la suite

N° 689 Août/Sept 2006 - Bibliographie - p. 212-214

Mon père, le dernier des fusillés - Pierre Brière

Bastien-Thiry ? L’attentat raté du Petit-Clamart contre de Gaulle ! Mais derrière ce nom il y a aussi une épouse, Geneviève, et trois fillettes, Odile, Hélène et Agnès. Lire la suite

N° 680 Novembre 2005 - Bibliographie - p. 222-222

Monsieur Légionnaire - Pierre Brière

Légionnaires ! Anciens légionnaires ! Amis de la Légion étrangère ! Si vous n’avez pas ce livre, achetez-le ! Tout y est ; tout ce qu’il faut savoir sur le légionnaire : du cafard à l’assaut, du képi blanc au sable chaud en passant par l’anonymat, les traditions, le chant, Camerone, Noël… Tout est dans Monsieur Légionnaire ; mais pas de façon scolaire, non ! C’est une encyclopédie pleine de vie, écrite par un officier qui a longuement servi à la Légion, qui a observé, qui a écouté, qui a aimé ses hommes et qui, à travers anecdotes et histoire, fait rimer humour avec amour. Ni pédant, ni condescendant : réaliste et humain ! Lire la suite

17 résultats