Auteur : Lucien Poirier

(1918-2013) général français et théoricien de la dissuasion nucléaire. Saint-Cyrien. Fait prisonnier dès le début des opérations actives au printemps 1940, il connut ensuite les opérations d’Indochine et d’Algérie. Il reconnaîtra volontiers qu’il « était plus porté vers la géométrie de la stratégie classique que vers la finesse des conflits exotiques ». Ces conflits l’amènent tout de même à réfléchir sur les principes de la guerre révolutionnaire et l’influence du marxisme-léninisme dans les mouvements nationalistes, anticoloniaux. Nommé au Centre de prospective et d’évaluation (1965-1971), organisme de recherche nouvellement créé par Pierre Messmer, ministre des Armées, il s’y affirmera un théoricien de la nouvelle stratégie de dissuasion nucléaire française, au même titre que le général Gallois. Il poursuivra ses recherches à la tête de la section militaire de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN, 1971-1974), autre lieu de bouillonnement intellectuel. Après son admission en 2e section en 1974, il rejoint la Fondation pour les études de défense nationale (FEDN, 1982-1991), où il dirige la revue Stratégie. Auteur rigoureux dans ses raisonnements et difficile, « en ces choses, lire est un travail… Je ne souhaite que des lecteurs exigeants qui ont approché la stratégie d’assez près pour reconnaître sa complexité ».

7 résultats (7 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 431 Avril 1983 - p. 5-32

La greffe - Lucien Poirier

L'auteur, directeur à la Fondation pour les études de défense nationale (FEDN), est l'un de nos meilleurs théoriciens en matière de stratégie nucléaire. Il commente ici le projet de constitution d’une nouvelle « Force d’action et d’assistance rapide » qui avait été évoqué dans la presse en décembre 1982. Pour lui, une telle création constituerait, pour notre système de forces aéroterrestres, « la greffe » (d’où le titre de son article), qu’il appelle de ses vœux, afin que ce système se transforme, dans son organisation et dans ses modalités d’emploi, conformément à ce qu’il considère être la logique stratégique d’une puissance nucléaire. Dans son étude, l'auteur reste au seul plan théorique qui est le sien et se défend de prendre en considération les aspects financiers, technologiques et diplomatiques, donc politiques au sens le plus élevé du terme, de la transformation qu’il préconise. Cet article constitue une intéressante contribution à un débat en cours. Lire les premières lignes

N° 394 Décembre 1979 - p. 43-62

Quelques problèmes actuels de la stratégie nucléaire française - Lucien Poirier

L'auteur est particulièrement qualifié pour poser la question de savoir si cette doctrine est encore valable. Dans cette conférence faite à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), la manière dont il distingue les deux formes actuelles de la dissuasion et ce qu’il appelle les deux tentations qui pèsent sur nos esprits ont paru de nature à considérablement clarifier les idées de ceux qui pénètrent dans les arcanes du raisonnement dissuasif et dans son application au problème stratégique français. Lire les premières lignes

N° 309 Mars 1972 - p. 356-381

Dissuasion et puissance moyenne - Lucien Poirier

Notre politique militaire repose sur la notion de dissuasion. La théorie de la dissuasion, parce qu’elle est encore trop méconnue, donne lieu parfois à des confusions ou à des malentendus — confusion de la part de ceux qui, jugeant en termes de référence conventionnels, ne veulent voir que la différence d’échelle, qui existe réellement, entre la puissance mégatonnique de nos forces de riposte et celles dont disposent les super-grands ; malentendu de la part de ceux qui dissocient capacité de riposte nucléaire et volonté populaire de défense, sans l’étroite conjonction desquelles il ne saurait y avoir de défense. Répondant au désir exprimé par de nombreux lecteurs, il nous a paru intéressant de rappeler ici les éléments essentiels d’une théorie de la dissuasion et d’esquisser les grandes lignes de son application possible au cas d’une puissance moyenne comme la France. Lire la suite

N° 273 Décembre 1968 - p. 1813-1828

Dissuasion et défense anti-missiles (II) Études de quelques conséquences - Lucien Poirier, Alain Bru

Admettant maintenant que l’hypothèse qui a été formulée dans la première partie soit exacte, nous pouvons entreprendre l’étude de quelques conséquences, et nous commencerons par l’examen des modifications de l’effet psychologique dissuasif provoquées par la mise en place de défenses anti-missiles balistiques (ABM) par l’hyper-puissance A sur son territoire. Lire la suite

N° 272 Novembre 1968 - p. 1638-1652

Dissuasion et défense anti-missiles (I) L'effet dissuasif - Lucien Poirier, Alain Bru

« L’homme n’est capable que d’une quantité donnée de terreur. »
Ardant Du Picq.
 Lire la suite

N° 265 Février 1968 - p. 218-239

Les implications stratégiques de l’innovation technologique (II) La condition de la puissance économique de l'Europe : une stratégie de l'innovation technologique - Lucien Poirier, Hugues L'Estoile (de), Didier Lecerf

Cet article est la deuxième partie d'une conférence prononcée au cours la 9e réunion annuelle de l'Institute for Strategic Studies (ISS) de Londres. Lire les premières lignes

N° 264 Janvier 1968 - p. 18-39

Les implications stratégiques de l’innovation technologique (I) Le point de vue d'un Européen - Lucien Poirier, Hugues L'Estoile (de), Didier Lecerf

Cet article est la première partie d'une conférence prononcée au cours la 9e réunion annuelle de l'Institute for Strategic Studies (ISS) de Londres. Le professeur Albert Wohlstetter devait développer, au cours de la même réunion, le point de vue d’un Américain sur le même thème. Lire les premières lignes

7 résultats

Janvier 2023
n° 856

Pour une stratégie d'influence

 

Actualités

30-01-2023
27-01-2023
26-01-2023
21-01-2023
15-01-2023
02-02-2023

Le jeudi 2 février 2023, le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC) organisera son colloque annuel de pensée militaire de l’armée de Terre à l’École militaire (Paris), en amphithéâtre Foch, à partir de 14 h.

Les conflits récents en Ukraine, au Haut-Karabagh ou au Moyen-Orient, ainsi que les tensions en Asie, sont révélateurs des enjeux majeurs de la guerre de haute intensité. S’ils permettent de réfléchir aux guerres d’aujourd’hui, ils sont aussi une source de réflexion pour les guerres de demain.

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...