544 e-Recensions

Pierre-Jean Luizard : Les Racines du chaos : Irak, Syrie, Liban, Yémen, Libye, cinq États arabes en faillite ; Tallandier, 2022 ; 240 pages.

Irak, Syrie, Liban, Yémen, Libye : la liste des États arabes en faillite est imposante et menace directement l’Europe. Échec du confessionnalisme politique au Levant et en Irak, dans le contexte d’une guerre confessionnelle entre sunnites et chiites, également étendue au Yémen, absence d’identité commune en Libye. C’est tout un modèle étatique de l’État-nation, importé par les puissances européennes au moment de la colonisation de ces pays par la France, la Grande-Bretagne et l’Italie, qui sombre dans un chaos généralisé. À l’exception du Yémen, ces États sont des créations coloniales qui se sont souvent imposées contre des majorités qui ont été vaincues militairement. Ce fut particulièrement vrai pour l’État irakien, l’État syrien et en Libye.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 16 mai 2022    

Alexandre Goodarzy : Guerrier de la paix ; Éditions du Rocher, 2021 ; 336 pages.

Enlevé à Bagdad en janvier 2020 avec trois de ses collègues de l’association humanitaire « SOS Chrétiens d’Orient », Alexandre Goodarzy ne retrouvera la France qu’après trois mois de captivité dans des conditions difficiles. Il nous relate cette épreuve dans ce livre, mais pas seulement. L’essentiel pour lui est ailleurs. Même si beaucoup a déjà été fait, notamment par le biais de l’association dont il est l’un des dirigeants et pour laquelle il a passé plusieurs années en Syrie. Aujourd’hui le monde chrétien oriental représente 3,5 millions de chrétiens répartis sur l’Irak, la Syrie, le Liban, la Jordanie, la Palestine et Israël (si l’on ne compte pas les Coptes égyptiens). La Syrie fut, il y a deux mille ans, le premier pays chrétien.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 13 mai 2022    

Hervé Baudu : Les Routes maritimes arctiques ; L’Harmattan, 2022 ; 156 pages.

Le réchauffement climatique en Arctique est trois fois supérieur à celui du reste de la planète. Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), démontre de façon irréfutable que ce dernier est responsable de la réduction de l’extension de la banquise à la fois en superficie, mais également en épaisseur. La mer libre laissée par la fonte de la banquise permet d’envisager un trafic maritime de plus en plus important à travers l’Arctique sur une période estivale plus large, passée de quatre à six mois. Si d’aucuns y voient une opportunité de nouvelles routes maritimes plus courtes qui pourraient se substituer aux routes historiques via le canal de Panama ou le canal de Suez, Hervé Baudu démontre qu’il faut raison garder quant à l’optimisme affiché sur les réelles économies réalisées.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 12 mai 2022    

Charles-Éric Canonne : La Stratégie de Pékin en mer de Chine ; L’Harmattan, 2022 ; 248 pages.

La mer de Chine méridionale, espace maritime situé au sud de la Chine, à l’ouest des Philippines et à l’est du Vietnam, est déjà le théâtre où s’opposent les deux grandes puissances d’aujourd’hui, la République populaire de Chine et les États-Unis d’Amérique. Ce n’est d’ailleurs nul hasard si, malgré l’aide massive octroyée à l’Ukraine, en Javelin ou en Stinger, Washington entend garder des réserves substantielles en cas de conflit à propos de Taïwan. Ces sujets sont de plus en plus abordés par la presse occidentale comme asiatique, les événements qui s’y déroulent alimentent les réflexions, les études ou les hypothèses des experts et commentateurs sur les évolutions de l’ordre mondial. Les risques d’escalade sont donc multiples, même si la situation n’a rien à voir avec celle des années 1950 ou 1960 : l’interdépendance économique entre les deux pays et la mondialisation des échanges commerciaux restent un garde-fou.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 11 mai 2022    

Centre Français de Recherche sur le Renseignement, Alexandre Del Valle et Éric Denécé (dir.) : La Géopolitique au défi de l’islamisme ; Ellipses, 2022 ; 272 pages.

L’actuelle guerre en Ukraine, dont l’ampleur et la férocité ont été surprenantes, ne doit pas occulter les autres théâtres géopolitiques et guerriers. Dans cette optique, le vaste Maghreb/Moyen-Orient fait bien figure de zone de fractures et de ruptures. Le conflit du Yémen, qui passe au second plan, perdure, et de temps en temps des drones lancés par les Houthistes frappent des installations pétrolières saoudiennes. Récemment une série d’attentats, perpétrés par l’État islamique ou une de ses créatures a causé une dizaine de victimes en Israël. Si l’Europe doit se passer de pétrole et de gaz russe, c’est en priorité vers l’Arabie saoudite, les EAU et le Qatar qu’elle se tournera avant que l’Iran ne revienne sur le marché pétrolier.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 10 mai 2022    

Gérard Chaliand : Le Savoir de la peau ; Éditions de l’Artilleur, 2022, 330 pages.

Gérard Chaliand est l’un de nos grands géopoliticiens, voyageur, homme de lettres. Longtemps en marge des institutions de recherche, aujourd’hui spécialiste reconnu des guérillas et du terrorisme, il publie ici le deuxième tome de ses mémoires qui courent de 1981 à 2021, où se croisent récits intimes, rencontres excentriques et analyses des terrains d’enquête qui l’ont occupé durant ces quarante années, jalonnées de séjours prolongés en Afghanistan, en Irak, en Arménie ou en Chine, sans oublier les États-Unis, qu’il connaît bien.

Lire la suite

Philippe Boulanger

Date de publication : 26 avril 2022    

Foreign Affairs, vol. 100, n° 5 : « Who Won the War on Terror? » ; Council on Foreign Relations, September/October 2021.

Au lendemain du retrait controversé des forces américaines d’Afghanistan, des experts s’appesantissent sur la conduite de la guerre globale contre le terrorisme lancée après les attentats du 11 septembre 2001. Qui a donc gagné cette guerre ? S’interroge fort opportunément le célèbre magazine, d’obédience libérale, dans un dossier digne d’intérêt.

Lire la suite

André-Hubert Onana Mfege

Date de publication : 21 avril 2022    

Sébastien Boussois : Émirats arabes unis – À la conquête du monde ; Max Milo, 2021 ; 188 pages.

Grâce à la gestion habile de ses ressources financières, issues de sa manne pétrolière, sa position stratégique à la pointe de la péninsule Arabique, et l’intelligence et la stratégie de son dirigeant, le prince héritier Mohamed ben Zayed Al Nahyane (MBZ), les Émirats arabes unis sont en mesure de poursuivre leur ambition de grande puissance régionale : en Somalie, à Djibouti et en Érythrée, où ils ont établi une base à Assab, ils ont massivement étendu leur emprise sur le terrain. Ils exercent également une influence certaine au Soudan, faisant appel notamment aux mercenaires de ce pays. En Somalie, la société DP World, le troisième gestionnaire de ports du monde, a obtenu la gestion du port de Berbera. L’expérience de MBZ en Égypte et en Libye confirme que la force armée peut être employée avec succès pour sécuriser les intérêts géopolitiques des EAU.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 25 mars 2022    

John A. Lynn II : Une autre guerre – Histoire et nature du terrorisme ; Passés Composés, 2021 ; 516 pages.

On a beaucoup écrit sur le terrorisme depuis quelques décennies, mais on ne s’est généralement attaché qu’à l’une de ses variantes ou qu’à une période historique particulière. Le livre de l’historien militaire américain John Lynn constitue au contraire l’une des études les plus complètes jamais parues sur le sujet et en aborde véritablement toutes les facettes, ce qui fait son intérêt.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 17 mars 2022    

David Teurtrie : Russie – Le retour de la puissance ; Armand Colin, 2021 ; 222 pages.

La question russe, car c’est d’elle dont il s’agit, ne cesse de nous interpeller, alimentée constamment par le durcissement des relations entre l’Occident et la Russie, à laquelle celle-ci répond par le perfectionnement constant de son outil militaire et son rapprochement de plus en plus prononcé avec la Chine. Les Européens, l’Otan et les États-Unis ont les yeux rivés sur la frontière russo-ukrainienne, où leurs grands yeux ont perçu les préparatifs d’une guerre dont le déclenchement, qui ayant suscité scepticisme, de part et d’autre, a bien eu lieu et ce d’une manière aussi massive qu’inattendue ! La France, appuyée en cela par l’UE, a cherché à prévenir la Société militaire privée (SMP) Wagner d’intervenir à Bamako, à l’encontre de laquelle Bruxelles vient d’édicter un train de sanctions, mais sans résultat, ce qui a été l’une des raisons du départ de Barkhane du Mali. Ajoutons les agissements du « satellite » biélorusse, dépendant de plus en plus de Moscou, la présence russe en Syrie, ses ambitions africaines, la liste des contentieux s’allonge et les imprévus s’approfondissent.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 25 février 2022    

Michel Goya : Le Temps des guépards – La guerre mondiale de la France de 1961 à nos jours ; Tallandier, 2022 ; 368 pages.

Le 23 novembre 1961, le général de Gaulle réunit à Strasbourg près de 5 000 officiers pour célébrer le dix-septième anniversaire de la libération de la ville. Le climat est lourd après une tentative avortée de putsch militaire à Alger. Tout en évoquant la fin des conflits de décolonisation, le général de Gaulle dessine le nouveau rôle des forces armées françaises « dans les conditions qui sont celles de notre temps » et dans le cadre de la « grande politique » qu’il compte mettre en œuvre pour que la France retrouve son rang. Dans ce contexte postcolonial, il s’agit pour la France d’assurer son rang international en même temps que sa sécurité et son indépendance. Cette autonomisation militaire s’accompagne d’une autonomisation diplomatique à l’égard des États-Unis et vers une Europe des Six qui se doterait d’une personnalité en matière de défense sous leadership français. Ce grand dessein gaullien a suscité finalement moins de transformations qu’espéré, les autres États, ouest européens, préférant dépendre du protecteur américain. A-t-on beaucoup progressé depuis soixante ans ? Telle est l’une des graves questions auxquelles Michel Goya répond avec force.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 24 février 2022    

Amber Lincoln, Jago Cooper & Jan Peter Laurens Loovers : Arctique culture et climat ; Paulsen, 2021 ; 320 pages.

Les peuples arctiques, dont on connaît surtout les Inuits au Canada ou les Samis en Scandinavie fascinent les hommes des régions tempérées. L’étude de ces communautés a produit de très belles pages dans la littérature de Jean Malaurie à Paul-Émile Victor. Du fait du réchauffement climatique, le passage maritime de la Route du Nord par l’est, le long des côtes sibériennes, ouvre des perspectives nouvelles. De même ces horizons nouveaux recèlent bien des ressources énergétiques, minérales ou halieutiques. L’augmentation des températures en Arctique aura pour conséquence que la banquise d’été, présente depuis plus de 100 000 ans, aura disparu au cours des cinquante prochaines années. Entre 1979 et 2019, la banquise arctique a perdu 75 % de son volume et le pôle Nord, au cœur de l’océan Arctique, sera libre de glace en été d’ici les vingt prochaines années. Il n’y a pas que la banquise qui disparaît, la terre aussi. Le sol perpétuellement gelé, connu sous le nom de pergélisol, disparaît à un rythme sans précédent, laissant derrière lui des côtes érodées, des marais humides et de grands cratères tandis que les sols s’affaissent.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 22 février 2022    

Andrei Martyanov : The (Real) Revolution in Military Affairs ; Clarity Press Inc., 2019 ; 220 pages.

Né à Bakou en 1963, officier dans la marine soviétique puis ingénieur aux États-Unis, Andrei Martyanov est l’auteur de Losing Military Supremacy. The Myopia of American Strategic Planning (Clarity Press Inc., 2018), dont nous avions à l’époque rendu compte ici même. Le présent livre est en quelque sorte la suite logique du précédent et s’intéresse à la véritable révolution militaire que constitue selon lui le développement des nouvelles armes hypersoniques. L’ouvrage commence par une réflexion sur la notion de puissance, car « la politique se définit par des éléments de puissance, notamment économique et militaire ».

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 21 février 2022    

Alexandra Goujon : L’Ukraine de l’indépendance à la guerre ; Le Cavalier Bleu Éditions, 2021 ; 176 pages.

La sonnette d’alarme retentit encore aux frontières orientales de l’Ukraine. De fortes concentrations de forces évaluées entre 110 000 et 130 000 hommes y ont été acheminées, avec leur équipement lourd, afin d’y conduire pour Moscou des manœuvres, afin de préparer une invasion estime Kiev, se basant sur les observations américaines. Le président Volodymyr Zelensky avait choisi, pour sa part, la date symbolique du 1er décembre – 30e anniversaire du référendum sur l’indépendance – pour proposer un dialogue direct avec Moscou afin d’apporter une solution à la crise ukrainienne, alors que les responsables russes ne se considèrent pas parties au conflit enjoignant au contraire au gouvernement ukrainien d’entrer en contact direct avec les « insurgés » de Lougansk et du Donbass.

Lire la suite

Eugène Berg

Date de publication : 17 février 2022    

Jean-Clément Martin et Julien Peltier : Infographie de la Révolution française ; Passés Composés, 2021 ; 128 pages.

La Révolution française est certainement l’événement historique qui a fait couler le plus d’encre depuis deux siècles. Elle a généré aussi une quantité énorme de recherches universitaires et ce dans des domaines très différents, de l’histoire militaire à l’économie, en passant par la sociologie et la science politique. De ces études, il est désormais possible d’extraire quantité de données chiffrées et de tableaux statistiques permettant de comprendre cette période dans sa globalité et dans ses multiples dimensions. Une nouvelle méthode de présentation des données, l’infographie, permet de visualiser immédiatement les différents côtés d’une question, avec la clarté et la simplicité que permet le designgraphique moderne.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 15 février 2022    

Catherine Horel : Histoire de la nation hongroise – Des premiers Magyars à Viktor Orbán ; Taillandier, 2021 ; 380 pages.

Sur la carte de l’Europe actuelle, la Hongrie n’apparaît que comme un petit pays d’un peu plus de 93 000 km² peuplé d’environ 9 800 000 habitants. Cette situation est le résultat du traité de Trianon, signé le 4 juin 1920, qui vit l’ancien royaume millénaire amputé de 70 % de son territoire. L’onde de choc provoquée par cet événement se ressent jusqu’à nos jours. L’insistance sur le passé traduit la difficulté à construire une nouvelle identité libérée des deux totalitarismes du XXe siècle que la Hongrie a connus et qu’elle peine à interroger. Telle est la trame centrale de l’ouvrage de Catherine Horel qui va au-delà des péripéties conjoncturelles ou des événements ponctuels. On le voit bien. L’intégration dans l’Union européenne n’a pas suffi à gommer ces souvenirs qui resurgissent régulièrement et expliquent en partie l’attitude du Premier ministre Viktor Orbán, qui ne cesse de défier ses partenaires européens en s’obstinant à mener une politique contraire aux valeurs qu’ils prétendent lui imposer.

Lire la suite

Date de publication : 10 février 2022    

Pierre Journoud et Hugues Tertrais : Paroles de Diên Biên Phu – Les survivants témoignent ; Texto Tallandier, 2021, 416 pages.

Ils furent près de 15 000, les combattants de l’Union française dans la bataille de Diên Biên Phu, coupés de tout sauf du ciel, grâce à la modeste aviation française d’Indochine renforcée par quelques poignées de pilotes civils américains, pour faire face à un adversaire au moins cinq fois supérieur en nombre, galvanisé par la force du patriotisme et de l’idéologie combinés, aguerri par des années de lutte clandestine et puissamment renforcé par l’aide des « pays frères », chinois et russe. Le 7 mai 1954, jour où les soldats de l’Armée populaire du Vietnam (APV) submergèrent le centre de résistance du camp retranché de Diên Biên Phu, ils étaient à peine 10 000. Au terme de longues semaines de captivité, il ne devait finalement en revenir qu’un peu moins de 3 300.

Lire la suite

Date de publication : 08 février 2022    

Gabriel Martinez-Gros : De l’autre côté des croisades – L’Islam entre croisés et Mongols ; Passés Composés, 2021 ; 304 pages.

Dans son précédent livre, Gabriel Martinez-Gros, spécialiste de l’Islam médiéval, décryptait l’histoire des cinq premiers siècles de l’Empire islamique, de 632 jusqu’à l’émergence des sultanats turcs au XIe siècle en passant par les conquêtes, la mise en place du califat, l’éclosion et la chute des dynasties omeyyades, abbassides et fatimides (L’Empire islamique, VIIe-XIe siècle, Passés Composés, 2019, 336 p.). L’heure est venue pour lui de poursuivre son analyse un peu plus loin dans le temps et d’évoquer la période des croisades.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 07 février 2022    

Henri Ortholan : L’Artillerie de la Grande Guerre 1914-1918 – Une arme en constante évolution ; Éditions SOTECA, 2020, 352 pages.

L’artillerie de l’entrée en guerre, celle de l’été 1914, est d’abord une artillerie de campagne qui met en œuvre des matériels conçus à la fin du siècle précédent ou au tout début du suivant. Chaque belligérant en possède plusieurs milliers de pièces et sur le plan technique ce matériel évoluera peu. Une artillerie lourde de campagne existe aussi, en dotation (c’est le cas de l’Allemagne), ou, le plus souvent, seulement en cours d’étude chez les autres belligérants où elle est beaucoup moins développée. Elle montera en puissance par la suite. Il convient de préciser que les nouveaux matériels utilisés en 1914 sont souvent dits « à tir rapide » en raison des améliorations apportées aux affûts pour amortir le recul et limiter le dépointage de la pièce. Le canon français de 75 mm modèle 1897 permettra ainsi une cadence de tir de 15 à 18 coups par minute. Son homologue allemand de 77 mm n’atteindra que 10 coups par minute. Les performances de la pièce française sont telles « en cadence de tir, en portée et en précision, qu’elle paraît être l’alpha et l’oméga de l’artillerie française. Cela jouera auprès du haut commandement français sur la politique à adopter en matière d’armement, et pas forcément dans le bons sens », juge le colonel (er) Henri Ortholan, auteur de cette histoire de l’artillerie pendant la Grande Guerre.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 03 février 2022    

Sonia Darthou : Athènes – Histoire d’une cité entre mythe et politique ; Passés Composés, 2020 ; 288 pages.

Sonia Darthou, universitaire, spécialiste du monde grec antique, nous offre ici un voyage à travers le monde des mythes qui ont façonné la plus emblématique des cités grecques, la cité qui a vu précisément l’émergence de la démocratie antique, Athènes. L’approche de l’histoire d’un pays à partir des mythes nationaux est nouvelle, mais peut s’avérer extrêmement fructueuse, car en tant que « créations fictionnelles, paradigmes politiques, puissants outils de légitimation, d’intégration ou d’exclusion, manifestations orales ou imagées, socle culturel, métaphores de la condition humaine en tension permanente avec l’histoire, les mythes stimulent l’imaginaire tout en modélisant les frontières de l’identité », nous explique Sonia Darthou.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 19 janvier 2022    

Marc Ambroise-Rendu : Paris en guerre, 1914-1919 – Comment la capitale a géré le conflit et la victoire ; Économica, 2020 ; 352 pages.

Paris est « le cœur – au moins politique et symbolique – du système de défense de la nation », nous explique Marc Ambroise-Rendu qui évoque dans son ouvrage la vie dans la capitale en guerre, de l’attentat de Sarajevo à la signature du traité de Versailles. Le début est connu. Jean Jaurès est assassiné le 31 juillet 1914 au soir par Raoul Villain, un étudiant nationaliste de vingt-neuf ans qui sera acquitté en 1919. Le lendemain la mobilisation générale est ordonnée pour le 2 août. L’exode des Parisiens commence vers la province. Les collections du Louvre sont évacuées à Toulouse. Le gouvernement part à Bordeaux.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 17 janvier 2022    

Général Marc Paitier : Les Vignerons du Ciel – Les moines et le vin ; Mareuil Éditions, 2021 ; 192 pages.

Après La Mémoire du vin (Mareuil Éditions, 2019) c’est à nouveau un beau livre de 200 pages imagé d’une centaine d’illustrations que nous offre le général Marc Paitier. Il nous invite à la découverte de ceux qu’il nomme « les vignerons du Ciel »ces moines de divers ordres qui durant de nombreux siècles ont admirablement façonné l’esthétique de nos paysages par la culture de la vigne. L’auteur nous rappelle que les régions viticoles européennes ont toutes un passé monastique qui les a profondément marquées et dont elles portent encore l’empreinte indélébile. « En regardant le Ciel, les moines ont dessiné les jardins de la terre. »

Lire la suite

Emmanuel Desclèves

Date de publication : 14 janvier 2022    

Élisabeth Crouzet-Pavan : Venise : VIe-XXIe siècle ; Collection « Références », Belin, 2021 ; 680 pages.

Il se forme très tôt en Italie, dès le XIIIe siècle, une sorte d’opinion commune admirative à propos du régime politique vénitien, avec des institutions qui résisteraient aux crises et des élites politiques qui parviendraient à durer. Modèle évident de bon gouvernement, les contemporains relevaient notamment le fait qu’elle fut l’une des seules villes libres italiennes à avoir résisté au choc des guerres d’Italie. Émergeant au Xe siècle, la république de Venise ne disparaît en effet qu’en 1797 à la suite de l’entrée des troupes françaises de Bonaparte. Cette stabilité n’en fait pas nécessairement un système politique moins « démocratique » que celui qui régit la plupart des communes italiennes. En effet, nous explique Élisabeth Crouzet-Pavan, auteur de ce magnifique volume illustré sur l’histoire de cette vieille république adriatique, « il n’est pas certain que le regimen, c’est-à-dire le groupe de ceux qui pouvaient participer à la vie politique, ait été plus large dans la Florence « populaire » que dans la Venise « aristocratique ».

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 13 janvier 2022    

Arnaud Blin : Les Conquérants de la steppe – D’Attila au khanat de Crimée – Ve-XVIIIe siècle ; Passés Composés, 2021 ; 368 pages.

Outre les Turcs et les Mongols, les Iraniens (Scythes, Sarmates et Alains) sont le troisième peuple à lancer des armées de cavaliers-archers contre les populations sédentaires d’Europe ou d’Asie. À terme, toutefois, les cavaliers iraniens se sont vus rapidement absorbés par les sociétés sédentarisées. Les grands empires nomades sont donc soit turcs, soit mongols. C’est leur histoire que nous raconte ici Arnaud Blin. L’histoire des conquérants de la steppe se conjugue essentiellement à travers celle de quelques chefs emblématiques : Attila, Alp Arslan, Gengis Khan, Kubilaï Khan, Tamerlan, Toktamitch, Babur… En effet, en l’absence d’un État constitué et d’institutions pérennes, les empires des steppes ne pouvaient s’articuler qu’autour d’individus d’exception capables de fédérer ces peuples belliqueux, et constamment en guerre les uns avec les autres, autour d’un projet militaire ou politique commun. Le découpage du livre tient compte à la fois de ces grandes figures, et des peuples ou coalitions de peuples qu’ils dirigèrent.

Lire la suite

Serge Gadal

Date de publication : 11 janvier 2022    

Marie-Laure Delorme : Parce que c’était lui, parce que c’était moi ; Grasset, 2019 ; 208 pages.

De l’amitié en politique, c’est ce sujet à la fois simple (l’amitié) et si complexe (la politique) que Marie-Laure Delorme explore dans cet ouvrage. Ces ministres, Premiers ministres et présidents de la République racontent leurs amitiés, avec leurs anecdotes légères comme douloureuses.

Lire la suite

Shaï Pauset

Date de publication : 05 janvier 2022    

Janvier 2023
n° 856

Pour une stratégie d'influence

 

Actualités

30-01-2023
27-01-2023
26-01-2023
21-01-2023
15-01-2023
02-02-2023

Le jeudi 2 février 2023, le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC) organisera son colloque annuel de pensée militaire de l’armée de Terre à l’École militaire (Paris), en amphithéâtre Foch, à partir de 14 h.

Les conflits récents en Ukraine, au Haut-Karabagh ou au Moyen-Orient, ainsi que les tensions en Asie, sont révélateurs des enjeux majeurs de la guerre de haute intensité. S’ils permettent de réfléchir aux guerres d’aujourd’hui, ils sont aussi une source de réflexion pour les guerres de demain.

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...