16-07-2021

Les cyclistes traverseront la banlieue ouest dont l’origine remonte à la construction de la voie ferrée Paris–Saint-Germain-en-Laye en 1837, ancêtre de la ligne A du RER. Cette entreprise vit l’aménagement urbain de cette boucle de la Seine, avant de monter sur le plateau de Saint-Germain-en-Laye, ville de naissance du roi Louis XIV et ville de garnison depuis cette époque. La présence militaire y est importante avec le Camp des Loges dont une partie a été rétrocédée au Paris-Saint-Germain (PSG), mais dont la zone militaire abrite le poste de commandement conduisant l’opération Sentinelle en région Île-de-France, de lutte contre le terrorisme. Il faut y ajouter la Maison d’éducation de la Légion d’honneur dans la Forêt et de nombreux logements militaires, dont le village d’Hennemont créé par les Américains à partir des années 1950.

Lire la suite

16-07-2021

Au cœur de vignobles connus mondialement, le contre-la-montre se déroulera à quelques kilomètres du champ de bataille de Castillon où, le 17 juillet 1453, les troupes anglaises – mais qui parlaient français à l’époque – du roi Henri VI d’Angleterre furent battues par les soldats de Charles VII, roi de France. Cette bataille, où l’artillerie encore balbutiante fut employée à grande échelle, marque la fin de la guerre de Cent Ans et donc la fin de la tutelle de la Couronne britannique sur la Guyenne et cette partie de la France dont le roi devint alors le suzerain.

Lire la suite

16-07-2021

Quittant la vallée du Gave de Pau, la route remonte désormais vers le nord et vers des terrains beaucoup plus plats.

Lire la suite

15-07-2021

Pau est une habituée du Tour, avec 73 étapes partant ou arrivant dans la cité royale. Cette particularité est due à sa proximité des Pyrénées, son riche patrimoine et surtout au développement du tourisme dès 1840, en grande partie venant d’Angleterre, donnant ainsi à la ville du bon Roi Henri IV une renommée internationale.

Lire la suite

13-07-2021

L’étape du 14 juillet, jour de Fête nationale, est toujours particulière, avec l’espoir d’une victoire française pour franchir la ligne d’arrivée. Souvent, le trajet est spectaculaire : ce qui sera encore le cas cette année en partant de Muret, au sud de Toulouse, à 198 m d’altitude pour arriver au col du Portet à 2 215 m. Les Pyrénées constituent cette barrière naturelle qui a protégé le territoire de ce qui allait devenir la France. D’où une histoire militaire moins dense que dans le Nord-est, mais heureusement moins dramatique.

Lire la suite

12-07-2021

La route du Tour empreinte la vallée de l’Ariège dont les eaux ont depuis l’Antiquité fait la réputation de la région. Ax-les-Thermes a très vite vu le développement du thermalisme. En tout premier, au temps des Gallo-romains, puis la vertu des eaux fut redécouverte au XVIIIe siècle avec l’établissement d’édifices à vocation de soins pour les soldats convalescents. Ainsi, de nombreux hôpitaux militaires furent construits pour accueillir les vétérans.

Lire la suite

11-07-2021

Le Roussillon, entre Espagne et France, fut annexé après le Traité des Pyrénées de 1659, qui solde le contentieux historique entre le Royaume de France et les Habsbourg. Cela n’empêcha pas la construction de nombreuses forteresses par Vauban, soit ex nihilo, comme à Mont-Louis, soit en s’appuyant sur des ouvrages plus anciens, comme à Villefranche de Conflent. Pour certains d’entre eux, les armées les utilisent encore, non plus pour défendre le territoire face à l’Espagne, mais à des fins d’entraînement, mettant à profit les potentialités de cette région montagneuse dominée à l’Est par le massif du Canigou.

Lire la suite

09-07-2021

Les contreforts des Pyrénées ont été l’objet de nombreuses confrontations historiques, notamment au Moyen-Âge où les disputes féodales et de suzeraineté ont marqué les lieux. Ce fut le cas lors de l’hérésie des Cathares qui vit une véritable croisade menée contre les Albigeois au début du XIIIe siècle. La route du Tour passera, après avoir dépassé le bourg de Lavelanet, au pied de Montségur, dont le château fut assiégé en 1242-1243 et dont les occupants périrent dans un gigantesque brasier, contribuant à forger une légende encore vivace dans ces terres montagneuses.

Lire la suite

08-07-2021

La 13e étape va traverser le Languedoc pour arriver au pied des Pyrénées. Cette région, si elle fut disputée au Moyen-Âge avec des implantations sarrazines, voire vikings, ne connut pas de nombreux conflits à l’époque moderne puis contemporaine. La querelle religieuse avec le protestantisme vit les troupes du roi réprimer violemment les troubles au XVIIIe siècle mais la Révolution française mit un terme à ce chapitre.

Lire la suite

06-07-2021

Le départ avec la traversée du Rhône et de Pierrelatte nous replonge au temps des Trente Glorieuses avec le développement du nucléaire militaire et civil. À Marcoule, à une trentaine de kilomètres plus au sud, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) engage dès 1955 la construction de l’usine d’enrichissement destiné à fournir du plutonium. À Pierrelatte, le site du Tricastin commence à être édifié à partir de 1961. Si Marcoule ne produit plus de plutonium, le CEA y maintient une activité importante de recherche et cet ensemble associant EDF, Orano (ex-Areva) et le CEA contribue au quotidien à garantir notre autonomie stratégique.

Lire la suite

06-07-2021

Sorgues, au nord d’Avignon, a apporté sa contribution à l’histoire militaire de notre pays sur le plan industriel, avec la fabrication d’explosifs. En 1915, pour faire face aux besoins croissants de l’artillerie sur la ligne de front qui s’est stabilisée, il faut accroître la capacité de production de munitions de gros calibre. Une poudrerie nationale est installée à Sorgues avec la construction de bâtiments industriels de grande dimension pour assurer cette montée en puissance de fabrication de la mélinite, un des composants indispensables pour les poudres. Cette filière industrielle existe toujours ; l’entreprise Eurenco, filiale de la SNPE (Société nationale des poudres et des explosifs), va investir 200 millions d’euros d’ici 2025 pour améliorer sa productivité. Eurenco Sorgues emploie 350 personnes.

Lire la suite

05-07-2021

La position d’Albertville en fait un carrefour majeur en plein cœur des Alpes, permettant un accès aisé au « sillon alpin ». Très vite, ce positionnement stratégique fut utilisé à des fins militaires.

Lire la suite

04-07-2021

La vallée de l’Arve constitue un des axes entre l’Italie et la région de Genève. Le Traité de Saint-Julien en juillet 1603 entre le Duché de Savoie qui venait de perdre la guerre et la ville de Genève imposa l’interdiction de la construction de forteresses à proximité de Genève. Après l’annexion du Duché par la France, le droit international a maintenu cette obligation. Bien que l’Empire de Napoléon III ait largement œuvré à l’unité italienne, très vite, dès la fin du XIXe siècle, l’hostilité italienne s’est fait ressentir à l’égard de la France. En raison du Traité, Paris décida de laisser ouverte la Haute-Savoie en s’interdisant de fortifier la « trouée de Genève », hormis la construction de casernes à Annecy, Rumilly et Annemasse.

Lire la suite

03-07-2021

Cette journée du 3 juillet sera marquée par le souvenir aigu de la Résistance avec plusieurs épisodes glorieux et douloureux. Le départ d’Oyonnax rappelle le défilé militaire organisé le 11 novembre 1943 à l’insu des autorités de Vichy et de l’occupant nazi. Henri Romans-Petit (1897-1980, Compagnon de la Libération), ancien combattant de la Première Guerre mondiale dans l’aviation, mobilisé en 1939 comme commandant des bases aériennes de Nice et Cannes, prend la tête des maquis de l’Ain fin 1942. L’instauration du STO (Service du travail obligatoire) à partir de septembre 1942 entraîne l’arrivée de nombreux réfractaires et jeunes résistants accueillis et entraînés en vue de l’action militaire. Les membres du maquis vont ainsi défiler en uniforme et armés pour bien symboliser la force militaire qu’ils représentaient. La cérémonie devant le monument aux morts d’Oyonnax eut ainsi un retentissement majeur et Londres prit la mesure du rôle potentiel des maquis pour lutter dans les lignes intérieures contre les unités allemandes. Certes, il y eut des représailles notamment contre le maire d’Oyonnax fusillé par la suite mais le succès de cette cérémonie contribua à renforcer l’esprit de résistance contre Vichy et les Nazis.

Lire la suite

02-07-2021

L’étape la plus longue du Tour va passer au cœur de l’écosystème de défense de la France, mêlant histoire et hautes technologies.

Lire la suite

01-07-2021

Tours a joué un rôle important dans l’histoire militaire de la France notamment en accueillant temporairement le gouvernement à chaque fois dans des conditions dramatiques. À l’automne 1870, après la capitulation de l’Empereur Napoléon III et la chute de l’Empire, une délégation gouvernementale s’installe provisoirement dans la ville pour poursuivre la lutte contre les Prussiens mais est obligée de se replier sur Bordeaux avant de regagner Versailles. Du 10 au 15 juin 1940, le gouvernement de Paul Reynaud s’y installe avant de rejoindre Bordeaux.

Lire la suite

30-06-2021

Le contre-la-montre (CLM) de cette journée se déroulera autour de Laval. Vieille ville médiévale dominant la paisible rivière de la Mayenne, la cité connut au cours de son histoire plusieurs conflits liés à la formation du Royaume de France ; le roi Saint Louis y passa en 1231 et la guerre franco-bretonne de 1488 y laissa des traces. Toutefois, la paix revenue au XVIe siècle permit à la ville de prospérer et au XVIIIe siècle, les remparts, frein à l’essor économique et inutiles du point de vue militaire, sont démolis.

Lire la suite

29-06-2021

Redon est situé à la confluence de l’Oust et de la Vilaine. Son site calme et protégé vit l’implantation d’une abbaye et d’un bourg qui bénéficiait de l’accès à la mer. Le port maritime bien qu’au milieu des terres favorisa le développement de la ville, qui devenait ainsi l’avant-port de Rennes. Le commerce maritime s’est achevé à la fin du XXe siècle. C’est avec la Première Guerre mondiale que Redon va voir sa vie quotidienne changée. En effet, les Américains choisirent cette cité tranquille pour y installer une garnison pour accueillir et entraîner les GI’s avant de les envoyer vers l’Est sur le front. À partir de l’automne 1917, les soldats débarqués à Saint-Nazaire montaient à Redon. Cette période fut vécue comme une grande joie pour les Redonnais car les jeunes Américains amenaient leur enthousiasme et leurs dollars. C’est ainsi que le 4 juillet 1918, la fête de l’Independance Day fut fêtée avec éclat dans l’hippodrome de la ville. Et autre motif de satisfaction, le comportement des soldats durant toute la présence américaine ne donna lieu à aucune plainte.

Lire la suite

28-06-2021

Tandis que Brest était dédié à la marine de guerre, Jean-Baptiste Colbert, soucieux des intérêts économiques de la France et donc de sa puissance maritime décida d’installer la Compagnie des Indes orientales sur les rives du Blavet sur un site qui allait devenir Lorient.

Lire la suite

27-06-2021

La côte de Granit rose est somptueuse mais sauvage et peu propice aux grandes infrastructures portuaires, mais la vie maritime y a été intense et le reste aujourd’hui avec la pêche côtière et la plaisance. Au large de la Cité des Géraniums – Perros-Guirec – les Sept Îles montent la garde face à la Manche et autrefois face aux incursions anglaises. L’Île aux Moines, la plus grande, possède un fort sur son flanc ouest édifié par un disciple de Vauban, Jean-Simon Garangeau.

Lire la suite

26-06-2021

La 108e édition du Tour de France s’élance de Brest, l’un des deux principaux ports militaires de France avec celui de Toulon, et ce, depuis le XVIIe siècle. C’est dire si l’empreinte de l’histoire maritime y est importante et que la ville elle-même témoigne de ce passé glorieux mais aussi douloureux.

Lire la suite

24-06-2021

À l’occasion du Tour de France 2021, suivez de Brest à Paris, en passant par Châteauroux et Valence chaque jour les différentes étapes du parcours à la lumière l’histoire de France et ses anecdotes issues du monde militaire.

Lire la suite