Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

  p. 11-23
  p. 24-40
  p. 41-52

Si par le passé l’armée de terre s’est toujours adaptée à la nouveauté, elle doit désormais faire face à des changements sans précédent dans trois domaines majeurs. Lire les premières lignes

  p. 53-60

L'auteur, président du Groupement européen des industries de défense, présente le point de vue de celui-ci sur les activités de l'Union européenne dans le secteur de l'industrie de défense.

  p. 61-69
  p. 70-75
  p. 76-82
  p. 83-93

Repères - Opinions - Débats

L'auteur, professeur associé de science politique à l'université de Marne-la-Vallée avait publié, dans notre numéro de février 1998, un article très approfondi sur l'élargissement de l'Otan au service de l'industrie de défense américaine. Dans le texte ci-dessous, il brosse un panorama très complet des exportations d'armements russes. Même si son industrie nationale est quelque peu désorganisée, la Russie reste un exportateur majeur d'armes, avec trois clients principaux : la Chine, l'Inde et l'Iran. Nous avons estimé intéressant de placer ce texte à la suite du dossier sur Eurosatory 2000.

  p. 94-110

Fidèle à ses idées et à notre revue, l'auteur nous fait part de ses réflexions personnelles sur ce qu'il appelle deux « fausses guerres » : les conflits en Irak et au Kosovo.

  p. 111-117

La politique et la coopération militaire de la France en Afrique est un thème que nous abordons souvent selon les évènements et les différents évolutions auxquels nous assistons. Dans notre numéro de février 2000, nous publions, l'opinion d'un officier camerounais. 

  p. 118-125
  p. 126-131

Avec l'internationalisation des échanges, on assiste à une redéfinition des centres et des périphéries du monde. Si les frontières politiques tendent à s'estomper, d'autres plus subtiles mais plus complexes, apparaissent, séparant des unions régionales prospères d'autres zones, souvent pauvres.

  p. 132-142

On parle beaucoup en ce moment de l'affaire Elian Gonzalez, cet enfant cubain réfugié aux États-Unis. À cette occasion, l'auteur, spécialiste de l'Amérique latine, nous présente la situation, peu brillante, de cette île que Fidel Castro, le lider maximo, dirige, tel un caudillo ignorant la démocratie, depuis plus de quarante ans.

  p. 143-150

Chroniques

  p. 151-153
  p. 154-167
  p. 168-173
  p. 174-178
  p. 179-184
  p. 185-186
  p. 187-189
  p. 190-192

Bibliographie

Alain Peyrefitte : C’était de Gaulle  ; Éditions Fayard, 2000 ; 666 pages - Marc Bonnefous

Avec ce troisième tome, couvrant les années 1966 à 1969, s’achève la tâche que l’auteur s’était fixée. Le dernier mot jeté sur le papier, sa vie, aussi, s’est achevée. Consciencieux jusqu’à la minutie, fin analyste, archiviste et documentaliste, il a jeté dans sa bataille de mémorialiste ses ultimes forces pour une œuvre exemplaire. Lire la suite

  p. 193-194

Général Bigeard : Le siècle des héros  ; Éditions n° 1, 2000 ; 282 pages - Michel Klen

Le général Bigeard reste un témoin privilégié du XXe siècle. Avec la fougue, la passion et le franc-parler qu’on lui connaît, il retrace à sa façon l’histoire du siècle trépidant qui vient de s’écouler. Dans un style simple, il met en lumière le destin des hommes et des femmes qui se sont distingués par le sens de l’honneur et qui ont fait la France d’aujourd’hui. L’officier le plus décoré de l’armée française rend ainsi un hommage vibrant aux héros qui ont œuvré pour leur patrie. Certains sont célèbres comme Pierre et Marie Curie, les découvreurs de la radioactivité naturelle, Lyautey, le promoteur d’un empire colonial éclairé, Albert Schweitzer, le premier « médecin sans frontières », Jean Bouin, « un grand sportif, mais aussi un vrai patriote, mort au champ d’honneur en 1914 », le boxeur Marcel Cerdan qui a connu une fin tragique, Jacqueline Auriol, la première femme à avoir passé le mur du son aux commandes d’un avion, Clemenceau, le Père la Victoire, les généraux de la France victorieuse en 1945 (Leclerc, de Lattre, de Gaulle), Jean Moulin, le chef héroïque de la Résistance (« son corps est brisé, mais pas son âme »)… Lire la suite

  p. 194-195

Vincent Desportes : Comprendre la guerre  ; Économica, 2000 ; 397 pages - Jean-Louis Dufour

Une sorte de jubilation saisit le lecteur, une fois lu et refermé le beau livre de Vincent Desportes. Qu’en l’an 2000, un officier supérieur d’active, appartenant à l’armée de terre, puisse présenter au public, c’est-à-dire aussi à ses commensaux, voire à ses chefs, un véritable manuel de la guerre, aussi bien illustré d’exemples pertinents qu’il est supérieurement écrit, aussi passionnant qu’il est dense, est un signe hautement positif de bonne santé. À l’évidence, l’esprit demeure dans les rangs d’une armée où l’on ne dédaigne point de prendre ainsi la plume, et où, jusqu’à plus ample informé, les auteurs d’ouvrages de réflexion stratégique ne sont pas automatiquement « rayés du tableau d’avancement ». Lire la suite

  p. 195-196

Viviane Forrester : Une étrange dictature  ; Fayard, 2000 ; 223 pages - Claude Le Borgne

Au secours ! Viviane revient. En 1996, elle publiait L’Horreur économique (1). Poursuivant son combat, elle nous décrit Une étrange dictature, celle de l’ultralibéralisme. Les deux livres ont été fort critiqués par les économistes. Le dernier, qui souffre des mêmes défauts d’écriture, étonnants chez un membre du jury Fémina, que le premier, paraît rédigé à la va-vite. La composition en est si floue qu’on déplore que les chapitres — on en compte douze — n’aient point de titre : ce petit travail eût obligé l’auteur à plus de rigueur et nous sommes empêchés de le faire à sa place. Pourquoi donc rendre compte du livre ? parce qu’il est assuré d’une large audience (350 000 exemplaires du premier ont été vendus en France, annonce l’éditeur) ; parce que la thèse soutenue par Mme Forrester mérite réflexion. Que l’avocate soit médiocre n’empêche pas que la cause soit bonne. Lire la suite

  p. 196-198

Arthur Conte : La drôle de guerre  ; Plon, 1999 ; 344 pages - Pierre Morisot

On ne se donnera pas la peine ici d’insister sur un talent de narrateur attesté par l’impressionnante liste de productions à succès d’Arthur Conte qu’on qualifierait volontiers de prolifique, si ce terme ne revêtait pas un sens souvent méprisant. Dans la ligne de C’était la IVe République que nous avons eu le plaisir d’analyser voici peu, nous avons affaire à une histoire, non pas romancée, mais disons plutôt « descriptive », où l’événement politique ou guerrier est restitué de façon vivante, éclairé par le comportement des protagonistes, et en même temps placé dans son contexte parlementaire, économique, social, artistique, mondain… C’est ainsi par exemple qu’en « ce bel été 1939, non moins enchanteur que celui de 1914 », le lecteur assiste à la signature du pacte germano-soviétique comme s’il y était. Lire la suite

  p. 198-199

Jacques Riboud : Souvenirs d’une bataille perdue (1939-1940)  ; Éditions JRSC, 1995 ; 436 pages - Pierre Morisot

On ne saurait trouver meilleure illustration de La drôle de guerre d’Arthur Conte que ce témoignage alerte et sympathique publié voici quelques années. Jacques Riboud n’est pas à confondre avec un brave soldat Chveik. Ingénieur des Mines, il rejoint comme lieutenant, au cours de cette morne mobilisation de 1939 « sans chant ni fleurs », le Ve groupe du 237e régiment d’artillerie lourde hippomobile et remplit sa mission avec sérieux, tout en gardant les yeux ouverts et en accompagnant le récit des événements (ou des non-événements) quotidiens de réflexions de tous ordres. Lire la suite

  p. 199-200

Revue Défense Nationale - Juin 2000 - n° 621

Revue Défense Nationale - Juin 2000 - n° 621

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Juin 2000 - n° 621

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.