Octobre 1984 - n° 447

Allocution du Chef d'état-major de la Marine (CEMM) à l'Académie de Marine le 13 juin 1984.  Lire la suite

  p. 11-25

Dans un premier article (publié en août-septembre 1984), l'auteur a étudié des idées réformistes sur l'emploi des armes nucléaires tactiques et sur la défense par moyens classiques (c'est-à-dire non nucléaires). Dans ce deuxième article, il fait un bilan de solutions plus révolutionnaires : nouvelles formes de défense classique, défense civile non armée. Il examine également les problèmes d'intégration dans l'Alliance atlantique qui poussent certains jusqu'au neutralisme. L'ensemble de ces deux articles montre toute l'étendue des réflexions qui se sont fait jour depuis plus de trente ans sur la défense en Europe aussi bien en France que dans d'autres pays alliés et amis. L'importance de la bibliographie donnée en annexe tend également à le prouver.

  p. 27-42

Dans la perspective désirée d'une entité politique, les Européens doive progressivement faire l'apprentissage d'une défense commune, mais l'idée maîtresse semble être celle d'un « réarmement moral », une « volonté populaire de l'Europe ».

  p. 43-57

La courte étude qui suit utilise certaines indications contenues dans un rapport de comité de la 36e session de l'Institut des hautes études de défense nationale. L'auteur, auditeur de cette session, cherche à en déduire les conséquences sur les budgets de la défense. Ce texte reproduit son intervention en séance plénière le 5 juin 1984.

  p. 59-66

L'auteur met en évidence beaucoup d'éléments de la politique militaire de cette « République démocratique allemande » (RDA) dont le moindre n'est pas la militarisation de la société. Lire les premières lignes

  p. 69-84

L'auteur a publié un très intéressant article sur « L'impossible refus de l'horizon marin » (DN, avril 1982). L'objectif qu'il poursuit dans le présent article est d'actualiser un travail qu'il a effectué en 1978 (« La marine marchande », dans le Journal de la marine marchande), l'évolution des problèmes maritimes chinois ayant continué à un rythme très rapide.

  p. 85-102

La Thaïlande est un pays assez mystérieux. Il paraît vain d'y appliquer nos notions occidentales traditionnelles où les forces armées ne sont que des serviteurs du pouvoir politique. L'auteur nous montre ici le rôle qu'a joué l'armée thaïlandaise dans les luttes internes à ce pays, et l'évolution que l'on a pu constater depuis quelques années.

  p. 103-122
  p. 123-136
  p. 137-142

Chroniques

Alors qu’à Bruxelles les ministres de la CEE se sont une fois de plus heurtés aux problèmes budgétaires, ne pouvant éviter un nouvel affrontement avec la Grande-Bretagne, à Strasbourg la nouvelle Assemblée européenne, élue en juin, choisissait M. Pierre Pfimlin comme président, par 221 voix contre 133 au candidat socialiste néerlandais, M. Pieté Dankert qui n’a pu réunir sur son nom l’ensemble des voix de gauche. Lire les premières lignes

  p. 143-147

La revue Foreign Affairs, dans son numéro d’été 1984, contient un article de Harold Brown et de Lynn E. Davis intitulé : « Nuclear arms control : where do we stand » (le point sur la maîtrise des armements nucléaires). Lire les premières lignes

  p. 148-151

Mis à part le minage de la mer Rouge, les distractions estivales n’ont guère été troublées par les considérations stratégiques. Même s’il est vrai que, depuis la mi-juillet. Washington et Moscou se sont constamment affrontés au sujet de la conférence prévue à Vienne sur l’interdiction des armes spatiales, le public en a simplement été informé sans avoir eu davantage de commentaires. Ceux-ci, en revanche, ont abondé au sujet du référendum envisagé par le président de la République : nos querelles ont donc été constitutionnelles et non plus grammairiennes comme l’assurait Montaigne. Lire les premières lignes

  p. 152-155

Le Golfe, quel que soit le régime en place à Téhéran, représente une zone stratégique vitale pour l’exportation du pétrole iranien. La nécessité de contrôler l’accès à la mer libre et sa stature de grande puissance régionale amènent naturellement l’Iran à exercer une influence prépondérante sur l’ensemble de la zone. Lire les premières lignes

  p. 156-159

Le point sur la réorganisation de l’Armée de terre Lire les premières lignes

  p. 160-162

À propos de la flotte sous-marine de l’Union soviétique Lire les premières lignes

  p. 163-167

Ouganda : un bourbier dans un environnement malsain Lire les premières lignes

  p. 168-178

* La négociation sur les armes spatiales : proposée par M. Constantin Tchernenko le 10 juin 1984 (cf. « faits et dire » d’août-septembre 1984), fixée à Vienne à la date du 18 septembre 1984 par Moscou, acceptée officiellement par les États-Unis le 18 juillet 1984, elle a donné lieu à une controverse apparemment insoluble, les États-Unis souhaitant, sans en faire un préalable, reprendre par la même occasion les pourparlers sur les START (Traité de réduction des armes stratégiques) et les FNI (Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire) et l’Union soviétique exigeant qu’un moratoire soit décidé sur les essais d’armes dans l’espace à compter du début des entretiens ; chaque partie rejette la suggestion de l’autre. Lire la suite

  p. 179-180

Bibliographie

Thierry Garcin : Les impératifs de défense  ; Économica, 1984 ; 268 pages - Claude Le Borgne

Thierry Garcin est journaliste et producteur de radio. Il a réalisé à France-Culture de remarquables émissions, qui peuvent être considérées comme modèles du genre dans le domaine qui est le sien : politique étrangère et défense. On a pu en juger ces derniers mois avec les Enjeux internationaux, diffusés à 20 h chaque soir de la semaine. Il avait déjà, d’avril 1982 à juillet 1983, mené une enquête sur L’esprit de défense dans 7 pays étrangers. Lire la suite

  p. 181-181

Bernard Brigouleix : Les Allemands d’aujourd’hui  ; Éditions Balland, 1984 ; 288 pages - Henri Ménudier

Journaliste du quotidien Le Monde où il s’était occupé des problèmes de l’extrême droite, Bernard Brigouleix publia son premier livre sur L’extrême droite en France (Fayolle, 1977). Il a dû ensuite « couvrir » les problèmes allemands et européens. Ces années de travail ont donné naissance à un second essai, intelligent et pondéré, qui donne une image bienveillante des habitants de la République fédérale d’Allemagne (RFA), de leurs comportements et de leurs problèmes. Lire la suite

  p. 182-182

Gilles Kepel : Le prophète et Pharaon  ; Éditions La Découverte, 1984 ; 245 pages - Claude Le Borgne

Nous avons, dans le numéro de mars de notre revue, analysé « trois livres sur l’islam inquiétant ». En voici un 4e, paru depuis lors et qui nous oblige à revenir sur cet important sujet. On ne saurait trop recommander l’ouvrage de Gilles Kepel. Arabisant, chercheur au CNRS, il a mené durant 3 années une enquête directe sur le mouvement islamiste dans l’Égypte de Sadate. Son enquête a fait l’objet d’une thèse. Ce livre en est la présentation brillante, où l’information authentique est mise en valeur par une écriture parfaite, une érudition qui va bien au-delà de l’islamologie et un art de la synthèse qui nous offre, enfin, un tableau intelligemment éclairé des obscurités « intégristes ». Lire la suite

  p. 183185-

Michael Wolffsohn : Politik in Israel, Entwicklung und Struktur des politischen Systems  ; Leske Verlag, 1983 ; 776 pages - Pierre Rondot

Professeur d’histoire contemporaine et de relations internationales à l’École supérieure de la Bundeswehr, le Dr Michael Wolffsohn est un spécialiste des problèmes politiques du Proche-Orient ; entre diverses contributions à des périodiques spécialisés, il assure depuis 1980, pour le Middle East Contemporary Survey (New York - Londres, Holmes & Meier) une chronique annuelle d’une irréprochable précision, sur « la Communauté européenne et le Moyen-Orient » ; et il vient de publier, dans la collection des « Écrits du Deutscher Orient-Institute », cet ouvrage considérable, dont nous ne pourrons donner ici qu’un aperçu très sommaire. Lire la suite

  p. 185-187

Jean-Christophe Victor : La cité des murmures. L’enjeu afghan  ; Éditions J-C. Lattès, 1983 ; 340 pages - Louis Arénilla

Pour les touristes qu’attirait l’Afghanistan d’avant l’occupation soviétique, une colline de blocs terreux entre lesquels s’engouffrent le vent, était l’objet d’une excursion. Tout ce qui reste de Shar-e-Gulgula, la cité des murmures, une des premières villes détruites par Gengis Khan au XIIIsiècle, où les ancêtres des résistants actuels succombèrent sous les hordes mongoles. Laisse-t-on aux mudjahidins d’aujourd’hui « le soin de rejouer, 7 siècles plus tard, et devant témoin cette fois, la Cité des Murmures » questionne l’auteur ? Lire la suite

  p. 187-188

Revue Défense Nationale - Octobre 1984 - n° 447

Revue Défense Nationale - Octobre 1984 - n° 447

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Octobre 1984 - n° 447

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.