Avril 1961 - n° 190

À l’heure où le général Ély quitte l’Armée, les mots viennent difficilement sous la plume – ce qui montre à quel point cet homme est peu réductible au vocabulaire courant. Lire la suite

  p. 573-576

31 janvier 1961 Lire les premières lignes

  p. 577-594
  p. 595-607
  p. 608-620

« Hercule veut qu’on se remue puis il aide les gens. » Lire les premières lignes

  p. 621-633
  p. 634-654

LA propulsion nucléaire mise à part, le sous-marin a très peu évolué depuis les cinquante dernières années. Si les performances et surtout l’endurance se sont améliorées, elles le doivent à des innovations mineures, à l’application du schnorchel, ce tube respiratoire qui permet d’utiliser les moteurs diesel et de recharger les accumulateurs en demi-plongée, mais surtout aux progrès réalisés dans les autres domaines, tels que ceux de l’automatisme, des calculateurs électroniques, des instruments de navigation (1), des accumulateurs, des diesels, de la soudure, etc. Lire les premières lignes

  p. 655-666
  p. 667-676
  p. 677-693
  p. 694-702
  p. 703-718

Traduit de l'anglais, extrait de la revue américaine Foreign Affairs de janvier 1961.

  p. 719-728

Chroniques

  p. 729-738
  p. 738-743
  p. 744-748
  p. 748-753
  p. 753-757

Bibliographie

Christine Garnier : Désert fertile. Un nouvel État, la Mauritanie  ; Librairie Hachette, 1960 ; 230 pages - P. B.

Un livre bien intéressant et qui vient à son heure. Où va le dernier né des États africains issus de l’Union française, l’un des plus déshérités hier et peut-être l’un des plus prospères demain ? Quelles sont les origines historiques des revendications marocaines sur ce territoire, et quelle valeur convient-il de leur attribuer ? Quel est l’avenir économique de ce grand désert africain ? Lire la suite

  p. 758-758

Jean Ratinaud : 1917 ou la Tragédie d’Avril  ; Librairie Arthème Fayard, 1960 ; 320 pages - P. B.

1917 est, à mon point de vue, un livre remarquable, un de ceux qui m’ont le plus intéressé sur la Première Guerre mondiale. L’historien Jean Ratinaud, l’auteur de Clemenceau ou la colère et la Gloire, nous offre une étude synthétique de cette année douloureuse où notre pays fut à deux doigts de sa perte. Tous les facteurs de la situation y sont étudiés et critiqués d’une manière lucide et impartiale bien que parfois passionnée : état des puissances belligérantes à la fin de 1916, difficultés de commandement entre les Alliés, relations entre les Pouvoirs publics et le Grand quartier général (GQG), rivalités doctrinales entre les généraux et les États-majors, et par-dessus tout, le drame humain des combattants de la Grande Guerre, depuis ses origines jusqu’au rétablissement de la discipline et de la confiance. Lire la suite

  p. 758-758

Maurice Papon : L’ère des responsables  ; Librairie Arthème Fayard, 1960 ; 182 pages - Jean Némo

La spécialisation de notre époque cantonne les hommes dans leur technique, les enferme dans leur métier, leur cache le monde, vers lequel elle ne leur ouvre que des fenêtres étroites. Les chefs placés à la tête d’une entreprise, d’une administration, d’une armée, d’un pays, n’ont plus le temps ni la possibilité d’élargir le domaine de leurs activités propres. Or, dans le monde moderne les phénomènes les plus simples, a fortiori les phénomènes sociaux complexes que sont toutes les organisations dans lesquelles agissent des hommes ne peuvent être pleinement appréhendés que dans leur environnement. Les responsables, ceux qui dirigent ces organisations, de quelque nature qu’elles soient, ne peuvent les conduire que s’ils s’évadent des techniques, que s’ils échappent à la limitation du métier. Lire la suite

  p. 759-759

René Sédillot : Peugeot (de la crinoline à la 404)  ; Éditions Plon, 1960 ; 175 pages - Jean Némo

Dans ce petit volume, l’historien bien connu qu’est René Sédillot a retracé le développement d’une famille, d’une industrie multiforme et du petit « pays » de Montbéliard dans l’histoire du XIXe et du XXe siècles, établissant ainsi, d’une façon frappante, les liens évidents entre l’aventure d’un groupe et celle du monde. Lire la suite

  p. 759-759

Robert d’Harcourt : L’Allemagne et l’Europe  ; Éditions Payot, 1960 ; 203 pages - Jean Némo

Robert d’Harcourt, en suivant dans le détail l’histoire de l’Allemagne au cours des années 1958 et 1959, s’efforce de répondre à la question : « Où va l’Allemagne ? ». La réponse est, sinon pessimiste, du moins teintée de mélancolie : l’Allemagne, c’est la volonté du Chancelier Adenauer de demeurer dans l’Otan et d’offrir à l’invasion des idées comme des armées communistes une résistance acharnée ; mais l’Allemagne, c’est aussi « l’Allemand moyen », qui est las de la séparation de son pays en deux, qui a l’impression que les États-Unis, après avoir misé sur lui, cherchent à s’entendre avec l’URSS à son détriment peut-être ; l’Allemagne, c’est tout ensemble l’implacable décision du vieil homme d’État, ce « miracle physiologique » et l’amertume désabusée de l’homme de la rue. Lire la suite

  p. 760-760

Mikhaïl Cholokhov : Le Don paisible. T. IV  ; Éditions Julliard, 1960 ; 288 pages - Jean Némo

Nous avons déjà rendu compte dans cette chronique des trois premiers tomes (I, II et III) du fameux roman soviétique sur les débuts de la révolution dans la région du Don, chez les célèbres Cosaques. Il est à craindre que ce quatrième tome ne déçoive. L’intrigue se disperse, se ralentit, devient même par instant difficile à suivre. L’auteur mélange la fiction aux souvenirs historiques, les personnages inventés aux personnages réels. Il ne semble pas que ce soit pour le plus grand bien de la conduite générale de l’œuvre. Lire la suite

  p. 760-760

Revue Défense Nationale - Avril 1961 - n° 190

Revue Défense Nationale - Avril 1961 - n° 190

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Avril 1961 - n° 190

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.