Août/Sept 1961 - n° 194

  p. 1341-1349
  p. 1350-1359

Ni les photographies lunaires, ni les véhicules pour exploration plus lointaine qui ont été dirigés vers Vénus ou qui tournent présentement autour du Soleil n’ont encore rémunéré, financièrement du moins, les dépenses assez élevées qu’on leur a consacrées. De toutes les voies où s’engage l’astronautique, il semble bien que les réalisations les plus rapidement rentables seront les satellites de télécommunications. Lire les premières lignes

  p. 1360-1372
  p. 1373-1385
  p. 1386-1404
  p. 1405-1413
  p. 1414-1433
  p. 1434-1447

DANS le cataclysme du ve siècle où devait sombrer l’Afrique romaine, la mer joua un rôle essentiel, longtemps sous-estimé. Pour revivre ce drame, si proche de nous, plantons le décor et présentons vedettes et utilités. Lire les premières lignes

  p. 1448-1460
  p. 1461-1466
  p. 1467-1473
  p. 1474-1483

Traduit de l'anglais, extrait de la revue britannique Journal of the Royal United service Institution (vol. CV, 1960).

  p. 1484-1491

Chroniques

  p. 1492-1500
  p. 1500-1508
  p. 1508-1513
  p. 1513-1517
  p. 1517-1523

Bibliographie

Claude Delmas, général Marcel Carpentier, général Pierre-Marie Gallois et Maurice Faure : L’avenir de l’Alliance Atlantique  ; (préface de Jules Romains) Éditions Berger-Levrault, 1961 ; 346 pages - Jean Némo

Quatre auteurs, qu’il n’est pas nécessaire de présenter aux lecteurs de la Revue, se sont donné pour tâche commune de définir quel pouvait être l’avenir de l’alliance atlantique. Ils se sont réparti le travail suivant leurs spécialités. Claude Delmas a tracé, en début de volume, un tableau général de l’histoire de l’Otan, sous le titre à double entente « des illusions aux réalités » ; puis, avant la conclusion, il a voulu brosser un tableau de ce que pourrait être l’avenir de l’alliance, sous un titre plus affirmatif : « L’alliance, instrument du destin des Alliés ». Le général Carpentier s’est attaché à montrer quels étaient les problèmes militaires de la défense du monde atlantique, en se limitant à la stratégie et à la technique classiques. Le général Gallois, par contre, a développé les perspectives encore bien mal connues d’une « logique de l’ère nucléaire », dont les lois diffèrent des règles communément admises. Enfin, Maurice Faure a étudié les relations entre la politique et la défense. Lire la suite

  p. 1524-1525

Pierre Miquel : Poincaré  ; Librairie Arthème Fayard, 1961 ; 640 pages - H. M.

La collection bien connue des Grandes études historiques éditées par Fayard vient de s’enrichir d’une excellente biographie du président Raymond Poincaré, due à la plume de M. Pierre Miquel, agrégé de l’Université, maître de conférences à l’Institut des Sciences politiques. Lire la suite

  p. 1525-1526

Alfred Sauvy (commenté par Pierre Brun, Georges Levard, André Malterre, Jules Milhau, André Philip, René Richard, Alexandre Verret et Pierre Mendès-France) : Le plan Sauvy  ; Éditions Calmann-Lévy, 1960 ; 220 pages - Jean Némo

Il faudrait être expert en sciences économiques et politiques, de même qu’en matière sociale, pour parler de ce petit livre, qui reproduit les articles publiés par M. Sauvy dans le journal L’Express, et les remarques faites par quelques personnalités connues. Car, plutôt qu’un plan au sens courant du terme, c’est une véritable politique que préconise l’auteur, dont on connaît les idées progressistes. Lire la suite

  p. 1526-1526

Roland Dorgelès : Sous le casque blanc  ; Éditions Albin Michel, 1960 ; 288 pages - Jean Némo

En 1941, paraissait la première édition de ce livre. C’est une réédition que l’auteur a rédigée au moment où la décolonisation s’accompagne trop souvent de sentiments de culpabilité et de honte, « réflexes conditionnés » provoqués par une propagande savante. Roland Dorgelès écrit, dans la préface rédigée pour cette nouvelle édition : « Que ces civilisés d’hier refusent, par orgueil, de reconnaître les bienfaits des Blancs, on se l’explique encore, mais comment des hommes de notre race, de notre peau, peuvent-ils renier la tâche de ceux dont ils devraient être fiers ? » Lire la suite

  p. 1526-1526

Michel Philiponneau : Géographie et action. Introduction à la géopolitique appliquée  ; Éditions Armand Colin, 1960 ; 227 pages - Jean Némo

L’auteur n’est pas un inconnu pour les lecteurs de la Revue dans laquelle il a publié des articles sur l’aménagement du territoire et la défense nationale. Lire la suite

  p. 1527-1527

Émile Servan-Schreiber : Chine Rouge, 25 ans après (1935-1960)  ; Éditions Plon, 1960 ; 271 pages - Jean Némo

Ce récit d’un voyage, de Moukden à Hong Kong, par Pékin, Shanghaï et Canton, apporte un témoignage sur la Chine Rouge, qui conclut à l’absurdité de la situation présente, dans laquelle un immense pays de 700 millions d’habitants n’est pas officiellement reconnu par la plupart des puissances occidentales. Les impressions de voyage de l’auteur sont, dans l’ensemble, favorables à l’effort gigantesque qu’accomplit le peuple chinois pour « se libérer » des traditions féodales et des servitudes d’une économie désuète. Elles résultent des comparaisons entre ce que l’auteur vit en Chine en 1935, mais aussi en URSS ces dernières années, et ce qu’il lui a été donné de visiter, sous la conduite de ses guides, en 1960. M. Émile Servan-Schreiber n’est pas de ceux qui regrettent le pittoresque d’une Chine disparue, et ses préférences vont visiblement à la Chine plutôt qu’à l’URSS. Lire la suite

  p. 1527-1527

Louis Blanc et Jacques Crétineau-Joly : Les guerres de Vendée (Grande Guerre pour Louis XVII)  ; Éditions Hachette, 1960 ; 286 pages - Jean Némo

M. Armel de Wismes a réuni dans ce livre, après une longue étude comparative, le texte des chapitres consacrés par Louis Blanc à la guerre de Vendée, dans son Histoire de la Révolution Française, et des extraits de l’Histoire de la Vendée militaire, œuvre écrite par un historien royaliste, Jacques Crétineau-Joly. Ainsi, deux thèses se trouvent opposées, le lecteur lisant le récit et les commentaires des deux auteurs se rapportant aux mêmes groupes de faits. Il peut ainsi se livrer à une appréciation des opinions présentées ; mais il serait hasardeux d’en conclure qu’il pourra atteindre la vérité, tant cette guerre de Vendée reste encore proche de nous et ne peut guère faire l’objet d’un jugement totalement objectif et impartial. Il sera peut-être par ailleurs dérouté par le style des auteurs, tous deux romantiques, et traitant l’histoire suivant des méthodes qui ne sont plus les nôtres. Lire la suite

  p. 1528-1528

Revue Défense Nationale - Août/Sept 1961 - n° 194

Revue Défense Nationale - Août/Sept 1961 - n° 194

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Août/Sept 1961 - n° 194

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.