Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Octobre 1977 - n° 370

26 août 1957 : essai réussi d'une superfusée soviétique ; 4 octobre 1957 : lancement du Spoutnik. Accédant la première à la puissance de frappe intercontinentale, l'Union soviétique en tire vis-à-vis du Tiers-Monde un prestige considérable et manifeste dès lors sa volonté de traiter en position de force avec le rival américain. La course aux armements surpuissants est ainsi lancée, la situation des rapports Est-Ouest – et par voie de conséquence celle de l'Europe – va en être profondément modifiée. Lire les premières lignes

  p. 9-24

L'agitation des contestataires dans le courant de l'hiver, la publication d'un nouveau texte constitutionnel, l'éviction de M. Podgorny, en place depuis plus de 12 ans : en cette année où l'URSS s'apprête à célébrer le 60e anniversaire de la Révolution d'Octobre, ces trois « temps forts » ont bousculé l'image de la stabilité et de l'immobilisme que présente la scène intérieure soviétique. Alors que la population est mobilisée depuis plusieurs mois pour glorifier les succès du régime, cette récente animation a suscité des réflexions et on a pu s'interroger sur la cohésion de l'équipe dirigeante et sa capacité à régler les problèmes qui se posent à elle. En fait, les thèses alarmistes qui ont circulé ici ou là semblent dépourvues de bases très solides : dans un paysage politique dominé par M. Brejnev, les réactions assez lentes des autorités face à la dissidence, les ambiguïtés de la nouvelle constitution, pour ne retenir que deux faits majeurs de ces derniers mois, reflètent davantage des compromis générateurs de durée qu’ils ne traduisent des désaccords avérés. Lire les premières lignes

  p. 25-34

Le temps n'est plus où l'hélicoptère n'était qu'un auxiliaire du commandement opérant isolément ou par quelques unités. Dès maintenant, il constitue un véritable système d'armes qui est employé en nombre au sein d'unités spécialisées soit dans la lutte antichar et l'appui-feu, soit dans l'aérotransport. Les perspectives techniques qui s'ouvrent à ces systèmes d'armes permettent le développement d'une « aéromobilité de combat » conférant au combat terrestre une nouvelle dimension. Ces perspectives incitent les états-majors des principales armées à réfléchir aux concepts d'emploi et à l'organisation des formations héliportées : c'est le cas en France du Centre de prospective et d’évaluations, organe directement rattaché au ministre de la Défense.

  p. 35-46

Une analyse des résultats des élections espagnoles du 15 juin 1977 permet de définir les conditions qui en résultent pour l'action du Premier ministre, M. Suarez, dont le parti, l'Union du centre démocratique (UCD), de création récente, a remporté une courte victoire devant le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE). Les tâches du gouvernement de M. Suarez sont avant tout de rétablir la situation économique en refrénant l'inflation et de vaincre les résistances qui, à l'extérieur, s'opposent à l'entrée de son pays, dixième puissance industrielle mondiale, dans la Communauté économique européenne.

  p. 47-58

Après l'avortement du projet d'union avec la Libye signé à Djerba en janvier 1974 mais rejeté par le gouvernement tunisien comme contraire à la Constitution, la politique tunisienne a paru quitter la scène internationale pour se consacrer aux problèmes de politique interne et économique. Mais aucun pays ne peut s'abstraire de son environnement, surtout pas la Tunisie, entourée de puissants voisins qui motivent sa vigilance. Ses rapports avec Tripoli en particulier sont envenimés par le litige à propos du partage du plateau continental dans le golfe de Gabès. De riches gisements pétroliers seraient en jeu ; leur exploitation permettrait à la Tunisie de se libérer des pressions qu'exerce sur elle la Libye en vue de l'incliner à l'union. Toutefois, le récent conflit égypto-libyen semble inciter Tripoli à adopter une attitude plus conciliante à l'égard de Tunis.

  p. 59-70

La fermeture du Canal de Suez consécutive au conflit israélo-arabe avait notablement réduit l'intérêt porté jusqu'alors à la mer Rouge. Depuis, cette voie d'eau qui relie la Méditerranée à l'océan Indien a repris ses fonctions. En même temps s'opèrent, sur la rive africaine de cette mer, des mutations politiques et se développent des conflits régionaux dont l'importance n'échappe à personne. La mer Rouge est ainsi devenue une zone d'affrontements complexes, et l'Arabie saoudite, à la tête des pays arabes modérés, déploie ses efforts pour qu'elle appartienne au monde arabe. Mais la paix – une paix arabe – a-t-elle des chances de s'y installer ? L'auteur, qui dans une précédente étude parue ici même en juillet 1977, avait analysé les facteurs entrant en feu dans la compétition pour la maîtrise du Golfe, dresse un tableau de la situation actuelle dans la Mer Rouge et tente de répondre à cette question. Lire les premières lignes

  p. 71-84

Maîtresse des débouchés du Pacifique sur l'océan Indien, membre de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), et riche en ressources naturelles qui intéressent le Japon et l'Occident, l'Indonésie est un élément important de la sécurité de l'Asie du Sud-Est et du Pacifique. D'où la question : quelle est sa solidité sur le plan interne ? Le tableau que nous trace l'auteur fournit des éléments de réponse à cette question. L'auteur est diplômée d'indonésien de l'École nationale des langues orientales vivantes.

  p. 85-96
  p. 97-104
  p. 105-122
  p. 123-133

Chroniques

Au début de cet automne, les grandes lignes de force de la politique internationale ne sont pas très sensiblement différentes de ce qu’elles étaient durant l’été. La conférence de Belgrade (qui devait établir le bilan de celle d’Helsinki, tenue il y a deux ans) n’a pas surmonté les contradictions nées des conceptions différentes que les Occidentaux et l’Union soviétique ont des « droits de l’homme ». Lire les premières lignes

  p. 135-138

États-Unis : L’abandon du bombardier stratégique B-1 Lire les premières lignes

  p. 139-142

Politique de dissuasion parce que politique de paix : ce choix qu’a fait la France en se dotant de l’arme nucléaire ne semble pas très bien compris par les analystes du Programme commun de la gauche, même lorsqu’ils se décident à prendre en compte cet armement. On peut à la rigueur gloser sur la crédibilité de notre force de dissuasion, nullement sur ce qui constitue sa raison d’être. Lire les premières lignes

  p. 143-145

La nouvelle publiée à la suite du conseil des ministres du 24 août et annonçant l’intention de la France de prendre prochainement d’importantes initiatives dans le domaine du désarmement n’a donné lieu dans la presse qu’à des commentaires assez limités, quelque peu sceptiques ou même souvent erronés. Lire les premières lignes

  p. 147-149

Les transmissions : des possibilités nouvelles Lire les premières lignes

  p. 150-152

Parmi les 70 appareils nouveaux présentés cette année au Salon aéronautique de Paris, deux avions se sont fait remarquer tant par leurs silhouettes caractéristiques et leurs performances que par le caractère compétitif que revêtaient leurs présentations. Pour la première fois, en effet, deux prototypes concurrents du programme AMST (Advanced Medium STOL (1) Transport) de l’USAF, le YC-14 de Boeing et le YC-15 de Douglas, s’affrontaient devant une foule d’observateurs internationaux avertis. Lire les premières lignes

  p. 153-158

États-Unis : Programme de constructions neuves de l’année fiscale 1978 Lire les premières lignes

  p. 159-163

Le conflit de l’Ogaden : une impasse diplomatique,
un coup de semonce pour Addis-Abeba
 Lire les premières lignes

  p. 164-171

* Le désarmement international est pour la France un problème essentiel. Il répond à sa vocation pacifique, à la tradition de sa politique extérieure et à son intérêt. Ce n’est qu’en l’absence de progrès réels dans ce domaine que la France accomplit un effort de défense dont le but est d’assurer sa sécurité et son indépendance. Lire la suite

  p. 172-173

Fondé en 1964 et devenu biennal en 1965, le Festival international du film militaire vient de se dérouler pour la huitième fois à Versailles, du 7 au 12 juillet. Cette manifestation pacifique connaît un succès toujours vivace et le nombre de pays qui y participent avec films ou photographies ne cesse de croître. La séance de clôture au cours de laquelle fut proclamé le palmarès des deux jurys a été marquée par une affluence de délégués étrangers et d’invités français particulièrement brillante, qui furent salués par le nouveau maire de Versailles. M. André Damien. Lire les premières lignes

  p. 174-176

Bibliographie

Centre d’études et de recherches d’histoire et de théories militaires : La défense nationale dans la conception roumaine  ; Éditions militaires, 1976 ; 275 pages - Y. D.

Originale et indépendante dans les orientations de sa politique extérieure, la Roumanie d’aujourd’hui ne l’est pas moins dans la conception de sa défense. C’est ce que rappelle cet ouvrage récemment paru aux éditions militaires à Bucarest. Lire la suite

  p. 177-178

François de Closets : La France et ses mensonges  ; Éditions Denoël, 1977; 367 pages - André Nolde

Le propos de François de Closets dans La France et ses mensonges est très voisin de celui d’Alain Peyrefitte dans Le mal français. Au point qu’on pourrait sans dommage intervertir les deux titres. D’ailleurs, d’après un libraire parisien, c’est le même public qui a assuré le brillant succès de ces deux best-sellers des dernières vacances. Lire la suite

  p. 178-178

André Campana : L’argent secret  ; Éditions Arthaud, 1977 ; 190 pages - J.-F. A.

S’il est un sujet mal connu, presque tabou, c’est bien celui du financement des partis politiques. D’où le titre du court mais très intéressant ouvrage d’André Campana. Aux termes d’une patiente enquête de plus de trois ans, l’auteur presque un familier pour des millions de téléspectateurs, dresse le bilan des informations et des confidences qu’il a pu recueillir aux meilleures sources. Lire la suite

  p. 179-179

André Harris et Alain de Sedouy : Les Patrons  ; Éditions du Seuil, 1977 ; 419 pages - J.-F. A.

Harris et Sédouy ont connu la célébrité en 1974 avec leur Voyage à l’intérieur du Parti communiste. Virant de bord à 180°, ils mettent maintenant le cap sur l’océan des patrons. Lire la suite

  p. 179-180

Georges Lefranc / Bernard Brizay :  Les organisations patronales en France / Le patronat  ; Éditions Fayot, 1977 ; 420 pages / Éditions du Seuil, 1977 ; 310 pages - J.-F. A.

Depuis longtemps, il existe des bibliothèques entières sur les organisations syndicales ouvrières en France, mais à peu près rien sur les organisations patronales si l’on excepte – ô paradoxe – l’ouvrage d’un auteur américain paru en 1957 (Organized Business in France par Henry Ehrmann). Dissymétrie surprenante et difficilement explicable dans une société demeurée capitaliste. Tient-elle à un manque d’intérêt ou aux obstacles, difficilement franchissables, du secret ? Lire la suite

  p. 181-181

Jacques Fauvet, en collaboration avec Alain Duhamel : Histoire du Parti communiste français 1920-1976  ; Éditions Fayard, 1977 ; 596 pages - F. M.

À quelques mois d’élections législatives dont on connaît l’enjeu, il est évidemment inutile de démontrer l’intérêt que présente la nouvelle édition complétée de l’ouvrage fondamental de Jacques Fauvet et Alain Duhamel sur l’histoire du parti communiste français. Lire la suite

  p. 181-182

Michel Droit : Les feux du crépuscule  ; Éditions Plon, 1977 ; 256 pages - André Nolde

Il n’est guère besoin de présenter au public Michel Droit, romancier, journaliste, voyageur. Il est suffisamment connu, en particulier des téléspectateurs, ne serait-ce qu’en raison des « relations privilégiées » qu’il a entretenues avec le général de Gaulle dont il fut l’un des interlocuteurs préférés lorsque le chef de l’État désirait faire passer un message aux Français par le truchement d’une interview télévisée. Lire la suite

  p. 182-183

Marianne Cornevin / Jacques Leguebe :  L’Afrique du sud en sursis / Cap sud, le pivot africain  ; Éditions Hachette, 1977 ; 288 pages / Éditions Lavauzelle, 1977 ; 254 pages - Bernard Guillerez

Voici deux livres aux points de vue diamétralement opposés. Au foisonnement de la documentation du premier correspond la rigueur des raisonnements du second. Le pouvoir blanc en Afrique du Sud est sur le déclin, nous affirme Marianne Cornevin. En conséquence, semble répliquer Jacques Leguèbe, les intérêts de l’Occident sont menacés, n’oublions par l’affaire angolaise avec l’intervention soviéto-cubaine. L’un est une analyse fouillée de la situation actuelle dans la République sud-africaine ; l’autre un panorama de l’évolution en cours dans toute l’Afrique australe et même centrale. Non seulement les intentions des deux auteurs diffèrent mais aussi le champ d’application de leur étude. Lire la suite

  p. 183-184

Georges Duby et Armand Wallon (dir.) : Histoire de France rurale. Vol. 4 : La fin de la France paysanne de 1914 à nos jours  ; Éditions du Seuil, 1977 ; 672 pages - Angelica Karolyi

Ce 4e volume clôt une remarquable série qui, tant par son contenu iconographique, statistique et documentaire que par la qualité de ses collaborateurs, la présentation et le complément bibliographique, constitue un ouvrage de référence fondamental. Ouvrage « scientifique », il se lit en fait comme un véritable roman, car on ne soupçonne pas en général la richesse de l’histoire des campagnes françaises, qu’il s’agisse de ses aspects humains, géographiques, économiques, culturels, sociaux ou politiques. Lire la suite

  p. 184-185

Yves La Prairie : Le nouvel homme et la mer (entretiens avec Maurice Bruzec)  ; Éditions Mengès, 1977 ; 305 pages - André Nolde

Nous avons tous souvent entendu dire au cours de nos études que l’avenir des nations dépendait de leur puissance maritime. Cette affirmation était essentiellement fondée sur l’étude de l’Histoire et avait donc un caractère politique et militaire. Elle est reprise par Yves La Prairie, mais à un tout autre point de vue. C’est la survie matérielle de l’humanité qui le préoccupe, beaucoup plus que la primauté de tel ou tel pays. Lire la suite

  p. 185-186

Claude de Boisanger : On pouvait éviter la guerre d’Indochine  ; Librairie d’Amérique et d’Orient, 1977; 158 pages - André Nolde

Cette sorte de déclaration liminaire, quelque peu péremptoire, qui sert de titre au petit ouvrage de Claude de Boisanger, (en fait une plaquette, plutôt qu’un livre) est heureusement atténuée et explicitée par un sous-titre plus modeste : Souvenirs 1941-1945, qui répond mieux, sinon peut-être au dessein de l’auteur, du moins à la curiosité du lecteur. En effet, si l’on a beaucoup écrit ces dernières années sur l’Indochine en guerre, force est de constater que les témoignages vécus, sérieux, documentés et objectifs sur la période précédente, au cours de laquelle ce pays s’est trouvé coupé de la métropole, sont rares ou manquent de sérénité, quand il s’agit, par exemple, du plaidoyer pro domo de l’amiral Decoux. Lire la suite

  p. 186-187

Léon Papeleux : L’amiral Canaris entre Franco et Hitler  ; Éditions Casterman, 1977 ; 222 pages - André Nolde

Cet ouvrage du critique Léon Papeleux a toutes les caractéristiques et tous les mérites d’une recherche historique documentée et scrupuleuse, qui sait s’attacher aux faits, jauger leur importance et les situer dans leur contexte, tout en restant attentive aux motivations et à la psychologie des personnages qui ont joué un rôle dans leur enchaînement. Lire la suite

  p. 187-188

Régine Pernoud : Pour en finir avec le Moyen-Âge  ; Éditions du Seuil, 1977 ; 160 pages - G. C.

Érudite et spécialiste affirmée du Moyen-Âge, Régine Pernoud remet en cause les préjugés les plus répandus concernant ces mille ans de notre Histoire, marqués dans l’opinion générale par l’indigence de ses arts, la médiocrité de ses idées et l’archaïsme de ses structures sociales. Lire la suite

  p. 188-190

Ces deux volumes, œuvre d’un conseiller-maître à la Cour des Comptes, succèdent à une publication antérieure portant sur 1870-1871 et intitulée « La défense de la France ». Avant d’en venir à la grande épreuve de la Grande Guerre, fauteur s’est attaché à rechercher les linéaments de la puissance ou du déclin de la France au cours de cette période. Lire la suite

  p. 190-190

Revue Défense Nationale - Octobre 1977 - n° 370

Revue Défense Nationale - Octobre 1977 - n° 370

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.