Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Mai 1975 - n° 344

Allocution du Premier ministre au Camp de Mailly le 10 février 1975. Lire la suite

  p. 11-15
  p. 17-26
  p. 27-36
  p. 37-50
  p. 51-63
  p. 65-76
  p. 77-88
  p. 89-95
  p. 97-106
  p. 107-126
  p. 127-136

Chroniques

  p. 137-141
  p. 142-144
  p. 145-148
  p. 149-152
  p. 153-159
  p. 160-166
  p. 167-173

Bibliographie

Raymond Bousquet : Force et stratégie nucléaire du monde moderne  ; Éditions Lavauzelle, 1974 ; 259 pages - Olivier Sevaistre

Successivement diplomate et homme politique, l’auteur cherche, en exploitant le rapport qu’il avait jadis présenté à l’Assemblée nationale sur le sujet, à nous faire connaître les interactions de la politique et de la stratégie militaire, telles qu’elles apparaissent impliquées par les récents accords soviéto-américains sur la limitation des armements stratégiques, quelle fut leur genèse et quelles peuvent en être les suites. Celles-ci lui apparaissent dangereuses et il veut nous mettre en garde contre des concessions faites par le leader du monde occidental sans contrepartie sérieuse à son avis. Lire la suite

  p. 175-175

Pierre-Bernard Cousté et François Visine : Pompidou et l’Europe  ; (préface de Jacques Chirac) Librairie de la Cour de Cassation, 1974 ; 206 pages - P. I.

L’ouvrage est présenté comme un hommage à la mémoire de Georges Pompidou. Mais en choisissant de retracer l’œuvre et la pensée européenne du Président, les auteurs donnent aussi une explication intéressante de la politique menée par les gouvernements français de la Ve République. Ils y trouvent l’occasion de dresser le bilan de la construction d’une communauté dont on sait que la « relance » est passée, ou revenue, aujourd’hui à l’ordre du jour. À cet égard, le fait que le Premier ministre, M. Jacques Chirac, ait accepté de préfacer ce livre, est révélateur de l’intérêt qui est porté à ce sujet dans les milieux politiques. Lire la suite

  p. 176-176

Michel Debré : Une politique pour La Réunion  ; Éditions Plon, 1974 ; 222 pages - Georges Vincent

Plus que l’intérêt normal d’un élu pour ses électeurs, il y a dans l’attachement à la Réunion de celui qui, depuis 1963, est le député de la première circonscription de l’île, toute l’affection qu’un homme de cœur peut nourrir pour un morceau lointain de la terre de France dont les habitants n’ont cessé de témoigner une constante fidélité à la mère-patrie. Départementalisée depuis 1946, ouverte au monde moderne depuis 1959 – date qui marque ce que M. Debré appelle l’ère de rattrapage – l’ancienne île Bourbon entame aujourd’hui une nouvelle étape de son développement qui doit la hausser à un niveau économique et social compatible avec celui de la métropole. Il faut pour cela un programme clair, à la mesure d’une France généreuse et qui, de toute façon, ne saurait décliner en se repliant sur l’Hexagone. Lire la suite

  p. 176-177

Thierry de Montbrial : Le désordre économique mondial  ; Éditions Calmann-Lévy, 1974 ; 185 pages - J. P.

Spécialiste de l’économie walrasienne, Thierry de Montbrial a jusqu’à maintenant publié des ouvrages essentiellement théoriques de haut niveau scientifique. Lire la suite

  p. 178-178

Stanley Hoffmann : Essais sur la France. Déclin ou Renouveau ?  ; Éditions du Seuil, 1974 ; 557 pages - André Nolde

L’auteur de ce livre est un jeune universitaire américain, d’origine autrichienne, aujourd’hui professeur à Harward, venu en France en 1930 et ayant fait dans notre pays toutes ses études jusqu’au supérieur y compris. Installé ensuite aux États-Unis dans les années 1950, il s’est incorporé à des équipes de chercheurs en sciences humaines, tout en continuant à collaborer à des revues françaises telles que Preuves, Esprit. Il est parfaitement bilingue et publie ses ouvrages indifféremment en français et en américain. Il s’est imprégné des deux cultures qui ont contribué à sa formation et ses observations sur la France sont d’autant plus pertinentes qu’il la connaît à fond, tout en l’observant de l’extérieur avec une optique dont les qualités et les défauts lui sont également familiers. Lire la suite

  p. 178-179

Georges Buis : Les Fanfares perdues. Entretiens avec Jean Lacouture  ; Éditions du Seuil, 1975 ; 290 pages - Georges Vincent

Un général « pas comme les autres », l’expression s’applique bien à Georges Buis qui n’a pas fait carrière mais a mené sa vie de soldat à la manière d’un joueur de rugby, bousculant hiérarchie et conformisme pour aller marquer des essais percutants. Cela l’a conduit de sa sortie de Saint-Cyr en 1934 à l’École des chars, puis au Liban en 1938 et à la France libre en 1941 pour participer avec « une pincée » d’autres à la meurtrière campagne de Syrie, à toutes les chevauchées de la 2e Division blindée vers Alençon, Paris, Strasbourg et le nid d’aigle d’Hitler au Berghof, à la reprise de pied en Indochine et à tous les combats de la décolonisation. Lire la suite

  p. 180-181

Général Vezinet : Le général Leclerc de Hauteclocque, maréchal de France  ; Presses de la Cité, 1974 ; 316 pages - André Nolde

Parmi les nombreux livres consacrés à Leclerc par ses camarades de combat, celui du général Vézinet occupe une place à part pour deux raisons principales. Lire la suite

  p. 181-182

François G. Dreyfus : Histoire des Gauches en France 1940-1974  ; Éditions Bernard Grasse, 1975 ; 378 pages - André Nolde

Les Français manifestent un goût très vif pour l’histoire politique de leur pays. Répondant à ce goût, les études et recherches en politologie foisonnent. Nous ne pensons pas seulement aux sondages qui sont récemment devenus la matière première privilégiée de toute réflexion politique, mais à une tradition bien plus ancienne de notre enseignement supérieur des sciences humaines qui a produit des maîtres aussi réputés qu’André Siegfried, Daniel Halévy, Albert Thibaudet, Raymond Aron… pour ne citer que les plus influents des dernières générations. L’ouvrage de François G. Dreyfus a été inspiré par cette tradition et il se situe parmi les meilleures contributions à cette discipline. Lire la suite

  p. 182-183

Charles Hernu : Soldat-citoyen. Essai sur la défense et la sécurité de la France  ; Éditions Flammarion, 1974 ; 258 pages - Georges Vincent

Membre du Comité directeur du Parti socialiste et président de la Convention des cadres pour l’Armée nouvelle (CCAN), Charles Hernu est l’animateur de la réflexion sur la défense au sein du « contre-gouvernement » de François Mitterrand. On connaît ses principales options en cette matière, il les a exposées à maintes reprises, non seulement dans la presse quotidienne mais aussi dans notre revue (cf. notre numéro de novembre 1974). Lire la suite

  p. 183-183

François Seydoux : Mémoires d’Outre-Rhin  ; Éditions Grasset, 1975 ; 309 pages - H. R.

Ambassadeur de France, nourri dans le sérail puisque son père était lui-même diplomate et lui aussi un spécialiste des relations franco-allemandes. François Seydoux représenta deux fois la France à Bonn et y fut l’un des artisans du rapprochement des deux pays. L’un des mérites et non des moindres de ses mémoires est précisément de nous faire revivre ces moments historiques où s’est dessinée la forme actuelle de l’Europe et de nous faire prendre conscience des difficultés qu’il fallut vaincre pour associer à ce grand dessein des peuples aux mentalités différentes et traumatisés par trois guerres fratricides. Lire la suite

  p. 184-185

Cyrus Leo Sulzberger : L’ère de la médiocrité  ; (traduit de l’américain par R. Albeck) Éditions Albin Michel, 1974 ; 545 pages - André Nolde

Ce troisième volume des mémoires de Cyrus Leo Sulzberger couvre la période 1963-1972. Il nous prévient d’ailleurs qu’il s’en tiendra là : il s’apprêterait à prendre sa retraite de « columnist » du New York Times, pour le compte duquel il « couvrait » (comme « reporter », avant d’y avoir sa rubrique attitrée) depuis près de 40 ans la politique étrangère mondiale. Lire la suite

  p. 184-185

Marcel Baudot : Libération de la Normandie  ; Éditions Hachette, 1974 ; 255 pages - P. L.

Dans la même collection M. Marcel Baudot a déjà publié une Libération de la Bretagne, il traite cette fois de la Normandie. Ses titres historiques et son rôle d’acteur comme responsable militaire de l’Eure confèrent à son ouvrage un caractère particulièrement vivant et bien documenté. Lire la suite

  p. 185-186

Guillaume Berthier de Sauvigny : La Restauration  ; Éditions Flammarion, 1974 ; 500 pages - A. B.

Voici la troisième édition du grand ouvrage que donna sur la Restauration Guillaume Berthier de Sauvigny il y a près de vingt ans. Venant après l’« épopée » de la Révolution et de l’Empire et avant les transformations décisives de la Révolution industrielle, qui donnèrent à la France son visage moderne, la Restauration reste une période mal aimée et mal connue. Avec tout l’amour du connaisseur, et toute la sympathie du professeur à l’Institut catholique, l’auteur entend lui restituer sa dignité historique en détruisant sur de nombreux points les légendes que les propagandes adverses ont tissées après 1830. Le succès non démenti de cet ouvrage nous permet de ne pas rappeler outre mesure ses qualités de composition et d’écriture, où s’allient le goût du détail, l’art du tableau et le souci d’analyses profondes. Tel qu’il est aujourd’hui, précis et ample à la fois, il constitue une somme irremplaçable. À l’occasion de cette réédition nous ne retiendrons parmi les nombreuses facettes de ce livre que les perspectives générales. Lire la suite

  p. 186-187

Josette Saleh et André Sioufi : Les 6 001 jours du Liban  ; Éditions Édouard Privat, 1974 ; 256 pages - André Nolde

Ce livre, consacré à l’histoire depuis les temps les plus lointains jusqu’à nos jours des populations installées dans l’ère géographique aujourd’hui délimitée par les frontières du Liban, n’est pas un ouvrage d’étude ou de recherche. Il fait penser à un manuel, mais non pas à un manuel scolaire : sa présentation luxueuse et surtout ses très curieuses illustrations à la plume reproduites sur papier couché (qui font penser à des dessins de Kone en moins féroce) excluent cette interprétation. Lire la suite

  p. 187-187

André Lebon : L’Asiate  ; Éditions Albin Michel, 1974 ; 251 pages - André Nolde

Quel dommage qu’André Lebon ait choisi, pour évoquer ses souvenirs d’Indochine et d’Extrême-Orient, ce langage trivial et vulgaire, émaillé des mots les plus grossiers et les plus malsonnants du parler vulgaire ! S’est-il imaginé que son récit serait ainsi plus crédible et la réalité plus fidèlement rendue ? Il a commis, croyons-nous, une erreur qui, malheureusement, risque de le desservir, en décourageant de nombreux lecteurs et en les détournant d’un livre qui est, en fait, très dense, très pertinent et profondément humain. Lire la suite

  p. 188-188

Augusto Nani et Giorgio Giogerini : Almanacco Navale 1975  ; Rivista Marittima, 1975 ; 717 pages - J.-L. C.

Publié sous les auspices de la Rivista Marittima et du Service historique de la Marine italienne, ce document est le pendant italien du Jane’s britannique et de nos Flottes de Combat. C’est un excellent ouvrage très bien documenté et illustré bien que le papier soit cette fois-ci, pour des raisons de coût sans doute, de moins bonne qualité que les années précédentes. Lire la suite

  p. 188-188

Revue Défense Nationale - Mai 1975 - n° 344

Revue Défense Nationale - Mai 1975 - n° 344

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.