Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Juillet 1975 - n° 346

Extraits d'une conférence donnée dans le cadre des Cercles universitaires d'études et de recherches gauliennes (CUERG) réunis à Strasbourg le 17, 18 et 19 mai 1975 sur le thème « De Gaulle et l'Europe ». Lire la suite

  p. 3-15

Le 7 avril 1975, peu après sa nomination aux hautes fonctions de Grand Chancelier de la Légion d’Honneur, le général d’armée de Boissieu est venu répondre aux questions que les auditeurs de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) avaient préparées à son intention quelques semaines auparavant, alors qu’ils abordaient l’étude de la défense militaire de notre pays. C’est cet échange de questions et de réponses que nous reproduisons ici sous leur forme d’origine. L'auteur a tenu à souligner au début de son intervention qu’il ne parlait plus en tant que Chef d’état-major de l’Armée de terre — son successeur étant déjà entré en fonctions — mais comme un homme ayant été responsable, pendant quatre ans, des problèmes de cette Armée. Lire la suite

  p. 17-44

Staline vit-il dans la guerre de Corée l’occasion d’éliminer Mao Tsé-toung ? Ce qui est certain, c’est que ce conflit eut des conséquences dépassant largement le cadre asiatique : il provoqua l’antagonisme sino-américain pour vingt ans, modifia la structure et l’autorité des Nations unies, accéléra la mise sur pied de la défense occidentale et posa pour la première fois le problème tactique de l’arme nucléaire. Lire les premières lignes

  p. 45-56
  p. 57-65
  p. 67-77

Le passage de la manœuvre conventionnelle à l'action nucléaire pose un problème difficile en raison des contraintes politiques auxquelles elle reste soumise et de l'incertitude quant au moment où interviendra la décision d'emploi des armes nucléaires tactiques. C'est au fond ce qui est en question ici. L'auteur s'en prend à la pratique que révèlent certains exercices dans lesquels les tacticiens plaquent sur des chevauchées blindées un épisode nucléaire dont ils seraient les seuls maures. Rappelant que l'ennemi possède lui aussi l'arme nucléaire tactique, il exhorte ces théoriciens à plus de prudence et suggère une nouvelle articulation du corps de bataille en unités centrées autour du vecteur terrestre PlutonLire la suite

  p. 79-87
  p. 89-94
  p. 95-104
  p. 105-110
  p. 111-123
  p. 125-137

Chroniques

  p. 139-144
  p. 145-148
  p. 149-156
  p. 157-161
  p. 162-165
  p. 166-169
  p. 170-175
  p. 176-177

Bibliographie

Olivier Guichard : Un chemin tranquille  ; Éditions Flammarion, 1975 ; 214 pages - André Nolde

  p. 179-179

Michel Massenet : La nouvelle gestion publique  ; Éditions Hommes et Techniques, 1975 ; 145 pages - J.-P. B.

  p. 179-181

José Fralon : L’Europe c’est fini  ; Éditions Calmann-Lévy, 1975 ; 256 pages - H. R.

  p. 181-181

Jean-Pierre Derriennic : Israël en guerre  ; Éditions Armand Colin, 1974 ; 134 pages - André Nolde

  p. 182-182

André Chamson : La Reconquête (1944-1945)  ; Éditions Plon, 1975 ; 224 pages - Georges Vincent

  p. 182-182

Amiral Lepotier : Dunkerque  ; Éditions France-Empire, 1974 ; 482 pages - Y. B.

  p. 183-183

Revue Défense Nationale - Juillet 1975 - n° 346

Revue Défense Nationale - Juillet 1975 - n° 346

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.