Novembre 1957 - n° 152

Interview du secrétaire général de l'Otan. Lire les premières lignes

  p. 1617-1625
  p. 1626-1643
  p. 1644-1651
  p. 1652-1667

L’été 1957 a été marqué sur le plan des événements mondiaux par une crise — apparemment fort grave — au sein de l’U.R.S.S. Les commentaires n’ont pas manqué pour l’expliquer. La thèse la plus couramment admise fut celle d’une victoire des « libéraux » sur les « autoritaires », c’est-à-dire d’un début de démocratisation du régime ; elle fut suivie de nombreuses autres thèses toutes plus ou moins optimistes. Lire les premières lignes

  p. 1668-1683
  p. 1684-1691
  p. 1692-1703
  p. 1704-1725
  p. 1726-7140
  p. 1741-1752
  p. 1753-1758

Comme tous les ans, le mois de septembre a vu se dérouler la réunion des gouverneurs du Fonds Monétaire International et de la Banque Internationale de Reconstruction et de Développement, tenue cette année à Washington. Au cours des dernières semaines, maints commentateurs avaient envisagé la possibilité d’un ajustement monétaire généralisé, suite à des conversations que les experts des 63 pays représentés à ces organismes ne manqueraient pas d’avoir. Lire les premières lignes

  p. 1759-1765

Chroniques

  p. 1766-1770
  p. 1770-1776
  p. 1776-1780
  p. 1781-1785
  p. 1785-1789

Bibliographie

Pierre Teilhard de Chardin : L’Apparition de l’homme  ; Éditions du Seuil, 1956 ; 378 pages - R. Bt.

On sait que le Père Teilhard de Chardin avait très peu publié de son vivant, Le Phénomène humain, dont nous avons rendu compte dans notre numéro du mois de février 1957 et le présent ouvrage sont les deux premiers volumes de ses œuvres posthumes. Dans le premier, le Père nous exposait sa « Vision du monde » ; dans celui-ci, il nous présente un certain nombre d’études qui se rapportent à l’origine de l’homme, considérée du point de vue de la paléontologie. Noter que l’on nous annonce une autre étude : La Vision du passé qui serait l’exposé du problème général de l’évolutionnisme. Sans doute, en lisant L’Apparition de l’homme peut-on regretter que sa publication n’ait pas précédé celle du Phénomène humain car elle en est comme une préface, une information préalable nécessaire. Le Haut Comité qui, pieusement, entreprend ces éditions a dû avoir de bonnes raisons d’agir ainsi. Quoi qu’il en soit, il est recommandé aux lecteurs que de tels problèmes intéresseraient, de lire en premier L’Apparition de l’hommeLire la suite

  p. 1790-1793

Pierre Lyautey : Lyautey l’Africain – Textes et lettres du Maréchal Lyautey. T. IV : 1923-1925  ; Éditions Plon, 1954 ; 345 pages - L. R.

C’est à la période de l’après-guerre, aux dernières années du gouvernement de Lyautey sur le Maroc et à la crise du Rif qu’est consacré ce dernier volume des « Lettres » de Lyautey, volume qui de tous paraîtra sans doute le plus suggestif et le plus passionnant. Il nous place, en effet, à un tournant décisif de l’histoire du Maroc moderne. La Grande Guerre vient de s’achever, la pacification s’est étendue, la mise en valeur s’est développée. Mais un Maroc nouveau se dessine déjà : les premières poussées du nationalisme se font jour tandis qu’une jeunesse que nous commençons à former s’éveille à la vie politique. Cette jeunesse, quelles satisfactions lui donner, quel avenir lui offrir ? Quels liens juridiques et administratifs convient-il de maintenir entre le Maroc et la France ? Comment diriger l’évolution d’une société en plein bouleversement ? Ce sont ces problèmes que pose Lyautey avec une lucidité inquiète et parfois pathétique. L’actualité la plus immédiate donne à ces pages une tragique résonance. Elles sont décisives pour la compréhension du drame marocain contemporain. C’est notamment dans ce volume que l’on trouvera des lettres prophétiques sur la Turquie moderne et les grandes circulaires de Lyautey datées des années 1920 et 1921, si souvent citées au cours de ces derniers mois. ♦

  p. 1793-1793

Général Lionel-Max Chassin : Bélisaire, généralissime byzantin (504-565)  ; Éditions Payot, 1957 ; 254 pages - L. R.

Bélisaire, dont le publie ne connaît généralement que l’image d’un vieillard aveugle et mendiant dans son casque, fut un des plus grands génies militaires qui n’aient jamais vécu. Général à 23 ans, vainqueur des Perses, des Vandales et des Goths, il ramena à Byzance deux rois prisonniers [Gélimaire, roi des Vanadales, et Vitigès, roi des Ostroghts], refusa une couronne impériale et, à la veille de sa mort, sauva encore sa patrie d’une dangereuse invasion des Huns. Après avoir été longtemps le favori de l’empereur Justinien, il fut mis prématurément à la retraite et termina son existence misérablement. Lire la suite

  p. 1793-1794

Jacques Arthaud : Derniers Nomades du Grand Nord. Ces hommes de 30 000 ans  ; (préface de Roger Frison-Roche) Arthaud, 1956 ; 136 pages - L. R.

Depuis une dizaine d’années, de nombreuses expéditions polaires et de multiples ouvrages de voyageurs ont attiré l’attention du public sur le Grand Nord. La relation illustrée de Jacques Arthaud n’est pas seulement le fruit d’un voyage. L’auteur n’a pas parcouru la Laponie pour en saisir uniquement l’originalité ou le pittoresque. Il a, des mois durant, partagé l’existence rudimentaire des derniers nomades du Grand Nord comme gardien de troupeaux de rennes. Et son témoignage paraîtra plus émouvant quand on saura que ces nomades sont en voie de disparition et que, d’ici peu d’années, les dernières traces de la civilisation la plus ancienne de la Terre auront totalement sombré. C’est parce qu’il a été un des derniers témoins de cette âpre existence que Jacques Arthaud a tenu à nous apporter ici, moins des images propres à satisfaire notre imagination que des documents qui fixent les caractères originaux de cette culture en régression. Lire la suite

  p. 1794-1794

Flora Armitage : Lawrence d'Arabie. Le désert et les étoiles  ; Éditions Payot, 1957 ; 338 pages - L. R.

Ni les ans, ni une brusque éruption de dénigrement n’ont amoindri la stature de T.E. Lawrence. Bien au contraire, le relief s’est accusé : la subtilité et la complexité de son caractère, la permanence de son influence sur ses contemporains et sur l’histoire contemporaine, la qualité de son œuvre littéraire. Lire la suite

  p. 1795-1795

Deux services de documentation perpétuellement mis à jour, et comportant chacun :
– un rappel historique de la formation du Conseil ;
– une étude biographique de chaque Conseiller et ses fonctions ;
– le Bureau, les différents Services, les Commissions ;
– la Préfecture de Police, la Préfecture de la Seine. ♦

  p. 1796-1796

Wilhelm von Shramm : Les généraux contre Hitler : le 20 juillet à Paris  ; Éditions Hachette, 1957  288 pages - L. R.

Ce livre évoque la grande conspiration des généraux allemands en 1944 ou plus précisément des chefs de l’armée allemande en France. Dès 1943, de nombreux généraux s’étaient convaincus que Hitler conduisait leur patrie à la ruine et qu’il fallait ou l’arrêter ou le tuer et négocier avec les Alliés de l’Ouest. Lire la suite

  p. 1796-1797

Marcel Amrouche : Terres et Hommes d’Algérie  ; Société algérienne de publication, 1957 ; 316 pages - L. R.

Abondamment illustré de documents et de cartes, cet important volume de 815 pages in-quarto, éclaire ces entretiens de citations d’historiens et d’écrivains tels que : Tacite, Tite-Live, Salluste, Ibn-Khaldoun, Stéphane Gsell, Eugène Albertini, Émile-Félix Gautier, Charles-André Julien, Georges Marcais, Henri Terrasse, Antoine de Saint-Exupéry, Albert Camus, Gabriel Audisio, Roger Frison-Roche, Federico Garcia-Lorca, Omar Khayyam, Jules Supervielle, etc. Lire la suite

  p. 1797-1798

Maurice Catoire : La Direction des Services de l’Armistice, à Vichy (1940-1942)  ; (préface du général Maxime Weygand) Éditions Berger-Levrault, 1955 ; 102 pages - L. R.

Il fallait un certain recul, le délai qui apaise les passions et les exclusives, pour exposer les rapports du gouvernement de Vichy avec l’occupant. Lire la suite

  p. 1798-1798

Revue Défense Nationale - Novembre 1957 - n° 152

Revue Défense Nationale - Novembre 1957 - n° 152

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Novembre 1957 - n° 152

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.