Juillet 1953 - n° 105

Nous sommes heureux de publier cet article que l'auteur a bien voulu rédiger à l'intention du grand public s'intéressant aux questions de Défense nationale. Après avoir brossé largement les méthodes du Vietminh, le commandant des Forces aériennes d'Extrême-Orient en déduit un certain nombre de suggestions que les hauts responsables de la conduite  de la guerre et de la politique en Indochine n'ont pas manqué de tirer, puisqu'elles ont déjà reçu un commencement d'exécution et le recevront chaque jour davantage avec la participation de plus en plus large des États Associés à l'effort de guerre commun. Lire les premières lignes

  p. 3-22

Les problèmes de la banque, relativement à la défense nationale se sont toujours posés, mais sous d’autres formes que celles qu’on leur connaît aujourd’hui. C’est en effet toute la question des rapports entre la guerre et l’argent en général. Depuis les temps les plus anciens, pour mener une guerre, il faut avoir des moyens financiers et économiques. Comment se procurer ces moyens, comment les utiliser au mieux, comment paraître riche quand on est pauvre ? Voilà le problème des rapports de la défense nationale et de la banque. Lire les premières lignes

  p. 23-37
  p. 38-47
  p. 48-58
  p. 59-65
  p. 66-71
  p. 72-83

Chroniques

  p. 84-86
  p. 87-92
  p. 92-96
  p. 97-101
  p. 101-105
  p. 105-108
  p. 109-112

Bibliographie

Général Pierre-Élie Jacquot : Essai de stratégie occidentale  ; Librairie Gallimard, 1953 ; 202 pages - B.

Voici un livre de brûlante actualité. C’est un « essai » plein d’idées neuves, qui apporte un plan et des solutions à l’angoissant problème de la défense occidentale. Lire la suite

  p. 113-113

Général Lionel-Max Chassin : L’ascension de Mao Tsé-Tung  ; Éditions Payot, 1953 ; 216 pages - Edmond Delage

Le général Lionel-Max Chassin ne se contente pas de diriger avec énergie et habileté l’action aérienne en Indochine ; il profite de son contact avec les réalités asiatiques pour éclairer un des problèmes les plus intéressants à l’ordre du jour de la politique d’Extrême-Orient : le rôle de Mao Tsé-Tung qui semble devoir tenir dans l’histoire la place d’un Lénine ou d’un Staline chinois. Lire la suite

  p. 113-114

Gabriel Ardant : Technique de l’État  ; Puf, 1953 ; 184 pages - B.

Sous ce titre général, M. Gabriel Ardant étudie le fonctionnement des Entreprises publiques et celui des Services généraux de l’État. Son étude revêt une forme critique, orientée vers le rendement, des références étant recherchées, particulièrement dans le fonctionnement des entreprises privées. L’intérêt majeur de l’ouvrage se trouve dans la partie constructive. L’auteur résume l’esprit des réformes proposées dans la formule suivante, pleine de sens : « Nécessité de faire évoluer le gouvernement des hommes vers l’administration des choses. » Lire la suite

  p. 114-114

Commandant Blanchard : « L’Aventure » et ses Terres-Neuvas  ; Éditions France-Empire, 1952 ; 315 pages - Edmond Delage

Le capitaine de frégate Blanchard a exercé le commandement de L’Aventure, escorteur de 2e classe du type frégate, détaché par la Marine nationale sur les lieux de pêche. De cette campagne, il nous donne un récit charmant, aussi vivant que documenté, où nous assistons au travail de ces durs pêcheurs de bancs sur nos chalutiers modernes. Nous sommes ici bien loin de Mon frère Yves. Leur vie est extrêmement pénible mais elle a perdu bien de son romantisme. Il n’en reste pas moins vrai que, pour un narrateur de la qualité du commandant Blanchard, il y avait matière à un excellent ouvrage où le pittoresque se marie heureusement à l’observation objective, et où nous voyons défiler des paysages aussi divers que ceux de l’océan, parfois déchaîné, ceux du Canada, de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Saint-Jean-de-Terre-Neuve et du Groenland. ♦

  p. 114-115

Jean d’Esme : De Lattre  ; Librairie Hachette, 1952 ; 254 pages - Edmond Delage

M. Jean d’Esme, à qui nous devons déjà bon nombre d’excellents ouvrages de vulgarisation sur des sujets généralement patriotiques, nous donne, cette fois, un de Lattre fort bien documenté et narré avec une élégante aisance. Il aura, croyons-nous, le plus vif succès auprès de tous nos jeunes. ♦

  p. 115-115

Général Gabriel Sabattier : Le destin de l’Indochine  ; Éditions Plon, 1952 ; 466 pages - Edmond Delage

C’est une œuvre fort importante, sur un sujet qui nous tient particulièrement à cœur, que vient de publier le général Sabattier. Il avait été préparé, par de nombreuses années de séjour comme attaché militaire à Pékin et par des missions au Japon, au rôle qu’il fut appelé, malgré lui d’ailleurs, à jouer en Indochine pendant la dernière guerre. Nommé commandant de la division du Tonkin, il prolongea la lutte contre les Japonais à la suite de leur coup de force de mars 1945 et ne passa en Chine qu’après avoir épuisé tous les moyens de combat, à la tête de très faibles forces, dans une région désolée, où se sont livrés récemment des combats acharnés. Lire la suite

  p. 115-115

Joe Ceurvorst : L’Afrique en jeep  ; Éditions contemporaine Boivin, 1952 ; 247 pages - Edmond Delage

Il était réservé à un Anversois d’une ténacité toute flamande, mais en même temps Français par sa mère, de nous raconter ses aventures en Afrique, à bord d’une petite jeepLire la suite

  p. 115-116

Prince Félix Youssoupoff : Avant l’exil 1887-1919  ; Éditions Plon, 1952 ; 310 pages - Edmond Delage

C’est un tableau élégant et pittoresque que nous donne le Prince Félix Youssoupoff de la vie de la Russie impériale avant son exil définitif, notamment avant la guerre de 1914 et la Révolution de 1917, qui causa tant de ruines dans cet immense pays déjà miné par de multiples tendances et éléments subversifs. Lire la suite

  p. 116-116

Georges Blond : L’Agonie de l’Allemagne 1944-1945  ; Librairie Arthème Fayard, 1952 ; 348 pages - Edmond Delage

Georges Blond s’était déjà imposé à l’attention par ses livres précédents : Le survivant du Pacifique, Convois vers l’URSS, Le débarquement où une verve de véritable romancier et de grand journaliste s’alliait à une documentation minutieuse. Ce sont ces mêmes qualités que l’on note dans son dernier livre sur l’agonie de l’Allemagne. Sa bibliographie contient tous les livres importants, et leur nombre est déjà grand, parus sur la dernière période de la guerre et, en outre, des dépouillements de principales revues militaires françaises et étrangères. Lire la suite

  p. 116-116

Revue Défense Nationale - Juillet 1953 - n° 105

Revue Défense Nationale - Juillet 1953 - n° 105

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Juillet 1953 - n° 105

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.