Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Juin 1985 - n° 455

Traditionnellement, tous les deux ans en mai-juin, deux manifestations prestigieuses sont l’occasion de montrer notre savoir-faire en conception et fabrication d’armements. Il s’agit de l’exposition des matériels terrestres — la Xe cette année, du 10 au 15 juin à Satory — et du salon international de l’aéronautique et de l’Espace — le XXXVIe, du 31 mai au 9 juin au Bourget —. Lire la suite

  p. 9-10
  p. 11-22
  p. 23-29

Le salon du Bourget. Une occasion de parler technique, performances, et de mesurer sans doute aussi la vigueur de notre industrie aéronautique, importante pour notre économie, importante pour notre défense ; car il y a couplage étroit entre cette industrie et notre propre aviation militaire. Mais par-delà la seule technique et les seules performances, c’est le moment d’évoquer aussi la situation de nos forces aériennes face aux contraintes de leur éventuel engagement. Il faut alors parler de qualité des matériels certes, mais également de nombre et de tactique. Lire les premières lignes

  p. 31-40

Chargée de recherches à l'Institut français des relations internationales (Ifri), l'auteur nous livre ici ses réflexions sur la réactivation de l'Union de l'Europe occidentale (UEO), et analyse en particulier très complètement les facteurs d'incertitude qui entourent ce processus de renforcement de l'identité européenne.

  p. 41-52

Le sujet est d'actualité, provoque bien des polémiques, et ce n'est sans doute pas le remplacement de Konstantin Tchernenko par Mikhaïl Gorbatchev, qui modifiera fondamentalement les données. Mais cet article a l'immense qualité de nous présenter un bilan de toutes les conversations qui ont eu lieu depuis plusieurs décennies sur la maîtrise des armements. De plus, l'auteur nous fait une excellente synthèse des psychologies qui s'affrontent dans ce dialogue Est-Ouest.

  p. 53-77

Chargé de la réglementation et du contrôle des matériels de guerre, l'auteur  nous livre une étude très complète et très claire sur la législation dont ces matériels font l'objet. Même s'il reconnaît que ce régime a fonctionné jusqu'ici de façon satisfaisante, il estime néanmoins qu'avec les progrès technologiques et l'apparition d'armes et de systèmes d'armes n'ayant rien de commun avec ceux d'antan, il serait nécessaire de modifier cette législation. En outre, cet article vient à point nommé après celui de Bertrand Warusfel sur les exportations stratégiques, paru dans la revue en février 1985.

  p. 79-88

L'auteur, spécialiste de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE), nous avait donné, en juin dernier, ses impressions sur les perspectives de la Conférence de Stockholm qui avait inauguré ses travaux le 17 janvier 1984. Dans cet article, il fait le point un an après, au début de la phase « négociatoire ».

  p. 91-108

En février 1984, l'auteur avait livré un excellent article sur Gandhi. Il présente ici ses réflexions sur l'histoire indienne récente et sur ce personnage énigmatique qu'est Rajiv Gandhi, « l'héritier ».

  p. 109-126

La chronique « défense dans le monde » est remplacée ce mois-ci par cet excellent article sur le Tchad, pays qui semble ne plus mobiliser notre intérêt depuis quelques temps.

  p. 127-138

À partir des ouvrages d'Yves Boyer, « Les forces classiques américaines » in Cahier n° 34 de la Fondation pour les études de défense nationale (FEDN) et de François de Rose, Comité ESECS et Yves Boyer : Nouvelles technologies et défense de l’Europe (Institut français des relations internationales, Ifri), tous deux publiés aux éditions Économica. Le titre de cette chronique renvoie au livre de Raymond Aron, Le grand débat (Calmann-Lévy, 1963). Lire les premières lignes

  p. 141-144

L'auteur nous donne, non seulement une définition de la tribologie, terme encore peu répandu, mais de plus un aperçu très complet des multiples domaines intéressés par cette science « ayant l'âge de ses instruments de mesure » et dont l'avenir est particulièrement prometteur.

  p. 145-154
  p. 155-164

Chroniques

Si les membres de l’Union de l’Europe occidentale, ne disconviennent guère de la nécessité pour eux de renforcer leur cohésion, ainsi qu’il en a été décidé à Rome à l’automne 1984, ils ne cessent cependant de réagir en ordre dispersé face aux problèmes de l’heure. On vient encore de s’en rendre compte à Bonn fin avril 1985. N’eut-il pas été satisfaisant de voir les ministres des Affaires étrangères adopter une attitude commune, aussi bien en ce qui concerne leur éventuelle participation aux recherches sur l’IDS (Initiative de défense stratégique) du président Ronald Reagan qu’à propos du projet Eurêka qui venait de leur être soumis par le gouvernement français ? Or, il n’en fut rien. Lire les premières lignes

  p. 165-168

• Dans le numéro de novembre 1984 de la Revue universelle (7, rue Léon Bonnat - 75016 Paris), le colonel Henry Varnier, magistrat militaire honoraire, compare le nouveau système de juridiction des militaires avec l’ancienne organisation des TPFA (Tribunaux permanents des forces armées). Il rappelle que cette organisation profondément refondue de 1953 à 1965, donnait toute satisfaction, parce qu’elle répondait au souci de faire juger par leurs pairs les personnels coupables d’infractions purement militaires (désertion, refus d’obéissance, mutilation volontaire), et à « la nécessité d’une justice parfaitement comprise par ceux auxquels elle est rendue. Lire les premières lignes

  p. 169-173

La pâture n’a pas fait défaut aux chroniqueurs spécialisés ces derniers temps. Avant même d’avoir modifié à sa guise son entourage, M. Gorbatchev prenait l’initiative d’un moratoire de 6 mois concernant le déploiement des SS-20. Puis il y eut l’émission télévisée d’Yves Montand : « la guerre en face ». Enfin, la suggestion du président Mitterrand de promouvoir l’Europe de la haute technologie a aussitôt été placée dans la perspective de la guerre des étoiles par l’ensemble des commentateurs débordant le cadre même du projet. Lire les premières lignes

  p. 174-178

S’il y a vraiment consensus entre les Français au sujet de la défense telle qu’elle est conçue aujourd’hui, quelle motivation pouvait animer les organisateurs de l’émission télévisée de FR3 le 18 avril 1985 ? Voulaient-ils souligner le décalage qui existe en fait entre le discours officiel, générateur de ce consensus tranquille, et la réalité menaçante ? Par la voix et le charisme d’un chanteur célèbre, voulaient-ils réveiller un patriotisme que nos enfants vont réapprendre avec « La Marseillaise » et les leçons de civisme ? Lire les premières lignes

  p. 179-183

L’École supérieure de guerre interarmées
Article rédigé avec la collaboration de la direction des études de l’ESGI Lire les premières lignes

  p. 184-187

Coup d’œil sur les marines d’Amérique latine Lire les premières lignes

  p. 188-191

L’entraînement aérien est coûteux surtout s’il ne débouche pas sur un succès au brevet de pilote ; d’autre part il est difficile de prévoir le taux de réussite au stade de la sélection, d’où l’importance de choisir un appareil bien adapté à l’entraînement de base. S’il est trop facile, les élèves pilotes de faible niveau ne seront éliminés qu’à un stade ultérieur, donc plus coûteux, mais il s’adresse à des jeunes sans expérience, possédant un tempérament fougueux, et à ce titre il doit être capable de pardonner bien des erreurs. Lire les premières lignes

  p. 192-194

Nigeria : un État qui conserve du poids malgré ses déficiences Lire les premières lignes

  p. 195-202

* L’Union soviétique applique dès aujourd’hui un moratoire sur le déploiement de ses missiles de portée moyenne. Elle suspend la réalisation des autres contre-mesures en Europe. Ce moratoire est valable jusqu’en novembre 1985. La décision que nous prendrons après cette date dépendra des États-Unis : suivront-ils oui ou non notre exemple et arrêteront-ils le déploiement de leurs missiles de moyenne portée en Europe ? Lire la suite

  p. 203-204

Revue Défense Nationale - Juin 1985 - n° 455

Revue Défense Nationale - Juin 1985 - n° 455

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.