Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Décembre 1994 - n° 559

Défense et sécurité intérieure

  p. 5-14
  p. 15-26
  p. 27-37
  p. 39-43

Repères - Opinions - Débats

  p. 45-61
  p. 63-70
  p. 71-83
  p. 85-97
  p. 99-106
  p. 107-114
  p. 115-127
  p. 129-136
  p. 137-151
  p. 153-166

Chroniques

  p. 167-174
  p. 175-176
  p. 177-178
  p. 179-182
  p. 183-186
  p. 187-191

Bibliographie

Bruno Tertrais : L’arme nucléaire après la guerre froide  ; Éditions Économica, 1994 ; 274 pages - Marcel Duval

Voici un livre a priori fort intéressant, puisqu’il se propose d’examiner quel pourrait être le rôle de l’arme nucléaire dans le nouvel environnement international, comment les évolutions technologiques en cours pourront transformer les conditions d’exercice de la dissuasion, et dans quelle mesure celle-ci pourrait jouer vis-à-vis des nouvelles puissances nucléaires. À toutes ces questions, il apporte des éléments de réponse, basés sur une très solide documentation, avant d’analyser la place que pourrait occuper le nucléaire dans la sécurité de l’Europe, ainsi que les voies et moyens possibles d’une éventuelle dissuasion européenne. Publié dans la collection « Stratégies et technologies », qui réunit les ouvrages du Centre de recherches et d’études sur les stratégies (Crest) de l’École polytechnique, et que dirige Yves Boyer, son auteur est Bruno Tertrais, qui a été directeur de la commission des affaires civiles à l’Assemblée de l’Atlantique Nord et est maintenant chargé de mission à la Délégation aux affaires stratégiques (DAS) du ministère de la Défense. Lire la suite

  p. 192-195

Taslima Nasreen / Taslima Nasreen : Lajja / Femmes manifestez-vous  ; Stock, 1994 ; 287 pages / Éditions des femmes, 1994 ; 106 pages - Claude Le Borgne

C’est encore de l’Inde (ou de ses franges), dont nous faisons bien facilement le pays de la non-violence, que nous vient le scandale ; non pas celui que créerait un nouvel écrivain provocant, mais la folie furieuse que celui-ci déclenche chez les attardés de l’islam. Après Salman Rushdie (1), Indien d’origine cloué au pilori, voici Taslima Nasreen, réfugiée du Bangladesh. La comparaison, pourtant, ne saurait être poussée très loin : Rushdie est citoyen britannique, Nasreen fort attachée à son Bengale natal ; le premier est auteur de talent, la seconde se dit elle-même, dans la lettre qu’elle a adressée, dans les circonstances que l’on sait, à notre Bernard Pivot, « modeste écrivain » ; Salman Rushdie est un provocateur, dont la provocation érudite se cache sous la fiction, Taslima Nasreen milite très ouvertement pour l’indifférence religieuse et les droits des femmes ; l’auteur des Versets sataniques a déclenché les foudres de l’imam Khomeyni, l’auteur de Lajja les « fatwas » mal assurées de groupements islamistes locaux. Reste que le courage dont a fait preuve, depuis plusieurs années, Taslima Nasreen en son combat mérite l’hommage contrarié qu’on lui a rendu en France à l’occasion de la publication chez nous de deux de ses ouvrages. Lire la suite

  p. 195-197

Marie-Hélène Labbé : L’arme économique dans les relations internationales  ; Puf, 1994 ; 128 pages - Pierre Morisot

« Forme médiane et souple de pression, entre les protestations diplomatiques, nécessairement limitées, et l’action militaire, toujours périlleuse », tout est dit ou presque en cette heureuse formule qui ouvre ce petit livre, clair, enlevé et vite lu malgré sa densité. Lire la suite

  p. 197-198

Henri Prévot : La France : économie, sécurité  ; Éditions Pluriel-Hachette, 1994 ; 276 pages - Michel Klen

L’effondrement de l’empire soviétique, la chute du mur de Berlin et la fin de la guerre froide semblaient avoir ouvert une nouvelle ère de paix mondiale dont les grandes puissances non communistes (États-Unis, Japon, Europe de l’Ouest) pouvaient immédiatement tirer, concernant leur sécurité, les « dividendes ». Le triomphe de la démocratie libérale à l’occidentale était censé fournir à la planète entière le modèle capable d’apporter à tout État qui voudrait bien s’en inspirer la solution de ses problèmes intérieurs. À ces certitudes politiques se sont ajoutées des convictions économiques qui se sont appuyées sur la supériorité écrasante des systèmes libéraux sur les systèmes socialistes et ont trouvé leur couronnement dans l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) sur la circulation des marchandises et la libre concurrence. Lire la suite

  p. 198-199

Robert Genty : Ultimes recours pour Diên Biên Phu, 1953-1954  ; L’Harmattan, 1994 ; 159 pages - Michel Klen

De nombreux ouvrages ont été écrits sur la bataille de Diên Bien Phu. Toutefois, le livre de Robert Genty présente un caractère original et exceptionnel, car il révèle un aspect de la guerre d’Indochine qui est resté secret pendant quarante ans. Cet ancien colonel de l’Armée de l’air, affecté en 1954 au Comité d’action scientifique de défense nationale (CASDN) fut en effet chargé par le général Navarre, commandant le corps expéditionnaire français en Extrême-Orient, de trouver des méthodes révolutionnaires pour tenter de sauver une situation désespérée. D’une manière extrêmement vivante et détaillée, l’auteur nous explique comment il réalisa des opérations de « pluie provoquée » sur la périphérie de la tristement célèbre cuvette, afin de modifier la contexture des trous de bombes et de perturber ainsi le ravitaillement des troupes Viêt-Minh qui investissaient le camp retranché. Lire la suite

  p. 199-199

Revue Défense Nationale - Décembre 1994 - n° 559

Revue Défense Nationale - Décembre 1994 - n° 559

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Décembre 1994 - n° 559

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.