Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Août/Sept 1994 - n° 556

Colloque - L'Amérique latine (II)

  p. 9-16
  p. 17-36
  p. 37-45

• Le métis n’est pas uniquement caractérisé par son appartenance ethnique mais encore plus par des facteurs culturels. Un Indien en voie d’assimilation est un métis. Alors si nous les comptons d’une manière globale, nous constatons que le continent est proprement indien, exception faite du Sud : Argentine, Uruguay, Chili et sud du Brésil. Comment se fait-il que les Blancs continuent à avoir la haute main sur ces pays ? Ils constituent la nomenklatura et cela depuis pratiquement deux cents ans, depuis l’indépendance. Cela n’a pu se faire que grâce à leur intelligence politique. Cette nomenklatura a pris en main les finances, l’économie. De plus, l’habitude s’est prise dans ces pays de dévaloriser ce qui est national et de se plonger dans le cosmopolitisme. Celui-ci est ainsi devenu une arme aux mains de la nomenklatura pour assurer sa puissance. Comme, d’autre part, la religion, la langue et l’État ont été importés par cette oligarchie, l’ensemble de la population a été réduite à un état de dépendance. Lire la suite

  p. 47-50

Repères - Opinions - Débats

  p. 51-58
  p. 59-70
  p. 71-77
  p. 79-90
  p. 91-98
  p. 99-111
  p. 113-121
  p. 123-140
  p. 141-151

Chroniques

  p. 153-156
  p. 157-166
  p. 167-169
  p. 170-174
  p. 175-177
  p. 178-181
  p. 182-184
  p. 185-188

Bibliographie

Jean-Pierre Daviet : Eurodif : histoire de l’enrichissement de l’uranium  ; Fonds Mercator, 1994 ; 368 pages - Marcel Duval

Ce livre aurait répondu à un des souhaits de Pierre Guillaumat, puisque, lorsque nous avons entrepris nos recherches pour reconstituer l’histoire de l’arme nucléaire française, il nous avait confié l’intérêt qu’il portait à celle des entreprises industrielles, ajoutant : « C’est très difficile d’écrire l’histoire d’une entreprise, puisqu’y interviennent l’influence de l’économie, de la géographie, des ministres de tutelle, la façon dont les décisions ont été prises, les erreurs qui ont été commises… » C’est pourtant à cette tâche ardue que, sous l’impulsion de Jean-François Petit alors président du directoire d’Eurodif, s’est consacré longuement Jean-Pierre Daviet, professeur à l’École normale supérieure de Cachan, afin de reconstituer l’histoire de cette grande entreprise européenne qui produit plus du quart de l’uranium enrichi destiné aux réacteurs électronucléaires du monde entier. Lire la suite

  p. 189-192

Marcel Bigeard : De la brousse à la jungle  ; Éditions Hachette-Carrère, 1994 ; 285 pages - Michel Klen

Un livre du général Bigeard est toujours un événement. Après l’énorme succès de Pour une parcelle de gloire (1976), cet officier prestigieux nous relate ici son extraordinaire parcours de soldat pendant plus de trente ans de « brousse », puis ses étonnantes treize années passées dans la « jungle » politique. Lire la suite

  p. 193-193

Philippe Decraene et François Zuccarelli : Grand Sahariens  ; Éditions Denöel, 1994 ; 270 pages - Claude Le Borgne

Le tiers-mondisme n’est plus à la mode, mais il y a des rechutes : les pénitents du colonialisme sont comme des enfants mal consolés et, devant les malheurs nouveaux de l’Afrique, « le sanglot de l’homme blanc » (1), parfois, leur remonte à la gorge. Aussi doit-on saluer l’œuvre salubre de Philippe Decraene et François Zuccarelli. Avec l’autorité du premier, professeur des universités et directeur du Centre des hautes études sur l’Afrique et l’Asie modernes, et du second, haut fonctionnaire praticien de l’Afrique, les deux auteurs restituent, dans sa grandeur, ses excès et ses charmes, la geste des Sahariens français. Lire la suite

  p. 194-195

Jean-Claude Monet : Polices et sociétés en Europe  ; La Documentation française, 1993 ; 338 pages - Claude Le Borgne

Le commissaire divisionnaire Monet signe ici un des premiers ouvrages d’une collection intitulée « Vivre en Europe ». La notion de police à la disposition du pouvoir central ne s’est imposée qu’assez tardivement. L’institution reste hétérogène et ses missions sont multiples. Ainsi qu’il apparaît dès la préface, rédigée par un spécialiste britannique et fort élégamment traduite, parler de polices au pluriel n’est pas simple boutade de journalistes. Une forte diversité marque l’organisation, rendue encore plus complexe dans les États fédéraux : « Rien n’est moins monolithique, plus divisé, traversé par des conflits de pouvoir internes et des rivalités chroniques ». Le sentiment de légitimité est un souci majeur : la police a « besoin du soutien et de la collaboration du public », tout en étant l’œil du pouvoir. Détentrice de l’information et de la force, elle « entretient des rapports ambigus avec la démocratie ». Lire la suite

  p. 195-196

Gérard-François Dumont : Économie urbaine ; villes et territoire en compétition  ; Éditions Litec, 1993 ; 295 pages - Pierre Descroix

Gérard-François Dumont a commencé une carrière d’écrivain il y a tout juste vingt ans par deux ouvrages économiques sur La force de vente de l’entreprise (1973) et Efficience et dimension des banques (1975). Puis, avec La France ridée (1979 ; réédition Hachette, collection « Pluriel », 1986) qui est devenu un classique, l’économiste s’est tourné également vers la démographie et les questions de la famille. De ses deux derniers livres, l’un, Le Festin de Kronos (1991), porte le sous-titre très explicatif : Essai sur la réalité et les enjeux des évolutions sociologiques en Europe, et rappelle l’histoire des concepts philosophiques qui amènent l’Europe à faire disparaître ses propres enfants, comme le faisait Kronos, le père d’un Jupiter sauvé par l’amour et la ruse de sa mère. Puis Démographie (Dunod, Paris, 1992) est sous-titré Analyse des populations et démographie économique. C’est un traité purement scientifique, ce qui a été parfois reproché à l’auteur par ses propres amis. Cependant, il y a un temps pour chaque chose, et pour pouvoir agir en un domaine précis, il faut avoir posé avec exactitude les bases de départ. Gérard-François Dumont se plaçait rigoureusement dans son rôle de professeur en rédigeant cette DémographieLire la suite

  p. 197-197

Georges Croulebois : Pont libre  ; Éditions Les Sept Vents, 1993 ; 339 pages - Jérôme Pellistrandi

Dans ce livre, l’auteur, ancien de l’aéronavale, retrace l’histoire des huit porte-avions français, du Béarn, le pionnier, au Charles-de-Gaulle, le futur bâtiment majeur de notre Marine. Dans cinq chapitres, nous voyons comment la composante aéronavale est devenue vitale pour la défense de nos intérêts dans le monde. Lire la suite

  p. 198-198

Revue Défense Nationale - Août/Sept 1994 - n° 556

Revue Défense Nationale - Août/Sept 1994 - n° 556

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Août/Sept 1994 - n° 556

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.