Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Décembre 1997 - n° 593

Des relations franco-allemandes

  p. 5-10
  p. 11-19
  p. 20-29
  p. 30-43

Repères - Opinions - Débats

L'auteur explique pour quelles raisons il est nécessaire que la France conserve et améliore en qualité un armement nucléaire strictement suffisant. Il nous présente aussi les difficultés que nous pouvons rencontrer dans la mise en œuvre de cette politique. Lire la suite

  p. 44-54

Les interventions de nos forces armées se sont récemment multipliées en raison de la recrudescence de crises extérieures à la résolution desquelles nous devions participer. L'auteur appelle notre attention sur le vide juridique concernant ces opérations, situation à laquelle il est urgent de remédier. Lire les premières lignes

  p. 55-64
  p. 65-71
  p. 72-79
  p. 80-88
  p. 89-95
  p. 96-108
  p. 109-116
  p. 117-129
  p. 130-138

Chroniques

  p. 139-144
  p. 145-156
  p. 157-162
  p. 163-167
  p. 168-171
  p. 172-176
  p. 172-179
  p. 180-182
  p. 183-187

Bibliographie

Thierry de Montbrial et Pierre Jacquet (dir.) : Ramses 98 : synthèse de l’évolution du monde  ; Ifri, Dunod, 1997 ; 298 pages - Marcel Duval

Comme le veut une tradition maintenant bien établie, Ramses 98 est donc venu au monde en octobre dernier. Nos lecteurs savent qu’il ne s’agit pas d’un nouvel avatar du pharaon actuellement à la mode, mais du Rapport annuel mondial sur le système économique et les stratégies que publie chaque année, sous la direction de Thierry de Montbrial et de Pierre Jacquet, l’Institut français des relations internationales (Ifri). Comme précédemment, ce rapport comporte trois parties, dont les deux premières concernent, respectivement, l’analyse de la situation internationale dans les domaines politique et économique ; mais sa troisième partie, qui traditionnellement analysait en profondeur un sujet d’actualité (autrefois le Ramses a comporté une quatrième partie thématique), nous offre cette année une surprise, en nous présentant trois « débats », toujours sur des sujets d’actualité. Lire la suite

  p. 188-190

Pierre Lacoste : Un amiral au secret  ; Éditions Flammarion, 1997 ; 220 pages - Michel Klen

L’ouvrage de l’amiral Lacoste constitue l’un des grands événements littéraires de l’automne 1997. Douze ans après le scandale du Rainbow Warrior, l’ancien patron de la DGSE révèle tous les dessous de l’opération qui a secoué les services de renseignements français. La décision de couler le navire de l’organisation Greenpeace est prise le 19 mars 1985 par le ministre de la Défense Charles Hernu qui demande au directeur des services secrets « de mettre en œuvre les moyens de la DGSE pour interdire au mouvement Greenpeace de réaliser ses projets d’intervention contre les prochains essais nucléaires français à Mururoa ». La mission est alors confiée aux spécialistes du service « action ». Compte tenu des délais (les essais nucléaires devaient avoir lieu en juillet) et de multiples impératifs techniques, il fut impossible d’agir avant que le Rainbow Warrior n’arrive à Auckland. Le sabotage fut donc décidé dans la rade du port néo-zélandais. Selon l’auteur, le président de la République fut informé de l’opération le 15 mai 1985. Après la confirmation de l’ordre du ministre de la Défense le 4 juillet, le « bateau écologique » est finalement coulé le 10 juillet au lieu prévu. L’arrestation du « couple Turenge » deux jours plus tard marque alors le point de départ de ce qui va devenir l’affaire GreenpeaceLire la suite

  p. 190-191

Bernard Lavarini : Vaincre sans tuer, du silex aux armes non létales  ; (préface d’Henri Conze) Stock, 1997 ; 270 pages - Claude Le Borgne

Couramment employée, l’expression armes « non létales » n’est pas heureuse. Sans doute nous vient-elle de l’américain lethal, plus général que notre létal qui n’a d’acception que médicale. Il est vrai que mortel, dans son ambiguïté, ne conviendrait qu’à demi. Comprenons donc qu’il s’agit d’armes qui ne tuent point. W.J. Perry, secrétaire à la Défense, en donne, dans une directive de juillet 1994 que l’auteur a le bon goût de citer intégralement, une définition précise et modeste : armes conçues pour « frapper d’incapacité (incapacitate) le personnel et le matériel, tout en réduisant au minimum les pertes humaines et les dommages collatéraux aux biens et à l’environnement ». Lire la suite

  p. 192-193

Jean-Gérard Nay : Manager au Japon, un itinéraire  ; L’Harmattan, 1994 ; 207 pages - Pierre Morisot

La relative fragilité de nos positions économiques au pays du Soleil-Levant est souvent attribuée au fait que l’homme d’affaires français va à Tokyo faire trois petits tours, esquisser deux courbettes et avaler un doigt de saké, puis s’en retourne bien vite vers la mère patrie, persuadé d’avoir pénétré l’âme japonaise en son tréfonds. On ne peut faire ce reproche à Jean-Gérard Nay, qui a passé huit années là-bas et y a fait preuve d’un indéniable don d’observation. Lire la suite

  p. 193-194

Yahia Rahal : Histoires de pouvoir  ; Casbah éditions, Alger, 1997 ; 167 pages - Pierre Morisot

Un général en retraite amer et désireux d’exprimer sa rancœur, le fait est banal même s’il ne se produit pas forcément en « quarteron ». De la part d’un confrère algérien, premier pilote de son armée de l’air, ferraillant tous azimuts en 1997 contre l’exercice du pouvoir dans son pays, dans un livre en vente tout à fait libre, voilà qui est plus rare et témoigne d’une liberté d’expression qu’on aurait pu croire plus restreinte. Lire la suite

  p. 194-195

Nicole Grimaud : La Tunisie à la recherche de sa sécurité  ; Puf, 1995 ; 222 pages - Michel Klen

Avec une superficie de 163 610 kilomètres carrés, la Tunisie est, de très loin, le moins vaste des États de l’Afrique du Nord. De surcroît, l’effectif de sa population (9 millions d’habitants) atteint à peine le tiers de celui du Maroc ou de l’Algérie. L’ancien protectorat français (indépendant en 1956) apparaît ainsi comme une nation de taille modeste qui ne dispose que d’une maigre partie du Sahara et qui doit tenir le plus grand compte de ses voisins (l’instable Algérie et l’imprévisible Libye). D’où le dilemme fondamental : comment un petit État qui possède peu de ressources naturelles (oliviers, blé et phosphates) peut-il assurer sa sécurité sans compromettre son développement ? C’est à cette question que tente de répondre Nicole Grimaud dans son ouvrage très documenté sur l’histoire contemporaine de la Tunisie. Directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationales (Ceri) de la Fondation nationale des sciences politiques, elle est surtout connue pour être une grande analyste des problèmes du Maghreb. Son ouvrage sur la Politique extérieure de l’Algérie (Karthala, 1984) a eu un grand succès dans les milieux universitaires et les cercles spécialistes des questions africaines. Dans ce livre intéressant, le lecteur retiendra en particulier les chapitres consacrés aux « Impedimenta de la guerre d’Algérie », à la menace libyenne et surtout au face-à-face des deux chefs historiques, de Gaulle et Bourguiba, dans la tragique affaire de l’évacuation de Bizerte (juillet 1961). Lire la suite

  p. 195-196

Georges Walter et Pedro Nguyen Long : La montagne des parfums  ; Éditions Robert Laffont-Phébus, 1996 ; 459 pages - Michel Klen

Grâce au récit biographique d’un vietnamien au destin exceptionnel, cette saga indochinoise analyse les principaux événements qui ont marqué l’histoire bouleversante de l’ancienne colonie française du Sud-Est asiatique. Les liens affectifs entre nos deux pays ont commencé au XVIIe siècle lorsque le jésuite français Alexandre de Rhodes mit au point au Vietnam un système d’écriture (appelé quôc ngu) qui remplaça les caractères chinois par les lettres occidentales. Cet élément culturel a incontestablement permis à l’État indochinois de s’ouvrir vers l’extérieur. Après une période de colonisation bénéfique pour les deux parties, les relations franco-vietnamiennes entrent dans une phase tragique avec la première guerre d’Indochine. Lire la suite

  p. 196-198

Revue Défense Nationale - Décembre 1997 - n° 593

Revue Défense Nationale - Décembre 1997 - n° 593

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Décembre 1997 - n° 593

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.