La logistique

  p. 3-12
  p. 13-24
  p. 25-35

Repères - Opinions - Débats

  p. 36-45
  p. 46-56
  p. 57-64
  p. 65-81
  p. 82-90
  p. 91-95
  p. 96-112
  p. 113-124
  p. 125-137
  p. 138-150

Chroniques

  p. 151-154
  p. 155-167
  p. 168-171
  p. 172-176
  p. 177-179
  p. 180-183
  p. 184-186
  p. 187-190

Bibliographie

Georges Charpak & Richard Garwin : Feux follets et champignons nucléaires  ; Odile Jacob, 1997 ; 381 pages - Marcel Duval

Nos lecteurs sont probablement nombreux à avoir vu sur le petit écran Georges Charpak, qui est prix Nobel de physique et membre de l’Académie des sciences – et a en outre fort belle allure –, présenter cet ouvrage, puisqu’il fut accueilli à cette fin dans les émissions Ex-Libris et Bouillon de culture. En particulier pour cette dernière, les débats furent assez confus par suite de la pugnacité des opposantes « écologistes », aussi convient-il probablement de revenir sur le contenu de ce livre, pour essayer d’en dégager, à l’usage d’un public plus éclairé, ses moments forts, et aussi ceux qui le sont moins car il y en a. Auparavant, soulignons que le livre a été écrit en collabo­ration avec Richard Garwin, membre lui aussi de l’Académie des sciences de son pays, les États-Unis, et par ailleurs l’un des « scientistes » qui ont le plus contribué aux programmes militaires américains depuis leur début, mais qui en est devenu, sur le tard, un farouche adversaire. Disons aussi tout de suite que ce livre a été écrit à « deux voix », puisque, dans les cas assez rares où les deux coauteurs ne sont pas d’accord, Garwin s’y exprime seul. Précisons enfin à quoi font allusion ces « feux follets » qui figurent dans le titre : il s’agit des « superstitions qui (d’après les auteurs) infectent les débats publics sur l’avenir du nucléaire ». Lire la suite

  p. 191-193

Alexandre Popovic et Gilles Veinstein (dir.) : Les voies d’Allah – Les ordres mystiques dans le monde musulman, des origines à aujourd’hui  ; Fayard, 1996 ; 711 pages - Claude Le Borgne

Ce livre est un monument. Vingt-six collaborateurs ont contribué à son érection, parmi lesquels un Anglais, trois Américains, un Hollandais et un Sénégalais. On relèvera le nom de Michel Chodkiewicz, ancien directeur des éditions du Seuil, chantre d’Ibn Arâbi et lui-même musulman. Sans doute le volume de l’ouvrage et son prix l’éloigneront-ils des étagères privées. Il trouvera sa place dans les bibliothèques sérieuses où appendice, annexes, bibliographie, chronologie et index, sans oublier un précieux « petit dictionnaire du soufisme » lui serviront de droits d’entrée. Lire la suite

  p. 193-195

Valéry Rousset : La guerre à ciel ouvert – Irak 1991  ; Addim, 1996 ; 316 pages - Pierre Morisot

Pour être pleinement sincère, nous avons abordé ce livre sans enthousiasme, pensant y trouver un énième récit exaltant le génie « schwarzkopfien » et la gloire tirée d’un Austerlitz occidental magnifié à la mesure de la rareté du fait. À la suite de la préface du général Forget qui note en passant les « titres pittoresques et évocateurs » des dix-sept chapitres, nous avons suivi avec un intérêt certain la relation du pilonnage aérien « le plus brutalement efficace de l’histoire ». Lire la suite

  p. 195-196

Michel Poniatowski : Mémoires  ; Éditions Plon-Le Rocher, 1997 ; 369 pages - Michel Klen

De nombreux lecteurs seront conquis par le premier tome des mémoires de Michel Poniatowski, qui a été un témoin privilégié des grands événements de l’histoire de France au cours des cinquante dernières années. Les moments forts de son existence particulièrement active commencent pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’il est incorporé dans les chantiers de jeunesse. Puis c’est le passage mouvementé en Espagne après la débâcle de juin 1940, le séjour au Maroc et l’engagement dans le 1er bataillon de choc. Le nouveau soldat rejoint les maquis de la Résistance après avoir été parachuté dans la Drôme à la fin du mois de juillet 1944. Après ces nombreuses péripéties qui lui ont forgé une âme de combattant, Michel Poniatowski entre à l’ENA au lendemain de la guerre. Lire la suite

  p. 196-197

Hubert Haenel, Richard Lizurey et René Pichon : La Gendarmerie  ; (2e édition) Puf, 1996 ; 127 pages - François Dieu

Quoi qu’en disent certains auteurs soucieux d’arborer une déconcertante facilité afin de mieux dissimuler, le pensent-ils tout au moins, l’âpreté de leur sempiternel duel avec la page blanche, l’écriture d’un ouvrage n’est certainement pas chose aisée. De même, quelques années plus tard, élaborer une édition mise à jour et refondue dudit ouvrage ne peut raisonnablement se réduire à une simple formalité consistant, çà et là, à retoucher l’écriture, à remodeler l’ordre et la consistance des paragraphes, à faire divers ajouts, à substituer quelques chiffres et données. Les auteurs de la réédition du « Que sais-je ? » consacré à la gendarmerie ont été confrontés à cette démarche difficile, tant il est vrai que la première mouture, datant de 1983, semblait désormais, sur un nombre important de développements, en retard, en décalage, en rupture avec la gendarmerie d’aujourd’hui. Pour mener à bien cette entreprise, l’équipe initiale s’est étoffée, Hubert Haenel et René Pichon s’étant adjoint, pour cette seconde édition, un officier de gendarmerie en la personne du chef d’escadron Richard Lizurey. Lire la suite

  p. 197-199

Revue Défense Nationale - Mai 1997 - n° 587

Revue Défense Nationale - Mai 1997 - n° 587

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Mai 1997 - n° 587

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.

Novembre 2021
n° 844

L'Indo-Pacifique : un espace stratégique sous tension

 

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...